Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Concours de Décembre, Porsche Design

Le forum du concours des 10ans d'horlogerie-suisse
RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar webmaster le 26 Nov 2011, 09:55

Image

A GAGNER AU MOIS DE NOVEMBRE 2011 UNE :
PORSCHE DESIGN P’6620 DASHBOARD

Image

La ligne de chronographes classiques Dashboard de Porsche Design entre dans une nouvelle ère. Dix ans après son lancement, la marque de luxe met en piste une nouvelle génération de P’6620 Dashboard, avec un design ultrafonctionnel inspiré des tableaux de bord des voitures de course. Le diamètre du cadran a été agrandi pour atteindre 44 millimètres, le boîtier est entièrement fabriqué en titane.

Un design fort

Dynamisme et clarté sont les maîtres mots de la nouvelle P’6620 Dashboard, conçue – comme tous les produits de la marque – par le célèbre Porsche Design Studio, à Zell am See (Autriche). Avec son diamètre de 44 mm et son épaisseur de 14,5 mm, cet instrument de précision affiche une belle présence au poignet. Le cadran épuré, les chiffres arabes et les aiguilles rectilignes, soulignées de matière luminescente, font de ce chronographe un modèle de sobriété, de style, de caractère et d’exclusivité. La fonction chronographe est activée par les deux poussoirs rectangulaires situés de part et d’autre de la couronne. Le verre saphir est doté d’un traitement antireflet. Le boîtier est étanche jusqu’à une profondeur de 100 mètres (10 ATM).

La fonction chronographe ne sert pas seulement à chronométrer des intervalles de temps. Grâce à l’échelle tachymétrique, elle permet également de mesurer des vitesses moyennes allant de 60 à 330 km/h. Il suffit pour cela d’enclencher le chronographe, puis de le stopper après un kilomètre. La grande aiguille des secondes en couleur affiche alors le tempo sur le réhaut. Les aiguilles et le disque de la date sont animés par le mouvement automatique ultrafiable ETA Valjoux 7753, doté d’une fréquence de 28 800 alternances par heure. Un rotor optimisé, en forme de jantes de voiture de sport, permet de réarmer le ressort-moteur grâce aux gestes du bras. La montre hors du poignet dispose d’une réserve de marche de 48 heures.

Des matériaux modernes

Le boîtier et le bracelet métallique de la nouvelle P’6620 Dashboard sont entièrement fabriqués en titane, léger et agréable sur la peau. Le designer et fondateur de la marque Prof. Ferdinand Alexander Porsche fut le premier, en 1980, à utiliser pour la production de montres ce matériau issu de l’aérospatiale, dont il avait compris tous les avantages: plus dur que l’acier, mais deux fois plus léger, inoxydable et antimagnétique. Le nouveau chronographe est également disponible dans une version noir foncé, avec titane microbillé doté d’un revêtement PVD (Physical Vapour Deposition) ultrarésistant. Chez Porsche Design, les montres noires sont une tradition de longue date. En 1972 déjà, le Prof. Ferdinand Alexander Porsche a révolutionné le secteur en proposant la première montre entièrement noire.

La nouvelle génération de chronographes P’6620 Dashboard est proposée dans un total de douze versions, dont des modèles dotés d’un cadran blanc, d’un boîtier en or ou d’un bracelet en cuir ou en caoutchouc.


Image

Le gagnant aura une des toute première montre à sortir, dès que je reçois la pièce, je rajouterai des images
Et n'oubliez pas, c'est votre dernière possibilité de gagner une superbe montre

3 photos supplémentaires
Image
Image
Image

Le gagnant aura une des toute première qui sort des ateliers

Le site Porsche Design

Les messages pour le concours de Décembre devront se faire à la suite de celui-ci en cliquant sur le bouton "répondre"
Les commentaires, critiques etc ... sont strictement interdit, uniquement les messages, merci
Le post pour le concours de Novembre doit-être daté du 1er Décembre 2011 au plus tôt
Merci d'éviter les rébus comme message


Pour rappel le règlement du concours :arrow: http://www.horlogerie-suisse.com/concou ... 11810.html
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Publicité

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar beastieboy le 01 Déc 2011, 10:15

Image
Une montre de caractères
:clin: ok, je sors...
Avatar de l’utilisateur
beastieboy
Débutant
Débutant
 
Messages: 7
Localisation: tinchebray

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar GrahamBell le 01 Déc 2011, 15:44

Puisque ton cœur bas doucement contre le mien,
Comme le temps nous ramène toujours vers toi.
Puisque j’apprends tous les jours à l’évidence que le temps me rattrape.
Vu que chaque mouvement de ta part me fait chavirer le cœur.
D’une alternance de sensation, plongé dans un tourbillon de satisfaction,
Je suis chaque déplacement de tes si fragiles aiguilles,
Je regarde mais je n’ose toucher.
Je devine ton mouvement perpétuel.
Ta présence reste en moi, toi si doux mouvement habilement manufacturé.
Mécanisme si fragile, tellement complexe et si bien assemblé,
Que serait le temps sans ta grâce ?
Un peu comme un coeur qui bat,
Je ne peux me résoudre à te laisser loin de moi.
Chaque instant me ramène vers toi pour découvrir encore et encore ce charme qui t’habille et te couvre.
Et je sais que sans toi le temps qui passe n’aurait pas le même enchantement.
Toi si belle pièce d’horlogerie, oh toi ma grande complication……
Dernière édition par GrahamBell le 08 Déc 2011, 16:17, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
GrahamBell
Débutant
Débutant
 
Messages: 4

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar gimivan le 01 Déc 2011, 19:46

L’objet de tous les désirs

Prêt à tout pour l’obtenir,j’ai trotté en rond minutes après minutes,en espérant que le temps joue en ma faveur et éclair mes aiguilles.
Soudain au loin un gong retentit ,ou plutôt un carillon ,qu’annonçait-il?
Une victoire,une défaite?
Ce dont je rêvais depuis si longtemps,était-il à porté de moi.
Mais hélas non,ni vainqueur ni vaincu,ce doux son qui venait de loin n’était que le carillon de mon horloge,toujours aussi précise,comme une …………….me rappelant que l’heure n’était plus aux beaux rêves,mais de se lever pour aller au labeur.
Et oui un rêve, inaccessible au volant d’une Porsche que je n’aurais jamais entre les mains,mais plus réalisable, pourquoi pas un jour au poignet.
GM
PS:dixit ma copine -faut vraiment que tu fasse soigner- [8]
Avatar de l’utilisateur
gimivan
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 116

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar Hrim le 01 Déc 2011, 20:14

Le secteur dans lequel j'opère est lié au négoce de matière premières.

Partout à travers le monde, des moyens incroyables sont mis en oeuvre pour rendre ces affaires possibles. Une grande partie du monde travaille à ce seul effet.
Usines, fondeurs, Ingénieurs, mécaniciens, banques, assurances, gouvernements, organisations internationales et nombreux autres participent à leur manière au commodity trade. Les contrats sécurisant les affaires, les machines creusant le sol, les hommes analysant les échantillons, les bateaux transportant la marchandise, les banques et les systèmes de communications spécifiques sont tous l'oeuvre d'un secteur particulier, qui s'imbrique dans le mouvement perpétuel et absolu de ces échanges. Tel Ouroboros ou, si l'on veut le voir ainsi, l'éternelle guerre de 1984, le produit de cette activité n'a pour but que de se nourrir, se répéter, lui-même.

Vous êtes maintenant sur votre ordinateur, pour le fabriquer et l'acheminer jusqu'à votre bureau, des moyens incroyables ont été mis en route.
Il a fallut extraire les terres rares, les métaux et dérivés du pétrole pour obtenir les bases constituant cet outil. Ces bases ont été transportés (utilisant des machines ayant été mise au monde par les même moyens) vers des usines qui ont pu finaliser les matériaux commercialisable dont certains seront eux-même utilisés par certains pour participer à ce grand cycle.

Identique pour la nourriture, l'électricité et tout le reste qui ne soit pas l'air, l'eau et le soleil (pas beaucoup par ici).

On peut voir cela comme une chose abjecte, un dessein vil et dévoué au mercantilisme absolu. Je préfère le comparer à un monde fermé qui se suffit à lui-même pour le moment, à une horloge bien rythmée. Tel un garde-temps, nous conservons l'étincelle initiale qui nous a été offerte. Nous sommes en perpétuelle évolution; trouvant des solutions et créant des complications, pourtant nous sommes immuables, statiques, figés dans notre propre inertie, cadrant tous nos mouvements. Nous sommes neutres dans l'absolu et pourtant, toute cette mécanique opère avec une logique presque parfaite. Porter une montre, c'est avoir l'allégorie du monde à son poignet.

Je me souviens la première fois que j'ai vu la JLC Master Grande Tradition Grande complication. C'était ça, l'univers à son poignet (comme la scène de fin de Men In Black). Depuis j'y pense tout le temps... Mais son prix astronomique rend les choses difficiles...

Time's world most precious commodity, yet you can not trade it

Ps: La Porsche D. me fait un peu penser à celle-ci:
1
2
Ca serait quand même chouette qu'elle soit vraie...
Dernière édition par Hrim le 04 Déc 2011, 15:12, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Hrim
Amateur
Amateur
 
Messages: 58

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar origami le 02 Déc 2011, 12:34

Trouver une idée originale sur l'horlogerie par mois. On pourrait croire que c'est facile, mais en fait non ...
Après tout, une montre sert à donner l'heure, et doit plaire à son propriétaire. Après ... Comment trouver un axe d'approche qui n'ait pas été déjà fait, alors que ça fait quelques centaines d'années que les hommes écrivent sur les montres, et qu'avec l'arrivée d'Internet, on a du écrire plus ces 10 dernières années sur l'horlogerie que pendant les 150 ou 200 dernières années.
Faut dire qu'avant, pour écrire quelque chose qui soit publié et lu par d'autres personnes, il fallait :
- savoir écrire
- avoir des connaissances sur le sujet
- convaincre un éditeur de publier votre manuscrit
- attendre des mois que le livre soit publié

Alors que maintenant, n'importe qui peut écrire n'importe quoi sur n'importe quel sujet, et voir sa prose accessible à des millions de lecteurs potentiels. Ah ! La magie d'Internet ...

Mais bon, que dire sur les montres, ou sur l'horlogerie en général qui n'ait pas été déjà dit ?
Je ne suis pas un horloger, et mes compétences techniques sont trop faibles pour que je me lance dans une analyse ou une description de tel ou tel mouvement. Et dire "Oh, z'aime beaucoup cette montre", c'est un peu léger.

Mais comment font les vrais journalistes qui écrivent dans les revues horlogères ? Je ne parle pas bien sûr de ceux qui se contentent du copier-coller des articles pré-mâchés des marques horlogères.
Car pour eux, écrire un article, c'est manger à la fin du mois. Moi, si je n'écris pas d'article, ma vie n'en est pas profondément modifiée.
Et je me suis demandé quels autres journalistes sont confrontés au problème de devoir se renouveler tous les mois sur un sujet qui est à priori le même. Et après de longues réflexions et recherches, j'ai finalement trouvé : Les journalistes qui écrivent dans des revues porno !
Car après tout, il n'y a rien qui ressemble plus à un film porno qu'un autre fil porno. L'histoire est souvent assez faible, voire inexistante, le jeu des acteurs et actrices est d'un niveau faible, et les dialogues sont ... comment dire ... quand il y a des dialogues.
Donc, mettez vous 30 secondes dans la peau d'un journaliste qui travaille pour un magazine porno. Il est devant sa feuille blanche, et il doit écrire un article de 6.500 signes pour la semaine prochaine, où il doit parler du dernier film porno qu'il a vu.
Imaginez son angoisse. Par quoi commencer ? Que dire sur ce film dont le scénario est inexistant, et dont les dialogues tiendraient sur un timbre poste ? Et encore ... Il a la possibilité d'essayer d'être drôle, mais essayez de faire de l'humour sur un film porno... Car il faut être léger. Faire de l'humour gras ou graveleux serait une manque de goût, et le rédacteur en chef risquerait de le virer. Car ce n'est pas parce qu'on écrit un article sur un film porno qu'on peut être vulgaire et grossier. On n'est pas aux Cahiers du Cinéma, mais quand même. Si les lecteurs achètent cette revue qui parle des films porno, c'est aussi pour lire du texte. Sinon, ils achèteraient directement les films porno. C'est plus simple à comprendre. Il y a moins de mots.

Donc, le journaliste doit arriver à être inspiré, original. Sur un ou deux articles, c'est facile. Mais faire ça pendant 2 ou 3 ans ? Comment être inspiré et original 2 ou 3 fois par mois, 12 mois par an ? Ca fait entre 24 et 36 articles sur un sujet qui ... ma foi ... est un peu toujours le même.


Alors ne vous méprenez pas. Je ne compare pas les montres avec les films porno. Ma femme a déjà du mal à supporter ma passion des montres, alors je n'ose imaginer si je devais écrire des articles pour des films porno : "Mais chérie, je termine de regarder le film, c'est pour mon boulot. Va te coucher, je te rejoins dans 1/2 heure".
Mais j'espère vous avoir fait découvrir la difficulté du journaliste spécialisé, le soir, devant sa feuille blanche. Enfin, j'imagine, car en fait, je n'en sais rien.
Mes montres sans aiguilles : http://www.origami-watches.com
Avatar de l’utilisateur
origami
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 288

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar Plutarque le 04 Déc 2011, 16:02

Quand je vois cette montre, je pense à une phrase du genre:
Time flies by, that's why you have to keep an eye on it

Comme sur un circuit, chaque instant doit être anticipé, surveillé, calculé. La moindre faute peut coûter cher, la moindre inattention être fatale. L'ennemi sur la piste, ce n'est ni les concurrents ni le temps, c'est soi-même.
Dernière édition par Plutarque le 06 Déc 2011, 20:04, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Plutarque
Débutant
Débutant
 
Messages: 15

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar fzva22 le 06 Déc 2011, 11:43

Le P.U.C.H.!

Une montre est pour nous, hommes, le seul accessoire de mode que nous pouvons aisement porter chaque jour. Nous nous ravissons des micro-ingenieries, des matériaux nobles, des battements de coeur, des discussions interminables à leur sujet. Mais n'oublions pas que notre bijou le plus précieux reste notre chère et tendre. Celle-ci, outre son intérêt pour nos belles mécaniques et son avis tranché, maîtrise nulle que tout autre le Principe Universel de la Compensation Horlogère (PUCH) qui régit depuis l'aube des temps le marché de l'horlogerie. En voici les 6 règles fondamentales:

- Toute acquisition nécessite une compensation
- La compensation doit être faite spontanément
- Le montant de la compensation doit être égal ou supérieur à la dépense initiale
- Le délai de compensation doit impérativement être inférieur à 48h, il est même préférable que la compensation soit antérieure à la dépense initiale (il y a des logiques qui nous échappent)
- Le plaisir procuré par le don de la compensation doit être supérieur au plaisir de l'acquisition initiale
- Le PUCH est unidirectionnelle, il ne répond pas au principe d'égalité des sexes.

Le PUCH nous touche tous à un moment, lorsque nous revenons de chez notre cher horloger avec notre dernière acquisition ou lorsque l'on feuillette nos catalogues et magasines, notre chère et tendre nous le rappelle:

- Oh chouette un cadeau!
- Il est comment le modèle femme?
- Oui elle est sympa... tu te rappelles que j'ai perdu mon bracelet en diamants
- Ton horloger, il n'est pas bijoutier aussi?
- C'est "mignon" le tourbillon
- Elle est belle la montre de Charlotte Gainsbourg
-...

Et lorsque nous ne paraissons pas suffisamment attentif:

- Tu m'aimes?
- Tu aimes les enfants que je t'ai donné?
- Moi, si j'avais une nouvelle montre, je serai encore un peu plus heureuse!
-...


Il va sans dire que la pression exercée par le PUCH empêche le développement notre activité horlogère, réduit notre degré de satisfaction. Les conséquences négatives sont nombreuses:

- Manquement grave à la tâche "poubelle"
- Considération plus ou moins forte des copines "Sex & the City", considération faible des membres célibataires du forum
- Situation financière encore plus critique (dépense initiale (acceptable), compensation (non-acceptable))
- Situation traumatique (nuit blanche, errance dans la ville et peur de rentrer chez soi, médication,...), dont l'origine n'est pas de "comment acheter cette montre" mais "comment la faire accepter"
-...


AMATEURS défendons nos droits!!!
Avatar de l’utilisateur
fzva22
Débutant
Débutant
 
Messages: 18

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar pithon111 le 09 Déc 2011, 15:00

A défaut de rouler en porsche, cette montre me rapprocherait de ce rêve...
Plutôt qu'un long discours, un seul mot MAGNIFIQUE.
Bonne chance à toutes et tous :wink:
Avatar de l’utilisateur
pithon111
Débutant
Débutant
 
Messages: 5

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar VDD le 10 Déc 2011, 01:38

L’histoire de Seiko dans les chronomètres marins.

Je vais vous présenter une partie de l’histoire de Seiko, la production peu abondante et de très courte durée de chronomètres de marine, fabriqués (en série) par Daini Seikosha.

Seiko a produit des chronomètres de marine entre 1941 et 1945. Ceux-ci ont été copiés sur Ulysse Nardin :

ULYSSE NARDIN

Image

SEIKO

Image

Avant la naissance des chronomètres de marine Seiko, Seikosha produisait des montres avec une réserve de marche de cinq jours, ainsi que des montres de navire avec une réserve de marche de huit jours. Cependant, ces chronomètres étaient appropriés à la marine marchande et non à un usage dans la navigation militaire (faute de précision).

Pour comprendre la fabrication soudaine de chronomètres militaires, il faut revenir à l'année 1938 : à ce moment il fallait absolument que la marine Japonaise utilise un chronomètre marin réalisé au Japon par une firme Japonaise (en ces temps de guerre, le gouvernement Japonais voulait une relation de confiance avec son fabriquant).

C’est pour cela que le commandant Ryouichi Sugiyama, qui était à la direction des laboratoires de Navigation Navale, demanda au fondateur de Seiko de créer un chronomètre marin. Mais K. Hattori refusa le projet.

La situation politique empira entre 1938 et 1939 : la Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l’Allemagne. Plus tard, en 1941, c’est le Japon qui entrera également en conflit.

La marine de guerre impériale du Japon employait alors les chronomètres importés par Ulysse Nardín. Ceux réalisés par Seikosha avaient une exactitude de plus ou moins 12 secondes par jour, en considérant que la norme établie à l’époque dans l’armée navale était de plus ou moins 1 seconde par jour. C'était le motif pour lequel l’armée Japonaise importait les instruments de navigation.
Peu après l’entrée en guerre du Japon, Seikosha commença à développer un chronomètre; les premiers essais ont commencé en 1940.

En 1943 la fabrication s'est déplacée à Sendai (une ville à 300 kilomètres au nord de Tokyo dans la préfecture de Miyagi), pour éviter les bombardements continus de la ville de Tokyo de la part des bombardiers B-29. A Sendai, le bureau d’étude fut installé dans les locaux de l’université de la ville, c’est ici que les ingénieurs de Seiko ont rencontré le professeur Hakar Masumoto, inventeur du co-elinvar.

Le co-elinvar est obtenu en ajoutant du cobalt à l'alliage de fer, de nickel et de chrome qui compose l'elinvar. Ce nouvel alliage permettait d’améliorer la résistance du matériau aux changements de température. On dit que Daini Seikosha a essayé d'utiliser le co-elinvar dans les chronomètres de marine, mais cela n'a jamais pu être vérifié.
L'elinvar est utilisé dans les ressorts des montres, puisque son élasticité est constante dans une vaste gamme de températures.

Daini Seikosha a produit moins de 600 chronomètres de marine, et est parvenu à obtenir un niveau de précision supérieur à Ulysse Nardin, en copiant ses éléments dans un premier temps, et en les développant ensuite.
Seikosha n'a jamais importé d'éléments de Suisse - bien que la plupart des pièces étaient identiques - toutes les pièces ont été réalisées au Japon; Ogura Joyería (de Tokyo) réalisait les rubís et le reste de la production était propre à Daini Seikosha.

Un écart de plus ou moins 0.5 secondes par jour a été obtenu, quand la norme était de plus ou moins 1 seconde par jour. Certaines pièces ont même été mesurées à plus ou moins un dixième par jour.

Très peu de chronomètres ont survécu à la deuxième guerre mondiale.




Bonne chance à toutes et à tous :D
Avatar de l’utilisateur
VDD
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 111

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar funnywatch le 11 Déc 2011, 01:43

ma contribution...

P-O-R-S-C-H-E …
Entre mes mains ou à mon poignet, un jour je t’aurai !
Dernière édition par fabala le 11 Déc 2011, 01:46, édité 1 fois.
Raison: Waaouuuh!!
Avatar de l’utilisateur
funnywatch
Débutant
Débutant
 
Messages: 10

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar lxd le 11 Déc 2011, 07:37

sujet d'étonnement :
Une montre est avant tout un objet trés technique ; une bonne part du coût de la montre vient de la complexité de réalisation, de la qualité des matériaux utilisés, de l'ingéniosité du design et de la qualité de l'innovation
Or on ne voit jamais, tout au moins dans la documentation grand public, de référence à ces critères techniques ; tout au plus montre t'on parfois une photo d'un mécanisme, ou la réfence à un matériau exotique employé dans telle ou telle vis
Technicien de formation, cette lacune me géne ; je conviens qu'une montre est avant tout un objet de plaisir, mais j'aimerais pouvoir accéder à un peu de données techniques
Prenons les normes par exemple ; une recherche sur internet me donne 320 normes qui seraient en vigueur en France dans le domaine de l'horlogerie (?) ; un exemple la norme ISO 22810 qui définit les critères à respecter pour "une montre étanche" (*) ; combien de fois avez vous vu un renvoi à cette norme dans la documentation commerciale des horlogers ?

dans ces critères :
-essai d'étanchéité par immersion
-essai par surpréssion d'eau ( 2 bars)
-étanchéité lors des chocs thermiques
.....

alors la montre de décembre, quid des critères techniques ?

(*) : noter que cette norme ne couvre pas le domaine des montres de plongées, pour lesquelles la norme ISO 6425 s'applique ; elle définit les critères à respecter pour qu'une montre puisse porter le label de "montre plongeur L m" ; L étant la profondeur maximale de plongée pour la montre considérée
Avatar de l’utilisateur
lxd
Débutant
Débutant
 
Messages: 26
Localisation: Dourdan

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar achil le 11 Déc 2011, 17:34

merci pour ce concours .
Avatar de l’utilisateur
achil
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 115

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar costello143 le 12 Déc 2011, 10:23

Quand j'entends un Tic , j'ai un T.O.C !

Je file, mais le temps me rattrape et Tac !

Je matte, gauche-droite, il est derrière moi ...

Trop vite je l'oublie et toi aussi !

Donc toujours à l'heure, il va nous prendre un tour d'avance et là c'est Tac !

Tic Tac Toc
Avatar de l’utilisateur
costello143
Amateur
Amateur
 
Messages: 47

Re: Concours de Décembre, Porsche Design

Messagepar cepheus1960 le 12 Déc 2011, 21:10

ZACHARIE RAINGO, UN HORLOGER BELGE

Voici un horloger qui n’a jamais eu les honneurs de ce forum – bien à tort. A vous d’en juger.

Zacharie(-Joseph) Raingo naît le 2 juillet 1775 à Mons (Sainte-Elisabeth) en Belgique. Il est le fils de Nicolas-Joseph (Mons 1742-Mons 1802), horloger, et de Marie-Magdelaine Decroly (Mons 1749-Mons 1822). Il se marie une première fois le 13 octobre 1795 à Tournai avec Augustine Victoire Houtekiet, fille de Jean-Baptiste et d’Augustine Lefèvre, née vers 1774, qui lui donnera huit enfants et qui décèdera le 1er mai 1814 à Paris. Cette même année, Zacharie se remarie à Paris avec Marie Antoinette de Rigault, née vers 1790 à Châtillon, qui lui donnera un fils, et décède en 1874. Zacharie décèdera le 31 mai 1847 à Ixelles (Bruxelles).

Sa biographie est très lacunaire. On a dit sans preuves qu'il était devenu élève d'Antide Janvier à Paris, mais qu'il serait revenu en Belgique pour des raisons politiques (?). Quoi qu'il en soit, il habite Tournai en 1795-1807, et Gand en 1810. Mais on le retrouve à Tournai en 1813, puis la même année à Paris, où il s’établit, d’abord rue de Cléry, puis rue Saint-Sebastien n° 46 en 1815-1821.

Ses frères Louis-Charles (Mons 1779-Mons 1854), François Nicolas Joseph (Mons 1781-Paris 1846) et Jean-Baptiste Alexandre (Mons 1786-Bruxelles 1851) étaient également horlogers.

Le luthier Nicolas-Marcel Raingo (Ringo) était leur oncle.

La maison « Raingo frères », qui associait quatre fils de Zacharie, est fondée en 1823 et s’établit vers 1830 au 8 rue de Touraine. Il s’agissait d’Adolphe Hubert Joseph (Tournai 1796-Paris 1839), Charles François Victor (Tournai 1801-Paris 1884), Denis Lucien Alphonse (Tournai 1802-Paris 1870) et Dorsant Emile Joseph (Tournai 1805-Paris 1859).

Dès 1823, Zacharie Raingo est « horloger-mécanicien de S.A.S. monseigneur de duc de Chartres » (le futur roi Louis-Philippe), l’année suivante (?) « horloger-mécanicien du Garde-Meuble de la Couronne ».

La grande spécialité de Raingo est la pendule planétarium, sans doute à l’exemple d'Antide Janvier. En 1810, il prend un brevet pour une « pendule à sphère mouvante », sur laquelle il publiera un opuscule en 1823. Son invention est largement décrite dans le document suivant :
-http://books.google.be/books?id=VGQKAAAAIAAJ&pg=PA152&dq=raingo+sph%C3%A8re&hl=fr&ei=GVzmTtarG4fz-gbcmITnBQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&redir_esc=y#v=onepage&q=raingo%20sph%C3%A8re&f=false

Le dessin joint au brevet présente l’une des plus belles variantes :

Image

Deux exemplaires au moins subsistent de celle-ci, dont une aux Musées Royaux de Bruxelles.

Image

Image

Pour le reste, plus de vingt pendules à planétaire sont conservées, entre autres dans les collections royales espagnole et anglaise.

Image

Image
La semplicità è l'ultima complicazione.
Avatar de l’utilisateur
cepheus1960
VIP
VIP
 
Messages: 2338
Localisation: Hérinnes

Suivante

Retourner vers CONCOURS DES 10 ANS D'HORLOGERIE-SUISSE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité