Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

La bête en belle version 2006 => ? (Valjoux 22)

Les incontournables des post horlogers, les messages sur l'horlogerie à ne pas perdre

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala

Messagepar SULREN le 11 Oct 2006, 22:56

Bonjour,

Je fait l'hypothèse que le Webmaster a fait une trempe au bain et pas à l’air.

Même si la chauffe est régulière (au four et pas à la flamme par exemple) le transit dans l’air entre l’aire de chauffe et le bain ne provoque t il pas un refroidissement sur les parties les plus fines et donc une trempe inhomogène lors de la plongée dans le bain ?
D’autre part cette plongée commence par une extrémité de la pièce (ou un côté) qui subit une trempe plus forte que l’autre extrémité, d’où peut être la déformation.
Le fait d’enrouler la pièce dans une feuille de cuivre a probablement pour effet d’harmoniser la chauffe et aussi le refroidissement.
Cela a aussi pour effet d’adoucir la trempe qui est moins dure que le contact direct avec le bain. Celui-ci ne doit il pas être constitué d’hydrocarbures légers pour les toutes petites pièces, alors que les grosses pièces supportent les trempes dures (eau froide ou eau salée) ?

Qu’à utilisé le Webmaster pour faire un ressort aussi cassant ? A-t-il fait un petit revenu ?
Afin d’éviter le problème du transit (je parle de celui dans l’air !) je chauffe les petites pièces dans un tube de cuivre qui me sert à les porter jusqu’au bain.

Autre problème : connaître l’acier qu’on utilise et la bonne procédure de trempe qu’il lui faut (paliers de chauffe, durée des paliers, température de trempe). Pour cette raison j’ai cessé d’utiliser l’acier des vieilles limes (qui m’avaient pourtant donné de beaux succès) et j’achète chez Otelo des aciers trempants, à l’état recuit. La procédure de trempe appropriée est donnée avec.
@+
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1357
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Publicité

Messagepar webmaster le 12 Oct 2006, 06:39

Trempe à l'huile et revenu bleu.
Mais bon, je pense que mon deuxième coup de marteau était un peu trop énergique :?

J'ai toujours trempé mes ressorts comme ça et en général pas de problèmes.
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13125
Localisation: Genève

Messagepar JCS le 12 Oct 2006, 07:43

Bonjour,


Je fait l'hypothèse que le Webmaster a fait une trempe au bain et pas à l’air.


Je crois que le trempe à l'air donne de très bons résultats pour les pièces fines qui ont une faible inertie calorifique.

Elle peut peut-être éviter les déformations.

Je pense que pour pratiquer cette méthode il faut passer un petit fil de fer dans le trou de la vis ( dans le cas du ressort de Webmaster ) que l'on tient solidement avec une pince.

Lorsque la pièce arrive à bonne température on l'agite dans l'air en faisant d'amples mouvements du bras.

J'ai aussi lu que l'on pouvait tremper les forêts au plomb.

Je crois que la méthode consiste à chauffer le forêt et de l'enfoncer dans un morceau de plomb.

Ainsi la trempe doit certainement être plus forte à la partie coupante, ce qui doit le rendre plus souple et moins cassant.

Est-ce que quelqu'un a déjà pratiqué ces façons de faire ?

Pour éviter les déformation lors de la trempe dans un liquide, mon maître d'apprentissage me recommandait toujours de faire en sorte que la pièce à tremper ne tombe jamais par le travers si non elle se contracte brutalement d'un côté et elle cintre.

Je retiens l'idée du tube de cuivre qui me semble très bonne pour chauffer la pièce plus régilièrement . Il permet aussi de guider l'objet dans sa chute pour qu'il tombe perpendiculairement au liquide.

Un peu de sable au fond du récipient permet d'amortir la chute de gros objets

C'est très intéressant et motivant de découvrir de nouvelles astuces pour améliorer sa façon de faire.

Vive le net qui permet l'échange de savoir-faire !.

@+

JCS.
Avatar de l’utilisateur
JCS
 

Messagepar Marc le 12 Oct 2006, 11:12

webmaster a écrit:Le ressort environ 5 heures


:lol: Chacun s'occupe comme il peut !?!?!?! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Marc
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 783
Localisation: Genève

Messagepar webmaster le 12 Oct 2006, 18:27

Bon cette fois je ne me suis pas laissé faire, j'ai fixé le ressort sur une plaque et il est maintenu par deux vis à tête large.

Image

Et...... j'ai sauté les étapes de fabrication en photos

Image

Ca fonctionne :D
Dernière édition par webmaster le 12 Oct 2006, 19:29, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13125
Localisation: Genève

Messagepar JLC le 12 Oct 2006, 18:43

Je crois que la patience me manquerai pour faire ce travail.............bravo web :sm28:
Avatar de l’utilisateur
JLC
 

Messagepar SULREN le 12 Oct 2006, 21:19

Bonsoir,

Pour des pièces aussi petites et fines que le ressort trempé par Webmaster, même la trempe à l’huile est peut être trop dure. Il faudrait essayer celle à l’air. La trempe au jet d’air comprimé est utilisé sur les outils à coupe rapide, parce qu’elle est plus douce que la trempe à l’eau ou à l’huile.

Les manuels confirment de que vous disait votre maître d'apprentissage JPS, à savoir que les pièces longues et minces doivent être plongées dans le bain en bout afin d’éviter le raccourcissement des fibres de la face inférieure qui touche le liquide la première, avant celles de l’autre face, provoquant ainsi le cambrage de la pièce (c’est ce qui a du arriver à Webmaster, mais il a bien rattrapé,le coup, bravo!).

En ce qui concerne la trempe au plomb, je n’ai entendu parler que de la trempe dans un bain de plomb fondu porté à la température désirée en fonction de la trempe recherchée. C’est également une trempe douce. Je ne l’ai pas encore pratiquée.

Le chauffage dans un tube de cuivre a plusieurs avantages :
-maintenir les petites pièces en température pendant le transfert vers le bain,
-permet de les plonger en bout pour éviter les déformations
-évite l’oxydation des pièces que provoque un contact direct avec la flamme. On peut fermer l’extrémité du tube en l’écrasant. C’est presque indispensable quand on utilise un feu de forge pour chauffer. Dans ce cas il vaut mieut utiliser un tube en acier.
Salutations.
Avatar de l’utilisateur
SULREN
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1357
Localisation: Très proche de Toulouse, au Nord Ouest

Messagepar valéry le 12 Oct 2006, 22:18

Tous les pros du forum pourrais faire ce genre de post 3 fois par jour, je resterais émerveillé devant quand même :shock: , je suis comme un gosse devant ses cadeaux à Noël quand vous poster un truc comme ça :sm12: :love4:
Valéry
Avatar de l’utilisateur
valéry
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1401
Localisation: pays horloger

Messagepar ecale7 le 13 Oct 2006, 09:26

Pareil que VSTIE, c'est aussi impressionant que à lire que beau à regarder.


Merci messieurs

Ca donne même envie de devenir horloger. :wink:

Quel type d'acier utilisez vous ?
Avatar de l’utilisateur
ecale7
Amateur
Amateur
 
Messages: 68

ressort

Messagepar pierredominique le 13 Oct 2006, 10:34

impressionant :!: :D non vestie pas de sucettes pour les compliments :arrow: :wink:
Avatar de l’utilisateur
pierredominique
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 644
Localisation: taverny 95150 france

Messagepar valéry le 13 Oct 2006, 10:44

pierredominique a écrit:non vestie pas de sucettes pour les compliments


Tous ce que je souhaite, c'est pouvoir me payer au plus vite une pièce de ce genre avec un travail aussi bien éxécuté :love4:
Valéry
Avatar de l’utilisateur
valéry
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1401
Localisation: pays horloger

Messagepar tranber70 le 13 Oct 2006, 12:46

Oh oh, on se calme sur les compliments.

c'est quand même le chef de "horlogerie-suisse.com", et je vous rappelle qu'il a cassé un ressort avant d'y arriver... :lol:

Ce qui m'impressionnera toujours sur ce site, c'est le niveau de la discussion technique et le partage des connaissances.

Moi qui ne peut pas apporter qu'un brin d'humour de temps en temps resterait toujours ébahi par la disponibilité des membres de ce forum et je leur en suis très très très reconnaissant.

Bertrand
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Messagepar webmaster le 13 Oct 2006, 20:17

Pour le wek-end une photo de pièces relookées (désolé la photo est pas top)
Anglage, polissage et satinage

Image
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13125
Localisation: Genève

Messagepar webmaster le 19 Oct 2006, 17:07

Le but de l'exercice est de prendre l'axe du compteur minutes d'un Lémania qui s'adapte bien au Valjoux (il faudra peut-être que je retouche la longueur de la tige pour l'aiguille) et de mettre la roue du Valjoux dessus.

Image

Sur le tour je dérive la roue

Image

Hop

Image

Au début je pensais garder le centre de la roue pour compenser le diamètre du trou de la roue du Valjoux qui est plus grand mais la roue c'est dérivée complétement.

Donc, fabrication d'une rondelle et piqure dans le tigeron

Image

Et rivure de la nouvelle roue

Image

Et c'est bon :D
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13125
Localisation: Genève

Messagepar valéry le 19 Oct 2006, 22:09

:sm12: :10: :bravo:
Valéry
Avatar de l’utilisateur
valéry
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1401
Localisation: pays horloger

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les messages classés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité