Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

histoire d'un mythe

On parle de l'horlogerie et des montres en général, de notre passion horlogère et des actualités concernant l'horlogerie suisse. Commentaires sur les nouvelles montres présentées par les marques.

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

histoire d'un mythe

Messagepar fabala le 07 Déc 2009, 15:00

Comment la Speedmaster est elle devenue la Moon Watch , autant dire une icône, un mythe?

A la base un instrument somme toute banal qui s'est élevé au rang d'exemple pour les autres chronographes bracelet. Alors bien sûr tout le monde connaît de nombreuses références iconiques compte tenu de la quantité de marques sur le marché, mais pour les chronographes bracelet il en est tout autrement: citons au passage
le el primero de Zénith,
le compax d'Universal,
la daytona de Rolex,
la navitimer de Breitling,
la carrera d'Heuer.

Mais celui qui sort du lot c'est le Speedmaster. "ET POURQUOI CA STP ?" me direz vous un peu énervé (parce que vous n'en avez pas une :clin: ), et bien parce que celle-ci a été sur la lune. Mais l'histoire commence bien plus tôt.

Le chronographe Speedmaster voit le jour en 1957 (je m'en souviens j'étais tout ému :horlogecoucou: )
Image
et est équipé tout de go d'un calibre 321 Image
à roue de colonnes histoire de frapper un grand coup tout de suite, après tout, pourquoi attendre. Ce mouvement descend directement du célèbre calibre CHRO C12 de 1942, (crée par Albert Piguet pour Lémania) Image
donc forcément avec un papa comme ça cela ne pouvait être qu'un best seller.

Ce mouvement d'exception est blindé dans un boîtier en acier, conçut par Pierre Moinat, suffisamment intemporel pour ne subir que quelques modifications esthétiques par la suite, comme en 1963 (réf. 105.012) ou le boîtier devient légèrement asymétrique pour mieux protéger la couronne et les poussoirs,les cornes facettées façon lyre lui donne une esthétique très personnelle (et super belle), et les aiguilles bâtons blanches améliorant la visibilité viennent remplacer les broad-arrow.
Image ici la réf 105.003 avant la modifla lunette tachymétrique passe d'une base 1000 à une base 500
Imageon voit bien la différence avec le modèle au dessus, les magnifiques cornes lyre ainsi que les renflements autour des poussoirs et de la couronne

Le cadran est inspiré des compteurs des bolides italiens de l'époque, toujours noirs et d'une lecture aisée. La grande nouveauté, c'est d'avoir placé la lunette tachymètrique à l'extérieur du cadran, sur la lunette.

Bon jusque là c'est sympa me direz vous mais fichtre :grumble: quoi d'autre? Et bien j'y viens.

L'année 1962 boulverse la destinée de notre belle et de toute la maison Omega (que je n'aime pas du tout mais alors pas du tout), lorsque la NASA, si si, décide d'équiper tous ses astronautes pour les missions à venir à savoir, Gemini et Apollo. En effet pour ces missions la NASA "souligne la nécessité de disposer d'un chronographe-bracelet pouvant être utilisé dans un environnement hostile tel que la surface lunaire" (keuaaaaaaaa? la lune? pfffffff n'importe quoi).

Donc que fait la NASA, elle va acheter, l'air de rien, une douzaine de chrono les plus connu pour les passer à la question. Mais qu'est ce qu'on va bien pouvoir leur faire à ces montres qui n'avaient rien demandé?

2 ou 3 petites choses, accrochez vous :

1) Le chrono de chaque montre enclenché on va les chauffer à 71° et jusqu'à 93° pendant plusieurs heures puis congeler à -18° (c'est froid).

2) Ensuite, on va les tremper dans de l'oxygène pur pendant deux jours, ce qui est très corrosif comme tout le monde le sait (quoi vous saviez pas?).

3) On va les choquer à 40G dans toutes les directions

4) On va les placer dans une chambre à vide (c'est une chambre dans laquelle on a enlevé le lit, les tables de nuit etc....elle est vide quoi) 15 fois de suite.

Bon je vais pas tout vous détailler il y a onze tests en tout. :cdesmalades:

Mékikecéki qui a supporté tous ces test avec une marge d'erreur de moins de 5 secondes par jour, hein, qui que c'est qui? C'est la Speedmaster. Elles est donc homologuée le 1er mars 1965 (un poisson) par la NASA, flight qualified by NASA for all Manned Space missions. Apparaît également la mention "Professional" sur la cadran.

S'en suivent les missions Gemini 3 le 23 mai, puis Gemini 4 le 3 juin 1965 mission pendant laquelle la montre sera portée à ciel ouvert dans l'espace intersidéral au poignet d' Edward White Image

Malgré la pression de Bulova :boulet:va , marque américaine dirigée par un ancien héros de la seconde guerre mondiale, Omega reste le choix de la NASA pour la mission Apollo qui doit démarrer en 1967.

En 1969, elle devient la première montre et la seule à ce jour à avoir été portée sur la lune mais pas au poignet d'Armstrong comme on le croît, que nenni, mais au poignet de Aldrin car une défaillance d'un compteur électronique de bord avait obligé Lance, euh pardon Neil, à laisser sa montre dans le module.
Image

Lors de la mission Apollo 13 elle sauvera l'équipage lui permettant de chronométrer ses manoeuvres de retour dans l'atmosphère après que l'explosion d'une pile à combustible ait endommagé les instruments de bord. Omega recevra, pour ce fait d'armes, le Snoppy award (c'est pas une blague). C'est la plus haute distinction remise par la NASA à ses fournisseurs méritants.
Image

L'histoire continue....

Image Personnellement quand je dois affronter les profondeurs abyssales, des températures polaires ou le vide intersidéral, je porte toujours mon Omega parce que c'est hautement rassurant :clin:
Moi j'aime pas les changements de pseudo
Avatar de l’utilisateur
fabala
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14047
Localisation: là où il fait vachement beau

Publicité

Re: histoire d'un mythe

Messagepar charly le 07 Déc 2009, 15:06

pas mal fabala :wink:
a+
charly
une montre d occase, geste charly fait le reste
Avatar de l’utilisateur
charly
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1401
Localisation: belgique

Re: histoire d'un mythe

Messagepar Hippone le 07 Déc 2009, 15:09

fabrice alias fabala :clin: un grand merci à toi pour ce superbe récit d'histoire de la SUBLIME SPEEDMASTER
Fond date heure.
KS®_©
Avatar de l’utilisateur
Hippone
VIP
VIP
 
Messages: 2242
Localisation: Some Where In Time

Re: histoire d'un mythe

Messagepar hl9000 le 07 Déc 2009, 15:34

Je vois que tu as enfin trouvé ta plantation au fond du jardin, Fabala Image
Fabrice, ayant beaucoup fumé, a écrit:une chambre à vide (c'est une chambre dans laquelle on a enlevé le lit, les tables de nuit etc...)

Je suis encore sous l'effet (kissCool) de cette histoire superbement racontée...
:sm27: si seulement je ne savais pas que c'est du n'importe quoi !! ...enfin, Fabala... voyons... une montre sur la lune... n'importe quoi !
Image
Mille :merci: pour ce joli délire historique, qui vient toutefois me rappeler que je n'ai pas encore (Charly, tu penses à moi ?!) ma Speedmaster...
Et puisque tu as fait les recherches : à part Bulova, y avait-il d'autres marques en lice pour aller dans l'espace et sur la lune ?
En fait, ton post est tellement bien qu'on en veut bien d'avantage... :oops:
Pourquoi est-ce aujourd'hui Fortis qui est retenu pour aller sur Mars ?!?

Génial ce post ! J'suis tout joyeux, moi, avec ça... C'est ce qui fait de ce forum un forum exceptionnel. Encore merci merci et... merci !!
:coucou:
Festina Lente (devise d'Auguste)
Avatar de l’utilisateur
hl9000
VIP
VIP
 
Messages: 7605
Localisation: Paris

Re: histoire d'un mythe

Messagepar fabala le 07 Déc 2009, 15:46

jlc9000 a écrit:Pourquoi est-ce aujourd'hui Fortis qui est retenu pour aller sur Mars ?!?


Je ne suis pas au courant pour Fortis, mais ce que j'avais lu, par contre, c'est que Hayek avait déjà repris les négociations pour les prochains vols y compris pour Mars : affaire à suivre

Je n'ai pas le détail des montres qui étaient en lice, et je pense qu'on ne les a pas cité pour ne pas leur faire de tort. Mais des chrono de marques réputées, à cette époque, y'en avait pas tripette.
Moi j'aime pas les changements de pseudo
Avatar de l’utilisateur
fabala
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14047
Localisation: là où il fait vachement beau

Re: histoire d'un mythe

Messagepar daniel1203 le 07 Déc 2009, 16:05

fabala a écrit:...
Malgré la pression de Bulova :boulet:va , marque américaine dirigée par un ancien héros de la seconde guerre mondiale, Omega reste le choix de la NASA pour la mission Apollo qui doit démarrer en 1967.
....


Excellent article :coucou:

C'est marrant cette acharnement de Bulova contre la Speedmaster, alors qu'a l'époque il ne fabriquait pas de chronographe fabriqué au US :?: Même au Sénat américain il y eu des débats sur l'horlogerie américaine concernant l'espace et la défense nationale.
Si bien qu'Omega, à partir de 1972, en respect des règles du "Buy American Act", exigeant que 51%( cela me rappelle un label bien de chez nous :lol: ) des produits soient fabriqués au US, fit fabriquer ses boitiers acier de la speedmaster par Star Watch Company à Ludington, Michigan.
Les glaces provenaient de Suisse, posées par Watch Company et vérifiées par Hamilton Watch Company à Lancaster, en Pennsylvanie, puis ensuite renvoyées en Suisse pour être enfin équipées des mouvements !!!!
Si bien, qu'au résultat, Omega satisfaisait le "Buy American Act" vu les frais engagés au US.
(informations tirées du Livre Omega Saga)

Bravo fabala
Avatar de l’utilisateur
daniel1203
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 120
Localisation: Genève

Re: histoire d'un mythe

Messagepar fabala le 07 Déc 2009, 16:46

daniel1203 a écrit:
fabala a écrit:...
Malgré la pression de Bulova :boulet:va , marque américaine dirigée par un ancien héros de la seconde guerre mondiale, Omega reste le choix de la NASA pour la mission Apollo qui doit démarrer en 1967.
....


Excellent article :coucou:

C'est marrant cette acharnement de Bulova contre la Speedmaster, alors qu'a l'époque il ne fabriquait pas de chronographe fabriqué au US :?: Même au Sénat américain il y eu des débats sur l'horlogerie américaine concernant l'espace et la défense nationale.
Si bien qu'Omega, à partir de 1972, en respect des règles du "Buy American Act", exigeant que 51%( cela me rappelle un label bien de chez nous :lol: ) des produits soient fabriqués au US, fit fabriquer ses boitiers acier de la speedmaster par Star Watch Company à Ludington, Michigan.
Les glaces provenaient de Suisse, posées par Watch Company et vérifiées par Hamilton Watch Company à Lancaster, en Pennsylvanie, puis ensuite renvoyées en Suisse pour être enfin équipées des mouvements !!!!
Si bien, qu'au résultat, Omega satisfaisait le "Buy American Act" vu les frais engagés au US.


En effet, mais plus que de seulement faire fabriquer l'habillement de la Speedmaster aux USA pour répondre aux exigences du BAA de 1933, la montre doit une nouvelle fois subir une batterie de test identiques à ceux de 64/65 avec en plus une épreuve portant sur le magnétisme. Et une nouvelle fois elle remporte le test.

La Speedmaster équipe également les cosmonautes russes.

c'est pas de la pub ça? Image
Baïkonour, le 1er juillet 1993, la fusée Soyouz-T avant le décollage vers la station Mir
Moi j'aime pas les changements de pseudo
Avatar de l’utilisateur
fabala
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14047
Localisation: là où il fait vachement beau

Re: histoire d'un mythe

Messagepar polochon100 le 07 Déc 2009, 17:55

Très belle histoire, très bien racontée, j'ai crus déceler quelques touches d'humour :P
Vivement que cette grande dame entre en ma possession. :P
Avatar de l’utilisateur
polochon100
Amateur
Amateur
 
Messages: 47
Localisation: strasbourg

Re: histoire d'un mythe

Messagepar tranber70 le 07 Déc 2009, 18:07

Super, merci Fabala. Il y a une controverse avec Rolex à propos de cette 1ère montre sur la lune, non? As-tu des infos?
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Re: histoire d'un mythe

Messagepar hl9000 le 07 Déc 2009, 18:22

tranber70 a écrit:Il y a une controverse avec Rolex à propos de cette 1ère montre sur la lune, non?

En 1968, lorsque les premiers programmes Apollo firent le tour de notre satellite, pour prévoir le futur alunissage d'Apollo 11, les caméras virent un énorme monolithe noir parfaitement rectangulaire et lisse, posé sur la face cachée, avec un logo gravé dessus sur toute sa largeur :
Image
Le commandant d'Apollo 10, Thomas Stafford, croyant à une blague de ses collègues du centre de Houston, s'écria :
"Oh, mes gars !!..."
:horlogecoucou:
Festina Lente (devise d'Auguste)
Avatar de l’utilisateur
hl9000
VIP
VIP
 
Messages: 7605
Localisation: Paris

Re: histoire d'un mythe

Messagepar HENRY le 07 Déc 2009, 18:25

Bonsoir,l'apogée de la montre mécanique même si Bulova avec son diapason électroniquement entretenu annonçait l'horlogerie du futur.Au fait? face aux progrés tout azimuth l'horlogerie traditionnelle n'aurait-elle pas pû entreprendre sa métamorphose?henry
L'horlogerie a un avenir, à condition qu'elle innove.
Avatar de l’utilisateur
HENRY
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1339

Re: histoire d'un mythe

Messagepar daniel1203 le 07 Déc 2009, 18:27

jlc9000 a écrit:
tranber70 a écrit:Il y a une controverse avec Rolex à propos de cette 1ère montre sur la lune, non?

En 1968, lorsque les premiers programmes Apollo firent le tour de notre satellite, pour prévoir le futur alunissage d'Apollo 11, les caméras virent un énorme monolithe noir parfaitement rectangulaire et lisse, posé sur la face cachée, avec un logo gravé dessus sur toute sa largeur :
Image
Le commandant d'Apollo 10, Thomas Stafford, croyant à une blague de ses collègues du centre de Houston, s'écria :
"Oh, mes gars !!..."
:horlogecoucou:


Je doute.....
Avatar de l’utilisateur
daniel1203
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 120
Localisation: Genève

Re: histoire d'un mythe

Messagepar fabala le 07 Déc 2009, 18:28

tranber70 a écrit: Il y a une controverse avec Rolex à propos de cette 1ère montre sur la lune, non? As-tu des infos?


Je sais seulement que Rolex était en lice mais n'a pas été choisi, épifétou, et ça les a beaucoup controversé :grumble:
Moi j'aime pas les changements de pseudo
Avatar de l’utilisateur
fabala
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14047
Localisation: là où il fait vachement beau

Re: histoire d'un mythe

Messagepar hl9000 le 08 Déc 2009, 00:00

fabala a écrit:à cette époque, y avait pas Tripette

j'ai cherché partout sur le ouèbe, et j'ai pas trouvé les montres Tripette !! :grumble:
Donc je me doute bien que ça pouvait pas concurrencer Omega à l'époque... pfffffffffff...
J'ai passé toute ma soirée à chercher des montres Tripette qu'existaient pas...
C'est ta faute... pfffffffffff
tu m'as enduit d'erreur...
gna gna gna... Tripette...
Image
Festina Lente (devise d'Auguste)
Avatar de l’utilisateur
hl9000
VIP
VIP
 
Messages: 7605
Localisation: Paris

Re: histoire d'un mythe

Messagepar Richard Dang le 08 Déc 2009, 09:18

Image super Fabala !!! et merci , je voir que tu est en plein forme là " ça Kai "


[8] [8]
Avatar de l’utilisateur
Richard Dang
VIP
VIP
 
Messages: 2126
Localisation: france

Suivante

Retourner vers Forum général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot], Google Adsense [Bot] et 10 invités