Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Concours de Novembre, Eterna

Le forum du concours des 10ans d'horlogerie-suisse
RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Concours de Novembre, Eterna

Messagepar webmaster le 23 Oct 2011, 16:22

Image

A GAGNER AU MOIS DE NOVEMBRE 2011 UNE :
ETERNA SPHERODRIVE

Image

À l’intérieur de la Madison, le mouvement manufacture Eterna 3505 à remontage manuel et réserve de marche de 56 heures est équipé de l’Eterna Spherodrive. Très innovant, ce système– dont on peut voir les billes de roulement par une ouverture pratiquée près de 6 heures – est mis en valeur par la sobriété du design.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Le site Eterna

Les messages pour le concours de Novembre devront se faire à la suite de celui-ci en cliquant sur le bouton "répondre"
Les commentaires, critiques etc ... sont strictement interdit, uniquement les messages, merci
Le post pour le concours de Novembre doit-être daté du 1er Novembre 2011 au plus tôt
Merci d'éviter les rébus comme message


Pour rappel le règlement du concours :arrow: http://www.horlogerie-suisse.com/concou ... 11810.html
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Publicité

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar origami le 01 Nov 2011, 08:10

L’intelligence humaine ne cessera jamais de me surprendre...
Sur le forum principal d’Horlogerie Suisse, début Octobre 2011, un certain Nopity, avec 4 messages à son actif (ceux du sujet dont il est question ici plus un pour sa présentation) pose la question suivante :
nopity a écrit:Donc voila j'ai découvert une montre Hublot aujourd'hui en rentrant chez moi, mais n'y connaissant rien en horlogerie j'aurais besoin de vos connaissances pour m'aider a faire la lumière sur l'authenticité de cette montre.
Est-ce que quelqu'un pourrais m'aider? Voici les quelques photos que j'ai prise.

Merci d'avance.

Image
[Note de Origami : je ne mets qu'une seule des 3 photos pour ne pas abîmer vos yeux]


A noter qu’il dit Bonjour et qu’il termine par Merci, chose rare de nos jours. Le plus étrange étant l'absence de fautes d'orthographe (sauf une de conjugaison) et de langage SMS.
Les photos sont pourries, mais peu importe.

Saabreit lui répond :
saabreit a écrit:Bonjour,
Alors tu rentrais chez toi, et là surprise , tu tombes sur une montre Hublot que quelqu' un avait posé là . Et là, pas déconcerté, tu la mitrailles de photos que tu envoies à :h-s.com: pour savoir si c' est une vraie ou pas . C 'est bien çà que tu racontes, non?
Parce que les petites montres Hublot qui arrivent comme çà chez les gens sans crier gare , c'est souvent qu' elles se promenaient sur internet comme çà, et pan, d' un méchant coup de souris elles tombent, et elles rentrent chez toi par la fente de la boite aux lettres , sans crier gare . :thinking: :thinking:


Réponse de Nopity :
nopity a écrit:C'est pas très convaincant je sais, mais je suis bel est bien tombé nez-à-nez à devant cette montre par hasard.
Ce n'est pas la crédibilité de mon histoire qui est mise en doute à cet instant précis =p Mais plutôt l'authenticité de la montre.


Mais bon sang ! Dans quel monde vit-on ? Car il y a 2 hypothèses : Soit Nopity est très con, soit il nous prend pour des cons. J’aurais tendance à penser que les 2 hypothèses ne sont pas forcément exclusives l’une par rapport à l’autre.

On voit de temps en temps sur des annonces de montres (sur eBay, Chronomania, …) des annonces similaires, où l’explication de l’origine de la montre est digne d’un roman. Il y avait le désormais célèbre “c’est mon oncle qui me l’a donné, pour me remercier d’avoir sauvé son fils de la noyade. Je ne peux pas croire que cette montre soit une copie.” Mais avec Nopity, on entre dans une autre catégorie : “J’ai ouvert la porte de chez moi, et j’ai trouvé par terre cette montre”. Aujourd’hui, il est tombé sur une Hublot. Il devrait vérifier dans les autres pièces pour voir si Papa Noël ne lui a pas laissé une Patek cachée derrière un pot de fleur. On ne sait jamais … Avec les petits lutins farceurs du Père Noël, il faut s’attendre à tout...
Ou alors, c’est sa femme qui a voulu lui faire une surprise. C’est sûr, si ma femme m’achetait une belle montre (*), elle la poserait par terre négligemment, juste à coté d’une petite culotte rouge en satin. Et mon premier réflexe serait de prendre la montre en photo, puis de passer l’image sur Photoshop pour ajouter du flou Gaussien (car avec les appareils photos d’aujourd’hui, il est IMPOSSIBLE de faire une photo floue !), puis de poster un message sur un site d’horloger. Le tout pendant que ma douce et tendre m’attends dans notre grand lit. Ou plutôt m’attendait, car le temps que je fasse tout ça, soit elle s’est endormie, soit elle est allée voir le voisin.

Ce qui m’amuse, c’est que Nopity ne répond pas du tout au message de Saabreit. Ou plutôt oui, il lui répond, mais en ne répondant pas du tout à ses interrogations sur le fait que son histoire soit ridicule. A mon avis, Nopity doit être avocat. Ou il fait de la politique. Ou alors, il est con (on me souffle à l’oreille que ce n’est pas incompatible avec les 2 options précitées).

Donc, si on met de coté la possibilité que Nopity soit con (c’est difficile, je sais, mais faisons un effort), pourquoi poser cette question ici ?
Le champ des possibles s’ouvre alors à nous :
  • Nopity est un représentant en fausses montres, et il souhaite tester ici la qualité de finition des fausses Hublot, pour voir s’il pourra ensuite les vendre par paquets de 20 sur LeBonCoin et eBay.
  • Nopity a inventé une machine à dupliquer des objets. Mais plutôt que de tester sur de l’or, il teste sa machine sur une Hublot. Ah non, on avait supposé que Nopity n’est pas con. Oui, je sais, c’est difficile...
  • Sa femme/petite copie/amant/patron/ses employés se sont cotisés pour lui offrir une Hublot. Mais Nopity est atteint d’une forme rare de paranoïa qui lui fait douter de la sincérité de ses amis. Donc, à chaque fois que quelqu’un lui offre un cadeau, il vérifie d’abord si c’est une copie ou un original. On n’est jamais trop prudent. Résultat, il n’a plus d’amis, et les restes amis qui lui restent ne lui offrent plus de cadeau. Même pas un café ou un verre au bistro. Il serait capable de se demander si le café n’est pas une copie.
  • Nopity est très con. Argh ! Flute ! J’avais dit que l’on supposait qu’il ne l’était pas. Bon sang, c’est difficile !
  • Il y a quelques jours, Nopity a aidé une vieille femme à traverser la rue. Cette vieille femme était en fait une vieille sorcière qui, pour le remercier, a concocté une potion qui fait apparaître des Hublots. Personnellement, j’aurais préféré une potion qui fasse augmenter le salaire, ou qui fasse rajeunir ma femme de 15 ans (*), ou qui fasse que Nopity ne soit pas si con.
  • Une race extraterrestre est arrivée sur terre, après avoir voyagé pendant des centaines de milliers d’années. Manque de chance pour elle, cette race d’Aliens ressemble étrangement à une montre Hublot. Ils ont pu rentrer dans l’habitation d’un habitant de la planète Terre, avec de grandes difficultés, et espéraient entrer en contact avec un représentant de la race humaine. Manque de chance, ils sont tombés sur Nopity... Actuellement, tous les canons laser des vaisseaux spatiaux sont braqués sur la terre. On est mal barrés, tout ça à cause de Nopity et de sa photo d’extra-terrestre sur Horlogerie-Suisse.
  • Le livreur Fedex s’est trompé d’adresse et a livré cette montre à Nopity. Le véritable propriétaire attend toujours sa montre.
  • JC Biver, le patron d’Hublot, est secrètement amoureux fou de Nopity, et pour essayer de gagner son coeur, il lui a fait livrer discrètement une montre.

Je ne fréquente pas des forums d’amateurs de voiture ancienne, par exemple, mais je me demande si l’on y trouve des Nopity :
Bonjour à tous. En arrivant chez moi, j’ai trouvé cette Jaguar cabriolet XKR8 dans mon garage, avec les clés sur le contact. Je voulais savoir si c’était une vrai Jaguar. Merci, et gros bisous baveux.

Ou sur un forum des célibataires :
Bonjour à tous. En arrivant chez moi, j’ai trouvé cette Ukrainienne blonde dans mon lit, avec plein d’objets qui vibrent et qui gigotent. Je voulais savoir si c’était une vraie blonde. Merci, et gros bisous baveux.

Ou sur le forum du LHC :
Bonjour à tous. En arrivant chez moi, j’ai trouvé une photo prouvant l’existence du Boson de Higgs. Et au dos de la photo, une formule mathématique qui arrivait à unifier les 5 forces fondamentales. Je voulais savoir si je dois l’envoyer à Monsieur Higgs. Merci, et gros bisous baveux.


Dès fois, je me demande si les gens sont de plus en plus cons, ou si Internet les rends plus visibles. Je crois hélas que l’humanité est mal barrée.
Mais heureusement, il reste des îlots où l’on se sent un peu protégé, comme par exemple Horlogerie-Suisse (si avec ce cirage de pompe éhonté je ne gagne pas la montre, c’est à désespérer d’être malhonnête !).

Je voudrais remercier chaleureusement Nopity, qui grâce à son message, m’a donné l’idée d’écrire ce petit texte. Et j’espère qu’il portera sa Hublot avec plaisir. Et qu’il serrera les fesses à chaque fois qu’il passera la Douane avec.

Et bien sûr, si je gagne la montre du mois, je posterai un message qui dira :
Donc voila j'ai découvert une montre Eterna aujourd'hui en rentrant chez moi, mais n'y connaissant rien en horlogerie j'aurais besoin de vos connaissances pour m'aider a faire la lumière sur l'authenticité de cette montre.
Est-ce que quelqu'un pourrais m'aider? Voici les quelques photos que j'ai prise.

Avec des photos horribles de la montre.


Note : En recopiant ce message ce matin, je recherche sur le forum d'autres messages de Nopity. Et la, tout s'éclaire :
nopity a écrit:J'ai découvert le site en essayant de me renseigner sur une montre que je viens de trouver en rentrant chez moi.
Le forum m'a semblé assez sérieux et je me suis immédiatement précipiter sur le bouton "s'inscrire".

Ce que j'attends du forum? Et bien de m'informer un peu plus sur ma découverte actuelle.
J'ai très peu de connaissances en horlogerie, honnêtement aucune.

Localisation : Belgique =)


Il est venu nous voir parce que nous sommes sérieux. Et non, je ne ferais pas du racisme primaire anti-Belge. Déjà qu'ils n'ont pas de gouvernement, mais en plus, ils ont un Nopity. Remarquez, il y a peut être un lien...

PS : Depuis début Octobre, Nopity n'a plus reposté de message. Hélas. Nopity, si par hasard tu lis ce message, n'hésites pas, fais nous encore rire avec tes histoires.

(*) Chérie, si tu me lis ...
Mes montres sans aiguilles : http://www.origami-watches.com
Avatar de l’utilisateur
origami
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 288

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar Oulak le 01 Nov 2011, 11:11

Qu'est ce que "Madison " ?

Ce mois ci c'est une montre ... VRAI !!!

Je vais vous faire decouvrir autre chose aussi ...

Le Madison est une danse venue des Etats-Unis crée a Philadelphie (vous savez là ou quand y'a 30 cm de neige c'est la panique) 8)

Mais LA Madison c'est aussi une course de velo ...

La Madison se pratique sur un velodrome par equipes de deux coureurs . Le principe est simple un coureur coté ligne de depart et son collegue coté ligne opposé .

A chaque fois que les coureurs se croisent ils echangent un relais (a la volé et s'aidant avec les mains ) le premier coureur roule sur la partie basse du velodrome tres rapidement tandis que son coequipier roule plus lentement sur la partie haute du velodrome (ligne des stayers ) ...

Le but est de se faire les relais les plus cours possible afin de pouvoir minimiser l'effort des deux coureurs (bein oui si un des deux fait 10 000 tours a fond il va etre plus sec a la fin que celui qui en a fait 10 000 peper ) ... Tout cela dans un seul but : arriver à etre la premiere equipe a couper la ligne d'arrivée sur un nombre de tour donné .

Image ICI vous voyez un relais des deux multiples Champions du Monde Bruno Risi et Franco Marvulli (SUISSE) :siffle-girl:

Je vais conclure par un peu de "pub" (plutot une invitation) : si vous voulez venir voir nos champions suisse faire une Madison (que vous portiez cette montre ou pas ) venez le samedi 10 decembre à partir de 19h30 au velodrome de Geneve (en face de rolex accasias ) la soirée est gratos et surtout vous aurez le droit a une superbe et rapide Madison pour cluturer cette soirée de gala .

http://www.youtube.com/watch?v=5eZvKPN-2j0&feature=related POUR LE PLAISIR : je vous met une vidéo de Madison :twisted:
Never forget your beginner's spirit!
Avatar de l’utilisateur
Oulak
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 216

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar Jura français le 01 Nov 2011, 12:39

Belle boîte, belle présentation; pour l'apport du mouvement à billes, je ne saurais juger, simplement sept jours de réserve de marche, c'est bien , non?

Mais Eterna, derrière la belle revendication "depuis 1956" (non, en fait, "since 1856", ils croient que ça fait mieux, même dans l'horlogerie?), c'est "Chinois depuis 2011". Oui, actionnaires 100% chinois depuis juin.

Alors, on peut tout craindre...délocalisation, transfert de l'outillage et du savoir-faire, les Chinois ont aussi des jolies petites mains habiles et industrieuses, et qui ne demandent qu'à piquer les jobs de nos vallées jurassiennes.

Bref, pour moi, je serai ravi de gagner cette jolie Eterna, mais je ne l'achète pas!

Désolé d'être un peu rabat-joie et polémique, bon courage tout de même aux équipes d'Eterna, accrochez-vous à nos rivages suisses.
Avatar de l’utilisateur
Jura français
Débutant
Débutant
 
Messages: 19
Localisation: Paris

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar guilee le 01 Nov 2011, 15:25

Novembre le mois de mon anniversaire,

Une année de plus et je ne peux rien y faire!

Je n'ai pas trouvé devant ma porte l'éternité

Mais peut etre une Eterna

Poils aux bras
Dernière édition par fabala le 01 Nov 2011, 19:42, édité 1 fois.
Raison: Ah oui quand même!
Avatar de l’utilisateur
guilee
Débutant
Débutant
 
Messages: 9

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar quidam le 01 Nov 2011, 17:27

Flûte, flûte et re-flûte.... 1 mois de délais pour poster un message sur un forum et je n'ai même pas été capable d'en laisser un le mois dernier pour la CORUM ...
Ce coup-ci je ne me laisserai pas me dire "Allez, demain je le fais...."
Je croise les doigts pour que cette Eterna soit pour moi même si muni d'une sphérodrive je ne pense pas devenir moins tête en l'air...Il faut "sphère" à cette idée!!!
Bonne chance à tous.
Dernière édition par fabala le 01 Nov 2011, 19:43, édité 1 fois.
Raison: Ok ben tu n'as plus qu' à nous pondre un sujet maintenant, ah non suis bête tu ne peux plus
Avatar de l’utilisateur
quidam
Débutant
Débutant
 
Messages: 6

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar cepheus1960 le 01 Nov 2011, 19:43

UNE HORLOGE ASTRONOMIQUE A SONNERIE DE JEAN-HYACINTHE MAGELLAN POUR LE DUC AVEUGLE LOUIS ENGLEBERT D’ARENBERG (Londres, vers 1780)

Biographie de Jean-Hyacinthe Magellan (1722-1790)

De son vrai nom João Jacinto de Magalhães, ce physicien, chimiste et constructeur d'instruments scientifiques portugais est né à Aveiro (Portugal) le 4 novembre 1722. Il commence ses études à l'âge de 11 ans au Colégio da Sapiência de Coimbra, qui appartenait à la Congregação dos Cónegos Regrantes de Santo Agostinho. Une autre propriété de cette congrégation était le Monastère de Santa Cruz à Coimbra, où se trouve la bibliothèque la plus célèbre du Portugal depuis le Moyen-âge.

Il y étudie les Humanités, le grec et le latin. En 1743, il devient moine dans cette congrégation et prend l’habit sous le nom de Frei João da Nossa Senhora do Desterro. En 1751, il devient chanoine. En 1753, grâce à ses connaissances des sciences physiques, il est choisi pour être le guide de l’officier naval français Gabriel de Bory lors de la visite à Coimbra pour observer une éclipse de soleil qui devait se produire le 26 octobre à Aveiro, de sorte à déterminer la longitude de la ville. Ces observations ont permis de découvrir des erreurs dans les calculs existants pour déterminer la longitude d’Aveiro. En 1754, Magellan demande l’autorisation du Pape Benoît XIV de quitter le monastère en vue d’effectuer un « périple philosophique ». Avant de quitter le pays, il est témoin du tremblement de terre qui dévaste Lisbonne le 1er novembre 1755.

Il part pour la France, où il séjourne de 1756 à 1758. A Paris, il rencontre le médecin et encyclopédiste Ribeiro Sanches, qui devient un ami pour la vie. Pour subvenir à ses besoins, il publie quelques ouvrages ainsi que des traductions. Grâce à Ribeiro Sanches, il peut rencontrer quelques-uns des philosophes les plus célèbres de l’époque et acquiert ainsi une connaissance approfondie du mouvement illuministe. Il commence également à approfondir ses connaissances en astronomie.

En 1762, il revient au Portugal, mais en repart peu après pour s’établir à Londres. Il y prend contact avec Emanuel Mendes da Costa, bibliothécaire et surintendant de la Royal Society. Depuis Londres, il fait de fréquents voyages en France et aux Pays-Bas, et rencontre quelques-uns des philosophes les plus célèbres de son époque tels qu’Alexandre Volta, Antoine Lavoisier, Benjamin Franklin ou Leonhard Euler, entre autres.

Il ne retourne plus au Portugal, mais garde des contacts avec quelques institutions portugaises, comme l’Academia das Ciências de Lisbonne, l’Université de Coimbra et le Gouvernement portugais, qui demandaient régulièrement d’expédier des instruments scientifiques au Portugal.

Principales contributions scientifiques

Sa réputation dans les cercles scientifiques européens devient telle qu'il échange une correspondance fournie avec de nombreux scientifiques, parmi lesquels l'astronome Charles Messier, Bochard de Saron, Joseph-Jérôme de Lalande, Pierre Méchain, Nevil Maskelyne, N. Pigott et Thomas Hornsby, le prince Golicyn, Jacques Reinbold Spielmann. Il écrit de nombreux articles sur l’astronomie pour diffuser les résultats d’observations qui lui étaient communiquées, sur la dissémination de phénomènes et sur l’information sur les instruments optiques. Il reçoit des commandes fréquentes pour des appareils avec des lentilles, des télescopes, des machines parallactiques, des horloges astronomiques et des micromètres. On sait ainsi qu’il a livré des instruments à Horace Bénédicte de Saussure. Il supervise la conception et la réalisation de ces instruments par des facteurs réputés tels que John Dollond et Jesse Ramsden. Il diffuse également des périodiques, des tables logarithmiques et des tableaux pour aider aux observations. En 1772, il est désigné par le Board of Navigation pour superviser les compas de navigation des navires anglais, parce qu’il est au courant des techniques les plus perfectionnées du moment pour magnétiser les compas.

Célèbre comme concepteur d'instruments, il est également un disséminateur des innovations techniques et scientifiques les plus récentes. Il publie de nombreux articles dans des périodiques sur des sujets comme l'astronomie, la médecine, la physique et la chimie. Il joue un rôle très important dans la communication scientifique de son époque en mettant en place un véritable réseau de correspondants à travers toute l'Europe. Il devient membre de plusieurs académies, comme la Royal Society de Londres (Fellow en 1774), l’Académie Royale des Sciences de Paris (membre correspondant en 1771), l’académie de Saint-Pétersbourg, l’Academia Real das Ciências de Lisbonne, l’académie de Madrid, l’Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Bruxelles, l’American Philosophical Society de Philadelphie, la Royal Society of Arts de Londres, et d’autres encore. En 1780, il fonde avec Richard Kirwan et Adair Crawford une petite société philosophique baptisée la Chapter Coffee House Society, où l’on discute de sujets de physique et de chimie. Il publie des articles dans de nombreux magazines scientifiques, comme les Philosophical Transactions de la Royal Society (Londres) et le Journal de Physique de Rozier (Paris). Il tient un rôle de premier plan dans la dissémination d’instruments scientifiques anglais et de l’œuvre de Joseph Priestley dans la communauté scientifique française, à un moment-clé du développement de la chimie pneumatique.

Comme concepteur d’instruments, il propose des modifications et des perfectionnements à des instruments d'observation astronomiques et nautiques, par exemple aux quarts de cercle (sextants et octants anglais), aux cercles de réflexion, aux sextants et aux horloges à pendule. En ce qui concerne les instruments de météorologie, il propose des améliorations aux baromètres et aux thermomètres et présente un « météorographe ». Pour les instruments de physique, il faut relever ses améliorations apportées aux machines d’Atwood et aux balances de précision, très importantes pour les progrès de la chimie.

Il accepte des commandes d’instruments scientifiques par les gouvernements du Portugal, d’Espagne, de France et de Prusse. Il expédie des instruments au Portugal, qui sont utilisés pour résoudre le problème des frontières entre le Portugal et l’Espagne, ainsi qu’à diverses institutions, comme l’université de Coimbra, la Companhia de Guardas-Marinha, la Casa Pia et le Colégio Real de Mafra.

En 1785, dans une lettre adressée à l’American Philosophical Society, Magellan propose d’instituer un prix scientifique pour la meilleure découverte ou développement utile dans les domaines de la navigation et de la philosophie naturelle. Le fondateur de la société et le président du moment, Benjamin Franklin, marque son accord et accepte la proposition. Entre 1790 et 2008, 33 prix ont été décernés portant le nom de Magellan : The Magellanic Premium. Ce prix prestigieux est considéré comme l’équivalent du Prix Nobel (ce dernier n’étant pas discerné pour les domaines de la navigation, de la philosophie naturelle et de l’astronomie).

La fin de sa vie est marquée par une santé défaillante et des pertes financières importantes, entre autres un investissement qu’il avait consenti dans une société destinée à faire du commerce avec Madagascar, fondée par l’explorateur-pirate hongrois comte Maurice Benyowski, qui fut tué à Madagascar en 1786.

Magellan décède à Londres le 7 février 1790 et y est enterré.

(à suivre…)
La semplicità è l'ultima complicazione.
Avatar de l’utilisateur
cepheus1960
VIP
VIP
 
Messages: 2338
Localisation: Hérinnes

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar cepheus1960 le 02 Nov 2011, 12:00

Publications de Jean-Hyacinthe Magellan

Description des Octants et Sextants Anglois ou Quarts de Cercle a Reflection avec la maniere de se servir de ces instruments, pour prendre toutes sortes de Distances angulares, tant sur Mer que sur Terre (...), Paris, 1775

Description d'un appareil en verre pour composer des aux minérales artificialles, Londres, 1777

Description des nouveaux instrumens circulaires à reflection, pour observer avec plus de precision des distances angulaires. Londres, 1779

Description et usages des instrumens d'astronomie et de physique, faits à Londres par ordre de la cour de Portugal en 1778. Adressée dans une lettre á son excellence M. Louis Pinto de Sousa Coutinho, envoyé extraordinaire à la cour de Londres, etc. Londres, 1779

Description et usages des nouveaux barometres pour mesurer la hauteur des montagnes, et la profundeur des mines. Londres, 1779

Essai sur la nouvelle theorie du feu elementaire, et de la chaleur des corps: avec la description des nouveaux thermometres. Londres, 1780

Notice des instrumens d'astronomie, de geodesie, de physique.... par ordre de la cour d'Espagne. Londres, 1780

Collection de différens traités sur des instrumens d'astronomie, physique, &c... par J. H. de Magellan. London: W. Richardson, 1780 (L’exemplaire de présentation à James Watt, avec dédicace de l’auteur, a été vendu par Sotheby en 2003.)

Description of a Glass apparatus for making in a few minutes the best mineral Waters of Pyrmont, Spa, London, 1783

Collection de différents traités sur les instruments d'astronomie et de physique. Paris et Londres, 1775 et 1780

Description d'une Machine Nouvelle de Dynamique Inventée par Mr. G. Atwood, (...), Londres, 1780

Nouvelle construction d'alambic pour faire toute sorte de distillation en grand. (...), 1781

Sans oublier de nombreuses lettres et rapports, publiés dans diverses revues scientifiques de l’époque. Nous y reviendrons.

(à suivre…)
La semplicità è l'ultima complicazione.
Avatar de l’utilisateur
cepheus1960
VIP
VIP
 
Messages: 2338
Localisation: Hérinnes

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar beastieboy le 02 Nov 2011, 17:27

Image
Tel Arold LLoyd pendu à son aiguille d'horloge, je m'accroche à l'espoir de porter un jour l'Eterna au poignet.
Image
Tel Christopher LLoyd, dans "Retour ver le Futur", j'aimerais booster le temps pour l'admirer trotter.
Image
Telles que les horloges arrêtées sur 4:20 dans Pulp Fiction, j'aimerais stopper les prochaines inscriptions pour avoir un max de chances.
: P
Avatar de l’utilisateur
beastieboy
Débutant
Débutant
 
Messages: 7
Localisation: tinchebray

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar AlexR le 02 Nov 2011, 21:05

Eterna… éternité… Bien-sûr, le jeu de mot est facile et entendu 20 fois déjà…

Pourtant, cette Madison s'en rapproche, de l'éternité ! D'abord par son mouvement manufacture, chose suffisamment rare de nos jours dans une montre "abordable" pour être soulignée. Par son design également, élégant, intemporel, mais avec une pointe bienvenue de modernité. Les indexes "diamants" semblent accrocher la lumière juste ce qu'il faut. Le cadran est sobre, avec les 5 fameux "clous" qui répondent aux roulements à billes à 6h.

J'imagine déjà le joli tic-tic-tic à mon oreille; je me vois déjà hypnotisé par le balancier et ses 8 alternances par secondes ; admirer le rapide va-et-vient de l'ancre qu'on devine en-dessous…

Oui, décidément, cette montre aurait très belle allure à mon poignet… Je la conserverais…………………. Pour l'éternité ! 8)
Avatar de l’utilisateur
AlexR
Débutant
Débutant
 
Messages: 23

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar kick le 03 Nov 2011, 13:34

Je profite de ce concours pour vous présenter mon Eterna de 1938.

Calibre 629 de 10'''.
Mouvement numéro 2765947.
Boitier numéro 2499351.
Cadran marqué Z J 11 5172 1821.

(Merci à Regina Ballaman, du service après vente d’Eterna, pour avoir daté cette montre)

C’est dans une brocante à Liège, à 50m de chez moi que j’ai trouvé celle-ci. Elle gisait là à côté d’une Longines et une Tissot pour pièces.
Elle ne payait pas de mine : plus de verre, le boitier portait des traces de chocs violents, le cadran était brun et vert, la spirale était engluée dans une sorte de poix verdâtre.
Le brocanteur : « C’est une Eterna *Matic, c’est une bonne montre ». A premère vue, pas très au courant de ce que veut dire Matic, mon interlocuteur est certes gentil mais surtout un peu roublard. Qui aurait voulu cracher 5€ pour s’enticher d’une ruine nécessitant des dizaines d’heures de restauration. Moi bien sure ! Un rapide coup d’œil me confirme que le mouvement est noble et que les matériaux du boitier cadran aussi.
Dieu sait que j’en ai sué, que je me suis fait des frayeurs et des montées d’adrénaline sur ce débris. Mais rien ne m’est plus agréable ! Quoi ? Faites pas semblant : tous les fêlés de la tocante, les déglingués du tic tac, les tarés de l’engrenage vous le diront. J’aimerai remercier ici les fournituristes Servia Daloze Olivier pour leurs conseils éclairés.
Bref, je me suis documenté sur le calibre et la marque grâce aux nouvelles technologies vieilles de vingt ans (faudrait que j’arrête d’utiliser ce terme pour Internet). Au passage, je salue tous les forumeurs dont j’ai consulté les sujets techniques sur ce site.
La voila donc poncée et polie, mais toujours inerte pour l’éternité ; croyais-je. Puis, j’oublie la montre pendant qu’elle que semaines : impossible de trouver une spirale adéquate. Après avoir arpenté quelques brocantes, je fini par trouver un petit mouvement sans valeur avec une spirale qui, après avoir déplacé le porte piton; convint bien.
In fine, Eterna est pour moi une fabrique innovante, productrice de montres luxeuses et/mais raffinées.
« Lux aeterna luceat eis, Domine »

Je n’ai pas peur de le dire, il me plairait d’en posséder une neuve, et c’est la raison de ma participation.
Eric.

Image

Image

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
kick
Débutant
Débutant
 
Messages: 5
Localisation: Soumagne

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar cepheus1960 le 04 Nov 2011, 14:29

Les instruments conservés de Jean-Hyacinthe Magellan

Grâce aux nombreuses commandes qui lui ont été faites, des instruments portant sa marque ont été disséminés dans le monde entier. Quelques-uns nous sont parvenus.

Le Musée de physique de l'Université de Coimbra au Portugal possède ainsi quatre instruments qui ont été réalisés sur commande par Magellan à Londres.

Il s'agit en premier lieu d'une machine d'Atwood.

Image

Le deuxième est une balance de précision, utilisée principalement pour les expériences de chimie, une invention propre de Magellan décrite en 1781 dans le Journal de Physique... de Rosier.

Image

Le troisième et quatrième sont des baromètres de voyage, des instruments de précision à micromètre.

Image

Sans oublier bien entendu... les horloges. Nous y arrivons.

(à suivre...)
La semplicità è l'ultima complicazione.
Avatar de l’utilisateur
cepheus1960
VIP
VIP
 
Messages: 2338
Localisation: Hérinnes

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar cepheus1960 le 04 Nov 2011, 17:35

Les horloges et régulateurs de Magellan

Il est remarquable de constater que Magellan a fait construire non seulement des horloges de précision, mais également des pièces plus courantes, dont nous ignorons les destinataires.

Un superbe exemple est fourni par l'horloge de parquet ci-dessous, de style Georges III, datée par l'antiquaire vers 1760, mais qui doit sans doute être un peu postérieure. Les caractéristiques techniques sont dans la ligne des pièces "courantes" de l'époque : autonomie de huit jours et sonnerie.
Un détail typique des pièces de Magellan est la tige de pendule en bois, sensée être moins sensible aux variations de température (mais malheureusement plus sensible à l'humidité).
La décoration est soignée, en acajou scié "à livre ouvert".
Cette horloge fait 221 cm de haut et est signée de la manière typique de Magellan:
"J H Magellan Fieri Curavit Londoni" : "Jean-Hyacinthe Magellan a fait fabriquer (cette horloge) à Londres".

En outre, la lentille comporte le texte "J Hde Magellan Invt & Fieri Curavit Londini" = Jean Hyacinthe de Magellan a inventé et fait exécuter (cette horloge) à Londres.

Image

Image

Image

Nous ignorons quel horloger a réalisé cette pièce. Nous reviendrons par la suite sur les artisans auxquels Magellan a fait appel pour d'autres horloges.

(à suivre...)
La semplicità è l'ultima complicazione.
Avatar de l’utilisateur
cepheus1960
VIP
VIP
 
Messages: 2338
Localisation: Hérinnes

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar Sentinel le 05 Nov 2011, 17:44

Bonjour.

Hélas point de prose ni de pirouette intellectuelle pour cette participation, juste l'espoir de pouvoir arborer cette beauté de simplicité et d'élégance à mon poignet.

Venant d'acquérir mon premier garde temps digne de ce nom : viewtopic.php?f=1&t=17471
L'idée d'avoir quelque chose de plus discret en fonction des occasions me trotte déjà dans la tête.

Tic tac Tic tac.... ainsi trotte la trotteuse de cette Eterna dans ma tête.

Passionnément,

Pierre
TAG Heuer Aquaracer Regatta
Avatar de l’utilisateur
Sentinel
Amateur
Amateur
 
Messages: 64

Re: Concours de Novembre, Eterna

Messagepar René le 07 Nov 2011, 20:18

Une Eterna et pas une automatique !
Mais elle est très belle et j'ai maintenant un coup de foudre pour ce modèle qui fait l'éloge de la lenteur.
Elle met en valeur son roulement à billes de barillet, c'est la pièce qui tourne le plus lentement dans une montre, plus lentement que l'aiguille des heures.
Là ou d'autres montrent un balancier qui s'agite frénétiquement ou un tourbillon qui danse tel un derviche.
La Madison nous donne à voir ce qui ne se voit pas, un mouvement invisible mais bien réel.
Quel bel objet de méditation !

René
Avatar de l’utilisateur
René
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 239
Localisation: Din ch'Nord

Suivante

Retourner vers CONCOURS DES 10 ANS D'HORLOGERIE-SUISSE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité