Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

On parle de l'horlogerie et des montres en général, de notre passion horlogère et des actualités concernant l'horlogerie suisse. Commentaires sur les nouvelles montres présentées par les marques.

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar hl9000 le 16 Fév 2011, 20:20

Voici un reportage que je recommande vivement (prendre son temps : ça dure env. 1h20) :

http://videos.arte.tv/fr/videos/pret_a_ ... 00234.html

(existe déjà sur Youtube ==> http://www.youtube.com/watch?v=ppgokobewto)

Pour faire un résumé, le reportage montre que l'industrie, pour satisfaire une économie fondée sur la croissance :shock: , a trouvé dans les années d'après-guerre qu'il était judicieux de programmer les produits de consommation courants afin qu'ils deviennent obsolète ou plus simplement en panne relativement vite pour forcer la consommation. Ajouté à cela, la fabrication dans une zone qualitative de plus en plus basse pour permettre des prix toujours plus bas et supprimer la possibilité de réparer...
L'horlogerie (mécanique) se présente toujours comme un domaine ou les "constructeurs" ne se sont pas encore penchés sur ce mode de consommation, protégés pour le moment par le phénomène de collectionnite aigüe...
:?
...enfin...
:|
...il me semble !
Est-ce que certains "pros" d'entre vous auraient des points de vue opposés ? ...ou pas ?!
Est-ce que l'existence des Mursingues (dont je fais malheureusement partie !!) et la création de mouvements comme l'ETA C01.211 n'est pas le signe du commencement de la déchéance pour l'horlogerie ?
Je pose la question, maintenant... je pose la question...
Festina Lente (devise d'Auguste)
Avatar de l’utilisateur
hl9000
VIP
VIP
 
Messages: 7605
Localisation: Paris

Publicité

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar Omegallector le 16 Fév 2011, 20:43

La seule différence par rapport aux autres domaines, c'est que dans l'horlogerie on ne le fait pas exprès...
J'AIME LES ΩMEGA LES RΩLEX ET TΩUTES LES JΩLIES MΩNTRES
Avatar de l’utilisateur
Omegallector
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1421
Localisation: La Chaux-de-Fonds

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar FlyingSnail le 16 Fév 2011, 23:29

Moi je dis qu'on devrait réfléchir à cette technique dans l'aéro. Au bout de 1000 cycle, hop, un nouvel avion. On va être riche !

Plus sérieusement, c'est un procédé assez honteux, bien connu dans différentes industries, en particulier le "high tech" et l'électroménager... J'ose espérer que l'horlogerie mécanique restera épargnée. Mais Je reste confiant,grâce au fait que l'horlogerie mécanique est obsolète par essence. Donc on achète pas une belle montre par "nécessité" (au sens large) contrairement à une TV ou un portable (même si dans d'autres industries, cette nécessité est créée par le fabricant, cf. les smartphones). Comme ma montre auto n'est pas nécessaire, si elle tombe en rade au bout de 2 ans et 3 jours, ça va me refroidir, et je vais retourner au quartz.
Après, c'est mon analyse, i.e. celle d'un bête ingénieur qui ne connait rien d'autre au marketing que ce que lui dit son bon sens et les quelques documents vus et lus ça et là.

Je regarderai ta vidéo plus tard David, mais merci pour le lien :clin: Le sujet m'intéresse grandement.
Etre toqué de tocantes est-il éthique ?
Avatar de l’utilisateur
FlyingSnail
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1431
Localisation: Ô Toulouse ! Ô mon pays !

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar pifpaf le 17 Fév 2011, 01:24

C'est clair. On est dans un marché de collection/luxe, on achète avant tout de la pérénité, les PB de SAV font souffrir les maisons d'horlogerie, la montre jetable, c'est plus la stratégie de Swatch ou de Gucci Watch, dans le moyen haut de gamme, ce type de stratégie est à bannir complètement.
Avatar de l’utilisateur
pifpaf
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 84

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar tranber70 le 17 Fév 2011, 09:16

Merci pour le lien, David, il faut regarder cette émission.

Le hasard fait que j'ai quasiment le même problème avec mon imprimante pour laquelle le remplacement de la tête d'impression coûte plus cher qu'une nouvelle imprimante. Une autre manière de provoquer l'obsolescence.

Effectivement l'horlogerie semble préservée de ce phénomène, et mes Swatch les plus anciennes, qu'elles soient mécaniques ou à quartz fonctionnent encore très bien, bien qu'elles aient une vingtaine d'années.
Je ne suis pas sûr, par contre que le C01.211 soit réellement un reflet de l'OP. Un prix bas ne signifie pas obligatoirement un durée de vie limitée, c'est la conception et les choix marketing qui dictent la durée de vie de l'objet.

Je suis beaucoup plus inquiet, par contre, de la politique des SAV qui de leur côté ont l'air de considérer que la maintenance d'une montre et la fourniture des pièces n'est plus obligatoire au delà d'un délai qui va en se raccourcissant. C'est peut-être là, l'obsolescence programmée de l'horlogerie.
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar Petrus le 17 Fév 2011, 09:26

J'ai plutôt tendance à penser que le culte de l'actionnaire produira dans l'horlogerie comme ailleurs des effets de gamme. :grumble:
La rentabilité du jetable est incomparable par rapport au durable, en horlogerie comme ailleurs.
c'est plutôt la concurrence asiatique qui risque de concrétiser ce risque,par une guerre des prix liée au faible coût de la main d'oeuvre, l'absence de réseau commercial et de SAV avec uniquement des imports web et à l'absence de R&D.

D'où l'importance de lieu comme notre forum pour faire valoir le poids d'un autre type de consommateur et disons le de clientèle et ses demandes.
Déjà, le caractère "expert" du forum (demande sur les marques, mouvements, demandes d'évaluations) est très affirmé, il suffit de voir nombre de nouvelles inscriptions.
Il convient donc plus que jamais d'affirmer nos valeurs de qualité et de convivialité ! :coucou:

Mais qu'est que j'ai ce matin ? :clin:
le temps est réalité suspendue entre deux néants
Avatar de l’utilisateur
Petrus
VIP
VIP
 
Messages: 5383

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar steyr le 17 Fév 2011, 09:33

En cherchant bien : Romain Jerôme, T-oxy Concept, livrée dans une cloche sous argon et qui ne survivra pas à l'air ambiant.

Sinon, on peut également penser que des produits qui se "fashionisent", certains designs sont "programmés" pour mourir. Peut-être porterons, nous, demain, sur les >>40mm, la céramique, les produits de fusions hasardeuses, le même regard que nous portons aujourd'hui sur les bi-tons or-acier des années 80, ou les <<38mm des 50's. Mais à la différence du reportage, ici, on ne peut pas vraiment prétendre que ce cycle de vie soit contrôlé par les marques.
Encore un peu plus en marge, je me pose la question sur les études qu'ont mené les marques quant à l'utilisation de certains matériaux dans la partie mécanique, et ces alliages spéciaux pour lesquels j'ai du mal à imaginer qu'on les reproduise ensuite pour remplacer une petite pièce. Argument auquel on oppose intelligemment chez R.M. : "on utilisera la meilleure évolution du matériau pour remplacer avantageusement ladite pièce". Je pense qu'on est allé un peu plus vite que la musique pour étoffer les dossier presse sans se soucier de la vie de ces hybrides, ou même de l'impact sur la santé. Il y a eu une conférence sur ce sujet il y a quelques années où certains scientifiques mettaient les marques en garde sur l'usage de certaines matières. Il y a bien eu du Tritium après du Radium, même si c'était plus pour les horlogers que les clients... est-ce qu'un jour on ne reviendra pas sur le contact direct des fibres de carbones avec la peau, par exemple ? Notez que je n'ai pas de connaissances précise sur ce dernier domaine et que je porterai avec plaisir certaines de ces montres...
Avatar de l’utilisateur
steyr
VIP
VIP
 
Messages: 5812
Localisation: Paris

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar hl9000 le 17 Fév 2011, 16:49

Voilà qu'est bien causé, Steyr...
:twisted: Sauf que t'as pas osé dire que le plus bel exemple d'obsolescence programmée par l'aspect "fashion" est ça :
Image
j'ose même pas dire comment ça se nomme ce truc, de peur de choquer les foules avec un gros mot !
Un bel exemple d'une montre démodée à peine achetée...

Après une longue discussion avec l'ancêtre, il semble qu'il faille distinguer 2 formes d'obsolescence programmée :
1 - celle, naturelle, qui consiste à sortir des objets très "tendance", sachant que la "tendance" ne dure que quelques mois...
2 - celle qui consiste à fabriquer des objets dont on sait exactement quand ils tomberont en panne et obligeront à racheter du neuf...

La première option est bien présente dans l'horlogerie, même si c'est discret. C'est, en tout cas, la seule option éthiquement correcte puisqu'elle laisse aux acheteur l'usufruit de leur libre-arbitre : personne ne force à racheter du neuf juste parce que c'est plus "fashion". Y a que les collectionneurs de Rolex qui font ça :clin:
La seconde option, vraiment scandaleuse avec l'exemple de l'imprimante dans le reportage, se présente sous divers aspects :
On imagine très mal des Jaeger-LeCoultre, Omega ou Breguet faire exprès de concevoir une montre qui ne fonctionnerait plus au bout d'un certain temps pour forcer les acheteurs à en racheter une neuve.
Mais, comme le souligne Steyr (l'omnichien... ou un truc comme ça !), il semble qu'on navigue en plein flou quant à la pérénité des montres embarquant des matériaux "nouveaux" dont on ne sait pas bien le MTBF (Mean Time Befor Failure... C'est de l'anglais, vous pouvez pas comprendre). Certaines montres bourrées de silicium et/ou d'Hublonium (si ça c'est pas de la provoc', Calibre101 :coucou: ) sortent des chaînes de montage sans garantie d'être à la fois solides et réparables... et c'est pas Charly qui pourra vous redresser le spiral en verre (voir Anthony Randall).
La remarque de FlyingSnail m'a semblée très perspicace :
FlyingSnail a écrit:l'horlogerie mécanique est obsolète par essence

...Sauf si l'on y intègre du "modernisme" avec ces matériaux nouveaux ou des procédés nouveaux, comme la nanotechnologie.
Il reste l'aspect inversé de cette seconde option : lorsque le phénomène de sur-consommation pousse à l'obsolescence programmée.
Je n'ai pas d'avis, n'y connaissant rien, mais je reste, jusqu'à preuve du contraire, convaincu que l'ETA C01.211 n'est pas conçu pour résister au temps (c'est joliment dit, non ? :sm33: ), mais uniquement pour résister aux coûts !
La volonté de toucher une clientèle plus grande abaisse la qualité et la durée de vie du produit : l'obsolescence n'est pas exactement programmée, mais elle est sérieusement limitée. Jusqu'où les fabricants de montres vont-ils aller ?
:horlogecoucou:
Festina Lente (devise d'Auguste)
Avatar de l’utilisateur
hl9000
VIP
VIP
 
Messages: 7605
Localisation: Paris

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar Pana le 17 Fév 2011, 17:22

hl9000 a écrit: il semble qu'on navigue en plein flou quant à la pérénité des montres embarquant des matériaux "nouveaux" dont on ne sait pas bien le MTBF (Mean Time Befor Failure... C'est de l'anglais, vous pouvez pas comprendre). Certaines montres bourrées de silicium et/ou d'Hublonium (si ça c'est pas de la provoc', Calibre101 :coucou: ) sortent des chaînes de montage sans garantie d'être à la fois solides et réparables


J'suis pas tout à fait d'accord, je pense que ces "nouveaux" matériaux le sont principalement (et pour la plupart) pour les personnes ne connaissant pas ces derniers. Je veux dire par là qu'on voit des alliages, des céramiques, des métaux (niobium, molybdènen, etc...) intégrer les boitiers, alors que l'on connait ces matériaux depuis des décennies voire des siècles. Ce sont les techniques de mises en forme ainsi que les mises en forme elles mêmes qui sont nouvelles. Le saphir par exemple, qui n'est en fait qu'un monocrystal d'oxyde d'aluminium, composant les pierres des mouvements. Pourtant on ne l'utilise que depuis peu de temps pour les verres.

Après c'est sur qu'il y a quelques matériaux exotiques dont il faut se méfier (à la mise en oeuvre comme au porté)
Knowledge is power
Avatar de l’utilisateur
Pana
VIP
VIP
 
Messages: 2001
Localisation: Paname

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar swisswatch le 17 Fév 2011, 17:40

reportage vraiment intéressant qui de plus confirme ce que je pensait en silence depuis fort longtemps mais je n'ose plus en parler j'ai peur " arrête avec ta théorie du complot, tu voit le mal partout, t'est fatiguant a la fin!!!! " j'irait jusque dire que les puces de nos appareils électroniques sont programmé pour foiré
je pense que l'horlogerie suivra le mouvement tôt ou tard les passionnés de belle mécaniques ne feront malheureusement pas le poids face a la masse qui rapportera beaucoup plus a l'horlogerie financièrement parlant
c'est les montres " bon marché" du swatch group qui on sauvé l'horlogerie pas les manufacture de haute horlogerie
je ne connais pas ce que les deux secteurs génèrent comme bénéfices mais je suis prêt a parier que le premier et largement devant
:coucou:
Avatar de l’utilisateur
swisswatch
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1134
Localisation: bex VD (près du mordor)

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar tranber70 le 17 Fév 2011, 17:43

hl9000 a écrit:Après une longue discussion avec l'ancêtre


Eh L'David,
De toute façon, on est toujours l'obsolescence de quelqu'un...Image
Et si tu veux que j'te la programme ton obsolescence, ton arme sera la mienne... :sm4:
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Re: Horlogerie : épargnée par l'obsolescence programmée ?

Messagepar ARSA le 17 Fév 2011, 20:25

Bonsoir,

je pense qu'en matière de montres le consommateur a encore le choix sur la pérennité du produit . Pour le même budget, il peut acheter : une armani tous les 3 ans, une rolex tous les 30 ans ou une patek par siècle (de toute façon pour patek on en est juste le gardien en attendant la naissance du petit-fils :mrgreen: .)
Avatar de l’utilisateur
ARSA
Amateur
Amateur
 
Messages: 60
Localisation: Metz, Moselle, France .


Retourner vers Forum général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], Google [Bot] et 5 invités