Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Travailler en Suisse (conseils)

Tout ce qui n'est pas de l'horlogerie

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar AutoOuRien le 13 Sep 2010, 12:16

Je prends ce post en route et bien que très intéressant je trouve qu'il y a des propos presque choquants...
Je sui français et travaille en France, je connais assez bien la Suisse pour y aller très souvent. Si je sortais des énormité comme : "les suisses sont lents" "il ont un sens de l'hygiène qui frise la psychiatrie" "ils sont tous riches à crever" "ils n'aiment pas beaucoup les étrangers" je me ferais envoyer sur les roses à juste titre.
Dagget MC, votre post est très intéressant sur le côté techniques mais de grâce évitez-nous les lieux communs du genre :
- Les français sont considérés comme des "grandes gueules" parce qu'ils ne respectent pas ce principe et rouspètent tout le temps : Les français râlent pas mal en effet, je vois plus ça comme un aspiration continuelle à chercher mieux. Ne vous en déplaise les français travaillent plus qu’ils ne rouspètent.
-De même, le salaire est une chose plus ou moins confidentielle, entre vous et votre patron. Evitez d'en parler à tort et à travers : On ne hurle pas le montant de notre rémunération sur tous les toits, on préfèrerais même souvent être payé moins et avoir des conditions de travail moins stressantes, moins pénibles.
La Suisse n'est pas une société des loisirs comme en France.
Il est bien connu que les français ne foutent rien et ne pensent qu’à partir en vacances. C’est oublié un peu vite que pour beaucoup les 35 heures sont de la théorie. Nombre de français travaillent bien plus, souvent les cadres travaillent 50 heures ou plus sans réclamer d’heures sup. Me permettrais-je de dire que La société suisse est une société fascisante au regard de la votation sur les minarets ? certainement pas ; alors épargnez nous le couplet les français sont tous des paresseux.
A noter que la loi n'est pas du tout protectionniste envers le salarié comme en France : En France, ce qu’il reste de loi sur le travail est protectrice et non protectionniste. Il est Effectivement pas possible de licencier un employé en CDI d’un claquement de doigts bien heureusement. Cela dit le CDI devient une chose rare et nombreux sont ceux qui bossent en CDD et ont un couperet au dessus de la tête en permanence. Quant à l’assurance maladie elle nous coûte cher aussi vu ce qu’il reste de remboursement de la sécu. En France si vous n’avez pas une mutuelle et une bonne, vous avez intérêts a avoir de l’argent de côté pour vous payez des soins dentaires ou optiques.
derniers trucs, les français ne privilégient pas la grèves a tous va, ils sont parfois obligés de la faire car les employeur leur imposent des décisions sans aucune concertations préalable. Si les grèves sont souvent plus suivies dans la fonction publique, c'est uniquement parce que les salariés de la fonction publiques n'ont pas la menace permanente de se faire jeter à la porte. Dans le secteur privé faire grève est équivalent a se tirer une balle dans le pieds, surtout si l'on est en CDD. Cela dit, il y a beaucoup de CDD dans la fonction publique et des CDD très précaires.

Je ne sais pas si vous êtes de nationalité française ou suisse et d'ailleurs ça m'importe peu. Je ne supporte pas qu'on fasse des généralités absurdes sur les peuples, c'est le chemin le plus direct vers le racisme.

EN dehors de ça, merci pour vos précieux renseignements techniques. Moi quand je vais en Suisse, je m'adapte au coutumes et je me fais petit par respect pour le pays "d'accueil".

bien à vous
In rock'n'roll we trust
Avatar de l’utilisateur
AutoOuRien
VIP
VIP
 
Messages: 2952
Localisation: Paris

Publicité

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar DaggetMC le 22 Sep 2010, 17:40

Bonjour.
AutoOuRien a écrit:Je prends ce post en route et bien que très intéressant je trouve qu'il y a des propos presque choquants...
Je sui français et travaille en France, je connais assez bien la Suisse pour y aller très souvent. Si je sortais des énormité comme : "les suisses sont lents" "il ont un sens de l'hygiène qui frise la psychiatrie" "ils sont tous riches à crever" "ils n'aiment pas beaucoup les étrangers" je me ferais envoyer sur les roses à juste titre.

Je vais prendre la peine de vous répondre car j'ai idée que vous n'avez pas compris le sens de ma démarche et des lieux communs en question. Oui, ce sont des propos choquants. Mais c'est ce qui s'y passe malheureusement, en particulier dans les cantons frontaliers. Donc c'est dans le but de prévenir les français qui souhaitent aller là-bas du climat qu'ils pourraient y trouver. Vous préféreriez que je dise que les Suisses pensent que les Français sont gentils, qu'ils vont les accueillir à bras ouvert, et quand ils arriveront là-bas, ils subiront du racisme, des critiques, ect... Désolée, ce n'est pas ma conception de la chose. Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit !
Bref je ne vais répondre à tous les points, c'est valable pour tout le paragraphe. Mon but n'était pas de dénigrer les français personnellement (d'ailleurs ce post aurait été lourdé si ça avait été le cas), mais de répertorier les reproches que les Suisses peuvent nous faire. Ce sont des choses que j'ai constaté ou entendu naturellement.

AutoOuRien a écrit:Moi quand je vais en Suisse, je m'adapte au coutumes et je me fais petit par respect pour le pays "d'accueil".

Oui, c'est bien ce que j'ai dit ici :
1. Ne pas oublier que vous allez travailler dans un pays étranger (et non dans le département voisin). Le respect et la connaissance du pays et de ses habitants est essentielle. Pour vous sentir bien dans votre travail, une certaine adaptation à la culture locale est un plus. C'est comme quand des étrangers viennent chez nous et qu'ils ne font rien pour s'intégrer, ça n'est pas agréable pour nous.

Et au fait, je suis française. :clin:
@ +
DaggetMC
Avatar de l’utilisateur
DaggetMC
VIP
VIP
 
Messages: 2249

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar AutoOuRien le 22 Sep 2010, 17:56

Ne vous méprenez pas, ce n'était pas une attaque personnelle. Je trouve juste dommage de véhiculer des préjugés déjà trop bien ancrés. Je pense que la proportion d'abrutis et de racistes est la chose la mieux réparties au monde a défaut de savoir répartir les richesses.
Le racisme et le repli sur soi est un chose si irrationnelle : S'il n'y avait pas de frontière physique entre Saint Julien en Genevois et Plan les ouates par exemple, on ne saurait presque pas si on est en France ou en Suisse. De la même manière, il y a sans doute plus de différence entre un Suisse des Grisons et un Suisse Genevois, ou alors entre un Marseillais et un Alsacien qu'entre un savoyard et un Neuchâtelois.
Sans prétendre vivre dans un monde de bisounours, je ne cèderais jamais au préjugés, je ne me laisserai jamais manipuler par le FN ou l'UDC, ces gens là profitent de la misère du monde et je ne leur ferai pas ce cadeau.
Heureusement je connais des suisses qui aiment les français et inversement. Personnellement je ne connais pas beaucoup de gens qui ont un image de la Suisse si erronée. Hélas j'en connais plus qui ont des aprioris complètement stupide et que je "rassure".
In rock'n'roll we trust
Avatar de l’utilisateur
AutoOuRien
VIP
VIP
 
Messages: 2952
Localisation: Paris

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar M.A.S.O le 13 Oct 2010, 14:13

Je viens de lire ce post très instructif !
Merci beaucoup !
Cependant vu qu'il a été fait en 2008, qu'elles sont les "évolutions" les plus visibles (si il y'en a bien sur !)de ce qui a deja été dit ? Histoire de ce tenir a jour quoi ?
:h-s.com: Mécaniques & Automatiques Suisse Only
Avatar de l’utilisateur
M.A.S.O
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5389
Localisation: Entre lac et montagnes !!!

Re: Super site pour emplois en Suisse

Messagepar tina25 le 30 Oct 2010, 11:10

Voilà l'adresse d'un super site d'offres d'emplois qui regroupe les annonces des journaux suivants:
L'Express, l'Impartial, La Côte, Arc Hebdo et le Courrier Neuchâtelois

www.pilote.ch

sélectionner "Emploi" puis dans mot clef "Horlogerie" et si Chaux-de-Fonds vous intéresse ( il y a pas mal d'offres en ce moment) à
NPA vous mettez "2300".

Good luck!
Avatar de l’utilisateur
tina25
Débutant
Débutant
 
Messages: 6

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar M.A.S.O le 30 Oct 2010, 22:22

Merci Tina ! :D
:h-s.com: Mécaniques & Automatiques Suisse Only
Avatar de l’utilisateur
M.A.S.O
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5389
Localisation: Entre lac et montagnes !!!

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar DaggetMC le 14 Nov 2010, 15:14

AutoOuRien a écrit: Le racisme et le repli sur soi est un chose si irrationnelle : S'il n'y avait pas de frontière physique entre Saint Julien en Genevois et Plan les ouates par exemple, on ne saurait presque pas si on est en France ou en Suisse. De la même manière, il y a sans doute plus de différence entre un Suisse des Grisons et un Suisse Genevois, ou alors entre un Marseillais et un Alsacien qu'entre un savoyard et un Neuchâtelois.
Sans prétendre vivre dans un monde de bisounours, je ne cèderais jamais au préjugés, je ne me laisserai jamais manipuler par le FN ou l'UDC, ces gens là profitent de la misère du monde et je ne leur ferai pas ce cadeau.

Vous oubliez le MCG. (pardon pour l'écorchement) Je suis persuadée que les frontaliers qui travaillent à Genève pourront vous confirmer que le climat s'améliore depuis l'apparition de ce mouvement. (cynisme)
Quand aux différences entre un grison et un genevois, la plus importante est la langue et la mentalité. Donc c'est bien évident qu'un romand se sent parfois plus proche d'un français que d'un suisse-allemand.
Bref, je propose de stopper là ces considérations puisque nous resterons tous les deux sur nos positions.

J.M.Fangio a écrit:Je viens de lire ce post très instructif !
Merci beaucoup !
Cependant vu qu'il a été fait en 2008, qu'elles sont les "évolutions" les plus visibles (si il y'en a bien sur !)de ce qui a deja été dit ? Histoire de ce tenir a jour quoi ?

J'essaierai de me renseigner. Je ne crois pas qu'il y ait eu de nouveauté depuis. Peut-être une adaptation des salaires et des conventions de branches. C'est très long à se mettre en place les nouveautés.
Si, y'a eu la nouvelle loi sur le chômage qui est passée il y a quelques semaines. Mais ça concerne plutôt les Suisses.
Je vous dirai si j'apprends quelquechose de plus après avoir bossé.
@ +
DaggetMC
Avatar de l’utilisateur
DaggetMC
VIP
VIP
 
Messages: 2249

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar M.A.S.O le 15 Nov 2010, 13:23

DaggetMC a écrit:J'essaierai de me renseigner. Je ne crois pas qu'il y ait eu de nouveauté depuis. Peut-être une adaptation des salaires et des conventions de branches. C'est très long à se mettre en place les nouveautés.
Si, y'a eu la nouvelle loi sur le chômage qui est passée il y a quelques semaines. Mais ça concerne plutôt les Suisses.
Je vous dirai si j'apprends quelque chose de plus après avoir bossé.
@ +


OK Merci !
:h-s.com: Mécaniques & Automatiques Suisse Only
Avatar de l’utilisateur
M.A.S.O
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5389
Localisation: Entre lac et montagnes !!!

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar Lauuis le 13 Jan 2011, 14:29

Bonjour,

"S'il est domicilié en France, habite en suisse et ne retourne chez lui qu'une fois par semaine, il est imposé en Suisse dans sa commune de résidence".

En faite ce n'est pas totalement comme ça pour l'impôt (je parle de l'IRPP impôt sur le revenu des personnes physiques). Plusieurs termes se mélangent dans votre phrases c'est pourquoi je me permet de vous rectifier. La France impose sur le domicile fiscal. Donc si elle est domicilié en France, l'impôt est pour la France. La france tient compte de différents critères:

1) Le critère personnel:
- Le foyer
- Le séjour principal

2) Le critère d'ordre professionnel

3) Le critère économique


Quant à la définition de "Consensus" l'avez vous prit dans un livre? Car ce simple mot est "mythique". Un bon nombre de principe, lois sont issus de ce mot et si c'est votre définition personnel je vous félicite :love4:


Vous oubliez encore quelque chose, cette chose qui fait qu'on aime votre pays: "La tête de neigre"!!! [8]



Cordialement
Avatar de l’utilisateur
Lauuis
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 180

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar Lauuis le 13 Jan 2011, 14:35

J.M.Fangio a écrit:Je viens de lire ce post très instructif !
Merci beaucoup !
Cependant vu qu'il a été fait en 2008, qu'elles sont les "évolutions" les plus visibles (si il y'en a bien sur !)de ce qui a deja été dit ? Histoire de ce tenir a jour quoi ?



Quelque chose de primordial: L'OCDE a mit la Suisse (entre autre car il y a Monaco, le Luxembourg...) dans une liste noire "la liste infamante des paradis fiscaux" car ils n'échangent pas les informations en matières fiscales. C'est un premier pas sur la levée du secret bancaire mais vite essouflé car les accords n'ont pas été ratifié.
Avatar de l’utilisateur
Lauuis
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 180

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar M.A.S.O le 13 Jan 2011, 15:52

Merci Lauuis pour ces quelques précisions utiles ! :clin:
:h-s.com: Mécaniques & Automatiques Suisse Only
Avatar de l’utilisateur
M.A.S.O
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5389
Localisation: Entre lac et montagnes !!!

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar RMA le 28 Fév 2011, 18:21

J'ai lu avec intérêt les échanges sur le travail en Suisse. J'ai moi-même failli aller travailler à Zürich en expatriation pour le compte d'un banque française. Depuis début 2010, j'ai aussi été contacté par des chasseurs de tête en provenance de Suisse. Je précise qu'à cette époque je n'étais pas en recherche d'emploi et que c'est mon profil professionnel (visible sur un réseau social professionnel) qui a attiré leur attention. Moralité : si vous avez un profil intéressant, vous avez vos chances. Ensuite, je confirme que la Suisse n'est pas un eldorado : les salaires sont en moyenne plus élevés mais parce que la vie revient à plus cher (peu de structures d'accueil pour les bébés, logements assez chers, etc...). J'ai décliné l'offre qui m'était faite car si le salaire (env 110 000 CHF) qui était proposé était très supérieur à celui que j'ai, le coût du déracinement, le fait que ma femme ne puisse pas travailler (pour garder notre fille), le coût de la vie, etc... faisaient que l'un dans l'autre le budget aurait été le même en fin de mois. Le salaire n'est pas tout, il faut aussi voir l'ensemble des éléments qui constitue votre vie sociale.
Pour vous donner une idée des salaires, vous pouvez consulter le site travailler-en-suisse.ch/ et surtout lohnrechner.ch/index.F.html cité plus haut (branche par branche vous aurez les infos nécessaires).
Quelques chiffres retrouvés dans ma messagerie (février 2010)
Salaires à GenèveL'écart entre hauts et bas revenus s'est creuséLe salaire mensuel brut médian des employés du secteur privé à Genève atteignait 6801 francs pour 40 heures par semaine en 2008, soit une hausse de 7, 1% par rapport à 2006. Mais en même temps, l'écart entre hauts et bas revenus s'est creusé.
En effet, la hausse a surtout profité aux personnes les mieux rémunérées et la proportion de postes de travail à bas salaires a augmenté, explique vendredi dans un communiqué l'Office cantonal de la statistique. En 2008, la proportion de postes à «bas salaires» était de 18, 2%.
En haut de l'échelle, on retrouve la finance avec 10'941 francs par mois et en bas les services personnels comme les blanchisseries, les salons de coiffures, les instituts de beauté et les fitness avec 3750 francs. Par rapport au reste de la Suisse (salaire médian de 5777 francs), Genève est nettement au-dessus de la moyenne.

Quant à la liste noire, je ne suis pas sûr que cela aie un quelconque impact sur l'intérêt ou pas de travailler en Suisse. Ce pays gardera toujours un statut particulier , ne serait-ce que par ce qui est proposé en terme de produits ou conseils.
Avatar de l’utilisateur
RMA
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 193
Localisation: 92, là-haut sur la montagne

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar Tozé le 01 Mar 2011, 00:10

Bonsoir, :coucou:

Entant suisse, travaillant et habitant en Suisse, je me devais de réagir et relativiser quelques sujets ici débattus.

J’ai un très bon job que j’aime bien, mais comme je le dis souvent : Je travail pour pouvoir subvenir à mes loisirs. Ceci dit, quand je discute avec mes amis français, je n’ai pas l’impression de faire moins d’activités en dehors du travail. Mon secteur professionnel compte un grand nombre de frontalier. J’en côtoie beaucoup et ils travaillent en Suisse depuis beaucoup d’années et s’y plaisent => C’est comme toutes choses nouvelles, un temps d’adaptation est nécessaire mais ensuite ça passe tout seul ! :clin:

Pour vos démarches, expérience faite, je peux vous conseiller le site « jobup.ch ». Mieux que les différents journaux et après quelques réglages, celui-ci vous envoie un email régulièrement avec les offres correspondant à votre profil et souvent, vous avez directement les coordonnées de l’entreprise qui recrute (pas besoin d’intermédiaires comme des agences de placement ou autres).

Pour vos entretiens d’embauche, soyez détendus et utilisez votre vocabulaire comme si vous l’utiliseriez en France. Et oui…tout suisse normalement constitué est apte à comprendre et à utiliser les CDI, CDD ou autres soixante-dix…nous regardons aussi TF1 et M6 entre autres. Devant votre interlocuteur, n’ayez pas l’air d’avoir un entretien avec un extraterrestre (interprétation de certains propos ici exposés) ! Si vous avez le bon profil pour le poste, vous avez les mêmes chances qu’un suisse. N’oubliez pas que la Suisse compte énormément de ressortissants européens et ceux-ci on les mêmes chances qu’un suisse de décrocher un job.

En ce qui concerne la sécurité du travail, je vous l’accorde, la Suisse n’est pas la meilleure envers les employés. Toutefois, le CDI est quasiment la règle pour les professions nécessitant une certaine formation de base. Dans beaucoup de secteurs d’activités et indépendamment de la nationalité, un employeur ne va jamais se séparer du jour au lendemain d’un employé qualifié et compétant, sauf en cas de force majeur.

Les syndicats sont quasi inexistants ou en tout cas moins virulents que dans d’autre pays. Le licenciement « sur le camp », sans payement du délai de congé, est extrêmement rare et découle le plus souvent d’une faute grave imputable à l’employé. Attention à ne pas confondre au licenciement ou l’employé quitte l’entreprise le jour même avec le délai de congé payé à l’avance (1, 2, 3 ou plus de mois). Souvent cette dernière solution, qui n’est pas pénalisante, est préférée afin de libérer l’employé de toute obligation de le permettre de retrouver rapidement du travail. Etant donné le taux de chômage relativement bas en Suisse, ceci ne devrait pas être une mission impossible !

Enfin, n’oubliez pas que le cadre professionnel suisse, qui est bien entendu moins protectionniste envers les employés, contribue nettement au dynamisme et à une certaine stabilisé économique du pays. Au final tout le monde y trouve son compte, les entreprises, les frontaliers, les immigrés et les suisses. :reglementHS:

Tentez votre chance si vous en avez l’envie…qui n’essaie rien n’a rien et vous vous ferez votre opinion ! :D
Avatar de l’utilisateur
Tozé
Amateur
Amateur
 
Messages: 57
Localisation: Lausanne

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar M.A.S.O le 01 Mar 2011, 00:27

Merci RMA et Tozé de partager et donné votre point de vue !
C'est très intéressant :clin: !
:h-s.com: Mécaniques & Automatiques Suisse Only
Avatar de l’utilisateur
M.A.S.O
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5389
Localisation: Entre lac et montagnes !!!

Re: Travailler en Suisse (conseils)

Messagepar DaggetMC le 18 Mar 2011, 16:08

Lauuis a écrit:Bonjour,
"S'il est domicilié en France, habite en suisse et ne retourne chez lui qu'une fois par semaine, il est imposé en Suisse dans sa commune de résidence".
En faite ce n'est pas totalement comme ça pour l'impôt (je parle de l'IRPP impôt sur le revenu des personnes physiques). Plusieurs termes se mélangent dans votre phrases c'est pourquoi je me permet de vous rectifier. La France impose sur le domicile fiscal. Donc si elle est domicilié en France, l'impôt est pour la France. La france tient compte de différents critères:

1) Le critère personnel:
- Le foyer
- Le séjour principal

2) Le critère d'ordre professionnel

3) Le critère économique

Merci de ces précisions.
Pour autant, il doit y avoir un point de divergence là dessus entre les deux pays car je sais que les frontaliers qui habitent en suisse la semaine ont failli avoir quelques problèmes avec les autorités cantonales. Je "pense" qu'ils devraient selon les suisses payer leurs impôts en suisse (ou une partie). Mais peut-être ne peuvent-ils pas les y obliger.
Pour ma part, n'ayant pas donné le formulaire prouvant que j'étais imposée en France, mes impôts ont été prélevés à la source, probablement à destination du canton. C'était une volonté de ma part.

Lauuis a écrit:Quant à la définition de "Consensus" l'avez vous prit dans un livre? Car ce simple mot est "mythique". Un bon nombre de principe, lois sont issus de ce mot et si c'est votre définition personnel je vous félicite :love4:

Oui, bien sûr. Source wikipédia, recoupée avec d'autres. Je savais à peu près ce que ça voulait dire, mais je ne voulais pas qu'on puisse me prendre en défaut sur ce point.

Plus généralement et pour rassurer AutoOuRien, je n'ai pas constaté toutes les choses que je décris sur mon lieu de travail. En même temps, l'entreprise étant petite et pourvue d'un tiers de français, c'est peut-être normal.
Heu... Si en fait.et ça ne va pas en s'améliorant...
@ +
MC
DaggetMC
Avatar de l’utilisateur
DaggetMC
VIP
VIP
 
Messages: 2249

PrécédenteSuivante

Retourner vers Hors Sujet

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Yahoo [Bot] et 2 invités

cron