Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (complet)

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (complet)

Messagepar rgil le 14 Fév 2011, 10:58

La montre qui porte ce mouvement est propriété d'un ami, qui m'a demandé de lui faire une révision. Heureusement, mon ami a plus de patience qu'un saint.

La montre porte un mouvement Landeron 48

Un chronographe est une machine complexe et en outre la révision à été très longue, donc cette histoire soit tellement longue que je la fractionnerai dans plusieurs parties.

La première partie, qui a consisté à reconstruire un poussoir qui lui manquait, on peut ici voir ici. et ici la continuation

Dans cette suivant partie nous commencerons le montage du mécanisme.

Comme toujours, nous commençons avec la platina, par les deux côtés.

Image Image

Les pièces.
Dans l'image suivante nous voyons seulement les pièces correspondant à la partie qui est commune avec toutes les montres.

Image

Dans cette autre image, nous voyons toutes les pièces, y compris celles qui sont propres d´un chrono.

Image

Je dois dire, en honneur à la vérité, que ces pièces ne sont pas celles du Landeron 48 de mon ami, mais d'un Landeron 54 de ma propriété.
Le mouvement est pratiquement identique et comme vous comprendrez, en ayant déjà cette photographie, j´ai eu de la paresse de placer à nouveau toutes les pièces sur la table.


L'architecture de cette montre a quelques particularités, par exemple le cliquet et le rochet de couronne sont mis au-dessous le pont de barillet.
Ceci est ainsi parce que tout l'espace qu'ils utilisent ces pièces, d´habitude, dans une montre normale, dans cette montre sont réservé pour les pièces du chrono.

Dans cette image nous voyons le pont du barillet par leur face intérieure et les pièces qu'il portera.

Image

Le même pont, avec les pièces déjà montées.

Image

Le ressort barillet a été nettoyé et lubrification, malgré ceci, plus tard il a fallu le changer par un autre ressort nouveau.

Image

Les pièces correspondant au remontage sont totalement classiques.
Le ressort du tirette, la pièce qui couvre toutes les autres, permet voir les autres assez bien.

Image

Par l´autre côté, on y place le train de rouage, qui est tout classique.
De fait, en plus de l´aiguille centrale trotteuse, cette montre porte un petits seconds à 9 heures.
De gauche à droite, roue d'échappement, roue de seconds, roue premier et roue de centre.

Image

Un petit pont tiens les roues d'échappement et de seconds.

Image

Le rochet de remontoir doit aussi rester dans la partie intérieure du pont du barillet, par ce motive le rochet a une mise en place particulière. Son registre carré entre simplement dans l'axe du barillet pendent que l´extrémité ronde de ce dernier, sera fixée au pont du barillet.

Image Image

Le barillet à sa place et avant d´y placer son pont.

Image

Le pont du barillet placé.

Toute la surface sur les ponts, qui est maintenant vide, sera remplie par les pièces spécifiques du chrono.

Image

Nous pourrions maintenant monter l'ancre et le balancier, mais le balancier est tellement sensible, qu'on est préférable de le monter à la fin pour le garder d´un accident.

Nous suivrons donc, par les pièces du chrono, mais ça sera dans le suivant chapitre.

À suivre…
Dernière édition par rgil le 06 Mar 2011, 19:34, édité 2 fois.
Absolument amateur
Avatar de l’utilisateur
rgil
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 305
Localisation: Aragón, Espagne

Publicité

Re: Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (partie 1)

Messagepar ChP le 15 Fév 2011, 16:29

merci Rafa pour ton reportage
mais je t'avoue que j'aimerais déjà voir le cadran
car j'affectionne la marque Lacorda

aMicalement :coucou:
" Fondu de montres "
Avatar de l’utilisateur
ChP
Documentaliste horloger
 
Messages: 2201
Localisation: Franche-Comté

Re: Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (partie 1)

Messagepar rgil le 18 Fév 2011, 19:49

dakar75 a écrit:merci Rafa pour ton reportage
mais je t'avoue que j'aimerais déjà voir le cadran
car j'affectionne la marque Lacorda

aMicalement :coucou:


Excuse moi le retard, trop de travail c´est le responsable.
La montre a maintenant un relativement bon état.
Seulement le cadran n´a pas été touche. Voila le résultât

Image

Image

Image

Image

Il n´a pas été possible de le rendre hermétique, du à l´usure de la carrure.
Le fonctionnement et la mis a zéro du chrono son bonnes.
Absolument amateur
Avatar de l’utilisateur
rgil
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 305
Localisation: Aragón, Espagne

partie 2

Messagepar rgil le 18 Fév 2011, 19:55

Nous étions restés en ce moment, pour commencer à assembler le système du chronographe.

Image

En fait, ici il y a déjà une petite pièce du chronographe.
À 3 h. et proche de la couronne, il est assemblé un mince ressort, il est le cliquet du roue compteur, et il y est déjà là parce que je n´ai pas pu le faire sortir.
Voyant à quel point il est mince son corps est facile d´imaginer pourquoi j'ai préféré ne pas lui forcer pour lui libérer.

La première pièce placé c´est l´engrenage mobile, sa fonction est de transmettre le mouvement à la roue compteur, pourtant c´est un renvoi.
Après nous verrons pourquoi cette pièce doit être mobile

Image

Après on mettra l´axe de l´aiguille trotteuse avec son roue et ce lui pour le compteur minutes, aussi l´axe avec son roue.
Ici, on en voir avant qu'ils sont placés et très proches de sa respective position.

Image

Sur cette photo sont déjà en place.
Les deux roues ont, fixé par une vis, une petite pièce en forme entre d'amande et de cœur. Ces pièces, appelé «cames» sont utilisés pour réinitialiser les aiguilles lors de la mise à zéro du chrono.

Image

les deux roues sont tenus par un pont.
Dans cette image frontale avec le pont déjà monté, nous voyons les relations avec l´engrenage mobile avant vu.

Image

Maintenant on vois pour quoi ce dernier engrenage doit être mobile.
La roue de l´aiguille trotteuse a un petit tenon ou doigt poussoir, il est marqué avec une flèche rouge.
L'image au gauche correspond au chrono en fonctionnement, le tenon ou doigts doit d'engrener ou toucher avec la roue du engrenage mobile, ce la fait marcher au compteur, mais lorsque la montre est réinitialisée, ce doigt doit être séparé de la roue avant dit.

Image Image

À suive…
Absolument amateur
Avatar de l’utilisateur
rgil
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 305
Localisation: Aragón, Espagne

Re: Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (partie 1 et 2)

Messagepar fabala le 19 Fév 2011, 01:19

Ce chrono Lacorda est simplement superbe [8]
Moi j'aime pas les changements de pseudo
Avatar de l’utilisateur
fabala
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14047
Localisation: là où il fait vachement beau

Re: Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (partie 1 et 2)

Messagepar rgil le 06 Mar 2011, 19:32

Partie 3

Nous nous étions restés ici.

Photo 17
Image

La pièce suivante que nous montons c´est le marteau.
Cette pièce fait les mêmes fonctions de la roue de piliers d'un chrono plus moderne. Il interagi avec beaucoup des autres pièces et pour conséquent, sa forme doit très d'être élaborée.

Photo 20 Image

Son nom provient de que celle-ci est la pièce qui « frappe » dans les cames, pour mettre aux zéro les aiguilles du chrono. Celles qui seraient les « têtes du marteau » (ils sont deux, une pour la trotteuse et une autre pour la compteur), ils passent au-dessus des roues, pour arriver à, littéralement, à frapper dans les cames.

Photo 21 Image

Dans sa partie centrale, cette pièce, elle est déplacé, dans les deux sens, par des leviers qui entraînent les poussoirs.
Dans l'image suivante, ils sont déjà placées des deux leviers qui la déplacent (flèches rouges).
Dans cette image, les têtes de marteau sont appuient dans les cames. Dans cette position, le chrono est arrêté et les aiguilles sur le zéro.

Photo 22 Image

Le levier qu'il est plus bas que la couronne, il demarre le chrono. L'autre levier, qui part de plus haut que la couronne a deux fonctions, la première fois qui est serrée, il arrete le chrono et la second fois, il lui remet à zéro.

Quand on pousse du levier plus long, la pièce « marteau » est tourne légèrement.

Ceci, d'une part, libère les cames, en permettant que les roues tournent.

D'autre part, avec le petit virement qui effectue la pièce « marteau », dans sa partie gauche, elle pousse d'autres pièces.

Un des mouvements qui est transmis s´obtient grâce à l'interaction marquée avec les flèches rouges. Celui-ci fait que l´engrenage mobile s'approche à la roue trotteuse, pour faire fonctionner la roue compteur.

L'autre action est l'embrayage la roue trotteuse avec la roue d'entraînement, qui sera faite grâce au mouvement de la partie marquée avec le cercle bleu et que nous verrons plus tard, quand cette pièce sera placée.

Photo 22ª Image

Ces deux parties de la pièce, qui interagissent, sont des vis excentriques pour pouvoir faire le réglage de leur interaction.

En total, cette mouvement a sept vis excentriques pour réglage.
Celle-ci est un des motifs par lequel on s´a imposé les chronos avec la roue de piliers. Le réglage est beaucoup plus simple et rapide à faire.

Puisque la position de cette pièce est très important pour le fonctionnement du chrono, on a placé un ressort qui nous assure que sa position sera très stable.
Le ressort est placé en haut de cette pièce (flèche rouge).

Photo 23 Image

Les trois positions que peut adopter le marteau se correspondent avec les trois entailles qu'a la même pièce pour qu'il tiens le ressort (flèches rouges)

Photo 23a Image

En entraînant de l'autre levier le mouvement contraire se produit, mais d´une manière séquentiel, en dans deux parties.
Avec la première partie du mouvement, seulement on débraye la roue d'entraînement et par conséquent le chrono se détiens, mais les aiguilles continuent dans la même position.
Dans la seconde séquence du mouvement, en retournant à serrer le même poussoir, le mouvement arrive jusqu'à la fin et les marteaux frappent les cames en faisant que les aiguilles retournent à au zéro.

En réalité, les choses sont un peu plus élaborées, parce qu'il y a, par exemple, un petit ressort qui évite que, une fois arrêtées les aiguilles, sa position puisse varier, par exemple pour un choc. Ainsi les aiguilles restent fixes et on peut faire la lecture.

À suivre…
Absolument amateur
Avatar de l’utilisateur
rgil
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 305
Localisation: Aragón, Espagne

Re: Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (partie 1 et 2)

Messagepar rgil le 06 Mar 2011, 19:33

Partie 4

Nous étions ici.

Image

La pièce suivante est la roue d'embrayage, ce sont ses composantes.

Image

Dans cette image, elle y est déjà en place.
En plus, la roue d'entraînement est aussi placé sur l'axe des secondes.

En fin, également montés plusieurs petits ressorts, trois, qui sont importantes pour que tout marche bien.

Image

On a fini de monter le système chronographe.

Continue maintenant avec l´ancre et le balancier, mais il y aurais été mieux de mettre ces parties avant de monter le chrono.
Ce la permettrait de réviser la marche de la montre plus aisément.

L'Ancre.

Image

Le balancier avec toutes les pièces annexes

Image

Le balancier tourne vivement.

Le système de chronographe impressionne par le nombre de pièces et sa conception complexe, mais à la fin, le balancier et l´ancre sont toujours les pièces les plus délicates et difficiles à manipuler.

Image

On met le cadran

Image

Les aiguilles

Image

On met tout dans sa boîte.

Image

En voyant cette photo, On comprends qu´il a été difficile et large la conception d'un chronographe automatique. Nous voyons que dans le dos du mouvement, l´espace qu´il est habituellement occupé par l´automatique, il y est tout occupée par les pièces du chrono.

Elle est fini.

Image

Mais pas vraiment.


La montre est complète, mais après avoir observé leurs performances, il y a un grand avance dans une position, environ 10 minutes par jour, une modéré retard dans une autre position et à les autres, il fonctionne d´une façon acceptable.

On a dû démonter à nouveau tout la montre pour réviser le fonctionnement.

Ce la, il a été déjà dit par un copain d'un autre forum, quand il a vu comme je montais le chrono avant de l´ancre.
Ce n'est que lorsque tout va bien, qu´il doit être monté le système chronographe.
J'ai vu que ce la est juste, mais, avant ce la, j´en ne savais pas.

À la fin, il s'est avéré être un défaut à l´ancre, qui a été dépanné avec son remplacement par un autre ancre nouvelle. Heureusement, il y a encore des rechanges.

Comme tout était démonté, j´en ai profité pour "re-lumeur" les aiguilles. Puis un peu de vieillissement avec du thé.

Image

Image

Image

Maintenant oui, ce la met le fin à cette révision.

Image

Comme toujours, j´espère vous avoir amusé.
Dernière édition par rgil le 06 Mar 2011, 20:45, édité 1 fois.
Absolument amateur
Avatar de l’utilisateur
rgil
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 305
Localisation: Aragón, Espagne

Re: Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (complet)

Messagepar ChP le 06 Mar 2011, 19:54

Quel beau sujet,
merci Rafa du partage

Pour Info, marque Lacorda, Emboiteur Français

Société reprise par LIP dans les années 60 (1966) qui fera un regroupement de plusieurs fabricants Français
Lacorda, Sobihor, Pilote S.A., Friez-Prudhon, Quartier Frères
...et sous le nom d' ELECTRA

une petite Lacorda de 1956, équipée d'un Felsa 465
Image

merci mille fois de cette présentation
aMicalement :coucou:
" Fondu de montres "
Avatar de l’utilisateur
ChP
Documentaliste horloger
 
Messages: 2201
Localisation: Franche-Comté

Re: Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (complet)

Messagepar tranber70 le 06 Mar 2011, 21:15

Merci pour ce reportage très précis Rafa, et merci à toi Christian pour les infos complémentaires que je ne connaissais pas.

Un seul point, pourquoi ne pas "vieillir" un peu le luminova pour le rendre plus cohérent avec l'âge de la montre?

Allez, j'y vais aussi de ma p'tite image avec un ETA 1257.
Image
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Re: Chronographe Lacorda, Landeron 48 inside (complet)

Messagepar rgil le 06 Mar 2011, 21:42

Merci pour les réponses et les compléments d´information.

tranber70 a écrit:Un seul point, pourquoi ne pas "vieillir" un peu le luminova pour le rendre plus cohérent avec l'âge de la montre?



Il a été déjà vieilli avec du Thé.
Sans illumination direct, la couler est bien proche au ce lui d´une coquille d´œuf. Peut être qu´un petit plus de vieillissement aurais être désirable, mais :roll:

Prochainement je ferai un sujet sur le dépannage d´un Omega, cette fois avec des clous et d´autres choses pareils.
J´attends qu´il sera amusant

Amitiés

Rafa
Absolument amateur
Avatar de l’utilisateur
rgil
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 305
Localisation: Aragón, Espagne


Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 4 invités