Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Recherche un passionné/expert.

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Recherche un passionné/expert.

Messagepar Alcatraz le 17 Mai 2017, 23:33

Bonjour à tous.

Comme certains l'auront peut-être déjà lu dans ma brève présentation,
je suis à la recherche d'un expert/passionné avec qui discuter afin que
dans mon roman, lors des rares passages traitant d'horlogerie, rien ne
fasse honte à votre profession.

Je recherche deux explications, assez banales pour vous j'imagine. :

- Le fonctionnement général d'une montre à gousset et la taille approximatives
des pièces.
- Le fonctionnement détaillé, étape par étape, de la sonnerie d'une horloge comtoise.

J'ai pu, par de nombreuses recherches, déjà croiser les termes techniques et le
fonctionnement de ces deux items, mais je dois avouer m'être confronté à des
explications pour connaisseurs, assez lointaines d'un publique profane qui lira
les quelques lignes y faisant références.

J'ai une préférence pour discuter de tout cela en privé, étant donné que ma ligne
éditoriale ne me permet pas de faire montre de mes intentions en publique.

Merci d'avance donc à tous les experts qui sauvegardent ce savoir horloger, et qui
m'aideront peut-être à propager humblement et dans la limite de quelques lignes
votre passion.
Avatar de l’utilisateur
Alcatraz
Débutant
Débutant
 
Messages: 3

Publicité

Re: Recherche un passionné/expert.

Messagepar Bruno_D le 18 Mai 2017, 05:22

Bonjour,
Je me permets de réagir en tant que passionné.
Avant tout, on parle généralement de montre de poche plutôt que de montre à gousset; le gousset étant une poche.
Mais il existe de nombreux systèmes dans les montres de poches. Il est donc difficile de détailler le fonctionnement sans rester très général. En gros, un ressort fait tourner des aiguilles au pas cadencé déterminé par un oscillateur qu'est le balancier. Le système qui entretient et régule la force du balancier est nommé échappement.
Pour parler simplement, c'est surtout le système d'échappement qui diffère : verge-fusée, cylindre, ancre pour ne citer que les trois plus communs et sans parler des Roskopf ou tourbillons, échappement à détente, co-axial, à virgule...
En fonction de cela, les tailles varient assez fortement, sans compter qu'il existe des montres de dames; et donc la taille des pièces est en conséquence.
Il faudrait donc en savoir plus. :)
Pour un ordre d'idée, voici un balancier d'une montre américaine Waltham.
Image
Et ici une roue de centre d'une montre à cylindre, avec une pièce d'un cent.
Image

Pour ce qui est des comtoises, je n'y connais rien car seules les montres m'intéressent.
Bonne découverte !
BD
Avatar de l’utilisateur
Bruno_D
Amateur
Amateur
 
Messages: 76

Re: Recherche un passionné/expert.

Messagepar Maxime le 18 Mai 2017, 09:17

Pour les Comtoises, le "moteur" est classiquement une paire de poids (sonnerie et mouvement). Ces poids se "remontent" (terme passé dans le langage commun) à l'aide d'une manivelle agissant à travers 2 trous du cadran. Des Comtoises (?) plus modernes ont des moteurs à ressort.
Le balancier se compose d'une tige de l'ordre du mètre, lestée en bas d'une lentille en laiton dont la hauteur règle l'avance/retard.
L'échappement le plus classique est à "palettes et roue de rencontre" : le balancier actionne un axe qui porte 2 palettes décalées qui arrêtent alternativement la roue au rythme imposé par le balancier. La roue elle-même est une "roue de champ", sa jante est découpée en forme de dents parallèles à l'axe.
Des Comtoises encore anciennes portent des échappements "à ancre". Celle-ci, actionnée par le balancier porte 2 cornes qui arrêtent alternativement la "roue d'ancre" ayant en gros la forme d'un engrenage classique.
La sonnerie comporte une grosse cloche au-dessus du mécanisme (mais il en existe à 3 cloches voire plus). Elle est sonnée par un "marteau" mu par un long axe sur lequel agit une roue dentée. Les sonneries (1 coup à la demie, n coups pous la n-ième heure, éventuellement répétée à H et H+5) sont déclenchées par des cames, l'une portée par l'aiguille des minutes qui déclenche à l'heure ronde et à la demie, et une autre solidaire de l'aiguille des heures, le "limaçon", qui détermine le nombre de coups à sonner.
Bien sûr, il y a des démultiplications internes par des "pignons " en acier et des "roues" en laiton de plus grand diamètre. La sonnerie est limitée en vitesse par un régulateur aérodynamique portant 2 palettes.
Toutes ces caractéristiques sont susceptibles de variantes autour de cette description de base.
Avatar de l’utilisateur
Maxime
VIP
VIP
 
Messages: 2644
Localisation: Courdimanche 95

Re: Recherche un passionné/expert.

Messagepar alej le 18 Mai 2017, 12:08

Alcatraz a écrit:- Le fonctionnement détaillé, étape par étape, de la sonnerie d'une horloge comtoise.

Mieux qu'un long discours... :D
Avatar de l’utilisateur
alej
Amateur
Amateur
 
Messages: 41

Re: Recherche un passionné/expert.

Messagepar Maxime le 18 Mai 2017, 14:40

Oui, c'est bien détaillé et explicite. Et quelle qualité des dessins, graphiquement mais aussi par la position de "prise de vue" qui permet de bien visionner les "petits machins"… importants !
Bon courage, même ainsi, ce n'est pas facile de tout intégrer.
Avatar de l’utilisateur
Maxime
VIP
VIP
 
Messages: 2644
Localisation: Courdimanche 95

Re: Recherche un passionné/expert.

Messagepar Alcatraz le 18 Mai 2017, 19:34

Merci de vos réponses qui sont très détaillées.

Merci Bruno et Maxime pour vos explications claires, et alej pour ton liens
que j'avais déjà repéré.

Les photos de comparaison des pièces me sont d'une grande aide. Il s'agit d'une montre
de poche (si je suis bien vos indications) d'une taille la plus banale qu'il soit, et donc, pas
pour dame. Pour la datation, je tablerai sur 1800+.

Pour l'horloge comtoise, il s'agit d'un modèle ancien, datant du XVIIIème, cependant,
je ne connais pas les noms célèbres qui entourent cette époque dans ce domaine.

Maxime, si vous pouviez décrire les mouvements précédents la sonnerie (quelques millisecondes avant), comment les décririez-vous ? Le schéma est très précis concernant
le positionnement des pièces.

J'aimerai, si possible, ajouter des noms que vous, horloger, utilisez entre vous. J'imagine
qu'en dehors des noms techniques, vous disposez aussi de votre argot. Je recherche vraiment
cette touche humaine dans mes descriptions.
Avatar de l’utilisateur
Alcatraz
Débutant
Débutant
 
Messages: 3

Re: Recherche un passionné/expert.

Messagepar Pamdam le 18 Mai 2017, 21:02

Bonjour

Peut être devrais-tu préciser qui parle d'horlogerie, dans ton texte.
Un horloger? Un possesseur?
Et à qui il s'adresse...
Un grand père à son petit fils?
Si ce sont deux horlogers entre eux, les lecteurs ne vont rien piger...
Mais ça peut été intéressant niveau vocabulaire car il est très riche, et haut en couleur.
Comme on dit, "il y a plusieurs niveaux de lecture".
Avatar de l’utilisateur
Pamdam
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 396

Re: Recherche un passionné/expert.

Messagepar Bruno_D le 19 Mai 2017, 09:08

Pamdam a écrit:...
Comme on dit, "il y a plusieurs niveaux de lecture".

Exactement. On pourrait dire par exemple qu'il convient de "surveiller les ébats de la verge" pour illustrer "un certain" niveau de lecture accessible au profane mais dont le contenu horloger est parfaitement correct :P
Avatar de l’utilisateur
Bruno_D
Amateur
Amateur
 
Messages: 76

Re: Recherche un passionné/expert.

Messagepar Bruno_D le 19 Mai 2017, 09:38

Alcatraz a écrit:...
Les photos de comparaison des pièces me sont d'une grande aide. Il s'agit d'une montre
de poche (si je suis bien vos indications) d'une taille la plus banale qu'il soit, et donc, pas
pour dame. Pour la datation, je tablerai sur 1800+.
...
J'aimerai, si possible, ajouter des noms que vous, horloger, utilisez entre vous. J'imagine
qu'en dehors des noms techniques, vous disposez aussi de votre argot. Je recherche vraiment
cette touche humaine dans mes descriptions.

Il faut donc faire attention aux anachronismes.
Si cette montre n'a pas d'histoire (çàd qu'elle n'est pas héritée de l'archi aïeul et donc date d'avant 1800), on peut partir sur une montre classique de +/- 1800 :
Montre à cylindre, remontoir à clé (pas de couronne) par accès en soulevant le premier couvercle dorsal; si rubis, nombre pair, naturels qui sont sertis et non pas chassés.
Balancier mono métallique, ressorts (moteur et spiral) acier bleu, cadran en émail, boite en argent.
Il s'agit d'une montre courante, sans complications si ce n'est petite seconde. Un modèle "moyen de gamme" car les montres étaient chères et pas encore accessibles à la masse populaire (ce qui a été changé avec la Roskopf vers 1860).

Pour illustrer, voici une 10 rubis comparable. C'est celle de la série dont provient la photo ci-dessus avec 1 cent. Le 433 sur le verre indique un diamètre de 4,33 cm.
Image
Image
Image
Si nécessaire, j'ai de nombreuses photos de cet exemplaire dont la restauration est en cours : ressorts, rubis, croix de malte, tampons et cylindre...

Pour le vocabulaire, il y a le dictionnaire berner de l'horlogerie, accessible en ligne : http://www.fhs.swiss/berner/

Concernant les tailles des pièces, la plus grande, le ressort moteur doit être de l'ordre de 25 cm si l'on déroule sa spirale, et la plus petite, si je ne me trompe, serait la goupille de virole dont le "grand" côté doit faire un bon mm.
:)
BD
Avatar de l’utilisateur
Bruno_D
Amateur
Amateur
 
Messages: 76

Re: Recherche un passionné/expert.

Messagepar Maxime le 19 Mai 2017, 15:29

Pour les Comtoises, il n'y a pas vraiment de fabricant, du moins à l'origine. Un fabricant de pièces les faisait, à l'état brut. Ensuite, des lots de pièces étaient confiées à des assembleurs, à l'origine des paysans qui rentabilisaient leur hiver bloqué par la neige en assemblant les pièces et en les polissant, les ajustant pour qu'elles fonctionnent ensemble, etc.
On les vérifiait en montant leurs poids. Ceux-ci étaient largement dimensionnés pour tenir compte des imprécisions de l'ajustage manuel. Mais aussi de leur fonctionnement dans l'encrassement de la fumée de la cheminée et de la cuisine. Et de plus, pour compenser un entretien souvent mal compris, qui se limitait pour les meilleurs à un huilage annuel un peu partout à l'aide d'une plume et d'une huile, le plus souvent de cuisine.
Les mouvements montés, ils recevaient une façade standard en tôle de laiton repoussé avec une matrice portant la scène voulue. Leur nombre était assez important mais pas immense car une fois la matrice faite, on peut en tirer des façades en nombre. Tempus en a une collection et les connaît toutes.
Ceci se passait dans l'environnement du Jura, pauvre et enneigé, Vallée de Joux, Le Locle et autres.
Le nom indiqué sur le cadran n'est pas celui du "fabricant" mais en général celui du revendeur, "peint" plus ou moins bien par lui.
La caisse en bois était faite dans le Jura par des spécialistes de leur assemblage et de leur peinture, difficile à rénover de nos jours. Elles pouvaient aussi être faites par des menuisiers à proximité de l'acheteur.
Les mouvements étaient colportés à la fin de l'hiver par les assembleurs, à dos d'homme, on en trouve des gravures ! Je suppose qu'ils n'emportaient pas les poids, si ils colportaient 4 mouvements, ça aurait fait 32 kg de poids !
Pour des petits faits pittoresques :
Il n'y avait pas de lumière la nuit dans les fermes. Aussi une ficelle courait jusqu'au lit et était attachée à un petit levier (qui existe encore sur toutes les Comtoises) En cas de réveil nocturne, on tirait la ficelle qui actionnait le levier, la petite détente et donc la sonnerie, qui donnait l'heure (à une heure près :x ).
La Comtoise était remontée seulement par le patriarche de la maison. A son décès, la coutume était de stopper aussitôt la pendule par respect (du patriarche ou de la coutume...).

Pour le fonctionnement de la sonnerie, essaie d'abord de bien comprendre ce qui est dit dans le lien avec les beaux schémas 3D. Pour répondre de façon bornée à ta question précise, "avant la sonnerie", il ne se passe rien ! :D :D :D
Avatar de l’utilisateur
Maxime
VIP
VIP
 
Messages: 2644
Localisation: Courdimanche 95


Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot], La Bete et 15 invités