Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EUROPA

Les incontournables des post horlogers, les messages sur l'horlogerie à ne pas perdre

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar calibre101 le 31 Mar 2010, 08:55

Hello,

je lis tous les tutos du technique, mais n’y participe pas/plus.
Mais là !!! Comme les camarades ci-dessus, un grand bravo pour les explications, un grand bravo pour le partage,
un grand bravo pour tout « déballer » sans rétention & sans frime aucune, un grand bravo pour l’humilité et la clarté
de tes explications.
Et aussi, qu’il est agréable de lire un tuto bien rédigé, clair, bien construit et sans faute, avec une grande
compréhension du texte.
En clair un tuto que l’on est pas obligé de relire plusieurs fois pour en capter le sens.
Je ne critique pas là les fautes d’inattention de tout un chacun (moi le premier…), ou les personnes
qui n’ont pas été instruites dans la langue de Molière et qui ont le mérite de faire des efforts pour intervenir ici-bas.
Je critique les fainéants laxistes, alors que, si la grammaire et la conjugaison sont une chose, on trouve pour
l’orthographe des correcteurs absolument partout, que ce soit via Outlook, Mozilla, Word, sur internet, etc…

Et bravo aussi bien entendu pour le travail effectué, le grand intérêt de celui-ci pour nous tous, et le boulot
réalisé pour mettre ceci en ligne !
Image Image Image
Merci à toi !

Arvi pa
Ne le dites pas, faites-le !!!
Arvi pa.
Avatar de l’utilisateur
calibre101
VIP
VIP
 
Messages: 2268
Localisation: Dans la Yaute.

Publicité

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar JCS le 31 Mar 2010, 09:23

Salut à tous,

Bravo Suliac pour cette belle démonstration et cet excellent travail !

Mets-toi vite au tournage entre-pointes, beaucoup plus simple et plus précis :wink:

Pourquoi ne pas mettre un échappement à ancre de 18 lignes ?
Je trouve dommage de mettre un échappement roskopf avec un tel travail.

@+

JC.
L'auto- entreprise ? Virus mortel pour l'artisanat !
Avatar de l’utilisateur
JCS
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1174
Localisation: Département du Cher

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Fifo le 31 Mar 2010, 09:46

Bien des choses ont déjà été dites sur ton travail et les explication / commentaires que tu nous fais partager mais je veux en plus souligner la qualité des photos qui illustrent tes propos.
Bravo et continues comme ça...
Avatar de l’utilisateur
Fifo
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 225
Localisation: Genève

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar caput le 31 Mar 2010, 10:38

Je viens de découvrir le sujet. :shock:

J’adore :D et je vais suivre avec attention ton travaille Suliac, et mes félicitations pour les explications et les photos.
Je ne sais pas si le temps me permettra d’intervenir, mais tu es bien entourer avec des pros sur le forum ,et je les salut au passage. :coucou:
Reçois tous mes encouragements dans ton projet.
Avatar de l’utilisateur
caput
VIP
VIP
 
Messages: 2013

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Reparatheure le 31 Mar 2010, 17:53

:photographe:
Avatar de l’utilisateur
Reparatheure
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 740
Localisation: Dans mon atelier...

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Suliac le 02 Avr 2010, 08:25

Bonjour,

Merci beaucoup à tous pour vos remarques, commentaires et encouragements.

J'essaie de répondre aux différentes remarques et questions.

Le plateau rotatif sur la pointeuse permet en effet d'utiliser des coordonnées polaires. Sur le modèle que j'utilise, on est même précis à la seconde d'angle près, mais sur des grosses pièces, ce n'est pas suffisant, étant donné que plus on augmente le rayon, plus la longueur de l'arc balayé est grande, donc plus on augmente l'erreur.

Le plateau reste très pratique pour ce que j'ai fait. Mon maître de stage m'a dit que ce fraisage restait dans la gamme du "petit usinage", et que c'était largement faisable sur la pointeuse, sans l'abîmer.

Les plaques de laiton n'ont subit aucun traitement particulier avant l'usinage.

En ce qui concerne l'échelle, l'assemblage de la dernière photo a un diamètre de 55mm. Mais bonne idée, je ferai une photo dans ma main ou à coté d'un truc parlant pour qu'on se rende mieux compte. Moi même je ne m'étais pas rendu bien compte au moment de dessiner les pièces sur l'ordi. Il s'agit de pièces de réveil, mais pour moi, c'est déjà assez petit :oops: .

Pour ce qui est de la qualité de l'échappement... La première chose qui me vient, c'est que je n'ai pas parlé encore ici du temps, incalculable, que j'ai passé pour mesurer chaque pièce, chaque pivot, chaque dent même, pour essayer de la reproduire sur mon ordinateur. Il se trouve que je ne faisais pas ce travail pour le tourbillon, mais pour un autre projet de fin d'année. Si j'avais du recommencer avec un autre mouvement, je n'aurais certainement pas eu le temps de commencer l'usinage pendant mon stage. Là, pour le réveil Europa, j'ai toutes les cotes (enfin presque), et puis j'ai u peu de pièces. Mais je partage votre avis, un échappement à ancre serait certainement plus joli, plus précis et le tout rendrait plus "horloger".

Merci encore à tous en général,

Merci à Christian en particulier (et à VH aussi :D ),

A bientôt,

Suliac.
Avatar de l’utilisateur
Suliac
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 128

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar STEVENS le 02 Avr 2010, 08:39

Suliac a écrit:Bonjour,

Le plateau rotatif sur la pointeuse permet en effet d'utiliser des coordonnées polaires. Sur le modèle que j'utilise, on est même précis à la seconde d'angle près, mais sur des grosses pièces, ce n'est pas suffisant, étant donné que plus on augmente le rayon, plus la longueur de l'arc balayé est grande, donc plus on augmente l'erreur.

Suliac.



Je note ici une remarque importante concernent les diviseurs polaire et leurs limite d'utilisation, mais je note aussi l'importance néfaste du jeux dans un tel outillage.
Avatar de l’utilisateur
STEVENS
VIP
VIP
 
Messages: 2402
Localisation: Belgique

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Suliac le 07 Avr 2010, 20:47

Bonsoir à tous,

Attention ce soir, il y a pas mal de photos! Mais trop tard, la page doit être chargée maintenant...

Beaucoup de photos car j'ai profité du week-end de Pâques pour continuer mon projet. Je pense avoir fabriqué deux pièces "maîtresses", ou au moins très importantes, à savoir le support de la roue de seconde et le support de la cage.

Le support de la roue de seconde est une pièce aux douze mille fonctions: d'abord, elle supporte la roue de seconde (...), ensuite, elle reçoit le roulement à billes et enfin, elle sert de pont à la roue de moyenne. Bon en fait, ça fait trois.

Etant issue d'un cylindre de laiton de diamètre supérieur à 20mm, j'ai du utiliser la grosse artillerie, un 102 :D . Le 102, ça c'est une belle invention. Voici le dessin de la pièce, et les soucis qu'elle pose:

Image

Image

D'un coté, le diamètre en bleu reçoit la roue de seconde. De l'autre, les deux diamètres reçoivent le roulement (en pratique, seul le grand diamètre reçoit la denture du roulement). Il faut absolument que ces deux diamètres soient coaxiaux, afin que la cage tourne rond par rapport à la denture de la roue de seconde.

Pour des raisons pratiques, mais aussi parce que je n'aime pas remonter et recentrer une pièce sur le tour, j'ai fait la pièce en une fois, ce qui m'a obligé à la faire "à l'envers". Oui, à l'envers, car quand je vois une pièce comme ça, j'ai plutôt envie de l'usiner en faisant les petits diamètres à droite, et la "base" à gauche. Là, il a fallu faire le contraire, cela pour avoir accès au trou du roulement qu'il fallait aléser au tour. Les photos suivent pour mieux comprendre.

Je commence par dresser la face, puis percer, petit à petit, jusqu'à 7,3mm. Ensuite, je fais deux épaulements, les deux en bleu sur la deuxième vue. J'ai eu un problème avec le vernier du tour, et j'ai obtenu un épaulement un poil plus grand que prévu; heureusement, le roulement entre libre et sans jeu. Il devait être chassé, il sera collé (proprement hein, c'est pas très orthodoxe de coller...):

Image

Ensuite, je commence à me faire de la place de l'autre coté:

Image

On dirait une bobine de fil!

Image

J'usine la première gorge:

Image

Puis la portée qui viendra recevoir le roulement. Là, je visais 9.17, et j'ai eu 9.18. Pas trop grave, je n'aurai qu'à agrandir un poil le trou de la roue de seconde.

Image

Ensuite, la pièce est centrée sur la pointeuse pour faire les trous:

Image

La, je ne me rends pas encore compte que pour cette pièce, j'ai vraiment choisi une forme à la c*n... Mais patience, ça va venir!

Cette pièce est maintenue sur la platine grâce à trois piliers. La gorge présente sur deux d'entre eux sert à laisser passer la roue de moyenne:

Image

J'utilise des vis de diamètre 1,2, toutes identiques. Pour ces piliers, elles sont un peu trop longues, il faut donc les raccourcir un peu:

Image

Après ça, j'ai tout ce qu'il faut pour fixer le support de roue de seconde sur la platine. Je passe donc à la suite... Le support de cage, à usiner à l'envers lui aussi, pour les mêmes raisons (le trou à ouvrir se situe sur le grand diamètre). Pour cette pièce, j'ai du ruser un peu. A droite, le trou est percé à 1,9 et ouvert à 2,05. De l'autre coté, il faut qu'il fasse 0.83. Or mon foret de 0.83 (oui, ici il y a des forêts au centième pour les diamètres inférieurs à 1! 8), d'ailleurs j'ai pris celui de 0.82) n'est pas assez long, il n'ira pas assez loin (ces petits forets font quelques mm, au bout d'une queue de diamètre 1mm). Donc j'ai prépercé à 1,9 sur environ la moitié de la pièce, puis j'ai continué à percer à 0.82, et là, tout le foret pouvait rentrer. Bon, c'est pas vraiment une ruse en fait.

Image

La pièce brute, sortie du tour:

Image

La cage sera fixée du coté du gros diamètre. Le pignon de seconde sera chassé de l'autre coté. On ne voit pas très bien sur la photo, mais juste avant le petit diamètre, il y a un petit épaulement, qui rentre libre et sans jeu dans le trou du roulement. C'est cet épaulement qui assure le centrage.

J'ai mis du temps avant de trouver une solution pour fixer cette pièce sur le roulement. J'ai choisi un roulement de 2892 car, au début, je pensais fixer les deux pièces avec trois vis. Mais cela obligeait à percer et tarauder trois très petits trous dans le support de cage. Sans compter qu'après, il faut trouver les vis... Un soir, j'ai pensé que je pouvais fileter le petit diamètre du support de cage, et venir serrer la partie centrale du roulement entre le support de cage et un écrou. Voilà déjà la partie filetée:

Image

Je fabrique l'écrou et teste l'assemblage:

Image

Image
(Notez mes gros doigts qui donnent l'échelle! Pour la suite, il y a mes brucelles)

Ça marche plutôt bien! Et surtout, ça tourne plutôt rond. Bonne nouvelle!

Il me restait à chasser le pignon de seconde dans le support de cage:

Image

Image

Ensuite, je suis revenu au support de roue de seconde. Il fallait lui donner sa forme. Pour m'aider, j'ai fabriqué des guides, que j'ai trempés:

Image

Première étape: dégrossissage à la scie et à la lime:

Image

Puis j'ai continué à la lime. Là, j'ai un peu regretté la forme que j'avais donné aux pieds. Je trouve que l'arc de cercle et les deux droites tangentes est une forme assez compliquée à réaliser. Je n'étais pas très content de mon travail à la lime, mais hors de question de recommencer la pièce. J'ai terminé le plus gros à la lime, puis je suis allé me coucher! Sinon, j'aurais pu faire pire. Puis le lendemain, j'ai tiré des traits de longs sur les champs, d'abord au papier 30 microns puis au papier 20 microns, et finalement, même si on voit des défauts, j'me suis dit que c'était pas si catastrophique:

Image

Le même, avec un bouchon de moyenne fait maison:

Image

De même, j'ai fabriqué un bouchon de seconde que j'ai chassé dans la platine:

Image

Voilà, j'ai déjà plusieurs pièce que je peux assembler. Suspens...

Image

J'aime assez cette photo :wink: . J'ai ensuite assemblé tout ce que j'avais, du barillet au support de cage:

Image

Image

Image

Depuis ces photos, j'ai chassé la roue de seconde sur son support, j'ai pointé et percé les éléments de la cage, et ce soir j'ai commencé à en découper un. D'ailleurs, j'ai ça sur le feu.

Merci encore à tous,

A bientôt,

Suliac.
Avatar de l’utilisateur
Suliac
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 128

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar BEAUDET le 07 Avr 2010, 21:33

Bonsoir,votre projet est superbe.A ce stade ,je pense quand même que vous pourriez poser des beaux rubis au lieu de simples bouchons ,car attention dans le réveil Europa ,le bouchon de roue de moyenne s'use très vite ,ce n'est que mon avis mais .
Sinon ,c'est beau et super interressant de vous suivre.
A+
Avatar de l’utilisateur
BEAUDET
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1129

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar steyr le 08 Avr 2010, 12:06

Super boulot Suliac !
C'est intéressant de voir ce passage du dessin à la pratique où tu te rends compte parfois que le dessin n'est pas optimisé pour l'usinage derrière. C'est une remarque qu'on entend régulièrement des personnes en prod ou assemblage qui s'arrachent les cheveux et maudissent les "ingénieurs sur leurs ordinateurs". C'est sans doute un bon atout d'avoir un peu d'usinage derrière soi avant de prétendre à faire de la construction. Bon, ici outre cette leçon, ça donne surtout un intérêt supplémentaire à la pièce et à l'ensemble.
Mais comme toi, j'en suis encore à me mordre les doigts, le plan sur les genoux à me demander qui a bien pu dessiner ça... moi peut-être ?...
Avatar de l’utilisateur
steyr
VIP
VIP
 
Messages: 5811
Localisation: Paris

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar webmaster le 08 Avr 2010, 12:23

Bravo et merci pour ce post super intéressant 8)
Avatar de l’utilisateur
webmaster
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 13127
Localisation: Genève

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Reparatheure le 08 Avr 2010, 15:45

Superbe post.
J'attends la suite avec impatience.
[8]
Avatar de l’utilisateur
Reparatheure
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 740
Localisation: Dans mon atelier...

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar mjsrd32 le 08 Avr 2010, 17:07

Le deuxième épisode est au niveau du premier.
Bravo pour le dialogue entre le concepteur et l'opérateur : une belle maîtrise de la globalité du projet.
Avatar de l’utilisateur
mjsrd32
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 417

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar fabala le 08 Avr 2010, 18:26

Chapeau bas, cela me rappelle que mes parents n'ont pas voulu que je sois manuel et du coup je leur en veux :oops: :lol:
Moi j'aime pas les changements de pseudo
Avatar de l’utilisateur
fabala
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13911
Localisation: là où il fait vachement beau

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Suliac le 14 Avr 2010, 20:55

Bonjour à tous,

Tout d'abord, pour répondre à Beaudet, je n'utilise pas de rubis pour plusieurs raisons. La première, c'est que je n'en possède pas, ou du moins pas assez (il m'en faut pour mon projet de fin d'année, j'en ai déjà utilisé certains, donc je n'en ai plus assez). La deuxième, c'est que le "simple bouchon", même si ça s'use, même si c'est vraiment moins joli, ça a le mérite d'être usinable facilement, et donc adaptable plus facilement. Je n'ai pas eu le problème ici, mais admettons, j'ai un souci qui fait que mon trou se retrouve un peu plus gros que prévu; pas de problème, je fais le bouchon en conséquence. Des choses comme ça.

Ensuite, la suite des aventures. Et quelle suite! J'ai l'impression d'avoir beaucoup travaillé depuis la dernière fois. Cette impression vient peut-être du fait qu'à un moment, toutes les pièces préparées les unes à coté des autres s'assemblent, et on a l'impression d'avancer plus vite. Elle vient peut être aussi du fait qu'effectivement, j'ai passé pas mal d'heures. Je précise, je ne travaille sur mon tourbillon que pendant mon temps libre, c'est à dire le soir à partir de 17h ou le week end, et le reste du temps je suis dans l'entreprise et je fais ce qu'on me demande de faire.

J'ai terminé la préparation du support de roue de seconde, en chassant la roue de seconde. J'ai du agrandir un poil le trou que j'avais déjà agrandi dans cette dernière. C'est quand même plus joli avec les dents.

Image

Ensuite, je me suis attaqué aux éléments de la cage. Elle est en trois étages, et j'avais déjà pointé et percé les trois étages en même temps. L'étage du milieu porte le bloc bas du balancier et le porte piton (ainsi que les contrepoids), et les deux étages, supérieur et inférieur, identiques, servent de pont et de platine pour la roue d'échappement et l'ancre. Je pense que c'est une disposition assez simple, beaucoup plus simple en tout cas que celle que j'avais d'abord dessinée.

Pour découper l'étage du milieu, j'ai collé son plan à l'échelle 1:1 sur la plaque, et j'ai scié, avec beaucoup de marge (je ne faisais pas confiance à l'imprimante, et surtout, je ne me sens pas capable de suivre précisément un trait à la scie).

Image

Puis j'ai tourné et trempé des guides pour limer:

Image

De la même façon, j'ai préparé les autres étages:

Image

Voilà les trois étages, fortement ébauché (j'ai juste ébavuré, et il reste les tracés):

Image

Je fabrique des piliers, et je teste l'assemblage de la cage. Pour gagner du temps, les différentes parties sont assemblées avec de la colle.

L'étage du milieu et l'étage inférieur, le tout monté sur le support de roue de seconde lui-même monté sur la platine:

Image

La cage presque complète:

Image

J'ai recyclé deux bouchons d'origine pour le mobile d'échappement, et j'en ai fabriqué deux pour la tige d'ancre, étant donné que j'avais fait les pivots un peu plus petits (involontairement, ça a fait partie de la découverte du brunissage):

Image

Puis j'assemble la cage, avec le mobile d'échappement (on peut voir que j'ai relifté les champs et la surface de la roue) et la tige de l'ancre, pour voir si l'un tournait et l'autre était libre en hauteur. La roue d'échappement tourne vraiment bien, elle arrive bien au niveau du lamage pratiqué pour elle dans l'étage du milieu. La tige de l'ancre n'avait pas assez de jeu en hauteur, j'en ai rajouté un peu en bougeant un des bouchons (celui du haut d'abord, et finalement celui du bas, pour les partagements). J'ai quand même eu une grosse frayeur, en voyant les dents de la roue d'échappement arriver au ras de la tige de l'ancre, mais mon plantage semble bon (il s'agit d'un échappement à goupilles).

Image

Dans une deuxième ancre, j'ai découpé la partie "porte goupille" de mon ancre. Etant donné que le temps presse, la forme est libre, étant donné qu'elle n'est pas fonctionnelle (la forme). J'ai ensuite assemblé la tige, la fourchette et la partie porte goupille, en essayant de respecter au mieux l'angle de mes dessins:

Image

Là, je suis content, parce que ça échappe:

Image

Evidemment, l'angle n'est pas exactement juste, j'ai du faire pivoter la fourchette sur l'axe. Pour ce faire, j'ai collé la partie porte goupilles sur mon tas au balancier, et j'ai fait pivoter la fourchette. Il y a un centième de "chasse", et ça a pivoté relativement facilement. Je pensais appuyer au bout de la fourchette, histoire d'avoir un moment le plus grand possible, mais mon maître de stage m'a dit qu'il y avait un gros risque de vriller soit l'axe, soit la fourchette, donc je me suis mis au plus près de l'axe, et ça a très bien marché.

Une fois le tout remonté, je contrôle visuellement que la fourchette de l'ancre batte bien de la même façon de part et d'autre du bloc de balancier. J'ai du m'y reprendre trois fois.

Je suis ensuite passé au balancier. D'origine sur le réveil Europa, c'est le balancier (en laiton) qui porte la cheville et l'axe (en acier) porte l'équivalent du petit plateau, avec son encoche. Sur mon tourbillon, je ne pouvais pas utiliser la cheville sur le balancier, j'ai donc fabriqué un double plateau. J'ai mesuré la distance entre la cheville et l'axe de balancier à l'aide d'un projecteur de profil.

Une fois toutes les pièces fabriquées, j'ai ajusté les trous aux diamètres de l'axe que j'avais fabriqué.

Image

Puis je brunis le pivot que je n'avais pas encore bruni. Pour l'entraînement, c'est quand même plus pratique avec le balancier en place:

Image

Puis j'assemble le tout. Là encore, je juge la position des différentes pièces par rapport à mes dessins, mais aussi en montant le balancier dans la cage. J'ai chassé le double plateau pour que la cheville se retrouve à l'aplomb de son emplacement dans le balancier, et j'ai fait pivoter la virole sur l'axe pour avoir le meilleur point mort possible. Et non, je n'ai pas ré-équilibré le balancier (par contre, j'ai utilisé un balancier et un spiral qui étaient ensemble dans un réveil).

Image

Je me suis ensuite lancé dans la fabrication du pont de balancier. Etant donné que je n'avais pas préparé les trous dans la platine (ni même leur emplacement, je n'avais même pas encore dessiné le pont au moment où j'ai pointé et percé ma platine), j'ai préparé un brut, que j'ai collé sur ma platine. Dans la pointeuse, j'ai centré ma platine par rapport au trou de centre, et par rapport au point de pivotement de la cage (pour faire ça, j'ai d'abord centré et ensuite collé, sinon je ne voyais pas le point de pivotement de la cage). Ainsi, j'avais ma platine dans la pointeuse comme le jour où j'ai pointé, aux incertitudes de centrage près. Je ne peux pas percer le trou qui servira à chasser le bloc supérieur de balancier, étant donné que dessous, il y a le bouchon de seconde. Donc je ne fais que le pointer, je percerai à la perceuse à colonne.

Image

Puis je scie, en essayant de rester assez près des traits pour ne pas avoir trop à limer, mais là encore, il y a une bonne marge:

Image

Maintenant, le stress et le suspens montent. J'assemble tout pour la première fois. Les dessins disent que les piliers du pont de balancier doivent mesurer 18.4 mm (ça commence à faire du bon pilier). Je teste, mais ces piliers sont trop grand, donc je descends à 18.1 mm. Là, ça marche plutôt bien, même si le balancier à beaucoup de jeu en hauteur. Je refais des piliers définitifs, à 18mm. Plus tard, une fois le pont vissé et bloqué, je me rends compte que le jeu n'est pas suffisant. J'ai donné un peu de jeu en bougeant un peu en hauteur le bloc supérieur de balancier.

Image

Il reste une pièce a fabriquer, le porte piton. Je commence par faire deux plats sur un cylindre, avec un rouleau à limer sur le tour 8mm (plutôt pas mal ce rouleau à limer, sauf que la vis de blocage de la molette qui règle la hauteur ne fait plus effet):

Image

Puis je diminue le diamètre du cylindre au tour, et tourne le petit diamètre qui va permettre de chasser le porte piton dans l'étage du milieu de la cage:

Image
(Il est pas très centré ce trou!)

Comme j'ai du tout démonter pour chasser le porte piton, je nettoie tout, et je remonte. Voilà les pièces qui constituent la cage. Elles ont toutes été fabriquées et/ou modifiées. Je ne me rends pas bien compte que j'ai fait tout ça.

Image

Et là, deux solutions: soit ça démarre, soit ça démarre pas. J'ai toujours eu beaucoup, vraiment beaucoup de chance, et en retour, je ne me suis jamais permis de compter sur elle. C'est peut être ça qui fait qu'elle reste avec moi. Là, elle était là, mais vraiment. Le tourbillon a démarré tout seul, comme un grand, quand j'ai mimé le ressort en faisant tourner un des barillets. A ce moment là, j'pouvais pas demandé plus. Bon, c'est vrai qu'un rochet, et puis un cliquet et son ressort, ça aurait été encore mieux, mais déjà ça, je suis content.

Quelques photos du tourbillon en mouvement (la cage tourne dans le sens anti-horaire):

Image

Image

En vue de coté, on voit que les pièces ne sont pas finies, qu'il manque des vis (j'ai monté une partie des pièces avec de la colle :oops: ), mais on voit aussi que le spiral est plutôt plat, ce qui m'a agréablement surpris vu la vitesse à laquelle j'ai fait mon porte piton:

Image

Dans ma main, pour donner l'échelle. Le tourbillon fonctionne dans cette position. D'ailleurs, il fonctionnera largement avec un seul barillet. J'ai donc deux solutions. Soit j'en arme un à fond, et j'arme légèrement l'autre afin qu'il s'"auto-suffise", soit je trouve des ressorts beaucoup plus fins que ceux d'origine. Ça, c'est à réfléchir.

Image

Image

J'ai même fait une vidéo, mais comme c'est la première fois que j'en mets, je ne sais pas si ça fonctionne (vidéo Youtube):




Voilà, le tourbillon n'est pas terminé, mais je ne pense pas y retoucher d'ici à ce que je termine mon stage, ce vendredi. Pour ce qui est de la forme du pont de balancier, étant donné que j'ai les guides, je peux le faire chez moi. Pour le reste, les finitions et les pièces qui manquent, ça attendra, vu que j'ai un autre projet Europa qui m'attend à la rentrée, et sur lequel j'ai encore pas mal de travail.

J'ai beaucoup de gens à remercier. Il n'y a pas vraiment d'ordre, peut-être un ordre "pratique" à la limite.

Je tiens à remercier M. Halter, mon maître de stage. D'abord, pour m'avoir reçu en stage, et puis pour son savoir, son savoir faire, sa disponibilité (et celle de ses employés, qui m'ont au moins autant aidé), et pour le libre accès aux ateliers et, paradis pour moi, aux outils et aux machines que je ne serai surement jamais capable de m'offrir.

Merci à Christian, grâce à qui j'ai eu ce stage, et qui m'a beaucoup aidé.

Merci à ma Maman, qui est toujours là pour moi, et qui croit en moi, ce qui contribue certainement au fait que, moi aussi, je crois en moi, et je reste positif (je n'aurais jamais fait tout ça sinon).

Merci à Coralie, qui elle aussi est toujours là pour moi, pour m'aider et me soutenir (CS).

Merci à aussi mes professeurs, pour les conseils, les méthodes, le travail préliminaire (Solidworks notamment ;)).

Merci aussi à vous pour vos commentaires, vos idées, vos critiques, et pour le fait de m'avoir lu jusqu'au bout.

A bientôt, je posterai certainement pour donner des nouvelles, quand j'aurai l'occasion de retoucher à ce projet.
Avatar de l’utilisateur
Suliac
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 128

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les messages classés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités