Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horloger

On parle de l'horlogerie et des montres en général, de notre passion horlogère et des actualités concernant l'horlogerie suisse. Commentaires sur les nouvelles montres présentées par les marques.

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horloger

Messagepar Memphre le 09 Déc 2011, 00:10

Bonjour,
Actuellement, je suis salarié et j'ai comme bagage un diplôme d'ingénieur mécanicien (fabrication mécanique) obtenu dans une école en France en 2004.
Je souhaite me reconvertir dans l'horlogerie.
Mais comme je ne souhaite plus finir prostré devant un écran d'ordinateur, je vais me limiter à une formation niveau bac + 2, soit technicien ES en Suisse si j'ai bien compris, afin de faire travailler mes mains aussi.
Ma question est la suivante :
Pour une entreprise Suisse, une double compétence {ingénieur mécanicien et technicien horloger} serait elle appréciée, recherchée et reconnue ?
Pour quels types de postes les entreprises souhaiteraient embaucher une personne avec ce profil ?
En plus de ma nouvelle formation de technicien, ma formation initiale d'ingénieur serait exploitable ? Ignorée ? Sur côtée ?
D'avance je vous remercie pour vos réponses.
Bien cordialement,
Frédéric
Avatar de l’utilisateur
Memphre
Débutant
Débutant
 
Messages: 13

Publicité

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar DaggetMC le 09 Déc 2011, 18:41

Malheureusement, je ne peux vous aider davantage.
Je connais pas trop mal les formations horlogères, un peu les emplois de collaborateurs (ouvriers, employés), mais pas du tout ceux de cadres et d'ingénierie, ni les besoins des entreprises.
Un moyen de se faire une idée serait de consulter les annonces (ingénieur, technicien, horloger de laboratoire, horloger responsable d'atelier, ect...). Encore mieux de pouvoir accéder à des CV du même niveau (je ne sais pas comment on fait, je vous rassure). Ou alors carrément contacter une boîte de recrutement : est-ce qu'à votre niveau les recruteurs passent déjà par un cabinet ou trouvez-vous des offres dans les boîtes d'intérim ?
Contactez aussi HES-SO ARC
Haute Ecole Arc Ingénierie (HE-ARC Ingénierie)

Site du Locle
Av. Hôtel-de-Ville 7
2400 Le Locle
Tél. 032 930 13 13

Site de St-Imier
Rue Baptite-Savoye 26
2610 St-Imier
Tél. 032 930 22 22

E-mail: ingenierie@he-arc.ch
Site: www.ingenierie.he-arc.ch

Ils seront pe à même de vous renseigner.
@ +
MC
DaggetMC
Avatar de l’utilisateur
DaggetMC
VIP
VIP
 
Messages: 2249

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar Ţom le 15 Mai 2012, 11:00

Bonjour,

Je me permet de relancer ce sujet car je me trouve (presque) dans le même cas que toi.

Je suis actuellement en école d'ingé en alternance, après avoir obtenu un DUT Génie Mécanique et Productique. Le coté "manuel" me manque dans le métier que je suis en train d'apprendre, aussi j'envisage, après avoir fini ma formation, d'intégrer l'école d'horlogerie de Fougères pour deux ans.
Je me pose exactement les mêmes questions que celles que tu as posé plus haut.
Aurais-tu trouvé des réponses ? D'autres personnes en ont-elles ?

Merci!
Avatar de l’utilisateur
Ţom
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar Leenon le 15 Mai 2012, 12:13

J'ai fait une formation de technicien ES au locle.

Tu as le choix entre deux formations (pour le locle): - en restauration (faut etre horloger rhabilleur pour l'effectuer)
- en construction (ben au Pc)

Dans le cas de la construction tu sera dispensé de divers cours selon ta formation.
Avatar de l’utilisateur
Leenon
Amateur
Amateur
 
Messages: 78

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar Ţom le 15 Mai 2012, 17:23

Merci Leenon (Memphre?).

Pour ce qui est de la formation je me dirigerais plutôt vers l'école d'horlogerie de Fougères. J'ai oublié de préciser que je vie en France et ai fait toutes mes études en France.
Je me suis renseigné sur les formations en Suisse, et il est apparemment plus dur et plus cher pour un français d'y étudier.

Les questions que je me poses sont celles déjà posées sur le premier post.

DaggetMC a déjà apporté un élément de réponse, mais j'aimerai savoir si d'autres personnes ont d'autres informations.

Merci!
Avatar de l’utilisateur
Ţom
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar DaggetMC le 16 Mai 2012, 16:08

Ţom a écrit:Merci Leenon (Memphre?).
Pour ce qui est de la formation je me dirigerais plutôt vers l'école d'horlogerie de Fougères. J'ai oublié de préciser que je vie en France et ai fait toutes mes études en France.
Je me suis renseigné sur les formations en Suisse, et il est apparemment plus dur et plus cher pour un français d'y étudier.

Notez quand même qu'il est très difficile de rentrer à Fougères. Si vous souhaitez y rentrer, prévoyez de travailler d'ici là car autant vous pouvez avoir la chance d'y rentrer de suite, autant ça peut être long.
@ +
MC
DaggetMC
Avatar de l’utilisateur
DaggetMC
VIP
VIP
 
Messages: 2249

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar Ţom le 17 Mai 2012, 23:38

Je ne pense pas qu'il soit question de chance pour intégrer une école, quelle que soit l'école, mais plutôt une question de motivation et de compétence :wink:
Qu'entendez-vous par "très difficile"? Est-ce le test d'entrée, le fait de se démarquer de très nombreux candidats? En tout cas, je ne pense pas avoir quoi que se soit à perdre à essayer :)

Pour revenir au sujet, si je termine une formation horlogère niveau "bac+2" (fougères, afpa...), ai-je une chance de trouver du travail dans ce genre de métier tout en ayant un autre diplôme (bac+5) ?

Quelqu'un ayant passé les tests de Fougères peut-il m'apporter son expérience?

En tout cas merci pour tout ces éléments de réponses!

Ţom
Avatar de l’utilisateur
Ţom
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar steyr le 18 Mai 2012, 09:50

Ţom a écrit:Pour revenir au sujet, si je termine une formation horlogère niveau "bac+2" (fougères, afpa...), ai-je une chance de trouver du travail dans ce genre de métier tout en ayant un autre diplôme (bac+5) ?


En horlogerie, la formation BAC+2, c'est le DMA.Il intervient après un CAP horloger(2 ans), suivi d'un BMA horlogerie(2 ans). Un BAC+2 horlogerie, c'est donc 6 ans d'établi. Si tu fais référence au Wostep, c'est une formation horlogère efficace, mais sur 2 ans, qui prédestine la plupart des diplômés aux postes SAV des grandes marques. Le cahier des charges de cette formation a été conçu avec elles pour leurs besoins dans le SAV et l'assemblage.

La question : "ai-je une chance de trouver du travail dans ce genre de métier tout en ayant un autre diplôme (bac+5) ?" n'a pas trop de sens. Est-ce que tu penses vraiment qu'un diplôme supplémentaire, quel que soit son niveau, puisse être un handicap ? Il me semble que tout élément qui puisse appuyer ta motivation, ton sérieux, sera bénéfique. Il faut cependant ajuster la présentation que tu en ferais face au recruteur de sorte à ce qu'il n'ait pas l'impression que ta candidature est décalée. Par exemple, pour un poste SAV, tu mettras en avant ton Wostep et utilisant la productique comme un levier. A l'inverse, pour un poste dans la production, tu mettras cet élément en avant pour appuyer le petit plus du Wostep. C'est juste du bon sens à ce niveau.

La bonne question, selon moi, ça serait de savoir quel sera le retour sur investissement pour ces deux années supplémentaires ? Si c'est juste pour te placer devant sur un entretien dans un marché de l'emploi tendu, mouai... mais quelle est la conjoncture actuelle et quelle sera-t-elle dans 2 ans. Teste déjà maintenant, et si aujourd'hui, tu as des postes intéressants qui correspondent à ton niveau de qualification actuel, fonce. Une deuxième qualification ne sera pas nécessairement valorisée en salaire. Un employé valable qui souhaite étendre ses compétences aux autres métiers de l'entreprise ne devrait pas trouver trop de freins à se former, en interne, ou au besoin, par le biais des cours du soir (plusieurs possibilités en Suisse de mémoire).
En fait, c'est également très lié au profil de poste que tu envisages car quand tu parles de "ce genre de métier", à quel métier fais tu allusion ? Fraiseur, horloger sav, directeur de la prod, physicien, chef de projet, chef de produit, constructeur horloger, ... Une manufacture ne s'appuie pas que sur des métiers purement horlogers. Dans certains cas, l'un des diplômes t'avantagera, dans d'autres, l'autre, ou bien aucun.
Avatar de l’utilisateur
steyr
VIP
VIP
 
Messages: 5812
Localisation: Paris

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar Ţom le 18 Mai 2012, 15:54

En effet, la phrase "ai-je une chance de trouver du travail dans ce genre de métier tout en ayant un autre diplôme (bac+5) ?" n'était pas appropriée et ne reflétait pas vraiment ma pensée.
Je voulais simplement faire référence au tout premier post de ce sujet, écrit par Memphre, en faisant un (maladroit) résumé.

Aujourd'hui, j'apprend un métier qui me place sur le marché du travail en tant que cadre supérieur, coordinateur amélioration continue, directeur de production, chef de projet... dans n'importe quel secteur de l'industrie.
Je suis en train de m’apercevoir que ce type de métier me correspond que très peu. C'est pour cela que j'aimerais, après avoir terminé cette formation, me réorienter.
J'ai beaucoup réfléchi, me suis posé beaucoup de questions sur quel type de métier j'aimerais intégrer. J'en suis arrivé à la conclusion que je correspond plus au poste de technicien supérieur. Dans quel secteur ? Etant très attiré par le domaine mécanique, et la physique mécanique, j'ai commencé à me renseigner sur l'horlogerie voilà maintenant 8/10 mois. Et j'adore :D ! D'où mes questions :wink:

Merci steyr sur les précisions que tu m'as apportés sur le Wostep. J'ai déjà appelé le CAP de Morteau il y a 1 mois pour avoir un maximum d'informations, et sur les possibilités qui existent pour moi.

Je vais continuer à creuser et à chercher tout ce qui peut me correspondre.

Je suis tout ouïe pour toutes autres informations!
Avatar de l’utilisateur
Ţom
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar saabreit le 23 Mai 2012, 22:18

AMHA, essaie aussi d' élargir ta réflexion en toute humilité et lucidité . Sans savoir quelle filière bac +5 tu suis exactement, tu feras comme tout le monde et avant de te trouver en position de cadre supérieur, de directeur de production, tu seras cadre débutant - avec des responsabilités à peu près équivalentes à celles d' un technicien supérieur doté de 2 à 5 années d' expérience .
Accorde toi le temps de gagner en maturité, en assurance, en confiance pour aborder les choses avec réalisme .
Te présenter comme un ingénieur qui a envie de faire ses classes sur le terrain , çà me paraît crédible et respectable . Aller expliquer qu' après un bac + 5 tu t 'es aperçu que ton bonheur est ailleurs, çà risque d' etre mal ressenti .
Ce n' est que mon avis , fais en ce que tu veux :clin:
Avatar de l’utilisateur
saabreit
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1038

Re: Double compétence ingénieur mécanicien + technicien horl

Messagepar DaggetMC le 01 Juin 2012, 17:16

Ţom a écrit:Je ne pense pas qu'il soit question de chance pour intégrer une école, quelle que soit l'école, mais plutôt une question de motivation et de compétence :wink:
Qu'entendez-vous par "très difficile"? Est-ce le test d'entrée, le fait de se démarquer de très nombreux candidats? En tout cas, je ne pense pas avoir quoi que se soit à perdre à essayer :)

Croyez ce que vous voulez. Je ne connais pas les chiffres pour le Wostep, mais quand vous avez 150 candidats à la porte pour 15 de pris par année, c'est uniquement sur la motivation qu'on est pris. C'est comme pour trouver un emploi d'ailleurs... Sans commentaire.
Je ne vous ai pas dit de ne pas essayer, je vous ai recommandé de prévoir une solution de repli. Mais si vous n'êtes pas de cette trempe là, foncez.

L'AFPA, c'est niveau bac tout court. Ca suffit bien.
Et Steyr a raison, ça embauche à bloc ces temps. Ca ne coûte rien d'essayer.
@ +
DaggetMC
Avatar de l’utilisateur
DaggetMC
VIP
VIP
 
Messages: 2249


Retourner vers Forum général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot], Google [Bot], Google Adsense [Bot] et 6 invités