Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

protection anti-magnétique de mouvement

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

protection anti-magnétique de mouvement

Messagepar F.A.Jones le 21 Jan 2006, 19:00

Bonjour à tous !

Cette question s'adresse à qui veuille bien y répondre.

Possédant une montre d'aviation IWC UTC qui, selon le fabriquant est protégée contre les champs magnétiques allant jusqu'à 80'000 A/m je me demande ce que ça représente.

Quelle sont les forces de champs magnétiques rencontrés dans la vie de tous les jours - téléphone portable, chaîne HiFi, voiture, etc. - et dans une cabine de pilote d'un avion moderne (p.ex. Airbus 340) ?

Une montre d'aviation devrait quand-même résister aux champs résidant à l'intérieur d'un avion, si ce n'est pour la beauté du geste marketing. Qu'en pensez-vous ?

A partir de quelle force magnétique le mouvement mécanique est-il affecté de manière perceptible ?

Est-ce que l'exposition permanente du mouvement mécanique à des champs magnétiques forts peut-elle endommager le mouvement durablement ? Si oui quelles sont les parties du mouvement les plus sensibles ?

Merci de votre participation à cette discussion.

Salutations

F.A.Jones
Avatar de l’utilisateur
F.A.Jones
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Publicité

Messagepar Dynamo le 04 Fév 2006, 14:19

Pour les protections antimagnétique : les mouvement moderne ont beaucoup moin de problème du fait de l'évolution des matériaux.

- Rolex milgauss
- IWC Mark XII, mark XV et ingnieur
- Sinn Démineur, EZM1, EZM2, et EZM3
- Damasko
- certaine B&R, Chronosport

c'est montre ont une cage de faraday qui protége le mouvement : la cage est constituer par le cadrant + anneaux de maintien du mouvment + cache pousiére

Image
Avatar de l’utilisateur
Dynamo
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 184
Localisation: Paris

Messagepar PG le 04 Fév 2006, 16:11

Concretement, une montre qui n'est pas protégée du magnétisme que risque t elle??
Quel sont les risque reels quotidiens et domestiques???

La montre pourra t elle etre récupérable et comment???

PG
Avatar de l’utilisateur
PG
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 207
Localisation: Vigo, Espagne

Messagepar Dynamo le 04 Fév 2006, 18:08

Bref, Pour la vie courante la majorité des montres n'ont de forte protection antimagnetique surpuissante.

Sinon, si la montre est magnétisée soit un horloger (pas changeur de piles de montre) vous la démagnétisera facilement. Sinon, vous placez votre montre sur un écran a tube cathodique (CRT) au milieu de l'écran et vous allumez l'écran cela démagnétise l'objet (normalement).
Avatar de l’utilisateur
Dynamo
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 184
Localisation: Paris

PROTECTION CONTRE LE MAGNETISME

Messagepar WINTRA le 09 Fév 2006, 17:18

Dynamo a écrit:Pour les protections antimagnétique : les mouvement moderne ont beaucoup moin de problème du fait de l'évolution des matériaux.

- Rolex milgauss
- IWC Mark XII, mark XV et ingnieur
- Sinn Démineur, EZM1, EZM2, et EZM3
- Damasko
- certaine B&R, Chronosport

c'est montre ont une cage de faraday qui protége le mouvement : la cage est constituer par le cadrant + anneaux de maintien du mouvment + cache pousiére
EN QUELLE MATIERE EST FAITE CETTE CAGE DE FARADAY ?? MERCI
Image
Ph.BOUCHET
Avatar de l’utilisateur
WINTRA
Débutant
Débutant
 
Messages: 1
Localisation: GENEVE

Messagepar Marc le 09 Fév 2006, 17:59

Bonjour wintra, :bienvenue: sur le Forum 8)
Avatar de l’utilisateur
Marc
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 783
Localisation: Genève

Messagepar steyr le 09 Fév 2006, 19:01

Wintra,

c'est du fer doux, de mémoire. Mais je ne connais pas vraiment les caractéristiques de cet alliage, mais je pense que Google devrait être plus locace que moi sur la question.
Bon, et pis si tu nous fait un petit topo là-dessus après tes recherches, pour sur, tu seras accueilli comme un roi :lol:

Bienvenue,

Christian.
Avatar de l’utilisateur
steyr
VIP
VIP
 
Messages: 5812
Localisation: Paris

Messagepar PG le 09 Fév 2006, 19:43

Avatar de l’utilisateur
PG
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 207
Localisation: Vigo, Espagne

Messagepar JCS le 10 Fév 2006, 08:52

Bonjour,

Je pense que c'est un alliage de type mumétal qui est utilisé.

http://www.nickelinstitute.org/index.cf ... a_id/2.htm

@+

JCS.
Avatar de l’utilisateur
JCS
 

Messagepar steyr le 10 Fév 2006, 10:42

2 sites intéressants !
Sur le site de Pierre-Gilles, ils parlent d'alliages de nickel, mais surtout de fer pur pour le "fer doux". Peut-être qu'il offre une protection suffisante pour le cas d'une montre (impact sans doute moins critique que pour un microscope électronique, et environnement sans doute moins hostile pour la montre), à moindre coût.

Merci à vous deux,

Christian.
Avatar de l’utilisateur
steyr
VIP
VIP
 
Messages: 5812
Localisation: Paris

Messagepar Marc le 10 Fév 2006, 16:53

La cage est simplement en fer doux...
Avatar de l’utilisateur
Marc
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 783
Localisation: Genève

Messagepar steyr le 14 Fév 2006, 13:23

Bonjour, je viens de trouver les informations suivante sur un forum ami :

L’influence du champ magnétique.



Le champ magnétique agit sur toutes les pièces de la montre. L’effet principal est constatable sur les organes d’échappement et surtout sur le système régulateur balancier/spiral.

L’effet sur les arbres, pignons et aiguilles est décelable et globalement il peut être considérable.

Si le balancier possède deux bras en acier (pour un bimétallique), ces bras comme pour une boussole auront tendance à s’orienter dans le champ magnétique (chacun a déjà fait le test avec une aiguille sur de l’eau).

Le champ agit en produisant un couple qui se surajoute au couple élastique du spiral ce qui entraîne une diminution de période (perte d’amplitude) et bien sur fait avancer la montre anormalement.


L’influence du champ magnétique a essentiellement trois effets :


-Une influence temporaire

-Un effet résiduel

-Et l’arrêt de la montre.


Claude Attinger explique que l’influence temporaire, c’est l’effet temporaire de l’exposition de la montre au champ magnétique.

Par exemple, une montre qui exposée en permanence prendrait 2 minutes par jour, n’avancerait que 1,2 secondes pour 15 minutes.

La conséquence est alors quasi négligeable.


L’effet résiduel, c’est ce qui se passe après l’exposition au champ magnétique. Ici les pièces restent en quelque sorte aimantées et interagissent entre elles comme autant d’aimants .L’effet est permanents certes moins dévastateur que l’influence temporaire mais plus durable.

Si l’effet résiduel est de 2 minutes par jour, cet écart vient s’ajouter à l’écart de marche habituellement enregistré et ce, chaque jour.


Le troisième effet est l’arrêt de la montre en raison d’un champ trop élevé.


Les équipements de nos environnements n’ont cessé de créer des champs magnétiques nouveaux. Hauts parleurs, écrans…il suffit souvent de quelques centimètres pour réduire voire annuler l’effet de ces champs.

Il reste le champ magnétique terrestre auquel on n’échappe pas. L’effet est important car une montre préalablement exposée et « magnétisée » sera d’autant plus sensible au champ magnétique terrestre.


Des écarts allant jusqu’à 1 seconde/jour ont été mesurés.


L’expèrience suivante a été enregistrée en 1948 :


Montre réglée à + 17 sec /jour :


Exposition à 50 gauss parallèlement au cadran pendant quelques secondes puis sortie du champ.


Mesures :


Remontoir au nord + 120 secondes

Ouest + 80 secondes

Sud + 125 secondes

Est + 180 secondes


La montre est passée dans un appareil de démagnétisation et revient à 16 secondes/jour.


Pour parer aux effets du magnétisme, la recherche s’est orientée dans des systèmes balancier/spiraux en alliages non magnétiques.

Des essais furent tentés sur des balanciers en laiton et des spiraux en bronze ce qui au plan thermique fut catastrophique fut en revanche excellent du point de vue magnétique.



Les balanciers en maillechort ou en bronze au béryllium furent préférés des les années 40 avec des spiraux auto compensateurs, Nivarox ou métélinvar.


L’étude de Claude Attinger démontre que la difficulté fut de fabriquer des alliages auto compensateurs et totalement antimagnétique car ce qui était gagné d’un coté était perdu de l’autre vu que plus un spiral est amagnétique moins il compense les effets de la température.


L’écart lié à la température étant potentiellement plus lourd à gérer que celui résultant du magnétisme, c’est par des solutions « extérieures » aux mouvements que les recherches des années 50 se sont portées.



Des écrans en fer doux, en « mu-métal » (alliage de fer, nickel, cuivre et chrome) en « permalloy » ( alliage de fer, nickel manganèse et molybdène).


En outre, les échappements ont été fabriqués en alliages non magnétiques comme comme les aiguilles etc…les matériaux employés posaient pour ces vintages des problèmes de fabrication notamment pour les bronzes au Béryllium.




Merci à Zen !
Avatar de l’utilisateur
steyr
VIP
VIP
 
Messages: 5812
Localisation: Paris


Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités