Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

On parle de l'horlogerie et des montres en général, de notre passion horlogère et des actualités concernant l'horlogerie suisse. Commentaires sur les nouvelles montres présentées par les marques.

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar webmaster le 19 Aoû 2009, 17:20

Le luxe est un phénomène de croyance. La transmission est verticale alors qu’internet offre une transmission horizontale. L’horlogerie est-elle compatible à ce mode de communication ? La question est fausse. Il ne s’agit plus de savoir si l’on veut sa marque sur le web, elle y est déjà probablement. Il faut décider si l’on veut gérer les informations diffusées et intervenir en son nom.

Article de Dimitra Fréchelin.
Article qui vous sera proposé en 5 parties

La virtualité de l'horlogerie
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Publicité

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar webmaster le 20 Aoû 2009, 16:20

2ème chapitre

Les médias sociaux ont profondément modifié le paysage virtuel et bousculent nos modes de communication. Ils sont à l’image d’une montre: composés de centaines de petites pièces qui interagissent entre elles avec un minimum d’énergie mais demandent un parfait équilibre. Les réseaux permettent aux marques d’établir une conversation. Il n’est plus question d’être sur la défensive et dans le secret.

La virtualité de l'horlogerie, chapitre 2
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar webmaster le 21 Aoû 2009, 15:51

3ème chapitre

Le progrès virtuel est en marche mais le papier restera.
Nombre d’horlogers soignent leur présentation catalogue et le considèrent comme un beau livre. ‘C’est une question de prestige sur certains marchés’ selon Maximilian Büsser qui, lui, ne propose que des dossiers de presse. ‘Il faut garder le palpable’ renchérit Anne-Valérie Compain - Concord.

La virtualité de l'horlogerie, 3ème chapitre
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar webmaster le 23 Aoû 2009, 15:41

Les ventes sur internet explosent alors que les indices des autres canaux de distribution passent au rouge. Ne faudrait-il pas considérer ce moyen comme complément et non comme fossoyeur de la vente de détail traditionnelle ?

Le chapitre 4, "De la vente en ligne"
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar webmaster le 24 Aoû 2009, 14:09

Le dernier chapitre est online

N'hésitez pas à relire et à laisser un ou des commentaires :wink:
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar DaggetMC le 24 Aoû 2009, 18:52

La réflexion est intéressante.
C'est un vrai plaidoyer pour inciter les marques à s'intéresser au réseau.
Crois-tu que celles qui font le plus d'efforts en ce sens peuvent récolter une nouvelle clientèle ? En même temps, il y a des marques qui seront toujours tellement hors de prix que nous autres pauvres internautes nous ne pourrons jamais rien faire d'autre que baver devant leurs photos.

Sur certains points, comme la vente en ligne, la plupart des responsables de marques restent plutôt frileux, même si quelques-uns imaginent cela possible.
@ +
DaggetMC
Avatar de l’utilisateur
DaggetMC
VIP
VIP
 
Messages: 2249

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar webmaster le 24 Aoû 2009, 19:02

il y a des marques qui seront toujours tellement hors de prix que nous autres pauvres internautes nous ne pourrons jamais rien faire d'autre que baver devant leurs photos.

Il n'y a pas que de pauvres internautes, l'équipement informatique va de pair avec le pouvoir d'achat et donc il y a également de riches internautes qui s'intéresse à l'horlogerie sur le net.
Et ces personnes se renseignent via le net et plus depuis longtemps par les magazines "papier" qui ne font que rapporter les dossiers de presse. Les discussions dans les forums et les avis de spécialistes auront plus de valeur et d'enseignement qu'un publi-reportage d'un magazine "papier".

Mais j'aime beaucoup cette phrase que passablement de marques "historiques" n'ont pas encore compris
L’horlogerie est-elle compatible à ce mode de communication ? La question est fausse. Il ne s’agit plus de savoir si l’on veut sa marque sur le web, elle y est déjà probablement. Il faut décider si l’on veut gérer les informations diffusées et intervenir en son nom.(...)

En fait la marque se doit d'être active sur le net si elle veut "orienter" sa communication comme elle le veut
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar mnementh le 24 Aoû 2009, 22:27

Absolument, il suffit de constater l'efficacité de la communication de JCB (Hublot) sur les forums, son utilisation de l'internet pour justifier cette proposition.

Si une marque ne gère pas elle-même et d'elle-même sa communication, elle laisse baillante une porte par laquelle s'engouffrent autant d'admirateurs, zélotes à tous crins, que de méchants garçons, déçus ou simplement nuisibles. Les uns comme les autres ont un discours tendancieux, outrancier et pour finir ridicule et contre-productif.

Une marque a tout intérêt à communiquer avec les forums (sinon dans les forums) en fournissant non seulement les infos commerciales sur les nouveautés mais aussi et surtout du contenu, du grain à moudre, de la connaissance, de l'Histoire.

On attend toujours...

Å :wink:
Rien ne va jamais de soi
Avatar de l’utilisateur
mnementh
Amateur
Amateur
 
Messages: 49

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar DaggetMC le 24 Aoû 2009, 23:22

mnementh a écrit:Absolument, il suffit de constater l'efficacité de la communication de JCB (Hublot) sur les forums, son utilisation de l'internet pour justifier cette proposition.

Lui, il a pris le train avant qu'il n'arrive (presque). C'est un des pionniers en ce domaine.

webmaster a écrit:En fait la marque se doit d'être active sur le net si elle veut "orienter" sa communication comme elle le veut

Un autre bon exemple si je puis dire est le forum de VC. Mais c'est quoi le mieux : de créer son propre forum ou d'utiliser les forums existants ?

@ +
webmaster a écrit:Il n'y a pas que de pauvres internautes, l'équipement informatique va de pair avec le pouvoir d'achat et donc il y a également de riches internautes qui s'intéresse à l'horlogerie sur le net.

Non, je me doute un peu. :dejadehors:
@ +
DaggetMC
Avatar de l’utilisateur
DaggetMC
VIP
VIP
 
Messages: 2249

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar Ducat le 25 Aoû 2009, 00:55

Peu importe le média; prime essentiellement le message, et sans doute , encore au-delà, la philosophie de l'entreprise, l'un reflètant l'autre. Ce genre de débat trahit bien la crédulité actuelle confondant le principal et l'accessoire.Génération média numériques, archétype: TV, et voila le résultat... triste...
Avatar de l’utilisateur
Ducat
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 455
Localisation: Région genevoise

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar naacal le 26 Aoû 2009, 19:22

je pense que les marques doivent communiquer plus avec internet et surtout les forums spécialisés.
En effet dans les forums chacun exprime son opinion par rapport à tel type de montre des débats se construisent
et c'est là ou cela devient intérréssant car une marque peux savoir ce qui se dit sur son nouveau modèle et
orientée sa com de manière beaucoup ciblée .
Avoir son propre site ne doit pas les dispenser de regarder sur les forums spécialisés .
Une marque peux etre encensé comme se retrouver avec une pluie de critique car elle ne gère pas les discutions des bloggeurs.
D'ou je pense le besoin de pouvoir controler son image et de répondre de manière efficace aux questions que tout le monde peux se poser.
Avatar de l’utilisateur
naacal
Débutant
Débutant
 
Messages: 27

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar unitas le 27 Aoû 2009, 18:10

Bonjour.
Je lis ce forum tous les jours mais j'interviens rarement.
Je ne souhaite pas de polémique, mais je trouve cet article sous des dehors attractifs vraiment creux. Il est intéressant à mon avis par ce qu'il ne dit pas, rate en quelque sorte plus par ce qu'il dit.
Cette question de transmission verticale/horizontale est du blabla insconsistant de mots(nommer la transmission verticale, et nommer la transmission horizontale après la lecture de Debray ou Maffesoli m'est un peu difficile).
L'article est le reflet d'une époque qui se mire mais qui est incapable de s'analyser. Je fais une très grande différence entre un constat d'état, un descrpitif et une analyse. Pour moi, c'est presque du vent, un propos d'époque. Attention, je ne dis pas que les auteurs sont nuls. Mais je tiens à une distance personnelle face à des "processus"de vérité, qui sous couvert de n'en démontrer aucune...................nous en assène plus encore.
Bien à tous
Christophe
Avatar de l’utilisateur
unitas
Débutant
Débutant
 
Messages: 23

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar Ducat le 27 Aoû 2009, 21:21

réponse à Unitas:

En un mot, une époque narcissique et langue de bois. Mais qui , dans sa suffisance n'en a pas conscience.
Avatar de l’utilisateur
Ducat
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 455
Localisation: Région genevoise

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar Dim le 28 Aoû 2009, 10:51

unitas a écrit:Bonjour.
Je lis ce forum tous les jours mais j'interviens rarement.
Je ne souhaite pas de polémique, mais je trouve cet article sous des dehors attractifs vraiment creux. Il est intéressant à mon avis par ce qu'il ne dit pas, rate en quelque sorte plus par ce qu'il dit.
Cette question de transmission verticale/horizontale est du blabla insconsistant de mots(nommer la transmission verticale, et nommer la transmission horizontale après la lecture de Debray ou Maffesoli m'est un peu difficile).
L'article est le reflet d'une époque qui se mire mais qui est incapable de s'analyser. Je fais une très grande différence entre un constat d'état, un descrpitif et une analyse. Pour moi, c'est presque du vent, un propos d'époque. Attention, je ne dis pas que les auteurs sont nuls. Mais je tiens à une distance personnelle face à des "processus"de vérité, qui sous couvert de n'en démontrer aucune...................nous en assène plus encore.
Bien à tous
Christophe


Bonjour Christophe,

Je vous remercie pour votre prise de position. J'ai voulu cette série explicative de la relation actuelle qu'entretient l'horlogerie avec le web. Je n’entendais nullement augurer des changements qu’apportera le web, je n’ai pas cette prétention. Et bien malin qui pourrait prédire cette évolution. Ce média mute à une rapidité inégalée et personne, à ce jour, ne peut prendre de recul pour juger des modifications qu’il imprimera dans notre société. D'où son intérêt!

Ah, si j’avais l’expérience d’un Debray et les connaissances de Maffesoli… A leur âge, dans quelques décennies donc, aurai-je peut-être une vision moins ‘creuse’ des évolutions sociétales et de l’impact de l’image.
Vous comprendrez que par verticalité et horizontalité, j’ai voulu donner une présentation simple du mode hiérarchique encore très présent dans l’horlogerie face au mode démocratique que propose le web aujourd’hui.

Meilleurs messages.

Dimitra Fréchelin
Avatar de l’utilisateur
Dim
Débutant
Débutant
 
Messages: 2

Re: La virtualité de l'horlogerie (article exclusif)

Messagepar unitas le 29 Aoû 2009, 17:49

Bonjour,
Absent depuis quelques jours, je ne peux que répondre maintenant.
Et vos propos, sans dissiper aucunement mon impression première, sont pour un peu plus clair. Disons moins flous, de ce flou que je reproche si souvent à notre "époque".
Je vais relire pour la deuxième fois, avec sans doute un oeil différent, votre "article". Vous semblez honnête.
Alors, convaincu que moi-même je ne possède pas la vérité, je remets mon ouvrage...............pas cent fois mais quand même !
Bien à vous et sincères salutations
Christophe
Avatar de l’utilisateur
unitas
Débutant
Débutant
 
Messages: 23

Suivante

Retourner vers Forum général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], Google Adsense [Bot] et 7 invités