Page 1 sur 1

En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 17 Juin 2011, 20:57
par webmaster
Agacé de trouver des marques horlogères suisses qui continuent à décliner leurs messages en anglais, voire dans la langue de leur siège quelque part dans le monde, j’en appelle à l’Organisation Mondiale de la Francophonie...

Image

Le billet horloger

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 18 Juin 2011, 09:17
par Beaumont
J'avoue que je suis très partagé sur cette question. D'un coté je peste quand je vois que des sites comme ceux de la marque Marvin "oublient" de faire une version française de leur site. De l'autre, ne faut-il pas plutôt se réjouir de cette communication horlogère dans une langue internationale qui touche le plus grand nombre ?

Je trouve toujours ces mouvements sur la défense du français très rétrogrades ;) et même très franco-français; ça me rappelle les lois Toubon qui font qu'en France on est des "billes" en anglais ... A fortiori les langues sont des média... Et force est de reconnaitre, mondialisation oblige, l'anglais est incontournable ! 

 La Suisse c'est 3 langues officielles ! Et même si on veut limiter l'horlogerie à l'arc romand, rien qu'à Bienne/Biel (siège du Swatch Group notamment ...) on parle aussi allemand (bern dütsch).

La Suisse n'a pas non plus le monopole de l'horlogerie ! Mais c'est un autre débat ...

J'aime le français mais j'aime à penser que cette horlogerie est internationale et qu'elle s'exportera dans le monde entier pour faire vivre nos artisans. 

Beaumont

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 18 Juin 2011, 10:36
par webmaster
Le fait qu'ils aient une communication en anglais est normal car comme tu le dis, ça touche le plus grand nombre mais ça en laisse beaucoup sur le côté de la route quand il ne se donne même pas de faire une version dans la langue du pays concerné.
A ce train là, je ne vois pas pourquoi on apprend l'allemand et pour l'autre côté de la Sarine, le français et les pauvres Tessinois avec leur italien :thinking: Parlons globalisé, parlons tous anglais :grumble:
En suisse allemande, ils vont apprendre le patois, pas terrible pour la communication des multinationales :lol:

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 18 Juin 2011, 11:06
par Fabe67
Defendre sa culture et son identite est tout sauf retrograde... Allons faire un tour au Quebec ou ils sont tout sauf retro et pourtant ils defendent fierement cette langue francaise si belle mais helas si malmenee...

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 19 Juin 2011, 19:25
par origami
webmaster a écrit: :thinking: Parlons globalisé, parlons tous anglais :grumble:


Mais pourquoi pas ? Je ne sais pas si c'est lié à l'éducation (ou la culture) Judéo-Chrétienne, avec cette histoire idiote de la Tour de Babel, et Dieu qui n'est pas content que les hommes s'entendent (dans tous les sens du terme), et qui décide de foutre un peu le bordel dans tout ça.

Où est le problème à ce qu'on parle tous une langue commune ? La vie serait plus simple. Je ne demande pas que les langues locales soient abandonnées au profit de l'anglais, mais que tout le monde apprenne l'anglais, qui deviendrait une langue internationale de communication. C'est déjà quasiment le cas, mais ça devrait être obligatoire.

Regardez Wikipedia : C'est une oeuvre magnifique qui aide à la diffusion des idées. Mais qui me dit que sur tel ou tel sujet, la page en Italien, ou en Chinois, ne contient pas des informations importantes qui ne sont pas reprise dans la page française ou anglaise. Si tout le monde parlait anglais, il n'y aurait besoin que d'un seul Wikipedia, sur lequel tout le monde posterait, quelque soit sa langue maternelle.

J'ai la chance de parler assez bien anglais pour le comprendre. C'est grace à ça que j'ai découvert beaucoup de choses (par exemple les conférences diffusées par le site http://www.Ted.com) qui m'auraient été inaccessibles sinon.

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 19 Juin 2011, 20:41
par Beaumont
Que je me fasse bien comprendre tout de même, je n'ai rien contre la culture et encore moins contre la langue française. Je suis pour la défense du français, mais de là à l'imposer à tous...

Mais cette question de langue du luxe m'interpelle... quelle est la langue du luxe ? celle de ceux qui achètent ? Dans ce cas il va falloir tous apprendre le chinois... celle de ceux qui fabriquent ? Ok mais alors faut-il appliquer aux communiqués les critères du swiss made ?

Comme Origami, je suis un grand fan des conférences du TED, mais elles ont le bon goût d'être presque toutes sous-titrées dans de nombreuses langues (jusqu'à 22). Un exemple à suivre pour ces chers communiqués, mais cela à un cout ... En parlant de maîtrise de l'anglais, voilà la preuve qu'on en a pas vraiment besoin pour réussir... http://www.ted.com/talks/philippe_starck_thinks_deep_on_design.html

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 19 Juin 2011, 21:41
par webmaster
Je suis pour la défense du français, mais de là à l'imposer à tous...

Il ne dit pas de l'imposer à tout le monde, il dit que les marques pourraient au moins faire des versions françaises de leur site et de leurs communications pour les pays francophone, en tout cas moi je le vois comme ça.
mais que tout le monde apprenne l'anglais, qui deviendrait une langue internationale de communication. C'est déjà quasiment le cas, mais ça devrait être obligatoire.

Ben voyons, et pourquoi les anglophones ne feraient pas l'effort d'apprendre le français :thinking:
A l’extrême, c'est pas le chinois la langue la plus parlée au monde :roll: donc hop, tous au chinois :wink:

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 19 Juin 2011, 22:50
par tranber70
Il y a ici deux aspects.

1) Le respect de la tradition qui fait que le langage de l'horlogerie est le français. Quelques marques ne s'y trompent pas d'ailleurs, Rolex, Hublot, Vacheron, Corum et bien d'autres.
Garantir une tradition, c'est garantir un ensemble de petits faits, c'est un tableau créé avec de multiples couleurs, on commence à en supprimer une, puis une autre et l'image se dénature.

2) On sait aussi que le langage structure la pensée, il est bon d'apprendre et de connaître d'autres langues, de découvrir l'autre et entre autre sa diversité. Je ne suis pas sûr que quand la terre parlera une seule langue, aura la même manière de penser, l'individu restera aussi ouvert à l'autre.

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 20 Juin 2011, 07:08
par origami
webmaster a écrit:Il ne dit pas de l'imposer à tout le monde, il dit que les marques pourraient au moins faire des versions françaises de leur site et de leurs communications pour les pays francophone, en tout cas moi je le vois comme ça.

Le problème de commencer à faire des sites multilingues, c'est qu'il y aura toujours des personnes qui vont dire : Oui, mais pourquoi je ne trouve pas ma langue ? Alors que si le site n'est qu'en anglais, c'est plus simple.

webmaster a écrit:A l’extrême, c'est pas le chinois la langue la plus parlée au monde :roll: donc hop, tous au chinois :wink:

Parce que le chinois est autrement plus difficile à apprendre que l'anglais (utilisations d'idéogrammes, de claviers non standards, difficultés de prononciation...). Alors que l'anglais est une des langues les plus simples (peu de verbes irréguliers, terminaisons simples des verbes, pas de censuré pour les noms communs...). Mais surtout, c'est déjà de facto la langue de communication internationale.


PS : Je suis le premier à ne pas appliquer ce que je prêche, vu que mon site sur les montres Origami Watches est en Français :oops:

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 20 Juin 2011, 14:58
par pifpaf
Un excellent billet. Et un bon gros débat. Miam.

Déjà, en Suisse, il y à une quatrième langue et la seule native à la CH le Romanche.


Le globish est bien plus utilisé que l'english dans les kit presse, en fait, c'est surtout l'indigence des com' qui me sidère, il y tant à raconter sur les montres, que l'effort se situe surtout sur le fond plutôt que sur la forme.
Que certaines marques n'aient leurs sites qu'en Anglais, c'est légèrement choquant, mais j'aimerais surtout lire du vrai Anglais, de l'anglais Shakespeare.
Le Français possède d'avantages de subtilités et de précision que l'anglais c'est indéniable. Le vocabulaire est bien plus étendu, mais les coms en globish prendraient une autre dimension, si elle étaient écrite par des anglophones de langue maternelle, au lieu des anglophones d'école de commerce.

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 20 Juin 2011, 19:59
par tic&tac
Super article ! Sans chauvinisme ou patriotisme aucun je trouve aussi très pénible de voir que l'anglais remplace de plus en plus le français dans le monde horloger.

Beaumont a écrit:Je trouve toujours ces mouvements sur la défense du français très rétrogrades ;) et même très franco-français; ça me rappelle les lois Toubon qui font qu'en France on est des "billes" en anglais ... A fortiori les langues sont des média... Et force est de reconnaître, mondialisation oblige, l'anglais est incontournable !

Pour avoir habité plusieurs mois au Québec et aujourd'hui en Acadie (un peu plus à l'est) je peux vous assurer que la défense du français n'est pour rien dans le déplorable niveau d'anglais (et autres langues) des français... Dans les deux régions que je cite la défense de la francophonie et la lutte contre l’assimilation sont des combats quotidiens et pourtant bien souvent les gens parlent couramment anglais...Pour moi le soucis est plutôt a chercher du coté des méthodes d'enseignement et des mentalités.

tranber70 a écrit:...Garantir une tradition, c'est garantir un ensemble de petits faits, c'est un tableau créé avec de multiples couleurs, on commence à en supprimer une, puis une autre et l'image se dénature.
...il est bon d'apprendre et de connaître d'autres langues, de découvrir l'autre et entre autre sa diversité...

Complétement d'accord avec ces sages pensées !

webmaster a écrit:A l’extrême, c'est pas le chinois la langue la plus parlée au monde :roll: donc hop, tous au chinois :wink:

En fait plus depuis quelques années... Aujourd'hui c'est l'anglais et le plus grand nombre de personne à parler anglais se trouve en Inde puis juste après... en Chine. :wink:

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 22 Juin 2011, 21:10
par webmaster
businessmontres a écrit: « En français dans le texte, SVP ! » : dans son billet pour Horlogerie Suisse, Joël A. Grandjean dénonce le « déni de francophonie » et la « négation identitaire » qui se répand comme une épidémie dans une horlogerie qui confond trop souvent globalisation (des marchés) et mondialisation (des cultures). Le tropisme anglomaniaque de certaines marques est d’autant plus affligeant que le français est, historiquement, la langue naturelle de la belle horlogerie : même Seiko écrit « sonnerie » (en français) sur ses grandes complications ! Le français est même, tout simplement, la langue du luxe international, qui n’a de valeur qu’en raison de cette french touch. Faire parler l'anglais aux montres suisses, c’est risquer un reniement qui détruit de la valeur : l’apprentissage d’une cinquantaine de mots français reste, pour les collectionneurs du monde entier, un délicieux parcours initiatique. Voir des marques génétiquement, intimement et structurellement chaux-de-fonnières écrire « Minute Repeater» plutôt que « Répétition minutes » sur leurs cadrans procède d’une triple erreur stratégique : on prend les clients de ce genre de montres pour des demeurés, on les prive d’une substantielle privilégiature [l'avantage de ceux qui comprennent la « langue des anges »] et on s’humilie soi-même en affichant une mentalité de colonisé honteux de son identité. Il n’y a pas si longtemps, une de ces « chroniques septimentales » évoquait la vassalisation de l’horlogerie suisse (Business Montres du 24 avril)...

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 22 Juin 2011, 23:03
par M.A.S.O
webmaster a écrit:
businessmontres a écrit: « En français dans le texte, SVP ! » : dans son billet pour Horlogerie Suisse, Joël A. Grandjean dénonce le « déni de francophonie » et la « négation identitaire » qui se répand comme une épidémie dans une horlogerie qui confond trop souvent globalisation (des marchés) et mondialisation (des cultures). Le tropisme anglomaniaque de certaines marques est d’autant plus affligeant que le français est, historiquement, la langue naturelle de la belle horlogerie : même Seiko écrit « sonnerie » (en français) sur ses grandes complications ! Le français est même, tout simplement, la langue du luxe international, qui n’a de valeur qu’en raison de cette french touch. Faire parler l'anglais aux montres suisses, c’est risquer un reniement qui détruit de la valeur : l’apprentissage d’une cinquantaine de mots français reste, pour les collectionneurs du monde entier, un délicieux parcours initiatique. Voir des marques génétiquement, intimement et structurellement chaux-de-fonnières écrire « Minute Repeater» plutôt que « Répétition minutes » sur leurs cadrans procède d’une triple erreur stratégique : on prend les clients de ce genre de montres pour des demeurés, on les prive d’une substantielle privilégiature [l'avantage de ceux qui comprennent la « langue des anges »] et on s’humilie soi-même en affichant une mentalité de colonisé honteux de son identité. Il n’y a pas si longtemps, une de ces « chroniques septimentales » évoquait la vassalisation de l’horlogerie suisse (Business Montres du 24 avril)...


Reflète parfaitement ma pensé ! :roll:

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 23 Juin 2011, 13:38
par hl9000
:thinking:
Je m'étonne de voir des avis aussi tranchés ; il y a deux choses distinctes évoquées dans l'article (très bon) de Joël A. Grandjean et dans celui de Gregory Pons : faire des articles marketing, de la pub et du discours flagorneur exclusivement en anglais, et inscrire sur les cadrans "Minute repeater" ou une complication jour-date exclusivement avec des "Monday - Tuesday - ..."

Pour le premier point, même si c'est pas très glorieux, on peut au moins comprendre : le gros du marché étant dans des pays qui ne parlent pas un mot de Français, on essaye de toucher le maximum de clients potentiels sans s'emm..rder à le faire dans plein de langues. L'anglais est incontournable. La plupart des fabricants faisant des montres comme Nike fait ses chaussures, si l'on excuse pas de lire les catalogues et autres documents relatifs à la vente exclusivement en anglais, on peut bien le comprendre : c'est dans l'ordre des choses.
Par contre, effectivement, ce qui est écrit sur les cadrans ou pire, dans les indications, me hérisse lorsque c'est trop souvent l'anglais qui prime et non la langue du luxe et de l'horlogerie, le Français.
Sauf sur les Grahams, les Dent, ... et R.W.Smith ou G.Daniels !!! :clin:

Re: En français dans le texte SVP! (billet horloger)

MessagePosté: 24 Juin 2011, 10:20
par Beaumont
webmaster a écrit:
businessmontres a écrit: « ....Faire parler l'anglais aux montres suisses, c’est risquer un reniement qui détruit de la valeur...


Nos montres parlent déjà couramment l'anglais, il suffit de lire le cadran: "Swiss Made"... et cette indication en anglais est tout le contraire d'un reniement qui détruit la valeur...

Très sincèrement, je crois que c'est un faux débat. Concentrons nous plutôt sur les vrais problèmes. Renforçons justement le Swiss Made, communiquons dans toutes les langues (y compris le français :D ) au sujet de notre belle horlogerie suisse (ou d'ailleurs) et ce sera déjà bien.