Page 1 sur 1

Artistes mécaniciens du XVIIIe

MessagePosté: 06 Juin 2014, 18:21
par cepheus1960
Dand la saga des automatiques, on a rencontré des "inventeurs", artisans, horlogers, mécaniciens, et bien plus encore... Jean-Hyacinthe de Magellan, Hubert Sarton, Amédée Christin, l'horloger de Philadelphie qui écrit en 1757 à Franklin, et j'en passe.

Les inventions vont du raisonnable au délirant, de la machine à fabriquer des limes en passant par la pompe d'exhaure (servant à assécher les charbonnages) au "téléscripteur". A voir l'étendue des intérêts et des réalisations, on a des doutes.

On aurait tendance à leur donner du "farfelu", imaginer un Professeur Tournesol avant la lettre. Mais il faut faire attention avec ce genre de généralisation.

Magellan a écrit sur tout (j'ajouterais presque "et n'importe quoi"), mais c'est lui qui a recommandé d'utiliser la gomme au lieu de mie de pain pour effacer le crayon.

Certaines idées de Christin paraissent irréalistes, mais son mécanisme de montre automatique semble bien au point.

Ajoutons à cela que l'invention ou la découverte ne vient pas toujours de quelqu'un "du domaine" (c'est même un lieu commun, dont la théorie a été élaborée par Thomas Kuhn en ensuite Paul Feyerabend).

John Harrison, l'inventeur du chronomètre de marine, est charpentier de formation.
Michael Ventris, qui a déchiffré le Linéaire B crétois au début des années 1950, est architecte.

Adolphe Sax invente le saxophone parce qu'il est tombé dans la Meuse et a failli en mourir, atteint d'une inflammation pulmonaire qui le fait délirer. Il entend alors des sons qu'il essaiera de reproduire lorsqu'il sera guéri.

Et beaucoup d'inventeurs sont farfelus... Barnes Wallis, l'inventeur de la "bombe à rebond" utilisée par les Alliés pendant la Seconde Guerre Mondiale pour faire sauter des barrages dans la Ruhr, a proposé de nombreux engins de guerre irréalisables. D'autre part, son idée des "carlingues autoportantes", étant en même temps carrosserie et structure, était révolutionnaire et a été largement appliquée, entre autres dans les bombardiers Wellington.

Re: Artistes mécaniciens du XVIIIe

MessagePosté: 30 Juil 2014, 17:53
par cepheus1960
A propos de Harrison, ceci (directement inspiré du livre de Sobel) est à savourer librement:


Re: Artistes mécaniciens du XVIIIe

MessagePosté: 13 Déc 2014, 16:44
par cepheus1960
L'idée d'utiliser une montre pour déterminer la longitude a été formulée par la première fois par Gemma Frisius en 1530. Inutile de dire que les montres de l'époque ne possédaient pas la précision requise :(

-https://books.google.be/books?id=eOA-AAAAcAAJ&pg=PA250&lpg=PA250&dq=letterkunde+breguet&source=bl&ots=p7-hPn8avK&sig=-B6VPS0-o1xCRit0yW-idiAx_sg&hl=nl&sa=X&ei=oFqMVLerDsLxUtmFg9AE&ved=0CCkQ6AEwAw#v=onepage&q=letterkunde%20breguet&f=false

Re: Artistes mécaniciens du XVIIIe

MessagePosté: 24 Nov 2016, 08:50
par cepheus1960
Pour déterrer notre pauvre Magellan, voici - enfin - un articulet sur cette horloge astronomique qui a fait couler tant d'encre:

https://issuu.com/bernardroobaert/docs/horloge_astronomique_magellan.docx

Re: Artistes mécaniciens du XVIIIe

MessagePosté: 26 Nov 2016, 14:39
par HENRY
Les artistes mécaniciens du XVIIIe étaient aussi des inventeurs visionnaires.Ce siècle était celui des "Lumières".