Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Futur horrible de l'horlogerie suisse

On parle de l'horlogerie et des montres en général, de notre passion horlogère et des actualités concernant l'horlogerie suisse. Commentaires sur les nouvelles montres présentées par les marques.

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Futur horrible de l'horlogerie suisse

Messagepar webmaster le 03 Fév 2011, 08:34

origami a écrit:Octobre 2038. Jean Chalupin accueille son premier client de la matinée. Une montre à quartz du début du siècle. Le client pense qu'il est toujours possible de trouver des piles, ces fameuses "piles-boutons". Mais elles ont été interdites au début des années 30. Trop polluantes. Donc, depuis, chaque montre qui fonctionne avec ces piles doit être retirée de la circulation, et les piles envoyées dans des centres de retraitement en Inde, ou quelque part par là.
Le client est dépité. Jean Chalupin, horloger depuis 15 ans, lui propose des montres qui sont mécaniques ou avec ces nouvelles piles "eco-friendly", basées sur des bactéries génétiquement modifiées, qui produisent les quelques micro-ampères nécessaires au fonctionnement de la montre.

Le client souhaite essayer ces montres mécaniques. L'horloger lui propose donc une sélection sur son écran d'ordinateur. Chaque montre est présentée en 3D, le client devant porter ces lunettes moches et ridicules sur le nez. Mais quelle sensation ! On a l'impression que la montre flotte dans l'air. Il hésite entre 2 montres, une Omega et une IWC. En quelques clicks de souris, il change la couleur du bracelet, celle du cadran, les index du cadran, les aiguilles, et même la police de caractères utilisée pour le quantième. Le maître-mot en horlogerie depuis une dizaine d'année, c'est la customisation (ou la personnalisation, en bon Suisse francophone). Les options se comptent en centaines. On peut presque dire que chaque montre est unique.
Cependant, malgré la personnalisation du client, il hésite toujours entre ces 2 montres. L'horloger lui propose donc de lui imprimer ces 2 montres pour un coût réduit, afin qu'il puisse les essayer pendant 1 semaine. Le client accepte. L'horloger clique alors sur un bouton, et quelques minutes plus tard, l'imprimante 3D Couleur Epson 3DC-Z654 délivre les 2 montres. Bien sûr, le mouvement n'est pas fonctionnel. Mais à part ça, seul un examen à la loupe 10x pourrait permettre de distinguer l'impression de l'original. Et au bout d'une semaine, temps prévu lors de l'impression, la montre imprimée va assez rapidement se dégrader, se désagréger, afin qu'elle ne soit plus utilisable.

Quatre jours plus tard, le client revient, son choix s'étant porté sur l'IWC. L'horloger n'a alors plus qu'à envoyer à l'usine Suisse d'IWC la configuration de la montre. Là, une usine ultra-moderne, avec des imprimantes 3D qui coûtent plusieurs millions, produisent la montre en quelques heures. Puis, haute-horlogerie oblige, des horlogers vérifient chaque montre. Mais bon, c'est plus histoire de dire, car que contrôler dans une montre qui est mathématiquement, informatiquement, technologiquement parfaite ? Même les finitions (perlages, anglages, ...) sont réalisées lors de l'impression. Mais bon, il faut bien justifier l'adjectif "haute horlogerie"...

Le principal problème pour ces marques, c'est que l'on peut trouver sur Internet, sur des sites illégaux, des fichiers piratés qui permettent à n'importe qui possédant une imprimante 3D-couleur (c'est à dire 92% de la population des pays développés) de se faire sa propre montre "de luxe". Une Patek ? Pas de problème. Un tour sur les sites pirates, et quelques heures plus tard, on a une Calatrava, ou un QP à son poignet. Pour luter contre ce problème, les marques intègrent dans leur montres des puces nanométriques d'identification. Cette technologie n'est pas encore à la portée de tout le monde, et pour l'instant, c'est assez efficace pour distinguer une vraie montre d'une copie.

Le métier d'horloger a changé, mais heureusement, il reste toujours ces amateurs fous, passionnés par les vieilles montres du siècle dernier. Et ceux là, ils ne sont pas près de disparaître !

Quelle horreur, Origami le Orwell de l'horlogerie :sm1:

Mais ça passerait super bien bien dans un film de SF les fichiers piratés pour des copies pirates d'objet
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Publicité

Re: Futur horrible de l'horlogerie suisse

Messagepar Roléga le 03 Fév 2011, 08:37

Quelle horreur, Origami le Orwell de l'horlogerie :sm1:


:eek2: :eek2: :eek2: :eek2: :eek2: devrait se contenter de faire des pliages....................j'ai eu vraiment peur ! ! :grumble:
Avatar de l’utilisateur
Roléga
VIP
VIP
 
Messages: 12135

Re: Futur horrible de l'horlogerie suisse

Messagepar swisswatch le 03 Fév 2011, 10:40

un futur bien triste qu'il nous dépeint !!!! mais malheureusement peut être pas si éxageré que ça quand on voit "" l'evolution""" de notre société ou tout va devenir standardisé ,ou tout est rapidement consommé et jeté
si tel était notre avenir l'horlogerie devra s'adapter pour survivre et perdre son coté poétique,magique,traditionnel et faire des montres pour la consommation de masse


bah en tout cas ça fait froid dans le dos !!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
swisswatch
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1134
Localisation: bex VD (près du mordor)

Re: Futur horrible de l'horlogerie suisse

Messagepar saabreit le 03 Fév 2011, 21:19

Bon, je pense que je vais commencer à disperser mes montres pour démarrer une collection d' imprimantes tant qu' elles sont abordables :clin:
Et pas si rêveur que çà Origami , la réalisation de pièces par empilage de couches progresse de mois en mois
Avatar de l’utilisateur
saabreit
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1038

Re: Futur horrible de l'horlogerie suisse

Messagepar Madman le 03 Fév 2011, 21:21

Si jamais pour te disperser : c'est ici :coucou:
En ce temps-là je serai mort et la vie continuera quand même. Alors je ne me fais pas trop de soucis...
- No watches at home !
Avatar de l’utilisateur
Madman
VIP
VIP
 
Messages: 5223
Localisation: K-PAX

Re: Futur horrible de l'horlogerie suisse

Messagepar lexxx le 03 Fév 2011, 21:54

L'impression 3D, même si ce n'est pas encore ce qui est décrit dans cette fiction, est rendue presque abordable par des projets comme RepRap qui vise à développer une imprimante auto-réplicative...
Avantage? T'en as une, t'en imprime une deuxième!
Avatar de l’utilisateur
lexxx
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1238
Localisation: Paris

Re: Futur horrible de l'horlogerie suisse

Messagepar pifpaf le 03 Fév 2011, 23:10

Dans le même esprit, post-cyberpunk je vous conseillerais de lire Spider Jérusalem dans Transmétropolitain, un des BD les plus explosive de l'histoire:

Image
Avatar de l’utilisateur
pifpaf
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 84


Retourner vers Forum général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot] et 5 invités

cron