Page 1 sur 2

dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 13 Oct 2016, 13:08
par Manuel
Je pense que le sujet est classique, et qu'il a dû déjà être traité quelque part, mais je ne trouve rien.

Intuitivement, je pensais qu'une augmentation de température, dilatant le balancier, provoquait automatiquement un retard.
Or ma comtoise (balancier avec une tige en bois et une lentille en laiton) avance en été.
Comment peut-on expliquer cela ?

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 13 Oct 2016, 13:33
par Bernard Hoche
Le bois est sensible à l'humidité. Plus sec en été, il rétrécit, surtout perpendiculairement au fil du bois.

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 13 Oct 2016, 16:43
par Desmonts
Malgré tout c'est bien pensé, c'est pour ça que c'était en bois sur les carillons.

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 13 Oct 2016, 18:33
par michel25
" Malgré tout c'est bien pensé, c'est pour ça que c'était en bois sur les carillons. "

Oui et j'ai un carillon avec tige et lentille en bois

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 13 Oct 2016, 19:40
par tempus1
Une lentille en bois sur un carillon!!! complétement inutile; la tige en bois suffit. Et en plus une lentille en bois c'est moche.

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 13 Oct 2016, 21:31
par Manuel
Donc la tige en bois, ce serait pour faire une espèce de compensation de la dilatation ?

A condition de ne pas avoir des étés humides et des hivers secs ! :wink:

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 14 Oct 2016, 07:08
par tempus1
Il suffit d'y croire. la longueur de la tige de balancier sur un carillon est petite et ça n'a aucune influence.

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 14 Oct 2016, 13:57
par Bernard Hoche
Il ne s'agit pas d'une compensation car le bois ne se dilate quasiment pas avec la température. Cette stabilité du bois, quand il est bien taillé dans le fil (on ébauche la tige en fendant le bois, et on retouche après), est utilisée en facture d'orgues, pour les vergettes qui transmettent le mouvement des touches aux soupapes, qui envoient le vent aux tuyaux.

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 15 Oct 2016, 08:45
par Maxime
Oui, j'ai toujours pensé que si on mettait du bois, c'est qu'il se dilatait peu avec la chaleur. Pourtant ça complique (il faut assembler aux 2 bouts du métal sur du bois)…
Par ailleurs, si la pendule est dans ta maison, la variation de température été-hiver est très faible (si tu chauffes :lol: ) et il n'y a pas besoin de compensation. A moins que tu ne chauffes beaucoup et qu'il fasse plus chaud chez toi en hiver qu'en été (peut arriver par exemple si ta pendule est posée sur la cheminée ou sur une tablette de radiateur) !

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 31 Oct 2016, 16:30
par Maxime
Manuel, je reviens là-dessus car tu as parlé dans le titre d'une COMTOISE. Mais celles-ci ne se posent pas sur une cheminée comme j'ai mentionné. Par contre, si ton logement est chauffé, comme l'air chaud monte, il fait nettement plus chaud près du plafond qu'au niveau "humain". Il est alors possible que ta Comtoise aie plus chaud en hiver qu'en été… Tu n'as plus qu'à mesurer en été et en hiver... :shock: :wink:

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 31 Oct 2016, 18:24
par JDG
La Comtoise est-elle accrochée au mur ou dans une caisse? La caisse amortie beaucoup les Delta de température

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 31 Oct 2016, 18:55
par SULREN
Bonjour,
S'agit-il vraiment d'une comtoise?
Elles devaient être rares avec un balancier en bois, mais je peux me tromper car l'amateur que je suis n'a pas vu beaucoup de comtoises.

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 31 Oct 2016, 19:14
par BEAUDET
Bonsoir . La température est un facteur très important sur le réglage et le comportement de tout mécanisme . Moi j'ai une comtoise de style Fleurie avec un gros balancier qui à l'atelier ne bougeait pas d'un pouce ( température de l'atelier à 19°) . Une fois mise en place chez mon client en septembre , elle fonctionnait nickel mais depuis que mon client Agé se met à chauffer à 23° et plus , elle se permet de retarder , il a fallu monter un peu l'olive centrale . Même le comportement de l'huile pour le bon fonctionnement des rouages , ressort etc............... ; En hiver si la température est basse , les huiles sont moins fluides et cela entraine un manque de liberté . C'est pourquoi la quantité d'huile dans les huiliers est un autre sujet . Le choix de l huile est très important aussi .
A+

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 31 Oct 2016, 19:28
par SULREN
Re,
Dans le cas d’une horloge ou pendule à ressort moteur, la température n’influence pas que la longueur du balancier, elle influence aussi l’amplitude des oscillations, par le biais de la fluidité des huiles (comme l’a dit Beaudet) et par le biais de la raideur des ressorts.
En augmentant la température diminue la raideur (donc la force) des ressorts, ce qui a pour effet de réduire l’amplitude du balancier donc de faire avancer le garde-temps. Reste à savoir si cet effet est suffisamment important pour être remarqué par l’utilisateur.

NB La règle veut que pour pratiquement tous les ressorts, le module de cisaillement (donc la raideur du ressort) diminue à mesure que la température augmente.

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 31 Oct 2016, 22:53
par Maxime
Ca serait quand même bien (ou plutôt indispensable…) d'avoir au moins une photo pour lever le doute sur la nature exacte et la disposition de l'horloge "Comtoise à balancier en bois". :thinking: . Je penche pour un carillon...