Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

L'avenir des montres ?

On parle de l'horlogerie et des montres en général, de notre passion horlogère et des actualités concernant l'horlogerie suisse. Commentaires sur les nouvelles montres présentées par les marques.

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

L'avenir des montres ?

Messagepar HEVEN le 29 Juin 2018, 22:45

Je ne suis pas horloger, mais je bosse dans la branche... Quand on sait qu'aux Usa, il n'y a plus que 3000 horlogers, alors qu'autrefois ils étaient 30000. Que pour un horloger indépendant il est bientôt plus possible d'avoir de la fourniture de marque (Ex : Impossible de se faire approvisionner des fournitures Rolex, du groupe Swatch (Omega, Longines, Tissot etc...), du groupe Richemont (Cartier, Panarei etc...), que pour faire réparer une de ces montres il faut désormais l'envoyer dans une boutique spécialisée qui vous demandera 500 € environ... Un peu comme si vous achetiez une BMW et que vous étiez obligé de la faire réparer chez BMW.
Bref, au vue de tout ceci, du fait qu'aujourd'hui réparer une montre va coûter les yeux de la tête, je me demande finalement si les gens vont encore acheter des montres quand il sauront que pour la faire réparer ils devront s'endetter....
Quel avenir pour les montres ? Mais aussi quel avenir pour les horlogers indépendants (nombreux sur le forum), qui ne pourront changer plus que des piles, des verres de montre, des joint et des ressorts.... ???

Tout ceci fait peur....
Dernière édition par HEVEN le 06 Juil 2018, 17:57, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
HEVEN
Débutant
Débutant
 
Messages: 28

Publicité

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar Desmonts le 30 Juin 2018, 10:19

HEVEN a écrit:Jeh (Omega, Longines, Tissot etc...), du groupe Richemont (Cartier, Panarei etc...), que pour faire réparer une de ces montres il faut désormais l'envoyer dans une boutique spécialisée qui vous demandera 500 € environ... Un peu comme si vous achetiez une BMW et que vous étiez obligé de la faire réparer chez BMW.
Tout ceci fait peur....

C'est bien vrai ! Je n'envisage plus d'achat au delà de la Tissot (et encore c'est déjà cher à réviser)
Avatar de l’utilisateur
Desmonts
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 489
Localisation: Ile de France

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar caput le 30 Juin 2018, 10:23

Et oui triste constat qui a commencé il y a environ 10 ans, un des maux de notre société actuel.
L’avenir sera aux vrais horlogers, mais à quel prix pour le client.
L’artisanat deviendra encore plus inabordable pour une grande partie des personnes, le haut de gamme sera la référence, le reste partira à la déchetterie.
Avatar de l’utilisateur
caput
VIP
VIP
 
Messages: 2206

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar BEAUDET le 02 Juil 2018, 18:24

Bonsoir . Je veux juste dire , qu'il y a dèja très longtemps que l'Horloger de campagne ne pouvait se procurer la fourniture de certaines Grandes Marques . Mais il pouvait se rabattre sur beaucoup d'autres Marques dont beaucoup de Françaises pour vivre , bien vivre non . L' Horlogerie actuelle est devenue un gros business car entre la montre à 5 euros et la montre du style celle de Nadal , l'horloger actuel n a plus grand chose à se mettre sous la dent à part les Montres anciennes . Par contre ce qui vient difficile aussi , c'est le prix des fournitures anciennes donc on tourne en boucle . Métier qui perd de sa grande valeur comme tout le reste .
Avatar de l’utilisateur
BEAUDET
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1222

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar jon_ le 02 Juil 2018, 20:40

C'est vrai mais il reste quand même le savoir faire.
pour ma part, quand une pièce est cassée ou manquante, soit je trouve la fourniture d'origine
soit je la refabrique. C'est sur que je passe beaucoup lus de temps mais au moins, la montre ne finis pas au fond d'un tiroir.
La dernière en date que j'ai restaurée et réusiné des pièces, une montre sonnerie à échappement dupleix.
Amicalement.
Avatar de l’utilisateur
jon_
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 170

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar Desmonts le 03 Juil 2018, 13:47

Heureusement et c'est très bien, mais ça reste relativement ruineux quand même ! :oops:

On peut investir "de bon coeur" pour une pièce ancienne comme je l'ai fait avec la montre d'un grand-père sachant qu'il n'y a plus la pièce, mais pour une montre récente de marque ça reste
légerement en travers.. :roll:
Avatar de l’utilisateur
Desmonts
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 489
Localisation: Ile de France

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar HEVEN le 06 Juil 2018, 18:08

jon_ a écrit:C'est vrai mais il reste quand même le savoir faire.
pour ma part, quand une pièce est cassée ou manquante, soit je trouve la fourniture d'origine
soit je la refabrique.


Alors vois-tu c'est à cause des horlogers comme toi qui refabriquent les composants d'une montre, que les grandes manufactures ont décidé de ne plus approvisionner les horlogers divers. Car si tu fabriques un composant dans une montre Rolex par exemple, alors on ne peut plus dire qu'il s'agit d'une véritable Rolex dont les pièces ont demandé un investissement (recherche et développement, coût des machines, matériaux spéciaux, coût de la formation de ceux qui ont fait cette pièce etc...). Donc si un composant d'une montre Rolex a un coût de 100 € et que tu répares ce composant juste avec un bout d'acier à 2 €, cette Rolex perdra sa valeur, ceci a agacer les grandes manufactures qui en déboitant de vrais Rolex ont sans doute vu de multiples composants chinois et d'autres barbaries, comme des mouvements chinois ou du fait maison... C'est bien pour ceci qu'ils ont décidé de ne plus fournir les horlogers car leur image en prenait un coût. Une simple Rolex d'occasion coûte encore un bras, et quand cette montre vient à tomber en panne et que l'on annonce à l'acheteur qu'il s'agit d'une vrai Rolex mais que l'intérieur à été quasiment entièrement remplacé par du chinois, ça agace l'acheteur et Rolex...
Avatar de l’utilisateur
HEVEN
Débutant
Débutant
 
Messages: 28

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar HEVEN le 06 Juil 2018, 18:10

C'est dommage mais il aurait fallu faire en sorte que les horlogers de villes soient conventionnés. Le problème est que tout le monde se dit horloger et fait n'importe quoi....

Comme je l'ai dit, je ne suis pas horloger, mais je travaille pour un distributeur. Les distributeurs d'horlogerie sont également très impactés et beaucoup vont je pense disparaitre dans les années à venir. Beaucoup ont déjà disparus, et ce n'est pas fini.
Avatar de l’utilisateur
HEVEN
Débutant
Débutant
 
Messages: 28

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar saabreit le 06 Juil 2018, 20:13

HEVEN a écrit:
jon_ a écrit:C'est vrai mais il reste quand même le savoir faire.
pour ma part, quand une pièce est cassée ou manquante, soit je trouve la fourniture d'origine
soit je la refabrique.


Alors vois-tu c'est à cause des horlogers comme toi qui refabriquent les composants d'une montre, que les grandes manufactures ont décidé de ne plus approvisionner les horlogers divers. Car si tu fabriques un composant dans une montre Rolex par exemple, alors on ne peut plus dire qu'il s'agit d'une véritable Rolex dont les pièces ont demandé un investissement (recherche et développement, coût des machines, matériaux spéciaux, coût de la formation de ceux qui ont fait cette pièce etc...). Donc si un composant d'une montre Rolex a un coût de 100 € et que tu répares ce composant juste avec un bout d'acier à 2 €, cette Rolex perdra sa valeur, ceci a agacer les grandes manufactures qui en déboitant de vrais Rolex ont sans doute vu de multiples composants chinois et d'autres barbaries, comme des mouvements chinois ou du fait maison... C'est bien pour ceci qu'ils ont décidé de ne plus fournir les horlogers car leur image en prenait un coût. Une simple Rolex d'occasion coûte encore un bras, et quand cette montre vient à tomber en panne et que l'on annonce à l'acheteur qu'il s'agit d'une vrai Rolex mais que l'intérieur à été quasiment entièrement remplacé par du chinois, ça agace l'acheteur et Rolex...


Heven, j' ai l' impression que tu avances des choses que tu n' as pas vérifiées sur la foi de légendes urbaines . C 'est dommage car même si tu n' es pas horloger, je crois comprendre que tu travailles dans le secteur, et celà devrait t' amener à "tourner 7 fois ta plume avant d' écrire une c... "
Un horloger professionnel non agréé Rolex sait qu' il n' est pas habilité à intervenir sur une Rolex . S 'il le fait, il sait qu' il devra trouver les fournitures par lui même et qu' au final il engage sa responsabilité vis à vis de son client . Comme en principe il garantit sa réparation , s 'il s' amusait à réparer avec des composants chinois, il s' exposerait à devoir rendre des comptes un jour ou l' autre .
Dans les montres anciennes, les mouvements étaient le plus souvent standard, ou dérivés de standards , et de ce fait on peut encore s' en tirer relativement facilement sur les fournitures, à un certain prix, il est vrai... comme sur les voitures anciennes au final . Les manufactures ne stockent plus les fournitures à vie, les contrôleurs de gestion imposent des destructions ou reventes de stocks après 2 ou 3 dépréciations , c 'est le diktat de la finance comme ailleurs . Dans ce cas, les fournitures ressurgissent sur le marché mondial , et sont soumises à la spéculation . L 'horloger n' est pas forcément rompu à ces marchés, et a du mal à revendre le temps de recherche ... mais n' y a t'il pas là une transformation du métier de fournituriste , qui doit muter du magasinier vers le sourceur ?
Avatar de l’utilisateur
saabreit
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1036

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar Saturne le 06 Juil 2018, 22:14

HEVEN, autant je suis d'accord avec ton questionnement de départ sur l'avenir de l'horlogerie, autant je suis en total désaccord à ta réponse au post de jon_

Je vais essayer de t'expliquer point par point le pourquoi de ce désaccord avec l'espoir de te faire changer d'avis (désolé pour la longueur).

HEVEN a écrit:Alors vois-tu c'est à cause des horlogers comme toi qui refabriquent les composants d'une montre, que les grandes manufactures ont décidé de ne plus approvisionner les horlogers divers.

Déjà l'invective "des horlogers comme toi" me paraît un peu rude, que sais tu de sa manière de travailler et de ses compétences?
Ensuite, on peut prendre les mêmes prémices et en tirer une conclusion absolument différente : C'est parce que les marques ne livrent plus les pièces détachées que les horlogers sont obligés de fabriquer les pièces eux mêmes ou de se débrouiller autrement!
D'ailleurs, jon_ ne dit pas qu'il n'utilise jamais de pièces d'origine, si tu lis bien ce qu'il écrit il dit : "soit je trouve la fourniture d'origine soit je la refabrique". C'est uniquement s'il ne peut pas avoir la pièce qu'il en fabrique une, le contraire serait un non-sens.

J'ajouterai que tu ne fais aucun cas de sa dernière phrase :
"La dernière en date que j'ai restaurée et réusiné des pièces, une montre sonnerie à échappement dupleix."
Quand les pièces détachées "d'origine" n'existent pas ou plus, on est bien content de trouver "des horlogers comme"... jon_ pour refabriquer des composants!

HEVEN a écrit:Car si tu fabriques un composant dans une montre Rolex par exemple, alors on ne peut plus dire qu'il s'agit d'une véritable Rolex dont les pièces ont demandé un investissement (recherche et développement, coût des machines, matériaux spéciaux, coût de la formation de ceux qui ont fait cette pièce etc...). Donc si un composant d'une montre Rolex a un coût de 100 € et que tu répares ce composant juste avec un bout d'acier à 2 €, cette Rolex perdra sa valeur

Deux arguments ici : l'authenticité et la valeur.

Concernant l'authenticité, j'ai envie de dire que le client à le droit de décider en connaissance de cause. S'il n'est pas passé par Rolex pour faire sa révision, ce peut être un choix délibéré, et même quelquefois pour des raisons d'authenticité justement. Car Rolex est connu pour remplacer, par exemple, les aiguilles sur les montres anciennes sans laisser le choix au client et sans restituer le set d'origine (au mépris de la législation d'ailleurs). Quid alors de l'authenticité de la montre? Les pièces sont bien issues de Rolex mais ne sont pas authentiques au sens du collectionneur. D'ailleurs la côte s'en ressent beaucoup quand cadran, aiguilles, lunette, etc. on été remplacées par des pièces "officielles" mais "de service" comme on dit.
Et pour certaines pièces du mouvement, je ne vois pas bien le préjudice d'authenticité si on change un rubis par exemple en se servant chez Seitz et non chez Roro (dans la mesure où les côtes sont identiques évidemment). Ils seraient incapables de voir la différence même chez Rolex :lol:

Concernant la valeur, tu pars du principe que la pièce faite Par la marque (ou par ses sous-traitants) vaudrait intrinsèquement plus que celle faite par un horloger. :thinking:
Donc pour toi, une pièce fabriquée à la main par un horloger est "un bout d'acier à 2 €"? L'horloger qui passe sa journée à fabriquer un axe de balancier sur une Rolex dame mouvement baguette des années 1940 avec des pivots de 5 centièmes de mm, à la fin de sa journée il a sorti un bout d'acier à 2€??
Et lui elle n'a pas de valeur sa formation? Il n'a pas acheté son matériel? Il bosse pour 0.25 € de l'heure?
Quand un horloger fabrique une pièce lui-même ce n'est pas par économie de bouts de chandelle, car dans 100% des cas, cette pièce lui coûte plus cher à produire que s'il pouvait l'acheter chez le fabricant qui en débite par séries de 10 000 sur des tours à commande numérique, et où en effet le coût de revient doit être proche de 2 € (ce qui n'empêchera pas de la facturer 100 € au client).

HEVEN a écrit: ceci a agacer les grandes manufactures qui en déboitant de vrais Rolex ont sans doute vu de multiples composants chinois et d'autres barbaries, comme des mouvements chinois ou du fait maison... C'est bien pour ceci qu'ils ont décidé de ne plus fournir les horlogers car leur image en prenait un coût. Une simple Rolex d'occasion coûte encore un bras, et quand cette montre vient à tomber en panne et que l'on annonce à l'acheteur qu'il s'agit d'une vrai Rolex mais que l'intérieur à été quasiment entièrement remplacé par du chinois, ça agace l'acheteur et Rolex...

Étant horloger, je peux te dire que les composant génériques chinois sont arrivés après que l'approvisionnement en pièces détachées d'origine soit devenu difficile.
Effectivement pour en avoir comparé avec des pièces d'origine, pour l'instant tout ceux que j'ai vu étaient de qualité inférieure (mais j'en vois pas souvent étant donné que je n'en utilise pas).
Le fait qu'un horloger indépendant massacre une montre, ça arrive bien entendu, et trop souvent. Mais ça n'est pas l'image de la marque qui en prend un coup dans ces cas là, mais celle de l'horloger. Ce qui flanque un coup à l'image des marques, c'est quand un magasin concessionnaire fait faire les réparations sur le côté à un "petit horloger" payé au lance pierre au lieu de faire suivre au SAV de la marque. Là on se retrouve avec des massacres que le client imputera à la marque car il est passé par le réseau officiel. C'est pour ça que les suisses ferment les concessions et retirent les habilitations des horlogers.
Les indépendants son, eux, tous mis dans le même panier car considérés par les suisse comme des bricolos incapables.
Côté acheteur, il y a aussi des pleurnicheurs méritent leur déconvenue. Quand on amène sa Rolex à réviser chez Pile Vit' parce que c'est moins cher, il ne faut pas s'étonner du résultat!


Pour résumer, c'est un peu facile de mettre toute la faute sur les dos des indépendants. Il y en a de bons et de mauvais c'est évident, mais on ne peut pas reprocher à un horloger de fabriquer des pièces, ça fait partie intégrante de son métier!! Un horloger qui ne sait pas fabriquer une pièce et qui est bloqué dès qu'il lui manque une fourniture, c'est un rhabilleur pas un horloger complet.
Je pense pour ma part que dans les raisons qui ont décidé les marques à récupérer tout le SAV en interne il y a surtout le fait que c'est en général extrêmement rentable (au vu des tarifs pratiqués par la plupart des marques), et que c'est aussi l'occasion de faire repasser les clients dans les boutiques pour tenter de leur fourguer une montre neuve au passage.
Avatar de l’utilisateur
Saturne
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 347

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar HEVEN le 07 Juil 2018, 18:50

saabreit a écrit:
Heven, j' ai l' impression que tu avances des choses que tu n' as pas vérifiées sur la foi de légendes urbaines . C 'est dommage car même si tu n' es pas horloger, je crois comprendre que tu travailles dans le secteur, et celà devrait t' amener à "tourner 7 fois ta plume avant d' écrire une c... "
Un horloger professionnel non agréé Rolex sait qu' il n' est pas habilité à intervenir sur une Rolex . S 'il le fait, il sait qu' il devra trouver les fournitures par lui même et qu' au final il engage sa responsabilité vis à vis de son client . Comme en principe il garantit sa réparation , s 'il s' amusait à réparer avec des composants chinois, il s' exposerait à devoir rendre des comptes un jour ou l' autre .
Dans les montres anciennes, les mouvements étaient le plus souvent standard, ou dérivés de standards , et de ce fait on peut encore s' en tirer relativement facilement sur les fournitures, à un certain prix, il est vrai... comme sur les voitures anciennes au final . Les manufactures ne stockent plus les fournitures à vie, les contrôleurs de gestion imposent des destructions ou reventes de stocks après 2 ou 3 dépréciations , c 'est le diktat de la finance comme ailleurs . Dans ce cas, les fournitures ressurgissent sur le marché mondial , et sont soumises à la spéculation . L 'horloger n' est pas forcément rompu à ces marchés, et a du mal à revendre le temps de recherche ... mais n' y a t'il pas là une transformation du métier de fournituriste , qui doit muter du magasinier vers le sourceur ?
Je sais tout ça, et si tu me lis bien je n'ai jamais dit le contraire. Je parle d'horlogers qui refabriquent des composants et qui les mettent dans des montres de marque.
Avatar de l’utilisateur
HEVEN
Débutant
Débutant
 
Messages: 28

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar HEVEN le 07 Juil 2018, 18:56

Saturne a écrit:C'est parce que les marques ne livrent plus les pièces détachées que les horlogers sont obligés de fabriquer les pièces eux mêmes ou de se débrouiller autrement!

Si les fabricants ne veulent plus livrer les pièces détachées c'est à cause des abus qui ont été fait, notamment sur les contrefaçons. Quand une montre Rolex était contrefaite par exemple, il arrivait que certains composants d'origine se retrouve dans une Rolex ce qui faisait du tort à la marque... Si les fabricants ne veulent plus livrer les pièces alors les horlogers non agrées n'ont tout simplement plus le droit de travailler sur ces montres. Si un jour la COMCO en décide autrement, alors ok, mais ce n'est pas le cas pour le moment. Reconstruire un composant d'une montre de marque qui ne souhaite plus livrer ces pièces est interdit, sauf exceptions.
Avatar de l’utilisateur
HEVEN
Débutant
Débutant
 
Messages: 28

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar HEVEN le 07 Juil 2018, 19:00

Saturne a écrit:Donc pour toi, une pièce fabriquée à la main par un horloger est "un bout d'acier à 2 €"? L'horloger qui passe sa journée à fabriquer un axe de balancier sur une Rolex dame mouvement baguette des années 1940 avec des pivots de 5 centièmes de mm, à la fin de sa journée il a sorti un bout d'acier à 2€??

Oui ! Et même 0 euros. Passer une journée à fabriquer un axe de balancier sur une montre de marque c'est interdit, c'est même de la contrefaçon. Une journée à faire une pièce n'est rien comparer au travail sur de nombreuses années qui a été fait par la manufacture pour réaliser simplement un prototype...
Avatar de l’utilisateur
HEVEN
Débutant
Débutant
 
Messages: 28

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar HEVEN le 07 Juil 2018, 19:08

Saturne a écrit:Pour résumer, c'est un peu facile de mettre toute la faute sur les dos des indépendants. Il y en a de bons et de mauvais c'est évident, mais on ne peut pas reprocher à un horloger de fabriquer des pièces, ça fait partie intégrante de son métier!! Un horloger qui ne sait pas fabriquer une pièce et qui est bloqué dès qu'il lui manque une fourniture, c'est un rhabilleur pas un horloger complet.
Je pense pour ma part que dans les raisons qui ont décidé les marques à récupérer tout le SAV en interne il y a surtout le fait que c'est en général extrêmement rentable (au vu des tarifs pratiqués par la plupart des marques), et que c'est aussi l'occasion de faire repasser les clients dans les boutiques pour tenter de leur fourguer une montre neuve au passage.


Je ne mets pas toutes les fautes sur les dos des indépendants, crois-moi les indépendants faisaient nourrir la société pour laquelle je bosse :wink: . Je dis juste que fabriquer des composants pour des montres de marques quand on est horloger indépendant c'est justement ce qui a fait que les horlogers indépendants ne puissent plus recevoir de pièces, à cause du n'importe quoi. Et tu dis : on ne peut pas reprocher à un horloger de fabriquer des pièces, ça fait partie intégrante de son métier! Non le rôle d'un horloger c'est de réparer une montre avec les composants d'origines, celui qui fabrique des pièces s'appellent un décolleteur, un micro-mécanicien ou autre mais pas un horloger... A la limite l'horloger peut parfaitement fabriquer des composants sur des montres de marques très anciennes dont on ne retrouve plus du tout les pièces auprès des fabriques ou sur des montres sans marque mais pas sur des montres de marque dont on trouve encore les composants même si il n'est plus possible de se les approvisionner.
Avatar de l’utilisateur
HEVEN
Débutant
Débutant
 
Messages: 28

Re: L'avenir des montres ?

Messagepar Desmonts le 09 Sep 2018, 10:31

HEVEN a écrit:
Saturne a écrit:J Non le rôle d'un horloger c'est de réparer une montre avec les composants d'origines, celui qui fabrique des pièces s'appellent un décolleteur, un micro-mécanicien ou autre

Ben oui, on va pas repprocher à un mécanicien ne remplacer une pièce usagée par la même
neuve de chez le fabriquant...
Avatar de l’utilisateur
Desmonts
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 489
Localisation: Ile de France


Retourner vers Forum général

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 6 invités