Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger)

On parle de l'horlogerie et des montres en général, de notre passion horlogère et des actualités concernant l'horlogerie suisse. Commentaires sur les nouvelles montres présentées par les marques.

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger)

Messagepar webmaster le 06 Sep 2010, 14:05

Mention «chronomètre», ça vaut de l’or…
Par Joël A. Grandjean

Image

Achetez à la brouette une centaine de calibres auprès d’une manufacture fiable. Passez-les au COSC, avant même d’y toucher. Une bonne partie d’entre eux obtiendra le certificat. Emboîtez-les et hop, vous avez produit des chronomètres… Dommage!

Le billet horloger
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13125
Localisation: Genève

Publicité

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar tranber70 le 07 Sep 2010, 23:00

Très intéressant cet article sur la chronométrie. Je me demandais d'ailleurs aujourd'hui même, quelle était la proportion de la population qui portait du quartz, uniquement car elle ne supporte pas les risques de déviation d'une montre mécanique.
Je suis persuadé que cette proportion de "stressés" est bien plus grande qu'on ne le pense. J'en ai fait partie plus jeune, des obsédés du top horaire.
J'avoue que, personnellement, je me détache de plus en plus de cette précision maniaque, modérée maintenant par le plaisir de regarder un objet dont ce forum m'a permis de découvrir les nombreux charmes cachés et préférant la régularité. Non, non, David, je ne parle pas de Scarlett

Tout compte fait, je note aussi que ceux qui seraient dans le vrai, sont JLC & PP avec leurs certifications internes, et les contrôles mouvements emboités.

J'attends avec impatience de voir les résultats du nouveau concours. Retrouvera t-on en tête les régleurs des montres ayant gagné le précédent concours.

Je profite de ce post, pour faire part de mon désenchantement quant à l'Observatoire de Besançon. L'opération Voutilainen n'a pas été renouvelée et c'est dommage. Sont-ce un manque de moyens, de matière (Pequignet pourrait alors "s'y coller" avec son mouvement) ou une volonté politique qui donne le sentiment d'une gestion "hasardeuse" de la certification française? Voir ici ou .

Merci pour cet article.
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar Michel F Reims. le 08 Sep 2010, 07:13

:coucou:

La chronométrie est un vaste sujet, je voulais juste parler de quelque chose qui me pose question; comme il a été stipulé dans ce sujet intéressant c' est le mouvement qui passe les épreuves pour obtenir ce dit certificat, celà assure une précision lors du passage aux épreuves indéniables...

Mais qu ' en est-il ensuite lorsque ce mouvement est assemblé dans le boîtier? si le risque est faible il exciste quand même entre une mauvaise manipulation lors de l ' emboîtage, un Boîtier ayant une interférence sur la marche du mouvement ect. Je sais le risque zéro n ' exciste pas mais celà personnellement me laisse septique :thinking: ( comme la fausse )

Ma question est :

Pourquoi ce n ' est pas la montre en elle même qui ne passe pas les épreuves de la chronométrie? le coût? autres?

Tiens un sujet aussi pour calibre 101... :clin: :coucou: :shock:
Avatar de l’utilisateur
Michel F Reims.
VIP
VIP
 
Messages: 2300

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar Pana le 08 Sep 2010, 09:14

Oh, moi qui croyais à tort que les tests de chronométrie étaient réalisés sur les montres finies...ça paraissait pourtant d'une logique implacable
Knowledge is power
Avatar de l’utilisateur
Pana
VIP
VIP
 
Messages: 2002
Localisation: Paname

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar Algado le 08 Sep 2010, 10:50

Bonjour

Selon mon expérience, le cas exposé n'est normalement pas possible, il faut en plus, pour l'obtention du certificat, que la "manufacture" au sens de fabrique, soit également "swiss made" et il n'est donc normalement pas possible d'acheter des mouvements COSC pour une marque non "homologuée" par le COSC. Il faut produire une comptabilité et ce n'est pas si simple, meme si tout est possible.

Reste le cas Stowa : clairement hors du Swiss Made et pourtant vend des mouvements COSC avec certificat à son nom. Quid ?

De récents entretiens avec Martin Pauli d'Angular Momentum et Thomas Prescher montrent bien sûr que le COSC ne fait pas l'hunanimité.
A suivre :)'
Avatar de l’utilisateur
Algado
Débutant
Débutant
 
Messages: 8

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar AutoOuRien le 08 Sep 2010, 12:43

D"après ce que je sais, la certification cosc se fait bien sur le calibre et non sur la montre. Quand je dis calibre, ce n'est pas, type de calibre, au sens ou par exemple Omega ne dit pas on veut faire certifier un 1125 (au pif) et que donc tous les mouvements de ce type son certifiés pour l'avenir. En fait tous les mouvements produits devront passer l'essai individuellement et ceux qui auront échoué ne pourront pas porter la mention chronomètre. Suis-je clair, pas sûr.
Il est possible de réclamer le certificat auprès du COSC pour une montre chronomètre ; cela dit ça vous coutera une centaine d'euro.

je cite : Chaque chronomètre est unique, identifié par un numéro gravé sur son mouvement et un numéro de certificat délivré par le COSC.

Chaque mouvement est contrôlé individuellement selon un programme d'épreuves spécifiques à chaque genre, durant plusieurs jours consécutifs dans cinq positions et à trois températures.

Chaque mouvement est mesuré individuellement. Toute montre vendue sous l'appellation chronomètre est munie d'un mouvement certifié.
In rock'n'roll we trust
Avatar de l’utilisateur
AutoOuRien
VIP
VIP
 
Messages: 3006
Localisation: Paris

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar Algado le 08 Sep 2010, 13:42

AutoOuRien a écrit:D'après ce que je sais, la certification cosc se fait bien sur le calibre et non sur la montre. Quand je dis calibre, ce n'est pas, type de calibre, au sens ou par exemple Omega ne dit pas on veut faire certifier un 1125 (au pif) et que donc tous les mouvements de ce type son certifiés pour l'avenir. En fait tous les mouvements produits devront passer l'essai individuellement et ceux qui auront échoué ne pourront pas porter la mention chronomètre. Suis-je clair, pas sûr.
Il est possible de réclamer le certificat auprès du COSC pour une montre chronomètre ; cela dit ça vous coutera une centaine d'euro. ..

Incomplet : il faut absolumenht le swiss made selon le service d'information du Cosc... Le cas Stowa reste donc étrange.
Avatar de l’utilisateur
Algado
Débutant
Débutant
 
Messages: 8

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar AutoOuRien le 08 Sep 2010, 13:45

Oui oui j'avais oublié de préciser ça en effet. Ça me paraissait évident.
In rock'n'roll we trust
Avatar de l’utilisateur
AutoOuRien
VIP
VIP
 
Messages: 3006
Localisation: Paris

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar Michel F Reims. le 08 Sep 2010, 13:47

Algado a écrit:Bonjour

Selon mon expérience, le cas exposé n'est normalement pas possible, il faut en plus, pour l'obtention du certificat, que la "manufacture" au sens de fabrique, soit également "swiss made" et il n'est donc normalement pas possible d'acheter des mouvements COSC pour une marque non "homologuée" par le COSC. Il faut produire une comptabilité et ce n'est pas si simple, même si tout est possible.

Reste le cas Stowa : clairement hors du Swiss Made et pourtant vend des mouvements COSC avec certificat à son nom. Quid ?

De récents entretiens avec Martin Pauli d'Angular Momentum et Thomas Prescher montrent bien sûr que le COSC ne fait pas l'unanimité.
A suivre :)'


Merci pour cette précision, mais néanmoins cela ne réponds pas à ma ( mes) question ...
Avatar de l’utilisateur
Michel F Reims.
VIP
VIP
 
Messages: 2300

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar fabala le 08 Sep 2010, 13:54

A la lecture de cet article très intéressant, il paraît nécessaire que ce soit la montre emboîtée qui soit contrôlée et pas seulement le mouvement, afin d'éviter toutes conditions favorables à son dérèglement.
Moi j'aime pas les changements de pseudo
Avatar de l’utilisateur
fabala
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14045
Localisation: là où il fait vachement beau

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar AutoOuRien le 08 Sep 2010, 14:10

il faudrait deux contrôles effectivement. Un du calibre, un après montage. Cela dit rien ne vous empêche de faire certifier auprès du COSC votre ETA2824 sorti d'usine s'il est bien réglé et si vous pensez qu'il rentre dans les spécifications du COSC ; enfin si vous avez de l'argent à perdre.
In rock'n'roll we trust
Avatar de l’utilisateur
AutoOuRien
VIP
VIP
 
Messages: 3006
Localisation: Paris

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar tranber70 le 08 Sep 2010, 14:28

Je pense que c'est tout simplement pour à la fois des raisons de flux (gestion des stocks), de risques (plus on manipule, plus il y a de risques) et de finances (immobilisation le temps du contrôle).

Maintenant, je me demandais si il y avait un pré-contrôle interne avant envoi au COSC?

Michel F Reims. a écrit:Pourquoi ce n ' est pas la montre en elle même qui ne passe pas les épreuves de la chronométrie? le coût? autres?
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar Algado le 08 Sep 2010, 14:51

AutoOuRien a écrit:... Cela dit rien ne vous empêche de faire certifier auprès du COSC votre ETA2824 sorti d'usine s'il est bien réglé et si vous pensez qu'il rentre dans les spécifications du COSC ; enfin si vous avez de l'argent à perdre.


Ce cas est normalement impossible. Avant il faut être membre du COSC et pour être memebre il faut être certifié Swis Made...
Avatar de l’utilisateur
Algado
Débutant
Débutant
 
Messages: 8

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar webmaster le 08 Sep 2010, 16:52

fabala a écrit:il paraît nécessaire que ce soit la montre emboîtée qui soit contrôlée et pas seulement le mouvement, afin d'éviter toutes conditions favorables à son dérèglement.

Ce que va faire le Timelab à Genève
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13125
Localisation: Genève

Re: Mention «chronomètre», ça vaut de l’or… (billet horloger

Messagepar AutoOuRien le 08 Sep 2010, 16:56

Le problème est que par exemple. J'ai une montre qui porte la mention swiss made et qui ne l'est pas vraiment. Car j'ai acheté toutes les pièces en Suisse mais qu'elle a été assemblée en France. Si je la portais au COSC qu'est ce qui m'empêcherait de la faire certifier... un trou dans la législation? :thinking:
In rock'n'roll we trust
Avatar de l’utilisateur
AutoOuRien
VIP
VIP
 
Messages: 3006
Localisation: Paris

Suivante

Retourner vers Forum général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Saintcham et 8 invités