Page 1 sur 1

Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 10:35
par webmaster

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 11:25
par hl9000
C'est vrai que c'est bien : les marques horlogères vont faire (enfin) de l'horlogerie :lol:
Une fois encore : Respect, Messieurs les Hayek ! :holla:
La question qui me vient à l'esprit est de savoir ce qu'y gagne le Swatch Group, de façon immédiate ? :shock:
S'agit-il d'un acte horlo-philanthropique destiné à relancer la vraie horlogerie Suisse ou le Swatch Group y trouve-t'il un intérêt financier immédiat ?
Et surtout... le prix moyen des montres ne risque-t'il pas d'augmenter sérieusement ?
:horlogecoucou:

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 12:57
par webmaster
En complément :

Nicolas Hayek: «Ras-le-bol de fournir le «know-how» suisse à n’importe qui!»
http://www.tdg.ch/actu/economie/nicolas ... 2010-03-25

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 13:15
par hl9000
...ce qui répond en partie à mes questions : :merci: Prof !
Fin décembre, vous menacez de ne plus fournir en ébauches certaines marques. Pourquoi?

Il s’agit d’une décision mûrement réfléchie, motivée par l’intérêt et la survie à moyen terme de toute l’industrie horlogère suisse. Et soutenue par les autres marques horlogères du pays, qui ne sont pas visées par cette mesure. Dans la branche, le seuil d’entrée est trop bas. Ce qui veut dire que n’importe quel nouvel arrivant qui cherche à se faire du fric peut faire produire sa montre avec notre «know-how» d’artisans suisses. C’est un vrai scandale, je dis ras-le-bol!

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 13:30
par FlyingSnail
Intéressant ce reportage, merci pour le lien. C'est vrai que l'intérêt direct pour le SG est très difficile à cerner, en tout cas pour moi qui ne suis pas un expert en stratégie commerciale. Quelques a quelques éléments de réponse?

Mais personnellement je reste bloqué sur une question : pour l'instant il n'est question que d'arrêter de vendre les pièces détachées à des assembleurs, non? Dans ce cas, les marques "à pas cher" qui ne font qu'emboiter des mouvements complets achetés à Eta ne sont pas concernées... Dans ce cas, quel type de marque est pénalisée? Parce que j'avoue que je ne connais pas les marques qui achètent les mouvements en pièces détachée...

Ou alors, j'ai rien compris, et je veux bien une explication ou un lien plus clair sur ce qu'il va se passer EXACTEMENT...

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 14:12
par charly
jlc9000 a écrit:C'est vrai que c'est bien : les marques horlogères vont faire (enfin) de l'horlogerie :lol:
Une fois encore : Respect, Messieurs les Hayek ! :holla:
La question qui me vient à l'esprit est de savoir ce qu'y gagne le Swatch Group, de façon immédiate ? :shock:
S'agit-il d'un acte horlo-philanthropique destiné à relancer la vraie horlogerie Suisse ou le Swatch Group y trouve-t'il un intérêt financier immédiat ?
Et surtout... le prix moyen des montres ne risque-t'il pas d'augmenter sérieusement ?
:horlogecoucou:

et creation d emplois
c est encore mieux

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 17:15
par tranber70
Le problème pour Hayek était qu'il devenait fournisseur unique de l'industrie suisse voire européenne. Les clients ça part et ça vient, les marchés ça fluctue, il se retrouvait donc le seul à porter le risque de la "sous traitance".
En refusant de livrer il oblige des confrères à se lancer et partage ainsi le risque. Être seul sur un marché, n'est paradoxalement pas une position confortable, car cela crée des obligations et le risque est concentré sur une seule société.

Quand le marché s'effondre, aujourd'hui, le seul qui ne fait pas tourner ses investissements/immobilisations c'est le SG. Les clients du SG, eux, n'ont quasi "que" des soucis de personnel.

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 21:19
par FlyingSnail
Merci Bertrand, maintenant que tu le dis, ça deviens évident, mais j'avoue que je n'avais pas pensé les choses sous cet angle.

Il est clair que c'est une décision qui risque de faire beaucoup de remoud au moment où ça prendra effet, mais je pense aussi que ça ne fera pas de mal à l'horlogerie.

Est-il envisageable qu'un autre groupe (car investissement très lourd) achète la technologie pour devenir un réel concurrent d'Eta, pas avec le même débit, en tout cas au début, mais avec le même état d'esprit (mouvements industriels simples et fiables, mais pas trop chers, pour emboiter...)? Car sinon, c'est la mort annoncée des marques low-cost autres que Tissot et Hamilton qui, elles, appartiennent au SG. Et si ça n'est pas leur mort, ça risque au moins de les pousser à créer leur mouvement, donc à faire exploser les prix...

En tout cas, je pense qu'un concurrent serait le bienvenue, car je vois d'un bon œil la possibilité de choisir autre chose que le design pour une montre abordable (puisqu'il n'y pas de différence flagrante de mouvements, quelques modifs et finitions tout au plus...).

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 21:39
par webmaster
Est-il envisageable qu'un autre groupe (car investissement très lourd) achète la technologie pour devenir un réel concurrent d'Eta, pas avec le même débit, en tout cas au début, mais avec le même état d'esprit (mouvements industriels simples et fiables, mais pas trop chers, pour emboiter...)?

ça :arrow: http://www.horlogerie-suisse.com/billet ... 51252.html

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 21:46
par FlyingSnail
C'est pas faux, ils ont une grosse carte à jouer. Mais du point de vue marketing, séduire les amateurs d'horlogerie en s'appelant Festina, ça va pas être simple, même si leur atout dans cette situation (en plus du très gros porte feuille) est plutôt Soprod...

Re: Autonomie des marques (vidéo tsr)

MessagePosté: 26 Mar 2010, 22:45
par DaggetMC
Je trouve dans ce post la réponse à une de mes questions.
Qui sont les producteurs de spiraux (de demain ?) : Atokalpa et Astral Technologies.
@ +