Page 2 sur 2

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 10 Mar 2014, 16:43
par cepheus1960
Avant d'en mettre partout
il faut apprendre à écrire...

Image

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 16 Mar 2014, 17:35
par cepheus1960
-http://lovendrin.kazeo.com/expositions/breguet,a946599.html

"Breguet met au point la montre perpétuelle, qui se remonte par les mouvements du bras."

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 21 Aoû 2014, 17:01
par cepheus1960
Vous est-il déjà arrivé, en tapant une faute sur le clavier, de constater avec ravissement que vous aviez créé un terme inédit, cocasse, burlesque, voire carrément cochon ?

Je les note depuis belle lurette... Tout avait commencé par "Unternet" :thinking:

Et hop :shock:

Autotoute
Berlusco nie
Cas de farce majeure
Chère de poule
Coma idyllique
Contretemps et marées
Ecole frissonnière
Enfant de coeur (orthographe recommandée par le Vatican :smiley-girl_wink: )
Fausse sceptique
Fécondation in vitraux
Loquasse
Talent d'Achille

:tusors:

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 16 Juil 2015, 13:05
par douceclara
cepheus1960 a écrit:Dans le dernier HH Magazine, n° 25 - 2009, Franco Cologni, Prédident (sic) de la FHH, nous pond un "nous, pauvres erres, dévolus aux basses oeuvres..."

Avant d'écrire partout, il faut apprendre à écrire shuttle paris. Et faire appel aux correcteurs certifiés et spécialistes, car l'orthographe, c'est comme l'horlogerie.

"Une orthographe fantaisiste, c'est de la fantaisie, pas de l'orthographe" (Gilbert Cesbron).

"Hère" vieux, "homme misérable", locution "pauve hère". Le Larousse hésite entre l'étymologie par l'allemand Herr (en fait le germanique *her-) ou haire = misère (par métonymie).

Je me fâche, car on y bute en plus sur un "anti contrefaçon" à la première ligne. La règle du français veut qu'on colle "anti" au terme qu'il qualifie, sauf s'il s'agit d'un nom propre (on écrirait donc un hypothétique "anti-Sarkozy") ou d'un terme comportant déjà un trait d'union, donc "anti-sous-marin".

En outre, la collision des deux prépositions "anti" et "contre" est déjà tellement atroce que le terme devrait être purement et simplement interdit par l'Académie.

Voilà la langue de Molière bien mal servie (ou devrais-je écrire "bien asservie").


Bonjour, merci pour ce post. C'est vraiment instructif surtout pour ceux qui écrivent n'importe comment.

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 03 Déc 2015, 16:42
par cepheus1960
Les étagères ne sont toujours pas vides ! :smiley-girl_wink:

Le Soir (Belgique), 23-6-2015

"nous disposons heureusement d’un fond d’archives particulièrement riche, concernant Breguet et ses clients"

Des fonds de tiroir, quoi...

La Dépêche, 16-11-2009 (eh oui, il y a pas prescription pour les conneries) :D

"Abraham-Louis Breguet, l'inventeur de génie dans l'histoire de l'horlogerie dès 1775, qui a séduit les poignets de Marie-Antoinette, de Napoléon"

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 05 Déc 2015, 09:43
par Pamdam
Bonjour

Ah! Qu'il est bon d'ouvrir les messages "non lus".

Je me régale.
Concernant les fautes d'orthographe, il est vrai que ça se dégrade à vitesse granvé depuis quelque temps, me semble t'il.
C'est le contre coup du gougueule trad.
Je pense que plus l'on s'en sert, plus on en a besoin.
Un peu comme le GPS.

Une faute qui se glisse dans une phrase... Bon, nul n'est parfait.
Par contre, ce qui me fait hurler, c'est par exemple:
Notre actuel président qui nous dit: "la France elle à peur", puis: "mais la France elle est forte".
Ça date de janvier, vous vous souvenez?

Et j'ai l'impression que ça devient une mode, les ministres, les pseudo-journalistes, et ce mal est enfin arrivé dans la cour des écoles.
À la maison, la lutte est constante avec mes deux ados.

Il y a aussi les journalistes qui parlent de choses dont il ignorent tout.
Quand on les écoute nous parler de faits divers ayant cours en province, c'est également à hurler, notamment en matière de géographie. Il est évident qu'ils parlent de lieux et de faits qu'ils ne les intéressent pas.
J'ai entendu il y a peu, concernant un fait divers à Vienne: "en Isère, à Vienne, à côté de Grenoble".
Il se trouve que s'il est constant que Vienne et Grenoble sont toutes deux en Isère, elles sont séparées par quelques quatre vingt quatorze kilomètre.
Par contre, Lyon, dans le Rhône comme vous le savez, n'est qu'à trente trois kilomètres de Vienne...

Concernant la météo, on entend souvent.... Il fera beau sur le Rhône, l'Isère et la Drômardèche.
Je suppose que le numéro de la Dromeardèche est le 2607.

Et les journalistes, c'est encore le haut du panier!

Bonne journée

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 30 Jan 2016, 17:08
par Brindille
cepheus1960 a écrit:Dans le dernier HH Magazine, n° 25 - 2009, Franco Cologni, Prédident (sic) de la FHH, nous pond un "nous, pauvres erres, dévolus aux basses oeuvres..."

Avant d'écrire partout, il faut apprendre à écrire. Et faire appel aux correcteurs certifiés et spécialistes, car l'orthographe, c'est comme l'horlogerie.

"Une orthographe fantaisiste, c'est de la fantaisie, pas de l'orthographe" (Gilbert Cesbron).

"Hère" vieux, "homme misérable", locution "pauve hère". Le Larousse hésite entre l'étymologie par l'allemand Herr (en fait le germanique *her-) ou haire = misère (par métonymie).

Je me fâche, car on y bute en plus sur un "anti contrefaçon" à la première ligne. La règle du français veut qu'on colle "anti" au terme qu'il qualifie, sauf s'il s'agit d'un nom propre (on écrirait donc un hypothétique "anti-Sarkozy") ou d'un terme comportant déjà un trait d'union, donc "anti-sous-marin".

En outre, la collision des deux prépositions "anti" et "contre" est déjà tellement atroce que le terme devrait être purement et simplement interdit par l'Académie.

Voilà la langue de Molière bien mal servie (ou devrais-je écrire "bien asservie").


Intéressant. Tous les jours, je m'applique et je fais encore des fautes... Le français n'est pas facile!

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 30 Jan 2016, 17:58
par Roléga
Idem pour moi, mais à notre décharge, le dico Google n'y est pas non plus pour rien, je crois avoir tout relu, j'envois, et ce Image change automatiquement un mot pour un autre, et c'est déjà parti, si on relit ça veut plus rien dire ...... et certains de mes interlocuteurs de rire (Notamment un Belge que je nommerais pas ! ) :grumble:

PS Ce problème informatique n'excuse en rien les erreurs de syntaxe et les tournures de phrases :coucou:

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 30 Jan 2016, 22:41
par Madman
Hahaha, HS à peine enterré et déjà ressuscité que surgissent moultes exhumateurs prenant derechef le mors aux dents ! :lol: :roll: :lol:

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 14 Sep 2016, 09:25
par cepheus1960
Il vaut mieux prendre le mors aux dents que le mort :lol:

Je frémis aux faux amis et anglicismes-américanismes de tout acabit (sans "e" :thinking: )

Il y a 4 000 troupes américaines en Iraq...

Des armements conventionnels (dans le sens "non nucléaires")

La télé digitale

N'en mettez plus, c'est plein :bienvenue:

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 20 Oct 2016, 08:34
par cepheus1960
Entendu à la radio :

"le bateau avait levé la voile à Barcelone le ..."

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 24 Avr 2018, 07:43
par adelec29
DaggetMC a écrit:Notre ardent défenseur de la langue française est de retour. :clin:
La semaine passée était la semaine de la francophonie.
J'ai entendu une émission où l'invité était un avocat genevois, défenseur de la langue. C'était vraiment intéressant à écouter, car cet homme parlait avec une variété de mots absolument incroyable ! :shock: Je suis presque sûre qu'il ne répétait jamais 2 fois le même.
Il en est ressorti que le français ne pourrait être sauvegardé que par l'enseignement Assurance dépendance, mais que les enseignants ont de sérieux progrès à faire dans leur propre parler (certains n'utiliseraient que 200 mots dans leur langage), et d'autre part que le niveau des élèves doit être élevé par le haut et non nivelé par le bas.

J'espère que nous autres, toi Cepheus, Calibre, JLC, moi-même et ceux que j'oublie, contribuons à l'élévation du niveau de langue sur ce forum.

Par contre, on m'a dit cet après-midi que j'écrivais comme je parlais, et ce n'était pas un compliment. :cry:
Que faire : faut-il se forcer à écrire avec des mots que tout le monde comprend donc abaisser son niveau de langue, ou utiliser des termes qui seront peut-être abscons et risquer de voir son lecteur poser la lettre dans la corbeille à papier pour cette raison ? En plus simple, faut-il se mettre à la portée de son lecteur ? (en matière de lettre de motivation ou de demande d'emploi).
@ +

Mais si tu écris comme tu parles, cela signifie que tu es un auteur né n'est ce pas.

Re: Dans quel état j'erre !

MessagePosté: 24 Avr 2018, 09:39
par Roléga
Et là hélas, DaggetMC :coucou: que je salue si elle revient un jour, ne te répondra pas, car ça fait un bail qu'elle a quitté le navire, comme beaucoup d'autre ..... moi, je ne faisais que passer la tête :clin: