Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Paris

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Paris

Messagepar l'AMI Yves le 16 Sep 2019, 15:49

Bonjour à tous. Il y a un moment que je n'étais pas venu... mais là, j'ai un gros soucis avec un mouvement de Paris, et ce que j'ai trouvé (ici ou ailleurs) ne m'aide pas.

J'ai essayé ce qui est indiqué là : http://www.musee-horloger-lorris.fr/nettoyage3.html, mais ça fait trois fois que je démonte tout, remonte et m'acharne à essayer de faire ce qu'ils disent. La première fois était la moins mauvaise : arrivé au stade où l'on teste la sonnerie en faisant tourner la chaussée à la mains, il n'y avait que vers cinq heures que ça sautait un coup. Depuis, c'est de mal en pis.

Le problème pour suivre les indications de mon lien, c'est que chaque fois qu'il faut faire avancer une roue de quelques dents (ou d'un demi tour !), tout saute et tout est à refaire. Pourtant, la première fois que j'ai remonté ce mouvement (vers 2012, je crois), je ne me souviens pas d'une telle galère, et il a marché nickel depuis.

Il me semble avoir lu, vers cette époque, un post d'un mec qui se vantait de remonter un mouvement de Paris les yeux fermés... Il doit y avoir une astuce que j'ignore à partir du moment où l'on veut poser la seconde platine. Personnellement, je fais d'abord passer le carré du marteau, puis celui du chaperon, puis les axes des barillets, mais après, c'est au petit bonheur, et c'est peut-être là que ça ne va pas. Et y a-t-il un truc pour placer les roues de la sonnerie dans une position bien définie ?

Enfin, voilà ma question du jour. Merci à qui voudra bien m'aider.

AMIcalement.
Avatar de l’utilisateur
l'AMI Yves
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 173

Publicité

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar BEAUDET le 16 Sep 2019, 19:58

Bonsoir . Dans le mécanisme de Paris le calage de la sonnerie est simple . Par contre , oui il ne faut pas se tromper . Il faut surtout bien remettre les repères qui sont marqués . A vous de bien regardez . Il y a une roue qui a une aile de pignon limée qui doit être en face d'un point sur la serge de l'autre roue . Il faut absolument mettre une goupille d'une roue à l' opposé d'une fente ( rapport avec le pendillon ) . Quand au carré du colimaçon , il a son repère aussi .
Voilà , faites encore un peu plus de recherche . Je ne veux pas tout dire quand même .
A+
Avatar de l’utilisateur
BEAUDET
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1334

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar l'AMI Yves le 16 Sep 2019, 21:01

Merci, Baudet.

En fait, tu redis les mêmes choses qui se trouvent dans mon lien. Mais mon problème, c'est "comment les mettre en œuvre ?", et là, tu ne m'aides pas beaucoup...

"Je ne vais pas tout dire, quand même". Eh bien, pourquoi pas ?

AMIcalement.
Avatar de l’utilisateur
l'AMI Yves
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 173

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar Jérôme c le 17 Sep 2019, 05:58

Bonjour, en horlogerie il y a toujours un pare de passion et de challenge :D
a nobis acceptum ex veteribus horologium servare nobis est
Avatar de l’utilisateur
Jérôme c
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1097
Localisation: Chièvres

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar tempus1 le 17 Sep 2019, 08:51

Repères, quand il y a des repères et ce n'est pas souvent le cas.
Avatar de l’utilisateur
tempus1
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1336

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar l'AMI Yves le 17 Sep 2019, 09:05

Merci à ceux qui répondent... mais j'aime bien les réponses qui me permettent d'avancer...

A propos de repères, je viens de découvrir un piège : sur le voile du chaperon (j'espèree que c'est bien le "voile", le cercle externe où sont taillées les encoches), côté platine, donc invisible une fois monté, il y a un coup de poinçon : j'ai cru que c'était ça, le repère... mais il est placé sur une diagonale du carré central : ça ne sert donc à rien, d'autant qu'il n'y a pas de coup de poinçon sur l'axe !

Mais, en y regardant de plus près, il y a un coup de lime (ou quelque chose du genre) sur une face du carré de l'axe. Alors j'ai mieux regardé mon chaperon, et, en effet, j'ai vu une marque du même genre, sur le "bulbe" central, encore côté invisible (esthétique !) et en face d'une face du carré : bingo ! Mais mon réglage n'est pas bon quand-même.

Merci de m'aider dans le procédure de remontage.

AMIcalement.
Avatar de l’utilisateur
l'AMI Yves
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 173

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar BEAUDET le 17 Sep 2019, 12:06

Bonjour . Bon c'est un début . Effectivement , le chaperon est toujours repéré sur son carré . C'est souvent par deux traits ou un seul sur le carré et la même chose sur sa portée . C'est fait ainsi pour ne pas se tromper de son positionnement et de son ajustage aussi . Quand à la réponse de Tempus , les mécanismes de Paris sont plus souvent repérés que pas .
Continuez la recherche . ce n'est pas un jeu de piste mais .........
A+
Avatar de l’utilisateur
BEAUDET
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1334

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar Dan26 le 17 Sep 2019, 14:37

Bonjour,
C'est vrai que je n'ai pas vu souvent de repères, peut être que je n'en ai pas assez vus ! Par contre je repère toujours le chaperon avant démontage si ce n'est pas fait.
Je viens de reprendre pour l'exercice un vieux mouvement Japy, voila comment je procède et je n'ai pas de soucis pour les sonneries.
Je précise que je ne suis pas horloger, mais ajusteur mécanicien en retraite qui fait cela pour s'occuper :wink: Les remarques des horlogers seront bienvenues.
Image
Position de travail :
Image
1- je laisse finir une sonnerie de façon à ce que la goupille d'arrêt vienne en appuie sur le nez de la grande détente.
2- Détente des deux ressorts de barillets.
3- J'enlève 3 goupilles supérieures de maintien des platines, je laisse celle du bas.
4- J'écarte délicatement les deux platines par le haut en déplaçant à la brucelle les mobiles pour qu'ils restent en prise des deux cotés, j'enlève dés que possible le volant régulateur et je continue pour que le pignon du mobile de la roue de délai puissent se dégager de la roue d'arrêt.
5- En maintenant en contact la goupille d'arrêt contre le nez de la grande détente, je fais tourner la roue de délai de façon que sa goupille soit à ~1/2 tour du plat d'arrêt du détentillon.
6- Je resserre les deux platines en engageant les mobiles de roue de délai et du volant régulateur.
7- Je positionne la roue de chevilles pour que le marteau soit au repos et pas en appuie sur une goupille en fin de sonnerie. Mais là il y a un pont mobile.

Voila, c'est plus difficile à écrire qu'à faire.
Daniel
Avatar de l’utilisateur
Dan26
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 273

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar l'AMI Yves le 17 Sep 2019, 17:44

Merci Daniel. Ça, c'est une réponse qui m'aide.

Je m'y colle dès que possible, et je reviens dire ce qu'il en est.

AMIcalement.
Avatar de l’utilisateur
l'AMI Yves
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 173

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar Jérôme c le 18 Sep 2019, 16:04

Dan26 a écrit:3- J'enlève 3 goupilles supérieures de maintien des platines, je laisse celle du bas.
4- J'écarte délicatement les deux platines par le haut en déplaçant à la brucelle les mobiles pour qu'ils restent en prise des deux cotés, j'enlève dés que possible le volant régulateur et je continue pour que le pignon du mobile de la roue de délai puissent se dégager de la roue d'arrêt.

bonjour, si cette méthode fonctionne et que notre ami yves s’en sort c'est parfait,
je tiens à faire remarqué que écarté les platines en laissent les goupilles dans le bas n'est pas idéal pour les pivots des mobiles, vous formé un V avec les deux platine donc vous cassé le plan horizontal des pivots (si je peux m'exprimer comme ceci) une pendule entièrement bouchonnée ne vas vraiment pas aimer et même les non bouchonnée :? .
:arrow: petit astuce vous avez un bouchon démontable qui vous aide à sortir la roue à chevilles et de la repositionner correctement.
pour le remontage vous pouvez passer une demi heure comme deux heures, mais il faut ce dire "ont a le temps"
il en est de même pour la manière de remonter votre mouvement, à plat sur une table ne facilite pas le remontage car il y a toujours une pièce ou l'autre qui dépasse et fait "ber-loquer" le mouvement et dans la main n'en parlons même pas :roll: un support en bois qui permet de mettre à auteur des yeux le mouvement tout en pouvant utiliser ses deux main facilite grandement la tâche :coucou:
a nobis acceptum ex veteribus horologium servare nobis est
Avatar de l’utilisateur
Jérôme c
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1097
Localisation: Chièvres

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar Dan26 le 18 Sep 2019, 16:42

Tu as raison Jérôme en théorie. Mais en écartant les platines juste (~3mm) pour libérer le mobile de la roue de délai qui se trouve en partie supérieure, l'angle des platines n'est pas important et en même temps je déplace les autres mobiles pour qu'ils ne se décrochent pas et il n'y a pas de résistance.
Pour travailler, je pose le mouvement sur les branches de pinces isolées, ça tient bien ça ne glisse pas.
Sinon Jérôme, c'est quoi ta procédure pour ajuster le délai ? :reglementHS:

Daniel
Avatar de l’utilisateur
Dan26
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 273

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar Jérôme c le 19 Sep 2019, 20:21

Bonsoir,
je peux t'assurer qu'en pratique aussi c'est pas terrible, quand une pendule est entièrement bouchonnée tes mobiles sont bien droits il n'y a plus de jeu excessif et être de travers n'est pas bon pour les pivots :?
pour les mouvements de Paris, je place la roue à chaperon au repère, je place aussi les doigts d'arrêt. Je ne m'occupe pas de la roue à chevilles,
Je place les deux autres mobiles roue d'arrêt contre le couteau de la détente, je place la goupille de la roue de délai à 1/2 de tour après son doigt d'arrêt.
Faut prendre son temps et y aller doucement avec la platine au remontage :D
Après avoir refermé, je place la roue à chevilles correctement avec le bouchon démontable....
a nobis acceptum ex veteribus horologium servare nobis est
Avatar de l’utilisateur
Jérôme c
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1097
Localisation: Chièvres

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar Dan26 le 19 Sep 2019, 21:13

OK, en fait tu fais comme moi mais platines à l'horizontal, moi je le sens mieux avec les platines verticales avec vu par dessus. Mais comme il ne faut pas mourir idiot demain je vais essayer à l'horizontal :D
A demain :coucou:
Avatar de l’utilisateur
Dan26
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 273

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar Jérôme c le 19 Sep 2019, 21:18

oui toujours à l'horizontale ce qui permet avec une cheville en plastique ou un brucelle de replacer les mobiles dans leur emplacement.
mais ce n'est pas toujours confortable même sur les établis adaptés.
a nobis acceptum ex veteribus horologium servare nobis est
Avatar de l’utilisateur
Jérôme c
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1097
Localisation: Chièvres

Re: Calage de la sonnerie au remontage d'un mouvement de Par

Messagepar l'AMI Yves le 19 Sep 2019, 22:07

CA MARCHE ! Merci Jérôme. Je me perdais à essayer de placer mes roues, mais ensuite, elles bougeaient comme elles voulaient pendant que je m'escrimais à rentrer le pivots dans leurs trous.... Avec tes conseils, je n'ai eu besoin de m'y reprendre qu'une demi-douzaine de fois. Je n'en suis pas - loin s'en faut - à le remonter les yeux fermés. Je me demande... y a-t-il un ordre bien défini des rouages qu'il faut rentrer, est-ce que ça dépend du point "fixe" de la platine, ou bien chaque mouvement est différent ?

Un dernier point, tout de même : je viens de faire un cycle de sonnerie complet, en faisant tourner à la main la roue de la grande aiguille, et j'ai vu que le le nez de la grande détente se levait vraiment tout juste avant l'arrivée de lka cheville de la roue d'arrêt : il n'est pas encore au bout e son mouvement quand elle passe. J'ai été inquiet qu'à une certaine heure, il n'y ait que le premier coup qui sonne, mais non, tout a marché. Dois-je m'inquiéter pour l'avenir ?

J'attends cette réponse pour marquer mon poste "RESOLU".

Encore merci à tous ceux qui m'ont répondu.

AMIcalement.
Avatar de l’utilisateur
l'AMI Yves
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 173

Suivante

Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot], Majestic-12 [Bot] et 3 invités