Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Horloge à grandes complications

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: hl9000, magellan, M.A.S.O, fabala

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar cepheus1960 le 15 Déc 2016, 15:29

Amusant, j'avais transmis cet article à David en lui disant que le calcul des engrenages était très précis.
En effet, une pièce superbe.
La semplicità è l'ultima complicazione.
Avatar de l’utilisateur
cepheus1960
VIP
VIP
 
Messages: 2342
Localisation: Hérinnes

Publicité

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar SULREN le 15 Déc 2016, 17:13

Bonjour,
Amusant
....."les grands esprits se rencontrent".
Christian Pasqualini serait flatté d'apprendre que sa (*) réalisation a été portée à la connaissance de David Walter.

(*) sa première réalisation, car je ne serais pas surpris que..........
J'irai bientôt à Bessières.
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1253
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar caput le 15 Déc 2016, 18:40

SULREN a écrit:...............
J'irai bientôt à Bessières.


A côté j’ai traîné mes guêtres de "fraise des bois" :sm4: à St-Sulpice pendant 6 mois :mdr: .
Avatar de l’utilisateur
caput
VIP
VIP
 
Messages: 2200

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar SULREN le 15 Déc 2016, 21:21

Bonsoir,
@ Caput
Si un jour tu vas voir ton collègue horloger Christian, tu oublies St Sulpice, tu restes dans le 31, tu évites d'aller dans le 81. De toutes façons Bessières se trouve du côté clean par rapport à St Sulpice. :)
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1253
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar cepheus1960 le 20 Déc 2016, 09:46

J'ai reçu ce matin une première esquisse de l'horloge et une liste des complications.

Bref, c'est Noël! :D

Cependant, les gentils membres du forum comprendront que je ne peux pas les publier ici parce que le client ne les a pas encore vues et qu'il doit donner son accord.

Mais le lot de consolation n'est pas triste: David Walter me signale qu'il suit le Forum, qu'il y trouve des choses très intéressantes, et comme je connais son côté un peu rebelle "vieux de 1968", je crois qu'il apprécie particulièrement le bon sens horloger qu'il y règne, le refus de bêler avec les moutons de l'industrie, le sens critique et les solutions qu'on y propose.

Cerise sur la bûche: j'ai proposé d'élaborer, au lieu d'un "manuel de l'utilisateur" pour cette horloge, un véritable ouvrage à son propos. La raison est fort simple: c'est pas la Swatch de 25 euros, mais un objet ultracompliqué, pour lequel même un amateur éclairé d'horlogerie aura besoin d'aide.
En outre, cela permettrait de justifier ses choix, d'esquisser l'histoire des composants, de passer en revue des réalisations antérieures, de relever tout ce qu'on doit à Janvier, Sarton, Breguet, voire Raingo... et aux grosses têtes de certains forums :smiley-girl_wink:
La semplicità è l'ultima complicazione.
Avatar de l’utilisateur
cepheus1960
VIP
VIP
 
Messages: 2342
Localisation: Hérinnes

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar Maxime le 20 Déc 2016, 11:53

Méritoire, merci de la part de futurs lecteurs, de(s) futur(s) utilisateurs... ou rhabilleurs.
En passant, je suppose que le grand souci des "gérants" des horloges astronomiques est que surtout elles ne s'arrêtent pas ! Car la "remise à l'heure" d'un tel ensemble ne doit pas être triviale !
Avatar de l’utilisateur
Maxime
VIP
VIP
 
Messages: 2870
Localisation: Courdimanche 95

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar SULREN le 20 Déc 2016, 12:57

Bonjour,
Car la "remise à l'heure" d'un tel ensemble ne doit pas être triviale.


Pas forcément difficile:
- Sur la partie chronométrique il faut bien sûr relancer les deux balanciers et les amener en opposition de phase.
- Sur la partie complications astronomiques, je ne parle pas de cette horloge mais en général, il suffit d'avoir pour axe d'entrée du bloc des complications un axe faisant un tour en 24 h et actionnant un compteur de tours qui indiquerait le Jour Julien.
En cas d'arrêt prolongé de l'horloge, le jour de sa remise en marche, on irait sur Internet chercher de Jour Julien correspondant à la date actuelle (1 mn de recherche) et avec une petite manivelle on ferait tourner ce fameux axe pour l'amener au bon Jour Julien et à la bonne heure sur le disque 24 h. Toutes les fonctions astronomiques seraient ainsi, très facilement, "remises à l'heure".

Voila pourquoi j'ai suggéré dans un post en début de cette discussion d'introduire sur cette horloge ce Jour Julien, qui est de plus hyper facile à faire (post du 17- 11 à 10:22).
Mais Cepheus m'a boudé. :cry:
En fait il a deux blocs indépendants de complications et peut être pas de place pour ce petit compteur.

PS Le nom Jour Julien ne vient pas de Jules César . Il a fait plein de choses dont le Calendrier Julien, mais il n'est pas l'auteur de cette définition.

EDIT: si l'horloge est restée arrêtée 10 ans, il est suggéré de faire tourner l'axe d'entrée du bloc des complications avec une petite perceuse pour l'amener au bon nombre Julien, et pas à la main. :D
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1253
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar JDG le 20 Déc 2016, 14:58

C'est Jules César qui décida d'appliquer ce nouveau calendrier suivant les conseils de Sosigène.

Ps: ça ne s'invente pas : plus tard le père de Scaliger s'appelait Jules César!
Dernière édition par JDG le 11 Jan 2017, 09:43, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
JDG
 

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar SULREN le 20 Déc 2016, 15:51

A force, ce Maxime "va avoir de très belles jambes". :D
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1253
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar cepheus1960 le 20 Déc 2016, 18:27

Mon cher Sulren,

Je ne boude personne, mais "it takes two to tango". J'ai fait des propositions qui ont été refusées également.

Enfin, il n'est pas encore trop tard. De toute façon, la réalisation suit un ordre bien précis: on commence par tout ce qui est heure et date, pour passer seulement ensuite aux complications astronomiques et plus exotiques.

A suivre... :thinking:
La semplicità è l'ultima complicazione.
Avatar de l’utilisateur
cepheus1960
VIP
VIP
 
Messages: 2342
Localisation: Hérinnes

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar SULREN le 20 Déc 2016, 20:42

Bonsoir,
Cher Cepheus,
C’était une taquinerie bien sûr, votre cahier des charges ayant sa spécificité.

A toutes fins utiles:
Sur un projet de « mécanisme de modélisation des mouvements astronomiques » où la chronométrie est vue comme un aspect secondaire j'envisage d'entrer date et heure sous la forme d’un nombre entier de jours, comptés sur l’arbre d’entrée et ce dernier portant un disque gradué en 24 heures. Dans les calculs de Mécanique Céleste sur un PC il faut par contre entrer un nombre avec décimales.
Cet arbre permettra :
- de se mettre et de se maintenir aux dates et heures réelles, en l’entrainant par une horloge …….dans mon cas fréquence ERDF par exemple, :)
- ou tout comme sur le simulateur d’Anticythère, de faire avancer ou reculer le temps, pour des réglages ou pour voir évoluer les phénomènes. L’amplitude possible des fluctuations du « temps » est très limitée, si on ne veut pas trop faire tourner cet arbre.
Un différentiel permettrait de l’entrainer en + ou en - sans avoir à le désaccoupler de l’horloge.
On n’est pas obligé de prendre le Jour Julien des astronomes, mais un entier déduit de lui par une transformation simple (pour ne pas avoir à trainer des 2 457 743).
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1253
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar cepheus1960 le 21 Déc 2016, 08:25

Mon cher Sulren,

L'autonomie de l'horloge n'étant que (?) de huit jours, l'idée est à retenir... Je m'en vais donc la proposer.

Et comme c'est presque Noël, je peux lever un coin du voile de la moukhère :shock:

Image

Voilà voilà, c'est dans le genre, mais ce sera plus... étendu disons.

Ah oui, et l'idée de l'ouvrage d'accompagnement a fait son chemin. Donc pas un simple manuel d'utilisation, mais une description avec justification des choix, rappels historiques, sources et personnages d'inspiration, et sans doute un "journal" avec les (grandes) étapes de la réalisation. Le tout largement illustré.

Ce serait peut-être le moment idéal d'y glisser subrepticement l'état actuel de nos connaissances... Pas la Bible des manufactures, mais les pamphlets des irréductibles Gaulois, Belges et Hélvètes retranchés dans leur Forum HS, qui tiennent tête à César :coucou:
La semplicità è l'ultima complicazione.
Avatar de l’utilisateur
cepheus1960
VIP
VIP
 
Messages: 2342
Localisation: Hérinnes

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar Maxime le 21 Déc 2016, 08:39

JDG : Je te remercie de préciser "@Maxime" :) . La question m'intéressse mais pas plus que plusieurs autres et sans d'ailleurs que je puisse lui apporter grand-chose. Il est donc inutile de me mentionner à chaque précision que tu apportes !
De toute façon, je suis toujours l'échange...
Avatar de l’utilisateur
Maxime
VIP
VIP
 
Messages: 2870
Localisation: Courdimanche 95

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar SULREN le 21 Déc 2016, 11:02

Bonjour à tous,
Cher Cepheus :
Oh, mais c’est qu’on s’inspire de la 291 du Père Janvier….. en lui donnant encore plus de rondeurs et plus d’esprit. On va bien finir par nous faire une pendule « Princesse Palatine » comme je l’ai dit il y a quelque temps ! :wink:
L'autonomie de l'horloge n'étant que (?) de huit jours, l'idée est à retenir... Je m'en vais donc la proposer.


Dans ce cas je dois attirer votre attention sur le fait que ce principe ne s’applique qu’aux mécanismes «réversibles», comme ceux en temps dit Newtonien (voir nota).
- C’est le cas pour les complications astronomiques, et c'est tant mieux, parce que ce sont elles (comme l’a dit Maxime) qui poseraient problème de remise à la date. Comment savoir combien de retard elles ont pris si l’horloge a été arrêtée longtemps ? D’où cette idée de compteur julien.
- Ce n’est pas le cas pour le calendrier, qui peut être irréversible s’il comporte des cliquets ou des engrenages n’aimant pas changer de sens. Mais le calendrier porte la date en lui-même. Le problème de savoir comment le remettre à la nouvelle date est facile à résoudre, sans besoin d’avoir un axe Julien.
- Ce n’est pas le cas pour les sonneries, irréversibles à cause des détentes, mais dans leur cas il n’y a pas de problème de remise à la date. Elles suivent l’heure c’est tout.


NOTA : UN PEU DE PHYSIQUE ET DE PHILO: (si Fabala accepte ce hors sujet, au milieu de tous ces beaux engrenages).
Galilée l’a à peine ébauché, mais Newton, lui, est le premier à avoir introduit le « temps » comme une variable dans des équations. C’est toute la mécanique newtonienne encore valable aujourd’hui sauf aux vitesses proches de celle de la lumière, qui exigent la mécanique de la Relativité Générale.

Le temps newtonien est réversible, c’est-à-dire qu’on peut changer le signe du temps, le passer de positif en négatif dans les équations, ce qui ne veut pas dire qu’on remonte le temps, cela revient juste à inverser les vitesses. On repasse le film à l’envers, les planètes parcourent leur trajectoire dans l'autre sens, les boules de billard vivent un choc contraire à celui qu’on avait vu. Mais rien ne permet de se rendre compte qu'il y a eu inversion.
C’est ce que fait mon axe Julien si on le tourne à l’envers. Cette réversibilité a créé des ennuis à Newton auprès des autorités religieuses qui n’aimaient pas cette apparence de « remonter le temps ». Les physiciens aussi en étaient intrigués et cela a duré deux siècles.

Ensuite sont arrivés les thermodynamiciens (Carnot et les autres) qui ont dit que leur temps à eux n’était pas réversible. On ne peut pas changer son signe dans leurs équations. Quand la chaleur passe du corps chaud au corps froid on ne peut pas inverser le processus, la chaleur ne peut pas revenir du corps froid au corps chaud, sauf si on apporte beaucoup de travail pour l’y forcer. De même quand on verse du lait dans du café, on fait un café au lait et on ne sait plus revenir au café et au lait qu’on avait au début. Dans une sonnerie irréversible on ne revient pas non plus: si on pousse à l'envers, on casse. Si on veut dérouler le film à l'envers, cette fois ci cela se voit.
Les thermodynamiciens (dits aussi « énergéticiens ») distinguaient leur « temps » du « temps » de Newton.

Il a fallu l’arrivée de Boltzmann et de ses compères pour proposer la « physique statistique » qui englobait en une seule théorie cohérente les « temps » des deux groupes rivaux .
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1253
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Re: Horloge à grandes complications

Messagepar JDG le 21 Déc 2016, 12:02

Bonjour,

A dire vrai, les arguments étaient si subtils que Maxwell et Boltzmann s’y sont eux mêmes parfois perdus, hésitant sur certaines interprétations, alternant les erreurs naïves avec les concepts profonds; les plus grands scientifiques de la fin du dix-neuviéme siécle, comme Poincaré ou Lord Kelvin, n’ont pas été en reste.
Avatar de l’utilisateur
JDG
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités