Page 1 sur 1

Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 22 Juin 2019, 18:14
par Saintcham
Bonjour,
Un client m'a apporté une comtoise avec une came des heures à l'arrière du mouvement. du coup ma grande détente pivote sur un axe fixé au pilier central à l'arrière. Ce mouvement (à échappement à verge) présentait un problème de sonnerie dont le déclenchement avant nettoyage était assez aléatoire. Au démontage, je me suis rendu compte que la roue de sonnerie avait un pivot cassé côté pignon. En réalité, ce pivot avait été replanté mais n'ayant pas assez de matière autour de la partie chassée une fente s'est produite (peut-être aussi à cause des chocs dus au remontage de la crémaillère). Il le semble maintenant plus possible de replanter un autre pivot d'autant plus que le pignon n'est pas loin... Devant ce constat, j'ai décidé de chercher une autre roue. J'ai eu beaucoup de mal à trouver une roue d'une dimension approchante mais sur tout avec les goupilles du même côté (puisque la goupille d'arrêt est positionnée à 10h en regardant le mouvement par l'arrière). J'avais l'intention de déplacer la grande goupille pour la mettre sur le même bras que la goupille d'arrêt mais du coup, l'aile de levée de la crémaillère est en position basse ce qui donne trop peu d'élan au rouage pour amorcer la remontée de la crémaillère.
Que me conseillez-vous? Puis-je forcer la rotation de la roue par rapport à l'axe, ce qui me parait difficile vu que la roue est chassé dur sur son axe, ou vaut-il mieux replanter les goupilles sur un autre bras, sachant que la goupille d'arrêt est plantée sur un élargissement du bras à son arrivée sur la serge. Cette dernière solution serait trop visible et ça me gêne. Que me conseillez-vous?
Merci pour vos conseils.
:coucou:

Re: Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 22 Juin 2019, 19:33
par tempus1
Ben, il nous faudrait des photos.

Re: Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 23 Juin 2019, 07:16
par Jérôme c
Bonjour, oui des photos stp. J'ai Deux trois comtoise qui ressemble a ton descriptif et qui sont fragiles aussi car si je me souviens bien une des chevilles a un épaulement.... Mais ce n'est pas une généralité bien sûr

Re: Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 23 Juin 2019, 16:13
par BEAUDET
Bonjour . Normalement , toutes les serges de roue de comtoise ne sont pas chassées , mais elles sont soudées à l'étain sur les axes . Il vous suffit de chauffer un peu et vous pourrez tourner vôtre serge dans la position voulue *
A vérifier

Re: Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 25 Juin 2019, 13:11
par Saintcham
Bonjour à tous,
Voila les photos demandées.
D'abord, une vue d'ensemble sur le rouage de sonnerie avec la came de déclenchement de la sonnerie. Vous avez sans doute noté qu'il sagit d'un échappement à verge et qu'il n'y a pas de lanterne de suspension du balancier.Image
Peut-être l'un de vous pourrait me préciser l'époque de fabrication de ce mouvement, sachant que le cadran à cartouche est décoré d'un fronton et de deux encoignures en laiton plein.
Un gros plan sur la roue de sonnerie avec sa levée en position basse et sa goupille d'arrêt en butée.
Image
Un autre gros plan pour montrer l'alignement des goupilles sur le même bras de la roue.
Image
BEAUDET a écrit:Bonjour . Normalement , toutes les serges de roue de comtoise ne sont pas chassées , mais elles sont soudées à l'étain sur les axes . Il vous suffit de chauffer un peu et vous pourrez tourner vôtre serge dans la position voulue *
A vérifier

Cette solution serait idéale puisqu'il n'y a que qu'un quart de tour à effectuer pour bien placer la levée de la crémaillère.
Merci pour votre aide.
:coucou:

Re: Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 25 Juin 2019, 16:04
par Jérôme c
Je dirais 1860 plus ou moin. Car après ils ont commencé a ne faire que des échappement a ancre
Dons pas très vieux. je pensais au descriptif que tu avais fait que c'était plus ancien, ce modèle est je pourrais dire commun.

Re: Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 26 Juin 2019, 18:53
par Saintcham
Bonsoir,
J'en conclus que le cadran n'est pas d'origine... A partir de quelle date les frontons on été faits en métal repoussé et non en laiton fondu?
Je me trompe peut-être mais il me semblait que les cadrans à cartouche avec frontons coulés étaient d'époque Louis XVI
Merci pour vos réponses.
:coucou:

Re: Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 27 Juin 2019, 16:35
par Jérôme c
Bonjour, tu veux dire laitons repousser ? Après 1810 et les cadrent cartouche tu es juste, pour savoir si c'est un vrai montée sur une horloge moderne tu dois avoir les cartouches fixée avec un écrou et le filtre braser sur la cartouche, celle avec deux patte pliée c'est des reproductions et celle avec une goupille sont pour les lanternes

Re: Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 28 Juin 2019, 18:01
par Saintcham
Bonjour à tous,
Jérôme c a écrit:Bonjour, tu veux dire laitons repousser ? Après 1810 et les cadrent cartouche tu es juste, pour savoir si c'est un vrai montée sur une horloge moderne tu dois avoir les cartouches fixée avec un écrou et le filtre braser sur la cartouche, celle avec deux patte pliée c'est des reproductions et celle avec une goupille sont pour les lanternes

Il s'agit ici de frontons et encoignures en laiton plein mais le cadran lui-même est à cartouches émaillées garnies de supports en laiton repoussé. Je ne peux pas savoir comment sont fixés les cartouches parce que l'ensemble est riveté sur la plaque de support. En fait, j'ai l'impression que le cadran est de la moitié du XIX° siècle mais que le fronton et les encoignures sont plus anciens. Le fronton représente une petite gerbe de blé surmonté d'un grand soleil et encadrés de volutes. Les encoignures sont décorées de têtes d'angelots avec des fleurs (de lys?). Ces motifs m'indiquent qu'il s'agit d'un travail réalisé avec des motifs Louis XV peut-être tardif. Je ne suis pas assez connaisseur...
Merci pour vos avis et vos remarques qui seront les bien venues.
:coucou:

Re: Roue de sonnerie d'une comtoise

MessagePosté: 29 Juin 2019, 15:03
par tempus1
photos du cadran et des aiguilles merci