Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Franchir le Rubicon (billet horloger)

On parle de l'horlogerie et des montres en général, de notre passion horlogère et des actualités concernant l'horlogerie suisse. Commentaires sur les nouvelles montres présentées par les marques.

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar time2tic le 06 Fév 2010, 14:00

le concept de terroir ajoute indiscutablement de la valeur a du vin ou un fromage, mais c'est beaucoup moins evident pour la producition industrielle d'objects mecaniques.
il y a un tissu industriel performant en suisse mais ce n'est pas le seul endroit de la planete ou c'est le cas.

vous acheteriez une bonne montre si elle etait pas suisse? moi oui, et je suppose que tous les clients des marques de glashutte repondent de meme.

c'est l'innovation et la qualite qui perenisent l'activite horlgoere suisse, mais la suise ne possede le monopole ni de l'un ni de l'autre. la maniere dont les grands groupes sont organises (a l'exception du groupe swatch) est tres verticale ce qui morcele les budgets de R&D et rend donc l'innovation plus "lente".

la pletore d'innovation dans le design des calibres ou dans les materiaux qui entrent dans leur composition montre que les marques sont actives, mais il est curieux de voir qu'elles communiquent de maniere plutot affective sur les resultats plutot qu'en proposant des chiffres clairs. Prenons l'exemple du spiral silicium. je n'ai pas pu trouver une comparaison d 'un calibre avec spirla classique avec un calibre identique tournant avec un spiral silicium. alors, le silicium il est meilleur parce qu'on le dit ou parce qu'on mesure qu'il est meilleur. ou alors faut pas le montrer avec des chiffres qu'il est meilleur sinon on va se retrouver avec plus personnes pour acheter les montres a spiral ferro-nickel?

Il semble que l'image d'epinal d'une montre faite "a la main" dans le creux des alpages suisses continue de bercer les equipes marketing de nombres d'entreprises. le dynamisme de l'industrie horlogere suisse ne s'appuye pas sur cette image d'epinal (meme si c'est moins sympa pour les passionnes), mais sur des procedes indutriels optimises, des entreprises qui investissent dans leurs outils de production, des sous-traitants qui definissent et maintiennent des niveaux de qualite sur des grandes series. on passe maintenant a la vitesse superieure ou les pieces de haut de gamme commencent a etre produites par des procedes empruntes a la micro-electronique avec des tolerance infinitesimale. il suffit de se demander ou sont produits les composants electroniques actuels pour se demander ou une production industrielle horlogere de qualite pourrait ecolre rapidement, a mon avis.

les marques (suisses) qui sauront communiquer sur les vrais challenges techniques et les solutions innovantes qu'elles mettent en place pour les resoudre sont les marques qui gagneront sur le long terme. les autres se rapprochent de plus moment ou elles ne devront leur salut qu'a des economies d'echelle.

que veut le client? de la high-tech ou de la bonne-tech?
du swiss made ou du well made?
(notez que pour ces deux dernieres questions, les choix ne sont evidemment pas mutuellement exclusifs.)
Avatar de l’utilisateur
time2tic
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 159
Localisation: Doha, Qatar

Publicité

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar mnementh le 06 Fév 2010, 15:49

andréas a écrit:La vrai montre c'est Suisse.


... surtout quand les ouvriers rentrent en France le soir après avoir emboité/réglé des mouvements made in china.

Désolé, mais c'est le lot commun de la plus grande partie de l'industrie horlogère suisse, celle qui fait du volume.

Loin des manufactures réelles ou supposées, la valeur ajoutée est-elle toujours une "valeur" ?

Å :sm19:
Rien ne va jamais de soi
Avatar de l’utilisateur
mnementh
Amateur
Amateur
 
Messages: 49

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar 3*2=12 le 10 Fév 2010, 14:51

mnementh a écrit:
andréas a écrit:La vrai montre c'est Suisse.


... surtout quand les ouvriers rentrent en France le soir après avoir emboité/réglé des mouvements made in china.

Désolé, mais c'est le lot commun de la plus grande partie de l'industrie horlogère suisse, celle qui fait du volume.

Loin des manufactures réelles ou supposées, la valeur ajoutée est-elle toujours une "valeur" ?

Å :sm19:


Je suis assez d'accord avec mnementh.

Les slognas comme "La vrai montre c'est Suisse" ou "l'horlogerie c'est suisse" me font de plus en plus rire. Il suffit de faire un tour du côté des "Machinofacture horlogère", surtout près de la frontière, pour se rendre compte du pourcentage très importants d'employés non-suisses et pas seulement en production (et oui même chez les constructeurs horlogers!). Combiens de directeurs de maisons horlogères sont suisses ? Les machines-outils. les sous-traitants, les laboratoires de recherches mandataires, etc. tous sont suisses ?

Il est impossible au 3ème millénaire de maintenir un outil de production compétitif en vivant en autarcie et ça les entreprises horlogères l'ont bien compris. Pour rester dans le coup, pour continuer à faire vivre des familles, il faut vivre avec le marché et aujourd'hui le marché dit : "produit vite, bien, beau, solide et pas cher". Il n'y a donc pas beaucoup de choix if faut aller chercher les compétences là où elles sont et malheureusement pour l'image idyllique elles ne peuvent pas toutes être en Suisse !

Après on ne peut pas en vouloir à la conscience collective de croire que "l'horlogerie c'est suisse" car c'est le discours que tiennent les services marketting de ces mêmes entreprises.

Ne seraient-ils pas entrain de se mordre la queue ? :?
Avatar de l’utilisateur
3*2=12
Débutant
Débutant
 
Messages: 38

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar 3*2=12 le 10 Fév 2010, 15:46

ilan a écrit:C'est peut-etre vrai en base 4.

-ilan


Bien vu :clin:
Avatar de l’utilisateur
3*2=12
Débutant
Débutant
 
Messages: 38

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar Michel F Reims. le 10 Fév 2010, 16:01

AMHA, meme si tout n est pas Suisse, la main d oeuvre, les outils, ect ect, le concept est Suisse, les marques les plus prestigieuses sont presque toutes Suisses, la Notoriété est Suisse, l image de marque est Suisse...et croyez vous qu après une dominence comme dans l horlogerie depuis des décennies, ça va changer du jour au lendemain?

Je pense qu il aura surement du changement, mais quoiqu il arrive cette image n est pas prete a disparaitre...
Avatar de l’utilisateur
Michel F Reims.
VIP
VIP
 
Messages: 2300

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar 3*2=12 le 10 Fév 2010, 16:33

Je ne pense pas que le concept soit Suisse. Comme il a été dit plus haut dans la conversion il faut plutôt aller chercher l'origine de l'horlogerie du côté de l'Angleterre, de la Hollande, de la France et de la Suisse. Si j'ai bien compris la Suisse se serait avant tout démarqué des autres pays dans ce domaine pour des raisons fiscales plus que pour des raisons techniques.

Après je ne suis pas historien et ne connaît pas toute l'histoire mais il me semble peu probable que le concept de l'horlogerie ai été créé dans un seul et unique pays.

En revanche je suis tout à fait d'accord sur le fait que la notoriété et l'image de marque soit Suisse. Et c'est exactement le message que fait passer l'ensemble de l'industrie horlogère Suisse. Et moi aussi je suis sûr que cette image n'est pas prête de disparaître.

Après ce qui me gêne en tant que consommateur c'est le fait qu'on clame haut et fort "l'horlogerie c'est Suisse" alors que ce n'est pas la réalité et surtout que ça ne peut pas être la réalité.
Avatar de l’utilisateur
3*2=12
Débutant
Débutant
 
Messages: 38

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar Michel F Reims. le 10 Fév 2010, 16:41

A propos du concept je ne parlais de l histoire de l horlogerie mais simplement du concept prédominant actuellement, pour le reste laissons la place aux historiens, et actuellement au jour d aujourd hui pour faire ce pléonasme volontaire, nier que la prédominence est SUISSE est pour moi un non sens...
Avatar de l’utilisateur
Michel F Reims.
VIP
VIP
 
Messages: 2300

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar pollux le 10 Fév 2010, 21:09

Bonsoir Ilan :coucou:

merci pour ces précisions....tes posts sont toujours une mine d'informations.
Avatar de l’utilisateur
pollux
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 749

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar jojo le 11 Fév 2010, 08:35

et j'ajoute un tout petit détail, mais qui, je le crains, ne sera pas en faveur de l'horlogerie suisse, c'est le pied de nez que certains font à l'histoire de la montre automatique, cela malgré des évidences, à mon sens, ce ne sera pas fait pour maintenir l'image qu'elle a, et vraiment pour un chose dans le fond un peu ridicule, mais ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières...
jojo
Avatar de l’utilisateur
jojo
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 127

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar hl9000 le 11 Fév 2010, 11:51

:P histoire que la discussion continue, j'invite tout le monde à relire les avis sur la "Swissitude" suite à l'excellent article de P.Brandt
:arrow: viewtopic.php?f=1&t=10658#p94226
Avatar de l’utilisateur
hl9000
 

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar ChP le 12 Fév 2010, 21:33

Hier, j'avais en liaison sur SK... un ami, ancien collègue en poste au KIRGHISTAN

Il a vu cette semaine sur la 5 internationale, le reportage sur les élèves en école d'Horlogerie SUISSE
je ne me rappelle plus l'intitulé de ce documentaire
mais quand je l'avais vu moi-même, j'avais été impressionné par les connaissances des professeurs et de leur l'humilité,
Tout autant par les élèves, surtout la joie qu'ils éprouvaient quand ils parlaient de leur futur métier et même le plaisir à se lever le matin pour aller en cours.

Mon pote m'a fait la même réflexion hier Après-midi, et m'a dit "l'horlogerie Suisse n'a pas à se faire de souci pour la relève"
tout simplement

et rappelez-vous quand même que l'horlogerie a connu de vraies crises il y a plusieurs dizaines d'années (années 10, années 30 et années 70 arrivée du Quartz), les Suisses ne s'en sortent pas si mal.

Mais le savoir-faire, le sérieux, l'esprit Suisse y sont pour beaucoup et encore quelques belles années.


Et où sont les américaines?
Juste Ce constat.... que j'ai préparé pour une rubrique pour la semaine prochaine sur la "TIMEXISATION dans les années 60"
En 1968, U.S. Time Corporation aura produit 20 millions de pièces,
les géants comme Hattori (Seiko) Citizen à peu près 10 millions,
SSIH un peu plus de 2 millions,
Omega 1.4 million.
La France 1.2 Million mais il faut y inclure Kelton et Slava.

et également
Je vous invite à chercher sur la toile cet article, je l'ai mais je ne sais si je peux le reproduire (Horlogerie Suisse source)
Japon origines suisses
LES ORIGINES SUISSES DE CITIZEN WATCH
de Pierre-Yves Donzé


aMicalement :coucou: :suisse: :h-s.com:
Dernière édition par ChP le 13 Fév 2010, 11:37, édité 1 fois.
" Fondu de montres "
Avatar de l’utilisateur
ChP
Documentaliste horloger
 
Messages: 2207
Localisation: Franche-Comté

Re: Franchir le Rubicon (billet horloger)

Messagepar webmaster le 13 Fév 2010, 10:38

Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13125
Localisation: Genève

Précédente

Retourner vers Forum général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 3 invités