Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Remise en route d'une horloge mère ATO

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar BmD_Online le 02 Jan 2016, 18:25

Remise en route d'une horloge mère ATO

Bonjour à vous,

J'ai pour mission de réparer une horloge ATO, ancienne horloge mère SNCF.
Cette horloge a très bien fonctionné pendant des années (je la vois marcher depuis que je suis tout petit), mais est HS depuis peu.

Il s'agit d'une horloge à transistor et double bobine.
La voilà, en partie démontée :
Image

Son principe de fonctionnement semble être celui-ci (ou apparenté) :
Image


J'ai vérifié les cablages, aucun fil coupé. Les bobines sont bonnes.
Au niveau "électronique" :
un transistor PNP SFT251.
un condensateur (céramique) 0,1uF.
Je n'ai pas trop su/pu contrôler les 2 composants.

En gros... il ne se passe rien lorsque l'horloge est alimentée. Impossible de la faire fonctionner.

J'ai essayé de tracer le schéma électrique et voilà ce que j'obtiens :
Image

En bas, le tracé - assez sommaire - de l'horloge.
En haut, le schéma correspondant.

Et là, je ne comprends plus rien.
Je suis très loin du schéma de principe que je m'attendais à trouver.
Est-ce possible que l'horloge ait pu fonctionner cablée comme ça ?

Je voulais essayer de tout recabler tel que je l'attendais, c'est à dire selon le schéma en début de message.
Evidemment en tenant compte du type de transistor (NPN vs PNP).
Mais... je n'étais pas censé modifier le branchement, juste dégripper quelques contacts et vérifier les composants.

Si un expert passe par là et peut m'éclairer, merci bien.
Avatar de l’utilisateur
BmD_Online
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Publicité

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar mjsrd32 le 02 Jan 2016, 21:13

Bonsoir,

Dans cette situation, je commencerais par nettoyer tous les contacts et toutes les connections. A la recherche des points d'usure ou d'oxydation.
C'est dire si mon niveau d'expertise est faible !
Un travail ennuyeux et facile, mais peut-être nécessaire.

Sur les petits mouvements ATO (1/4 de seconde) ce type de panne a pour origine l'usure des anneaux de suspension. Sur ta photo on voit mal de quel modèle est la suspension. Anneaux ? Lames d'acier ?

Bon courage
Avatar de l’utilisateur
mjsrd32
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 464

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar BmD_Online le 03 Jan 2016, 00:02

Voici une vue de la suspension.
Image

Pour la partie électrique, j'ai vérifié le circuit et il n'y a aucune coupure.
Les bobines tiennent parfois à pas grand chose... mais ça tient.

Je ne pense pas que cela vienne de contacts, de mécanique.
Je me suis amusé à titiller la bobine avec une pile 1.5v, à intervalle régulier, j'ai recréé les oscillations du balancier sans soucis.

J'ai beau tourner le problème... la position du condensateur dans le schéma me surprend... mais la pendule semblait bien marcher comme ça.
Je vais m'orienter vers un remplacement des composants (condo et transistor) et on verra ce que ça donne.
Avatar de l’utilisateur
BmD_Online
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar kelorkilé le 03 Jan 2016, 09:52

Bonjour,

Un petit coup de main avec ceci : -http://www.clockdoc.org/default.aspx?aid=4754

Amicalement GG :wink:
Avatar de l’utilisateur
kelorkilé
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 339

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar BmD_Online le 03 Jan 2016, 11:08

Cool, je vais regarder un peu tout ça.
J'avais trouvé deux de ces documents, mais sans y trouver mon bonheur.
Je vais regarder dans le reste, s'il y a plus de détail sur le fonctionnement.

Merci.
Avatar de l’utilisateur
BmD_Online
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar mjsrd32 le 03 Jan 2016, 11:15

Bonjour,
Je suggère une vérification de la position du balancier quand le circuit se ferme et que le courant passe dans la bobine. Utiliser un multimètre et faire avancer doucement le balancier en le tenant.
De mémoire, le balancier doit être alors un peu avant la verticale et l'intensité d'environ 0,0005A (à vérifier).
Avatar de l’utilisateur
mjsrd32
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 464

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar BmD_Online le 03 Jan 2016, 12:40

kelorkilé a écrit:Bonjour,

Un petit coup de main avec ceci : -http://www.clockdoc.org/default.aspx?aid=4754

Amicalement GG :wink:


J'ai fini par trouver ce document : -http://www.clockdoc.org/default.aspx?moid=27921 (SNCF Chronometrie, École de Télécommunications.pdf)
En pages 7 et suivantes on retrouve le fonctionnement des pendules SNCF ATO à transistor.
Schéma, explications, tout ce qu'il faut.

mjsrd32 a écrit:Bonjour,
Je suggère une vérification de la position du balancier quand le circuit se ferme et que le courant passe dans la bobine. Utiliser un multimètre et faire avancer doucement le balancier en le tenant.
De mémoire, le balancier doit être alors un peu avant la verticale et l'intensité d'environ 0,0005A (à vérifier).


Dans un autre document ATO, j'ai lu effectivement qu'on doit avoir un courant de 0,5mA au niveau de la bobine.
Avatar de l’utilisateur
BmD_Online
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar BmD_Online le 03 Jan 2016, 16:42

En étudiant attentivement la notice "SNCF Chronometrie, École de Télécommunications", pages 7 & 8, en comparant à mon horloge... j'ai pu dépanner. Yeah. :holla:

En résumé, la bobine qui sert de "motrice", était branchée à l'envers. :oops:

Avant de me donner l'horloge, un "nettoyage" avait été fait car la pile avait coulé, et quelques éléments abimés.
C'est à ce moment là que la bobine a du être rebranchée à l'envers.

J'ai passé plus de temps à comprendre le fonctionnement de la pendule, à tester les composants électroniques, à vérifier les tensions...
C'est l'explication dans la notice qui m'a permis de me poser la question de l'orientation des bobines.
Vu le sens relatif des 2 enroulements, cet ensemble entrerait en oscillations électriques, si l'on n'avait pas connecté un condensateur de 0,025µF entre la base B et le collecteur C. Ainsi grâce à ce condensateur toute auto-oscillation spontanée est Impossible.
(...)
Signalons toutefois que contrairement au modèle précédent et pour des raisons d'isochronisme, les impulsions se font ici par attraction des aimants et non par répulsion.


C'est sûr que j'aurai pu y passer moins de temps, de façon empirique, mais j'ai au moins compris le fonctionnement précis de ce type de pendule.

Du coup, je suis épaté de voir que les composants électroniques qui ont plus de 60 ans sont toujours en parfait état de fonctionnement.

Merci à vous pour votre aide. Je vais pouvoir remonter le tout et mettre l'horloge en service.
Avatar de l’utilisateur
BmD_Online
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar Maxime le 03 Jan 2016, 17:18

BmD : "Mais... je n'étais pas censé modifier le branchement, juste dégripper quelques contacts et vérifier les composants."
Conclusion : l'argument "ça marchait bien avant" est à prendre avec méfiance... :( :D
Avatar de l’utilisateur
Maxime
VIP
VIP
 
Messages: 3037
Localisation: Courdimanche 95

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar BmD_Online le 03 Jan 2016, 17:29

Maxime a écrit:BmD : "Mais... je n'étais pas censé modifier le branchement, juste dégripper quelques contacts et vérifier les composants."
Conclusion : l'argument "ça marchait bien avant" est à prendre avec méfiance... :( :D


Tout à fait.

Et, voilà l'ensemble remonté.
Image
Avatar de l’utilisateur
BmD_Online
Débutant
Débutant
 
Messages: 7

Re: Remise en route d'une horloge mère ATO

Messagepar mjsrd32 le 03 Jan 2016, 18:41

kelorkilé a écrit:Un petit coup de main avec ceci : -http://www.clockdoc.org/default.aspx?aid=4754


BmD_Online a écrit:J'ai fini par trouver ce document : -http://www.clockdoc.org/default.aspx?moid=27921 (SNCF Chronometrie, École de Télécommunications.pdf)
En pages 7 et suivantes on retrouve le fonctionnement des pendules SNCF ATO à transistor.
Schéma, explications, tout ce qu'il faut.


Merci pour le signalement du document SNCF et pour le partage des notes de lecture.
Avatar de l’utilisateur
mjsrd32
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 464


Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot], Google Adsense [Bot], Majestic-12 [Bot] et 7 invités

cron