Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

rouille, rouille et rouille

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: hl9000, M.A.S.O, magellan, fabala, tranber70

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

rouille, rouille et rouille

Messagepar freresm le 15 Oct 2006, 19:06

Voici quelques jours que j'implore une chaussée de bien vouloir se désolidariser d'une roue de centre. C'est une montre à chaîne, éch à verge, la chaussée perçée est rouillée sur l'axe. Tous les produits y sont passés, Bergeon et autres citrons mais rien n'y fait. Je frappe légèrement sur une fine chasse poser sur l'axe de la roue de centre et rien ne bouge.
Est-ce que je sacrifie la chaussée et l'axe? [/i]
Avatar de l’utilisateur
freresm
Débutant
Débutant
 
Messages: 11
Localisation: Liège Belgique

Publicité

Messagepar fly back le 15 Oct 2006, 20:22

sacrifie la chaussée et l'axe


ben non, au pire seulement la chaussée par découpe, ou limage externe...

ceci dit as tu fais une petite chauffe au fer à souder instantané?
Avatar de l’utilisateur
fly back
 

Messagepar SULREN le 15 Oct 2006, 20:45

Bonsoir,
Je n’ai jamais eu de chaussée réticente à ce point, donc les spécialistes qui en ont eu seront sans doute mieux placés pour donner la solution. Par contre je fais souvent de la mécanique sur du gros matériel (agricole) et les pièces rouillées, collées entre elles, cela me connaît.
Je n’ai jamais constaté d’effet significatif des huiles dégrippantes tant que les pièces n’avaient pas commencé à bouger l’une par rapport à l’autre.

Pour les faire bouger et donc casser la soudure qui s’est faite entre elles du fait de la corrosion les techniques suivantes ont fait leur preuve :
- Le choc mécanique :
Par exemple, sur un raccord union de plomberie ou sur un écrou collé sur la tige filetée il faut donner deux coups de marteau puissants et parfaitement synchronisés sur deux faces opposées. Une micro-ovalisation se produit qui fait glisser légèrement les surfaces en contact et casse la soudure. C’est très difficile de frapper les deux faces en même temps. Force et précision !
- Le choc thermique :
Il faut soit : chauffer brutalement la pièce extérieure sans chauffer la pièce intérieure, soit refroidir brutalement la pièce intérieure sans refroidir la pièce intérieure. La dilatation différentielle provoque un décollement des pièces. Ensuite les huiles dégrippantes peuvent s’infiltrer.

Dans le cas de la chaussée et sous réserve qu’un spécialiste ne donne pas « la vraie solution », cela reviendrait à mettre l’ensemble au congélateur pendant un petit quart d’heure et ensuite appliquer brutalement un fer rouge sur la chaussée. Si on peut en même temps exercer une pression sur l’axe ou tapoter dessus c’est mieux. Eventuellement faire appel à un(e) assistant(e). En tous cas, si cela marche sur la chaussée dites le moi !
@+
Je grimpe sur les épaules des géants pour voir + loin.
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 899
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Messagepar fly back le 16 Oct 2006, 07:45

bonjour sulren

Je n’ai jamais eu de chaussée réticente à ce point

sur la montre à verge , cela arrive, a plus ou moins forte dose; je sais que l'une d'elle était tellement un tas de rouille, que la solution la plus radicale était l'élimination , tout en conservant l'axe.

Mais dans la plupart des cas, comme tu le dis si bien, les chocs, méca et thermique en viennent à bout.

Cependant, pour ces opérations menées en même temps( à l'aide d'une charmante dame qui va frapper sur le marteau), demande d'avoir initialement réalisé un tas où l'on pourra asseoir la platine, et si possible de faire les 3 points d’appui à l’intérieur de la roue de centre.

Lorsque le tout est bien stable, on porte le fer sur la chaussée , et aussitôt un bref coup sur le sommet du centre de la chaussée où débouche l’axe de centre


la vraie solution », cela reviendrait à mettre l’ensemble au congélateur pendant un petit quart d’heure et ensuite appliquer brutalement un fer rouge sur la chaussée


je n'y avais pas penser, on gagne un delta de 30 ° .....
Avatar de l’utilisateur
fly back
 

Rouille

Messagepar J.C.F. le 16 Oct 2006, 13:58

Le tigeron de roue de centre des montres à verges est souvent très fragile, et casse facilement . ce problème de chaussée dure est courant, pour l'enlever, je procède également par contrainte thermique, mais cette solution donne de bons résultats que si la saisie est rapide, j'utilise une pince... j'ai modifié ma pince à dégoupiller ( de pendulerie ) en la rainurant de façon longitudinale ( env , 1 mm. ) et je chauffe cette pince, puis je serre la chaussée. La répartition de la chaleur ce fait sur le contour de la chaussée, il suffit de tirer en même temps. Si elle est encore rebelle, après refroidissement, je fait appel à 2 mains de secours, je recommence mon opération, en plaçant 2 leviers dans ces mains supplémentaires... à ce jour, aucune chaussée n'a résistée, et je n'ai jamais cassé de roues de centre, ni d'ailes de la chaussée JCF
Avatar de l’utilisateur
J.C.F.
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 894
Localisation: Val d'Oise

Messagepar Jules Dupont le 17 Oct 2006, 12:23

Bonjour

L'acide citrique réagit assez bien avec la rouille, une solution à 10%
ne devrait pas attaquer le métal sain.

L'acide oxalique est encore meilleur, une solution à 5% devrait faire
l'affaire. En revanche je ne sais pas comment il va réagir avec le
métal sain. L'acide oxalique est toxique, il ne faut pas l'avaler et
travailler avec des gants et des lunettes de protection.

Jules
Avatar de l’utilisateur
Jules Dupont
Débutant
Débutant
 
Messages: 4
Localisation: genève

Messagepar SULREN le 17 Oct 2006, 13:24

Bonjour,

Le problème de l'attaque de la rouille à l'acide, (comme celui des huiles degrippantes) est qu'elles ne peut pas s'infiltrer entre les deux pièces pratiquement soudées entre elles par la corrosion, où bien cela prendrait tellement de temps qu'elle mangerait aussi le métal sain apparent.
Ceci étant, leur élimination de la rouille superficielle est toujours bonne à prendre.
D'accord avec JCF pour dire que le choc thermique doit être brutal afin de ne pas laisser le temps à la chaleur d'atteindre le tigeron de roue de centre. Sa technique de pince entourant bien la chaussée en est un élement déterminant. Un apport de chaleur par contact avec un fer chauffé au rouge, mais plat et ne touchant que sur une génératrice est insuffisant.
Salutations
Je grimpe sur les épaules des géants pour voir + loin.
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 899
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Rouille

Messagepar J.C.F. le 17 Oct 2006, 13:52

les acides sont à déconseiller en horlogerie à moins d'avoir d'excellentes connaissances en chimie. Pour ôter la rouille l' acide le + performant est l'acide phosphorique, il est d'ailleurs dans la composition de la plus part des dérouillants ,il a un excellent pouvoir pénétrant, de plus, il est peut dangereux, ( ne pas le prendre pour apéritif quand même) et il pourrait permettre des démontage de pièces très fortement rouillées, et s'utiliser pour des pièces + importantes que l'horlogerie, malheureusement, il y a les inconvénients , ... la passivation que je n'ai jamais vu maîtriser de façon rapide, inconvénient que vous retrouvez avec de nombreux dérouillants JCF
Avatar de l’utilisateur
J.C.F.
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 894
Localisation: Val d'Oise

rouille, rouille et rouille

Messagepar freresm le 18 Oct 2006, 09:06

Merci pour tous vos conseils, je ne suis pas encore arrivé a avoir la chaussée, je vais transformer une pince pour pouvoir chauffer en tirant, je crois que c'est un bon plan, le fer à souder c'est plat et donc le contact avec la chausée n'est pas bon. Je vous tiens au courant encore merci et à bientôt.
Avatar de l’utilisateur
freresm
Débutant
Débutant
 
Messages: 11
Localisation: Liège Belgique

Messagepar SULREN le 29 Oct 2006, 23:35

Il y a même de quoi vaporiser la chaussée, avec 2000 A, et l'axe avec.
Je ne pense pas que le passage de courant soit la bonne technique pour décoincer notre chaussée, car il chauffe aussi l'axe, et même peut être plus ce dernier car il est en acier donc plus résistant, alors que ce qu'il faut c'est ne chauffer que la chaussée, très rapidement.
Je grimpe sur les épaules des géants pour voir + loin.
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 899
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Messagepar SULREN le 30 Oct 2006, 13:29

J’ai en effet fait une petite erreur de raisonnement. :oops:
- Si le laiton et l’acier sont mis en série, l’intensité est la même dans les deux et la puissance dissipée doit être prise comme P =R*I². Comme R est plus grand dans l’acier celui-ci chauffe plus.
- Si le laiton et l’acier sont mis en parallèle c’est la tension aux bornes qui est la même et la puissance dissipée doit être prise comme P =V²/R. Comme R est plus grand dans l’acier, dans ce cas il chauffe moins.

Dans le cas présent la chaussée entoure l’axe. Nous ne sommes ni vraiment en série ni vraiment en parallèle, mais plus proche du parallèle et il paraît logique que la chaussée chauffe plus.
De plus :
- la résistance de contact due à la corrosion freine le courant donc le chauffage dans l’acier.
- la résistance de contact pince laiton crée un point chaud tout contre le laiton.
Ce qui est sûr, c’est que cette méthode de chauffage dans la masse crée un gradient plus violent que par conduction de chaleur.
Je grimpe sur les épaules des géants pour voir + loin.
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 899
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Messagepar Marc le 30 Oct 2006, 13:44

Image

http://www.wd40.fr/

Bon travail :wink:
Avatar de l’utilisateur
Marc
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 783
Localisation: Genève

Messagepar freresm le 01 Nov 2006, 15:12

Voci la conclusion sur la chaussée rouillée, j'ai limé la chaussée, rien d'autre à faire, tout était tellement rouillé que l'axe lui aussi était rouillé, j'ai été obligé de le retoucher un peu aussi.
Après j'ai regretté de ne pas avoir essayé avec mon chalumeau de bijoutier, c'est une microflamme, qu'en pensez-vous?
Encore merci pour vos conseils.
Avatar de l’utilisateur
freresm
Débutant
Débutant
 
Messages: 11
Localisation: Liège Belgique


Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités