Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Pendule Brillié

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: fabala, M.A.S.O, magellan

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Messagepar J.C.F. le 16 Fév 2007, 20:34

les piles d'origine, dont l'ancien model en verre JCF

Image
Avatar de l’utilisateur
J.C.F.
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 925
Localisation: Val d'Oise

Publicité

Messagepar J.C.F. le 16 Fév 2007, 20:38

après un petit défaut d'envoi,
les piles d'origine dont l'ancien model en verre JCF

Image
Avatar de l’utilisateur
J.C.F.
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 925
Localisation: Val d'Oise

Messagepar J.C.F. le 16 Fév 2007, 22:34

non pour le transfo, " Le transfo 220V. sort du 1,5V en continu" le transfo ne peut sortir du 1 V 5 continu que si on l'alimente en 220 continu, sur une prise de courant ménagère, c'est du 220 V alternatif, ( 50 h. ) il sortira du 1,5 V alternatif, si il sort du continu, c'est qu'il renferme un redresseur, comme les petits chargeurs ....
quelques documents traitent de la brillé, ex. Revue ANCAHA N° 76 p 90, et le 74 pour l'ATO.... Le cours de Chronométrie de la SNCF, etc... JCF
Avatar de l’utilisateur
J.C.F.
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 925
Localisation: Val d'Oise

Messagepar fly back le 17 Fév 2007, 08:28

la masse de ta brillé trotteuse centrale ( c'est bien ce modèle ?) est bien placé.
Une variation de hauteur du à une supension trop longue peut engendrer un retard très important; la remontée du centre de gravité de la boule peut compenser cet écart.
D'autre part, comme je l'ai déjà dit, il faut connaitre, ou savoir si l'ensemble contacts cliquetage est correct, apparement oui.

Inutile de mettre une centrale nucléaire pour alimenter la brillé, et une batterie de 55 ah est surtout faite pour le démarreur automobile

Rappel : U = E - rI Si l'on ne tient pas compte de la résitance interne de l'accu I= U/R = 1.5 / 900 , soit un courant ( haché !) de 1,4 ma

Pourquoi s'obstiner à faire compliqué!
A l'origine , on utilisait des piles à dépolarisation, U constant

Avec 4 composants, il est très facile de l'ailimenter via le 220 v, à condition de "charger" le pont de diode,avec une R de 10 K, car cela ne peut pas marcher
Avatar de l’utilisateur
fly back
 

Messagepar Plinguet le 17 Fév 2007, 15:21

bonjour à tous,
pas pu répondre plus tôt, une tempête cette nuit m'a privé d'edf.

Merci beaucoup à tous, et si JCF veut bien m'envoyer une copie de sa doc sur ma bal, content je serais.

j'avais cherché sur le forume des références à brillié, avant de débuter mon mail, j'avais point trouvé :oops:

le caisson de Steyr, eh oui, elle me donne des envies de reconstruction, je ne manquerai pas de vous faire des photos si j'y arrive. Le faire d'avoir l'ensemble de la pendule sous les yeux est un gros plus.

Mais d'abord, faut règler c'te pendule, elle a quand même pris 5 mn en 24 heures, c'est vraiment très moche.

D'autre part, comme je l'ai déjà dit, il faut connaitre, ou savoir si l'ensemble contacts cliquetage est correct, apparement oui.


bon, je n'avais peut-être pas tout dit : lorsque j'avais mis en marche la pendule, si je mettais les piles, le balancier s'arrêtait au bout de 15 secondes, sans les piles elle tournait une minute. J'en ai donc déduit qu'il y avait un problème électrique qq part, et je me suis aperçu que le ressort des contacts avait molli et ne revenait pas à zéro lorsqu'il était dans le "creux" (j'ai un peu honte de mon explication, mais bon). J'ai donc très légèrement fait tourner le petit boulon qui retient le ressort, et maintenant, ça a l'air de fonctionner.

Voilà, je vous tiens au courant de la suite des évènements, merci encore.

JP
Avatar de l’utilisateur
Plinguet
Débutant
Débutant
 
Messages: 24
Localisation: France - Landes

Messagepar J.C.F. le 17 Fév 2007, 17:22

Brillé cadran signé L Leroy et Cie 7 Bd de la Madeleine
boite acajou, verre biseauté, .... JCF
OK pour les copies

Image
Avatar de l’utilisateur
J.C.F.
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 925
Localisation: Val d'Oise

Messagepar Piton le 17 Fév 2007, 22:02

Bonsoir ,
Pour la Brillé Fly back à raison, une simple pile R 20 et tu es tranquille pour qq années. Dans ces pendules la durée du contact doit être brève et elle ne supporte pas l'approximatif. Pour ce qui est du réglage du balancier certaines sont équipées d'une molette qui agit sur la suspension (comme les goupilles d'une raquette sur un spiral) sur ce type la tu peux tourner sans fin la masse du balancier, il est libre sur la tige :roll:
Bon amusement
piton
Avatar de l’utilisateur
Piton
Amateur
Amateur
 
Messages: 47

Messagepar JCS le 18 Fév 2007, 15:54

Bonjour,

Je confirme qu'avec une bonne pile R20 cela fonctionne parfaitement bien.

Si le mouvement est parfaitement au point, on peut obtenir une précision d'1 minite par mois.

Pour cela il faut :
Que l'aimant "fer à cheval" soit parfaitement au centre de la bobine, de façon à ce que le balancier, après 5 mn de fonctionnement, décrive une parfaite ligne droite, sans osciller d'avant en arrière.

Que l'échappement soit parfaitement réglé, qu'il entraine une seule dent, même à grande amplitude, avec toutefois suffisamment de chemin perdu pour la sécurité.

Il faut faire en sorte, autant que faire ce peut, que l'impulsion soit partagée de chaque côté du point mort du balancier. Pour info : impulsion avant le point mort = avance, après = retard.

Que le mouvement soit parfaitement propre et huilé avec de l'huile qui va bien.

Que les contacts soient propres et secs.

Il faut ausi que la pendule soit fixée de façon très rigide sur un mur non sujet à vibrations.

Pour info, j'ai mesuré la résistance de la bobine d'une BRILLIE, elle est de 1036 Ohms, ce qui donne, sous 1,5 V, une consommation de 1,4 milliampères pendant quelques dizaines de millisecondes, toutes les secondes.

Il est facile de faire une alimentation qui va bien avec un bloc secteur et un petit montage à base d’un LM317 : http://perso.orange.fr/jmdefais/techn_jm/circ317.htm

Ce post me donne envie de mettre en pratique une vieille idée qui est d'envoyer un signal bref, toutes les secondes, à la bobine à partir d'une base de temps pilotée par quartz.

Je vais faire l’essai et après midi et vous tiens au courant des résultats.

Je me méfie toujours des grandes théories que je n'ai pas vérifiées matériellement.

@+

JCS.
Avatar de l’utilisateur
JCS
 

Messagepar Piton le 18 Fév 2007, 17:54

JCS
Je pense que tu vas avoir des petits problèmes d'isochronisme avec ce procédé. En envoyant un signal régulier piloté par quartz encore faut-il que le balancier soit à la bonne longueur, inévitablement il se retrouvera un moment avec une impulsion qui contrariera l'amplitude d'ou..
:cry: Fais l'essais et tient nous au courant !!
piton
Avatar de l’utilisateur
Piton
Amateur
Amateur
 
Messages: 47

Messagepar JCS le 18 Fév 2007, 23:00

Bonsoir Piton,

Je pense que tu vas avoir des petits problèmes d'isochronisme avec ce procédé. En envoyant un signal régulier piloté par quartz encore faut-il que le balancier soit à la bonne longueur, inévitablement il se retrouvera un moment avec une impulsion qui contrariera l'amplitude d'ou..


Voilà une remarque très pertinente. J'ai eu la même réflexion, il y a bien longtemps lorsque j'ai eu cette idée.

Mais c'est sans compter avec la fragilité de l'isochronisme d'un balancier, qu'un rien perturbe.

J'avais cette pendule BRILLIE depuis longtemps,. La suspension était cassée et je n'ai jamais pris le temps de la remettre en état.

Cet après-midi j'ai donc refait une suspension, revu l'échappement et réglé le passage de l'aimant dans le milieu de la bobine et régler le contact afin qu'il reste fermé en permanance avant de brancher ma base de temps à quartz. Je n'ai pas pris le temps de nettoyer ou huiler le mouvement qui est "dans son jus".

Pour le réglage de la base de temps un équipement pour montres à quartz est indispensable. Je peux faire mieux en changeant un condensateur ajustable.
J'en suis à 0,40 seconde/jour.

Ici la base de temps est branchée directement sur les points de contact de la pile; Le système est autodémarant et fonctionne parfaitement avec une durée d'impulsion de 300 millisecondes.

Image

Pour les essais, j'ai mis une led rouge qui s'allume lorsque la bobine reçoit l'impulsion afin de visualiser un éventuel décalage entre la base de temps et le balancier.

J'ai aussi mis en marche, au passage du point mort du balancier, un chronographe de sport ai 1/100è de seconde.

Après 2 heures d'observation, l'inpulsion de la base de temps à quartz est parfaitement synchro avec le balancier. Le chronographe semble avoir un très léger décalage que j'estime à environ 2/10 de seconde.

Le résultat est parfaitement concluant. La période du balancier avec sa nouvelle suspension a été règlée très succintement jusqu'a s'approcher de 20 secondes pour 20 oscillantions.

L'impulsion de la base de temps à quartz modifie donc la période du balancier du fait qu'en cas d'écart le balancier ne reçoit plus l'impulsion à son point mort.

Si le balancier est en avance, il recevra son impulsion avant le point mort et ainsi le balancier verra sa période s'allonger et inversement.

Comme quoi une théorie doit toujours être vérifiée par la pratique.

Je pars qq jours. Je verrai ainsi, à mon retour, l'écart réel qui ne devrait guère dépasser 1 seconde/jour, provenant du mauvais réglage de la base de temps.

@+

JCS
Avatar de l’utilisateur
JCS
 

Messagepar JCS le 19 Fév 2007, 08:45

Extraordinaire !

Ce matin, après 12 heures de fonctionnement, l'écart n'est pas significatif par rapport à ma pendule radio-pilotée.

La pendule devrait avoir une précision meilleure ou égale à une minute en deux mois.

C'est donc bien la base de temps qui pilote la pendule et réajuste les variations de la péride du balancier en créant des défauts d'isochronisme.

Je vais maintenant réaliser un système pour alimenter la pendule via un petit accu et des petites cellules solaires.

On pourra ainsi facilement transformer (de façon réversible) une horloge mère BRILLIE en pendule perpétuelle de grande précision !

Fini les problèmes de piles et les réglages incertains...

Elle est pas belle la vie ?
A la bonne heure.
@+

JCS.
Avatar de l’utilisateur
JCS
 

Messagepar tranber70 le 19 Fév 2007, 09:57

JCS a écrit:[b]Je vais maintenant réaliser un système pour alimenter la pendule via un petit accu et des petites cellules solaires.


Salut Jean Claude,

Toujours admiratif devant ton inventivité...

Mias te trouve un peu mesquin sur ce coup là. Pourrais-tu prévoir une éolienne plutôt qu'une cellule solaire? :lol:

Bertrand qui a l'habitude de brasser de l'air (enfin c'est ce que dit mon chef...)
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Messagepar JCS le 27 Fév 2007, 08:32

Bonjour à tous,

Je viens de découvrir que le principe de synchroniser le balancier d'une horloge électrique par un signal provenant d'une base de temps extérieure a été déjà appliqué autrefois par Léon HATOT, il y a presque 1 siècle :

Image

L'intéressant site d'ou vient cette image :
http://www.mypage.bluewin.ch/electric-clocks/ATOtexte.htm


@+

JCS
Avatar de l’utilisateur
JCS
 

Messagepar ravan_fr le 03 Mar 2007, 20:45

Bonjour à tous, je suis tombé un peu par hazard sur le sujet concernant
les Brillé, avec les déboires et les questions de Plinguet...
Voici mes quelques réflexions, possédant moi même 2 horloges mères
de ce type (et 2 filles pour aller avec!).
Mon challenge perso est la collection d'horloges électriques anciennes
et les restaurer pour en tirer le maximum de précision...
Donc au niveau de l'alimentation, j'ai vu des réponses et des expériences
qui m'ont "traumatisé"!!!
Consommation mesurée: environ 300 mAh pour UNE ANNEE.
En effet, la conso de la bobine, si on la mesure en charge avec 1,5V
donne environ 1,3ma, mais le contact est établi pendant 1/10s par seconde (1 A-R du balancier) et surtout il ne faut pas oublier la force
contre électromotrice due à l'aimant dans la bobine (c'est aussi un MOTEUR) et on compense ainsi presque complètement la FEM de la pile...

J'alimente la mienne avec une toute petite pile R3 alcaline placée dans un tube en cuivre qui tient donc 3 ans... Une pile R20 alca peut durer théotiquement 35 ANS!!!!
(Par contre, pour alimenter les réceptrices, il faut + et une R20, en optimisant un peu, peut durer un an environ...)
Je conseille de rôder la pile, en l'utilisant un peu dans une lampe torche, par exemple, pour stabiliser sa tension (Une pile neuve perd rapidement 0,1 à 0,2v au début). Consommer 1/5 de la capacité de la pile environ.
Un montage sur secteur met un fil à la patte, et ne se justifie pas à mon avis...Mais on peut tenter une alim stabilisée pour s'amuser un peu.

Si on n'a pas de réceptrices, relever les leviers (2)( et les fixer avec un bout de fil) qui commandent les contacts. On gagne en bruit, et la pile dure 2x plus longtemps...

Question précision, mettre le réglage fin au neutre et jouer au maximum sur la position de la boule...Une fois ce premier réglage optimisé
(j'obtiens déjà + ou - 1s par jour), finir par le réglage fin, et là, la pendule peut vous donner moins de 5 secondes de dérive par MOIS, et parfois même ne pratiquement pas bouger pendant une longue période.

Elle réagit un peu à la température, à la pression atmosphérique...

Au sujet de l'alimentation en 3V pour la faire avancer, ne surtout pas dépasser les 1,5V prévus, le balancier peut compenser cette tension au maxi, et l'amplitude deviendrait trop importante avec plus de Volts, et viendrait en butée (Sans commentaires...)
Si vous fabriquez une suspension, attention à la longueur totale, pour la position du cliquet sur la roue qui commande le contact (on peut déformer si besoin UN PETIT PEU le doigt qui pousse pour ajuster sa hauteur) et attention surtout à la raideur (épaisseur et longueur) des lames de ressort, ce qui peut faire avancer ou retarder de manière importante la pendule.
(On peut monter un peu la boule sur quelques tours mais la position basse ne peut pas être dépassée!)

Le contact doit être PARFAITEMENT propre(il le restera longtemps), la pression et le "timing" du contact doit aussi être optimal, mais ça c'est une question d'expérience et de mesure de position...
Le mouvement doit aussi être nettoyé et légèrement huilé de temps en temps.

Fixation de la pendule: Sur un mur très RIGIDE, sans vibrations, et pas d'autres pendules au voisinage pour des questions d'influence de balanciers...L'aplomb doit bien sûr être parfait.

Excusez moi pour la longueur de ce post, mais vous devriez obtenir un fonctionnement "magique" de cette pendule, qui bat le quartz sans problème...

Un mot pour JCF, très bonnes photos, et la notice m'intéresse au plus haut point, pour etayer ma recherche de documents originaux, MERCI!

Bon courage à tous pour vos restaurations, optimisations, et certainement à +
JFR
Avatar de l’utilisateur
ravan_fr
Débutant
Débutant
 
Messages: 2
Localisation: Cluny 71

Messagepar JCS le 04 Mar 2007, 11:35

Bonjour Ravan_fr,

Merci pour votre très intéressant post qui "remet les pendules à l'heure" !

Il confirme, une fois de plus, que l'horlogerie est une activité facile à comprendre mais plus difficile à mettre en œuvre, c’est certainement ce qui en fait le charme.

Sa pratique n’est pas à la portée du premier béotien venu et demande un minimum de réflexion, de la persévérance, une très grande habileté manuelle et un peu d'expérience.

La précision est la quête du Grall du passionné d’horlogerie.
Mais pour l’approcher il faut satisfaire à de nombreuses épreuves, propreté absolue de la mécanique, rouage parfaitement libre, pivots parfaitement polis, engrenages parfaits, échappement et fonctions mécaniques parfaitement réglées, parfaite stabilité, etc.

Il faut se rappeler que jusque dans les années 80 ce genre de pendules, BRILLIE et autres, rythmaient pratiquement toutes les activités industrielles et religieuses avec grande précision.

J’ai un petit manuel BRILLIE, je vais essayer de le mettre en ligne dès que j'en trouve le temps, avec celui de JCF, s'il veut bien me l'envoyer.

Ci-dessous un tableau intéressant qui montre que les piles à oxyde d’argent semblent parfaitement convenir aux horloges mères électromécaniques :

Image

Par contre, pour les réceptrices, j'utilise une grosse pile de 9 volts avec une résistance chutrice qui va bien, montée en série.
Autrefois, dans les églises, pour la commande de l'horloge extérieure et du contacteur des sonneries des cloches, on utilisait généralement 4 plies grosses piles "SNCF", de 1,5V en //.

Tout cela me donne envie de remettre en service ma BRILLIE que j'ai ressortie pour quelques petites tribulations électroniques, j'ai aussi une ATO du même type et de nombreuses BULLE-CLOCK.

Une vie ne suffira pas pour tout faire !

@+

JCS.
Avatar de l’utilisateur
JCS
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 5 invités

cron