Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

frein aérodynamique de la sonnerie d'une comtoise.

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

frein aérodynamique de la sonnerie d'une comtoise.

Messagepar rogier jean le 21 Mai 2011, 20:42

Je me suis déjà présenté voici deux mois environ. J'ai 76 ans. Je suis un amateur qui a commencé à réaliser une horloge pédagogique en bois et laiton, avec échappement de Graham, et qui m'intéresse actuellement à une comtoise avec échappement à verge. Ces matériels sont destinés à une démarche pédagogique dans un musée.
J'essaye de comprendre tous les aspects du fonctionnement d'une comtoise datant vraisemblablement de 1820, échappement à verge et sonnerie horaire à bras ressort ( je n'ai sans doute pas le vocabulaire parfaitement adapté).
En préalable,en observant mon horloge, je constate que la mobilité des ailettes sur son axe, et donc l’entraînement par friction, a été bridée par un fil de laiton. Je l'interprète en pensant que la friction était trop faible pour permettre l’efficacité des ailettes. Effet d’usure peut-être.
Je cherche à connaître le rôle de cet ENTRAINEMENT A FRICTION.
Ma réflexion est la suivante :
L’énergie générée par la chute du poids est essentiellement consommée par l’armement du marteau. (en dehors de l’énergie absorbée par les frottements et les ailettes),
Après chaque armement du marteau du carillon, le mécanisme est dans une phase de ralentissement nécessitant une phase de reprise de vitesse ; l’entraînement par friction serait-elle une manière de favoriser une reprise plus rapide ?
En effet, après l’armement, la libération d’énergie génère une friction, soit une diminution de la capacité de freinage des ailettes qui permet ainsi une reprise de vitesse assurant un rythme correct du marteau.
En diminuant la friction, on diminue le freinage aérodynamique ; on augmente la vitesse.
En augmentant la friction, on augmente l’efficacité des ailettes ; on diminue la vitesse.
Est-ce que ma tentative d'explication est compréhensible ? Correspond-elle à la réalité ? Merci d'avance, Jean Rogier.
rogier jean
Débutant


Messages: 1
Message privé
Dernière édition par rogier jean le 22 Mai 2011, 09:12, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
rogier jean
Débutant
Débutant
 
Messages: 3

Publicité

Re: frein aérodynamique de la sonnerie d'une comtoise.

Messagepar Webvidéo le 21 Mai 2011, 20:55

Bonsoir

Il me semble que la friction que l'on rencontre en général sur le volant d'une sonnerie a plutôt un rôle de protection.
En effet, le volant est le mobile qui tourne le plus vite et lorsque la sonnerie s'arrête, c'est plutôt brutal.
Grâce à la friction, lors de cet arrêt brutal, le volant peut continuer sa rotation sur quelques tours.
C'est du moins comme cela que l'horloger chez qui j'ai fait mon apprentissage, me l'a expliqué.
Cordialement
Webvidéo
Avatar de l’utilisateur
Webvidéo
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 545
Localisation: Belgique, Sprimont

Re: frein aérodynamique de la sonnerie d'une comtoise.

Messagepar Bernard Hoche le 21 Mai 2011, 20:59

A mon humble avis d'amateur, l'entrainement à friction du régulateur à ailettes de la sonnerie d'une horloge a pour seul but d'éviter les chocs dans le mécanisme lors du blocage, quand le nombre de coups prévu a été donné. Lorsque les ailettes tournent, il ne doit pas y avoir de glissement à ce niveau.
Avatar de l’utilisateur
Bernard Hoche
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 226

Re: frein aérodynamique de la sonnerie d'une comtoise.

Messagepar Bernard Hoche le 21 Mai 2011, 21:01

Réponses simultanées et cohérentes: les grands esprits se rencontrent.
Avatar de l’utilisateur
Bernard Hoche
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 226

Re: frein aérodynamique de la sonnerie d'une comtoise.

Messagepar tempus le 22 Mai 2011, 06:53

Tout à fait d'acord avec Webvideo. Le volant à ailettes a pour but d'éviter l'emballement du rouage dû à la chute du poids ( accélération de la pesanteur "J = 1/2 MV carré") il est monté à friction pour éviter le retour en arrière du rouage lors de l'arrêt qui est toujours brusque ( il patine à l'arrêt). Sur une horloge d'édifice ce n'est pas par friction que l'on obtient le même résultat mais par le principe de la "roue libre" du vélo lors de l'arrêt.
Avatar de l’utilisateur
tempus
VIP
VIP
 
Messages: 1846
Localisation: Charroux Allier France

Re: frein aérodynamique de la sonnerie d'une comtoise.

Messagepar rogier jean le 22 Mai 2011, 09:07

Merci à tous les quatre pour vos réponses rapides, claires et cohérentes. C'est un régal de vous lire, un grand merci, Jean.
Avatar de l’utilisateur
rogier jean
Débutant
Débutant
 
Messages: 3


Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Jérôme c et 10 invités