Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Innovation arrêtage

Les incontournables des post horlogers, les messages sur l'horlogerie à ne pas perdre

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

Innovation arrêtage

Messagepar Saturne le 26 Sep 2008, 09:15

Bonjour à tous,

Bien que n'ayant pas une grande activité sur ce forum, je vous présente ce sujet déjà posté "au bar d'en face" comme on dit, avec l'espoir que ça vous intéresse.
Comme je l'ai dit dans ma présentation, je suis au lycée d'horlogerie. Cette année, le projet que nous devons réaliser pour le BAC pro est la réalisation d'un arrêtage sur un mouvement ETA 6497 (les promotions précédentes ont dû, par exemple, y adapter un second fuseau horaire ou une seconde centrale).

Petite notice explicative pour ceux qui ne savent pas ce qu'est un arrêtage :
Un arrêtage est un dispositif permettant de limiter le nombre de tours d'armage du ressort moteur.
Utilité du dispositif: la force(couple) que fournit le ressort décroit au fur et à mesure du désarmage de manière irrégulière. Très vite au début et à la fin du désarmage du ressort, alors que la force reste (à peu près) stable dans les tours intermédiaires. L'arrêtage permet donc de n'utiliser que la partie du désarmage où la force est stable.
Un autre intérêt de l'arrêtage est d'éviter la casse du ressort par un remontage trop vigoureux.
Des systèmes différents ont été inventés pour pallier à la perte de force motrice comme la fusée ou le stackfreed, mais le fonctionnement en est totalement différent (ils agissent réellement sur le couple délivré alors que l'arrêtege se contente de sélectionner une plage d'utilisation du couple fourni). De plus, les fusées comportent quand même un arrêtage qui sert alors à protéger la chaîne d'un remontage trop violent.

Dans la classe, divers systèmes ont été retenus: arrêtage Breguet, arrêtage Lépine à crémaillère ainsi qu'une version fortement modifiée de l'arrêtage Lépine classique. Quant à moi, j'avais tout d'abord penché pour l'arrêtage Rédier, que je comptais modifier afin de réduire son épaisseur. Cependant, le sujet du projet n'excluant pas d'ajouter une fonction supplémentaire, je me suis dit qu'un travail sur le barillet se prêterait fort bien à un affichage de la réserve de marche.

Avec le concours d'une vieille pendule Japy et de l'ouvrage "507 mouvements mécaniques", je dénichai suffisament d'idées pour développer un système d'arrêtage incluant une indication de la réserve de marche.

La lentille de balancier monte ou descend quand on la fait tourner grâce à une rainure en spirale coopérant avec un ergot de la tige pendulaire:
ImageImage

Système de manivelle variable:
Image

Maintenant, il ne reste plus qu'à faire du neuf avec du vieux pour créer un arrêtage avec affichage de la réserve de marche inédit (enfin je crois).

Tadaam!!!

Image
Image

Et encore:

Image
Image

Depuis, la cadran à changé, ainsi que certains autres détails, je vous posterai la version la plus récente d'ici peu.

Je signale au passage qu'afin de réaliser ce projet je suis à la recherche d'un mouvement 6497 avec déco côtes de genève, alors si quelqu'un a ça dans ses tiroirs ou sait où je peux m'en procurer à prix raisonnable (chez Kergoat, il peut me le trouver, mais pour 190 Euros!) ,e suis vivement intéressé. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Saturne
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 329

Publicité

Re: Innovation arrêtage

Messagepar webmaster le 26 Sep 2008, 09:37

Très sympa l'arrêtage avec l'indication 8) Si tu te fais piquer l'idée tu auras la preuve que tu l'avais posté ici avant :wink:
Pour le mvt : http://www.mdwatch.ch/page_fournitures.html
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Re: Innovation arrêtage

Messagepar Saturne le 26 Sep 2008, 10:24

Merci pour le lien, je vais voir si ils peuvent me livrer.

Pour que vous vous fassiez une idée de ce à quoi ça va ressembler, voilà où j'en suis actuellement:
Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Saturne
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 329

Re: Innovation arrêtage

Messagepar webmaster le 26 Sep 2008, 10:34

Je l'aime bien cette pièce, impatient de la voir en vraie :horlogecoucou:
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Re: Innovation arrêtage

Messagepar HENRY le 26 Sep 2008, 10:49

Bonjour,Je dirais q'un débrayage du mécanisme de remontage qu'il soit manuel ou auto est préférable à un blocage dés que le ressort est suffisament armé,je m'en expliquerai plus tard,car je suis encore occupé par mon post,mais il y a dix ans j'ai participé à un concours d'innovation organisé par la fondation L.A. Bréguet ,et j'avais proposé un différentiel exact, qui évite toute mécanique glissante.Ce n'est pas moi qui est gagné le prix mais je crois toujours à sa possible application.A bientôt donc, pour plus d'explications.Alain
L'horlogerie a un avenir, à condition qu'elle innove.
Avatar de l’utilisateur
HENRY
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1287

Re: Innovation arrêtage

Messagepar Saturne le 26 Sep 2008, 11:21

webmaster a écrit:Je l'aime bien cette pièce, impatient de la voir en vraie :horlogecoucou:


Merci. Pour l'instant, niveau réalisation, j'en suis là:
Image

Etant donné la difficulté de réalisation de la spirale, elle a été fraisée sur une machine à commande numérique, mais toutes les autres pièces seront réalisées de manière "traditionnelle".

Alain, je suis impatient de lire tes explications sur ton différentiel :D
Avatar de l’utilisateur
Saturne
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 329

Re: Innovation arrêtage

Messagepar STEVENS le 26 Sep 2008, 12:25

:coucou:
Très bonne idée il y a d'autant plus d'intérêt sur un ut 6497 que le mouvement est une véritable locomotive en miniature
Trop de force lorsqu'il est remonté à fond et donc une très mauvaise habitude au rabattement. Et en fin de remontage le mouvement marche jusqu'à la dernière petite goutte d'énergie que le ressort donne, donc fâcheuse tendance au retard.

Ajout du 27 sept.

Je me suis laisser dire que se mouvement doit avoir un lège problème d'isochronisme D'ailleurs le fabriquant reconnaît une marche diurne à 15sec et un isochronisme à 30 sec mais au fait ou est la différence entre les deux :?:
Avatar de l’utilisateur
STEVENS
VIP
VIP
 
Messages: 2402
Localisation: Belgique

Re: Innovation arrêtage

Messagepar Saturne le 27 Sep 2008, 11:42

Pour plus de clarté, j'ajoute un éclaté ou l-on voit bien que le disque avec le curseur de réserve de marche est solidaire de l'arbre de barillet. Il tourne donc pendant le remontage alors que pendant le fonctionnement de la montre, c'est le barillet qui tourne, et donc son couvercle avec sa rainure en spirale.
Image

STEVENS a écrit:Je me suis laisser dire que se mouvement doit avoir un lège problème d'isochronisme D'ailleurs le fabriquant reconnaît une marche diurne à 15sec et un isochronisme à 30 sec mais au fait ou est la différence entre les deux :?:

En espérant ne pas dire de bêtise:
La marche diurne, c'est la dérive de la montre sur 24h exprimée en secondes.
L'isochronisme doit être la différence entre les marches diurnes en début et en fin d'armage. Par ex, si la montre règle à +15s remontée à fond et que le défaut d'isochronisme est de 30s, on peut s'attendre à ce qu'elle règle à -15s en fin d'armage.
Avatar de l’utilisateur
Saturne
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 329

Re: Innovation arrêtage

Messagepar STEVENS le 28 Sep 2008, 11:11

:coucou:
Le système est étonnant de simplicité. question qui vient à l'esprit pourquoi les ingénieurs font compliqué quand il est possible de faire très simple. :lol: :gratte:

De l'isochronisme.
Si l'on prend un balancier, sont spiral d'une certaine longueur on trouve que les grandes oscillation du balancier sont plus lentes que les petites. En diminuant la longueur du spiral, les grandes oscillations se rapprocheront en duré des plus petites.
Il existe donc dans un spiral d'une longueur x un endroit ou les grandes oscillations seront égal au petites.
le point d'isochronisme du spiral est là.
Cette isochronisme est bien sur fonction du métal et de sont comportement.
Avatar de l’utilisateur
STEVENS
VIP
VIP
 
Messages: 2402
Localisation: Belgique

Re: Innovation arrêtage

Messagepar Saturne le 28 Sep 2008, 12:29

STEVENS a écrit::coucou:
Le système est étonnant de simplicité. question qui vient à l'esprit pourquoi les ingénieurs font compliqué quand il est possible de faire très simple. :lol: :gratte:

De l'isochronisme.
Si l'on prend un balancier, sont spiral d'une certaine longueur on trouve que les grandes oscillation du balancier sont plus lentes que les petites. En diminuant la longueur du spiral, les grandes oscillations se rapprocheront en duré des plus petites.
Il existe donc dans un spiral d'une longueur x un endroit ou les grandes oscillations seront égal au petites.
le point d'isochronisme du spiral est là.
Cette isochronisme est bien sur fonction du métal et de sont comportement.


Deux choses:

Sur la simplicité de mon système: il es simple, certes, mais comporte quelques gros défauts, le principal étant les frottements qu'il engendre. De ce point de vue, il n'est peut-être pas pire que l'arrêtage à croix de Malte, mais il est loin d'atteindre la perfection de l'arrêtage à cames inventé par Breguet.

Pour mémoire, dessin de l'arrêtage de Breguet:
Image

Quant à l'isochronisme en fonction de la longueur su spiral, cette longueur du spiral permettant l'isochronisme (découverte par Leroy) est importante, certes. Mais je suppose qu'elle est basée sur un couple balancier-spiral oscillant librement. Elle ne prend donc pas en compte l'effet de l'échappement à ancre qui provoque du retard aux petites amplitudes. Il donc corréler les deux facteurs pour choisir la bonne longueur du spiral. Sans parler de la position des points d'attache au piton et à la virole du spiral, des courbes terminales intérieures et extérieures, de l'ébat entre les goupilles de raquettes...

Soit dit en passant, je me demande toujours si les gens qui conçoivent des mouvements de nos jours prennent en compte tous ces facteurs :gratte: . Peut être suis-je trop sceptique?
Avatar de l’utilisateur
Saturne
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 329

Re: Innovation arrêtage

Messagepar cisco le 29 Sep 2008, 10:35

Salut Saturne,

Juste pour réitérer mes encouragements dans ton projet bien sympathique :D !
Je pense que tu auras plus d'échos spécialistes ici en effet. :roll:
As tu recontré des problèmes jusqu'a maintenant?
C'est malheureusement souvent le plus intéressant. :wink:

Amicalement

François
Avatar de l’utilisateur
cisco
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 105

Re: Innovation arrêtage

Messagepar STEVENS le 29 Sep 2008, 11:48

Plus je regarde le principe plus je le trouve génial.
Cependant j'y vois un problème. Si je comprend bien lors du remontage le disque avec l'indicateur +/_ va entrer en rotation il ne sera alors pas simple de pouvoir visualiser l'indication. D'autant quil risque de ne jamais se placer à la même position.
Dés lors ne serait-il pas mieux dans le système de placer un double colimaçon afin de garde l'indicateur toujours dans la même position.
C.a.d un colimaçon sur l'axe du barillet qui fait arrêt et qui commande par le double spirale l'indicateur. Je suis peut-être un rien brouillon ici mais je donne l'idée qui me vient comme çà :coucou:
Avatar de l’utilisateur
STEVENS
VIP
VIP
 
Messages: 2402
Localisation: Belgique

Re: Innovation arrêtage

Messagepar steyr le 29 Sep 2008, 12:59

Je pense avoir compris ton idée Stevens, mais il faut également tenir compte de l'encombrement. Ajouter une couche risque "d'arrêter les aiguilles" :lol:

Christian.
Avatar de l’utilisateur
steyr
VIP
VIP
 
Messages: 5811
Localisation: Paris

Re: Innovation arrêtage

Messagepar HENRY le 29 Sep 2008, 19:17

C'est promis je m'expliquerai dès que possible sur un diférentiel pouvant mesurer de façon précise et exacte la différence angulaire de deux objets placés sur un même axe et tournant dans le même sens,cas d'un barillet avec son ressort.Pour résumer il s'agit d'un empilage de 2 engrenages oscillants qui peuvent être montés sur le barillet .Alain
L'horlogerie a un avenir, à condition qu'elle innove.
Avatar de l’utilisateur
HENRY
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1287

Re: Innovation arrêtage

Messagepar Saturne le 29 Sep 2008, 23:54

Salut François, je n'ai pas encore rencontré de problèmes puisque la fabrication n'a pas encore repris. Mais ça ne saurait tarder.

Pour répondre à Steven: Oui, le secteur d'affichage de réserve de marche peut prendre n'importe quelle position au cours du remontage, et il conservera cette position jusqu'au remontage suivant. Ca peut sembler déroutant au premier abord, mais je ne pense pas qu'au final ça gêne énormément la lisibilité. Des indications de r.m. où la référence se déplace ont d'ailleurs déjà été réalisés. Par Patek, par exemple:
Image

Je pense d'ailleurs que celui-ci est moins instinctivement lisible que le mien :?

Ulysse Nardin a aussi réalisé un affichage de r.m. en apparence classique, mais où l'aiguille et la graduation se déplacent relativement l'un par rapport à l'autre. L'aiguille se déplaçant en fonction du désarmage (fonctionnement de la montre), et la graduation se déplaçant en fonction du remontage (automatique dans ce cas précis).

On pourrait rendre le mien plus lisible en supprimant le pont de barillet (barillet suspendu), mais je ne vais pas le faire pour des raisons de complexité et de temps imparti (théoriquement 120h). Pour compenser, j'ai mis deux secteurs gradués de part et d'autre de mon aiguille de r.m.; ainsi, si l'un est caché par le pont de barillet, l'autre demeure visible. On pourrait aussi imaginer diverses variantes. Par exemple, en fixant une crèmaillère à la place de l'aiguille, et en la faisant engréner un pignon monté libre sur l'axe de barillet. On pourrait, en fixant une aiguille sur ce pignon, indiquer le r.m. sur le pourtour du barillet. La dimension de l'affichage serait ainsi augmentée ainsi que la lisibilité.

Ton idée de double colimaçon semble intéressante (bien que j'aie du mal à visualiser), mais pour les raisons énoncées plus haut, je ne réaliserai pas de modifications de mon projet allant vers une complexification de la réalisation et l'augmentation du nombre de pièces, et donc, du temps nécessaire à la fabrication. J'ai en effet pu voir les années précédentes que beaucoup de projets étaient inachevés en fin d'année!

Merci à tous pour vos remarques et encouragements, je vous tiendrai informés de la suite de la réalisation.

Benoît
Avatar de l’utilisateur
Saturne
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 329

Suivante

Retourner vers Les messages classés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité