Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar Pianiste007 le 12 Juin 2011, 23:09

Bonjour à tous,

J'aime beaucoup cette montre en or émaillé à seconde centrale (pas courant à la fin du XVIIIe), cependant le cadran n'est pas d'origine et tient avec deux petites vis (alors que l'original était maintenu par deux pieds). Il y a, au verso du cadran, l'inscription 1898 (c'est peut-être la date à laquelle il a été remplacé).

Que feriez-vous à ma place : la garder en l'état ou essayer de trouver un cadran en émail d'époque afin de le monter en adaptant les pieds ? Elle devait être plus jolie avec un beau cadran en émail blanc. Mais ça ne doit pas être facile d'en trouver un de la bonne taille...

Image

Image

Image

Image

Image

Je suis justement tombé sur une photo d'une montre à seconde centrale semblable manufacturée par Jacquet Droz. Les aiguilles en or sont identiques. Donc le cadran devait être dans le même style je suppose.

Image

Dommage qu'elle n'est pas signée. Le mouvement est fort semblable à ceux produits par Lépine, peut-être sort-il de ses ateliers ? Vos avis sont les bienvenus :wink:
Avatar de l’utilisateur
Pianiste007
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 130

Publicité

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar kiao le 12 Juin 2011, 23:16

Que ce soit pour les montres, les guitares ou les voitures, je suis toujours fan de laisser dans son jus, ou de remettre de l'origine, mais pas de tuning! :)
Avatar de l’utilisateur
kiao
 

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar STEVENS le 13 Juin 2011, 09:19

Pas de jugement trop hâtif sans connaissances adoc.

Le mouvement de votre montre est un mouvement de type lépine (1765 à 1800) ce type de mouvement à aussi été fabrique en ébauche par frédéric Japy
entre 1785 et 1830+/-
Les premiers cadrans de ce type remonte à la belle époque de Breguet dans les années 1800. depuis il a toujours été fabriqué.

Votre montre est du premier quart du 19 sc. Elle est parfaitement dans son état d'orrigine. Bien que très belle montre sa facture de fabrication est quand même peut soigné, mais cela n'en fait pas pour autant un objet sans intérêt.
Ce qui me dérange bc c'est la façon dont la paque du contre pivot est fixe, ce n'est vraiment pas dans l'ésprit du 18 sc.
effectivement il y a deux trous au mouvement ce qui pourrait laisser penser qu'il y a avait un cadran émail, ce n'est pas impossible, mais il est aussi a prendre note que c'est un mouvement d'ébauche sans d'oute prévu pour recevoir plussieurs types de cadrans.
Avatar de l’utilisateur
STEVENS
VIP
VIP
 
Messages: 2402
Localisation: Belgique

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar BEAUDET le 13 Juin 2011, 10:02

Bonjour.Ce que je trouve marrant c'est la faute d'orthographe sur le mot ( Tournez les éguilles) .Je ne sais pas si le graveur avait toute sa tête le jour de cette gravure.
Je suis d'accord avec Stevens votre cadran est bien et n'enlève rien à la valeur de cette jolie montre.Ce qu'il faudrait voir ,c'est l'écorce du cylindre qui peut-être en rubis car on trouve cela dans ces montres de ces époques et là ,elle aurait une grosse valeur.
A+
Avatar de l’utilisateur
BEAUDET
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1248

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar STEVENS le 13 Juin 2011, 11:35

Peut-être le graveur habite à éguille :thinking: sinon je doute fort que le cylindre soit en rubis en général ils sont sur des mouvements bc mieux soignés.
Avatar de l’utilisateur
STEVENS
VIP
VIP
 
Messages: 2402
Localisation: Belgique

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar Pianiste007 le 13 Juin 2011, 12:41

Non le cylindre n'est pas en rubis. Concernant le mot Eguilles, à l'époque l'orthographe n'était pas encore figée, ça se retrouvait fréquemment.

On voit bien la trace des anciennes goupilles

Image

Dans l'ouvrage de Chapiro, il y a une montre avec un mouvement quasiment identique. Ils disent qu'il pourrait sortir des ateliers de Lépine.

Image

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Pianiste007
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 130

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar STEVENS le 13 Juin 2011, 13:26

Bon d'accord pour le mot "éguille" on va pas passer pour des nuls :lol: beaudet n'avait pas encore pris son café :thinking: il était bien d'ussage à l'époque et souvent marqué comme tel sur les montres lépine. Ce n'est toutes fois pas un critère pour dater une montre de nos jours certaine vieille personne utilise encore ce mot ou aussi celui de "les grefs".

Je vous souhaite d'avoir une montre lépine mais alors ou est la signature et le numéro ? je ne connais pas de lépine non signé, regardez les bras des roues sur les montre Lépine je ne vois pas ce genre de fantaisie avec les bras. les coquerets sont toujours fait de la même façon. pas comme celui de votre montre. Pour moi il ne peut sagir que d'une montre faite soit par l'atelier lépine mais pour un autre horloger
soit d'une copie d'époque, soit d'une ébauche japy. Peut être avez vous une de ces montres qui étaient pour le marché chinois oups :?
mais très honêtement je suis habitué à mieux comme finition quand je tombe sur des montres lépine
Avatar de l’utilisateur
STEVENS
VIP
VIP
 
Messages: 2402
Localisation: Belgique

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar tranber70 le 13 Juin 2011, 23:19

Je lui laisserai le cadran tel qu'il est. Tu n'auras jamais d'informations sur le modèle d'origine, alors autant lui laisser cette trace de son histoire.
Cela nous donne l'occasion de faire fonctionner notre imagination sur le pourquoi d'une telle transformation, non?
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar Pianiste007 le 14 Juin 2011, 14:55

En effet toutes les Lépine étaient signées. Mais je pense que le mouvement pourrait être sorti des ateliers de celui-ci (et destiné à un autre horloger), ou alors c'est un mouvement fabriqué par un horloger qui s'est simplement inspiré de Lépine.

Stevens, en quoi les mouvements Lépine sont-ils de meilleurs qualité ? J'ai déjà vu des Lépine à mouvements à ponts, et ils étaient assez semblables au mien. Je trouve qu'il est quand même de bonne qualité pour l'époque :
- les platines sont dorées au mercure, tout comme le cache poussière.
- la découpe des ponts est jolie.
- les vis sont bleuies.
- le barillet est doté d'un système d'arrêtage souvent utilisé par Lépine.
- l'emploi de l'échappement à cylindre était également une avancée technologique. A cette époque, il y avait encore un tas de montres à verge.
- la seconde centrale est une complication peu courante pour l'époque
- les aiguilles en or massif sont raffinées.

Je ne vois pas ce qu'elle pourrait avoir de plus ?

Vous parlez des coquerets Lépine, ils devraient être dans ce genre-là ?

Image

Je viens de refaire des photos à la lumière naturelle. La boîte en or est très raffinée, avec perles et émail décoré de paillons d'or.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Pianiste007
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 130

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar amat_heure le 14 Juin 2011, 17:17

Comme il y a des experts L'Epine, profitons en.

Grosse valeur selon Beaudet, c'est combien ?
Car j'en connais une à vendre dans les 8000 euros ??
Avatar de l’utilisateur
amat_heure
Amateur
Amateur
 
Messages: 68

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar BEAUDET le 15 Juin 2011, 10:36

Bonjour.Quand je dis grosse valeur ,c'est lorsque la montre posséde l'écorce du cylindre en rubis car c'était un plus énorme au niveau de la qualité de la marche pour une montre à cylindre.Meilleur qualité de frottement et surtout moins d'usure des dents de la roue d'échappement donc réglage plus constant.En plus ,je pense que la fabrication d'un cylindre en rubis ne devait pas être facile à faire.
Je pense que votre montre remise en état par un maitre horloger ne devrait pas être bien loin des 4000 euros si votre boite est en or 18 .
C'est juste un avis ,je ne suis pas expertiseur mais vous avez une belle collection déja posée sur le Forum.
A+
Avatar de l’utilisateur
BEAUDET
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1248

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar amat_heure le 15 Juin 2011, 15:32

Estimatif un peu à la louche, non ?
Vu le résultat Antiquorum d'une autre à tuile de rubis à 3200, et une à 28000, signée, on reste dans l'imaginaire.

Le rubis , ma fois, me parait pas multiplicateur...


G
Avatar de l’utilisateur
amat_heure
Amateur
Amateur
 
Messages: 68

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar Pianiste007 le 15 Juin 2011, 16:25

C'est quoi cette blague à propos d'une sois-disant grande valeur des tuiles en rubis ?
Ca ne change quasiment rien ! J'ai déjà vu des belles Charles X en or à répétition des quarts et tuile en rubis pour moins de 1500 euros.
Avatar de l’utilisateur
Pianiste007
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 130

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar STEVENS le 15 Juin 2011, 17:40

Et oui c'est la crise et tout par en ......

ici montre d'un élève de breguet, en or, sonnerie des heures et quartz, cylindre en rubis blanc vendu il y a cinq ans de particulier à particulier 4600 eruo en panne :? moi j'ai seulement fait expertise pour 30 euro je pense avoir été pris pour un con :thinking:

pas sur que cela marche encore maintenant pour ce prix là.

Image

Moi ce qui me rend totalement étanche à ce genre de montre :clin: c'est qui qui va refaire le cylindre en rubis le jours ou il casse. pas moi
je tiens pas à finir chez les fous :lol:
Avatar de l’utilisateur
STEVENS
VIP
VIP
 
Messages: 2402
Localisation: Belgique

Re: Une curieuse montre de poche en or émaillé fin XVIIIe

Messagepar BEAUDET le 15 Juin 2011, 19:21

Re.Je voudrais réagir dans le sens que je suis d'accord avec Stevens .Qui est capable en ce moment de fabriquer un cylindre en Rubis et qui en possède en Stock.Il ne faut pas comparer la marche à long terme d'un cylindre en rubis et celle avec un cylindre en acier poli.Rien à voir ,c'est comme ci vous faisiez marcher un balancier sur des bouchons en laiton et l'autre monté sur des rubis.C'est pourquoi les montres qui possèdent cette particularité ont plus de valeur.Quand on trouve ce genre d'objet à 1500 euros en bon état et qu'on est collectionneur ,il ne faut pas hésiter à acheter.Que votre montre soit à sonnerie ,trotteuse centrale etc.......... comme dit stevens et c'est vrai ,si votre cylindre en rubis se casse votre montre n'aura plus beaucoup de valeur car vous serez obligé de mettre un pauvre cylindre acier et tous les problemes à suivre pour la mise au point.
Enfin ,je voulais dire aussi que je ne vois pas ou est la blague et aussi que si le rubis n'est pas un multiplicateur alors à quoi servait la pub (les fameux Jewels inscrits sur les fonds de boite etc........)
A+
Avatar de l’utilisateur
BEAUDET
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1248

Suivante

Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités