Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Dérouillage par électrolyse

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Dérouillage par électrolyse

Messagepar Madman le 20 Juil 2013, 17:59

Un essai, basé sur des infos glânées ci et là sur la toile.

-http://documents.webmaestru.net/electro.html
-http://www.la4ldesylvie.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=95
-http://www.ma500.fr/amoi/index.php?2006/12/02/37-electrolyse

La source de courant
Image

La mise en scène. Darth Mole veille au grain :-)
La soude c'est pour rendre l'eau conductible.
Image

Quatre pièces de test, piquées de rouille, au bain. Tout est équilibré / tenu par pinces.
Image

L'oxyde de fer est réduit par l'hydrogène. La rouille de détache des pièces.
Image

Je vais laisser "réduire" pendant la nuit et verrai demain matin le résultat.

(à suivre...)
- No watches at home !
Avatar de l’utilisateur
Madman
VIP
VIP
 
Messages: 5223
Localisation: K-PAX

Publicité

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar mjsrd32 le 20 Juil 2013, 19:25

Bonsoir,

Attention à la durée de l'électrolyse. L'opération réduit la rouille mais bronze aussi le métal. Une surveillance est nécessaire pour arrêter quand le résultat recherché est obtenu.

L'expérience m'a dicté d'autres bonnes raisons pour rester attentif et interrompre l'électrolyse pendant les heures de sommeil : en se décomposant l'anode (la boule de laine d'acier) peut donner naissance à des étincelles dans le liquide, aux points de contact ou se détacher et provoquer un court-circuit entre les électrodes.

Cette remarque n'enlève rien à la qualité de l'exposé et des photos. Bravo.
Avatar de l’utilisateur
mjsrd32
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 465

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar Madman le 21 Juil 2013, 16:04

Merci pour le conseil :-)

Quelques résultats...

J'ai plongé ce groupe de pièces dans l'eau une nuit entière. Résultat : beaucoup de rouille!
Image

Après un traitement d'environ 15 minutes, plus de rouille, mais une gangue noire. Que j'ai enlevée à la brosse à dents et afiné le résultat à la brosse laiton.
Les roues sont intentionnellement brossées à moitié seulement pour voir la différence
Image


Un autre groupe de pièces, avec de la rouille d'origine. Avant traitement...
Image


... et après 10 minutes de traitement.
Image


Cette vis M4 et écrou de serrage étaient rouges avant le traitement. 15 minutes ont eu raison de la rouille.
Image


Je suis satisfait du résultat. Il ne faut pas attendre que les pièces sortent brillantes de l'électrolyse, polies et comme neuves. Un post-traitement à la brosse est obligatoire. El là où la rouille a mangé le fer il y a maintenant une cicatrice. La matière manquante n'est pas recrée par miracle.
- No watches at home !
Avatar de l’utilisateur
Madman
VIP
VIP
 
Messages: 5223
Localisation: K-PAX

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar fabala le 21 Juil 2013, 17:20

Merci pour le partage, j'aime bien ces tuto.
Moi j'aime pas les changements de pseudo
Avatar de l’utilisateur
fabala
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14047
Localisation: là où il fait vachement beau

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar Monsieurp le 21 Juil 2013, 17:56

Bravo pour l'essai et le "reportage", j'avais vu la méthode il y a quelque temps déjà, sans jamais avoir essayé de m'y lancer.
C'est très intéressant je trouve.

Si tu as déjà testé, c'est mieux au final qu'un dérouillage à l'acide phosphorique ?
Avatar de l’utilisateur
Monsieurp
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 423

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar tempus le 21 Juil 2013, 19:47

J'utilise la méthode depuis 1982 pour mes horloges d'édifices en fer forgé et le résultat est excellent
Avatar de l’utilisateur
tempus
VIP
VIP
 
Messages: 1846
Localisation: Charroux Allier France

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar Webvidéo le 22 Juil 2013, 09:45

Bonjour
Sans avoir l'outillage de Madman, j'ai essayé cette méthode.
Au début, j'étais un peu déçu du résultat mais il faut tout de même avouer que ça fonctionne.

viewtopic.php?f=2&t=5958&hilit=electrolyse

Ma source de tension était un chargeur de batterie, je n'étais donc pas maître du courant qui est monté à 4,5A sous 6V
Je vois que vos paramètres sont 6V et 210mA.
Pouvez-vous expliquer ceux-ci ?
C'est peut-être là que réside la solution !

Cordialement

Webvidéo
Avatar de l’utilisateur
Webvidéo
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 425
Localisation: Belgique

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar mjsrd32 le 22 Juil 2013, 16:30

Bonjour,
La tension et l'intensité du courant électrique ne sont sans doute pas les seuls paramètres à prendre en compte. La distance entre l'objet et l'anode a aussi de l'importance : on peut constater que le dégagement de gaz (bulles) varie beaucoup. Dès que l'objet est un peu volumineux (boitier de montre de gousset par exemple), il faut s'ingénier à placer plusieurs anodes tour autour, à des distances équivalentes, pour que le traitement soit homogène.
Avatar de l’utilisateur
mjsrd32
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 465

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar tempus le 22 Juil 2013, 19:54

EDF a employé ce principe pour les objets sortis du "Titanic" avec l'intensité qui diminue progressivement dans le temps . Il y a eu un article dans "sciences et vie" de l'époque mais il doit être noyé dans mon désordre et bien sur impossible de remettre la main dessus.
Avatar de l’utilisateur
tempus
VIP
VIP
 
Messages: 1846
Localisation: Charroux Allier France

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar Franck272 le 23 Juil 2013, 13:02

tempus a écrit:EDF a employé ce principe pour les objets sortis du "Titanic" avec l'intensité qui diminue progressivement dans le temps . Il y a eu un article dans "sciences et vie" de l'époque mais il doit être noyé dans mon désordre et bien sûr impossible de remettre la main dessus.


Il existe un livre sur la restauration des objets du Titanic, livre que je possède, je peux vous redonner le titre / auteur si cela intéresse quelqu'un.
Je ne l'ai plus en tête. :oops

Toujours de très belles photos, et des sujets sympas. :bravo:
Dernière édition par Franck272 le 05 Fév 2018, 22:02, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Franck272
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 124

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar Fran6 le 23 Juil 2013, 18:11

bonsoir madman
tu ^peux utiliser un bac en inox (ancienne friteuse) et une anode en inox aussi , sa fonctionne mieux et le tous résiste mieux dans le temps
Dernière édition par Fran6 le 24 Juil 2013, 21:45, édité 1 fois.
Tout vient à point à qui sait attendre
Avatar de l’utilisateur
Fran6
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 852
Localisation: Belgique , sur un îlot.

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar Maxime le 23 Juil 2013, 21:32

Pour le canon de 75, c'est quand même un peu juste !
Avatar de l’utilisateur
Maxime
VIP
VIP
 
Messages: 3042
Localisation: Courdimanche 95

Canon de 75

Messagepar ChP le 25 Juil 2013, 15:16

pour le canon de 75

Image

cela marche aussi :D

Image

aMicalement :coucou:
" Fondu de montres "
Avatar de l’utilisateur
ChP
Documentaliste horloger
 
Messages: 2207
Localisation: Franche-Comté

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar roro2b le 26 Juil 2013, 17:18

effectivement E.D.F. a développé les techniques de sauvetage des objets immergés par électrolyse:

http://www.edf.com/fichiers/fckeditor/C ... tra_vf.pdf
et le n° 995 de Sciences & Vie le relate...
cdlt.
Avatar de l’utilisateur
roro2b
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 111
Localisation: Haute-Corse

Re: Dérouillage par électrolyse

Messagepar CARTOON le 04 Aoû 2013, 17:27

Bonjour

Un petit complément à ce post sur le dérouillage qui arrive à point puisque j'étudiais aussi cette technique pour restaurer un boitier en acier.

La désoxydation électrolytique ne fait que retirer les parties oxydées, c'est à dire, enlever la rouille des zones rouillées, sans apport (notable) de matière. Cela veut dire que les petits cratères provoqués par la rouille vont rester. Le risque est que ces petits cratères ne deviennent des zones privilégiées de nouvelle oxydation (de rouille donc). Les archéologues qui désoxydent des pièces métalliques les protègent ensuite soit en les stockant dans des lieux secs soit en les recouvrant d'un vernis, idéalement contenant un inhibiteur de corrosion (voir le livre " la recherche du métal perdu" ed Errance ISBN 2 87772 167 1). Un collègue électrochimiste m'a conseillé une solution plus adéquat pour les montres : un peu d'huile, genre de celle qui fait tout trois fois... Il suffirait de bien sécher (four ?) puis d'enduire la pièce métallique afin que l'huile fasse un film partout, particulièrement dans ces petits cratères. Ensuite un essuyage, même vigoureux suffira à rendre la pièce (ou le boitier) fonctionnelle pour longtemps.

Avez vous trouvé des infos du même genre ?

J'ai un petit souci complémentaire, mon boitier est partiellement recouvert de la finition canon de fusil ( oxyde FeO si je me souviens bien) mais pas à l'extérieur qui est bien oxydé. Comment nettoyer la boite (carrure) extérieure sans enlever la finition canon de fusil à l'interieur ? J'ai l'impression que cela risque d'être incompatible, à moins de trouver des conditions de désoxydation intermédiaires (valable pour Fe2O3 la rouille et pas pour FeO, mais ça, je n'ai pas encore trouvé, et la chimie m'a toujours un peu (!) cassé les pieds)

Avez vous des idées ? (hum, pour l'huile de coude, j'y ai déjà pensé....)

Cordialement

Cartoon
Avatar de l’utilisateur
CARTOON
Débutant
Débutant
 
Messages: 4

Suivante

Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot] et 2 invités