Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EUROPA

Les incontournables des post horlogers, les messages sur l'horlogerie à ne pas perdre

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Suliac le 21 Mar 2010, 21:34

Bonjour à tous,

Je viens vous apporter des nouvelles de mon projet.

Je suis assez content, de pouvoir le faire d'abord, de voir que ça avance un peu ensuite. Bon, il faut relativiser, et en préparant les photos que je poste, je me rends compte que j'ai pas fait beaucoup de pièces finalement... Mais il y a déjà beaucoup d'heures! (je les compte pas).

Tout d'abord, mon maître de stage m'a conseillé de commencer par modifier les pièces existantes, pour la simple et bonne raison qu'en cas de mauvaise surprise, il y a toujours moyen de répercuter les modifications sur les autres pièces, entièrement fabriquées.

J'ai commencé par ouvrir le trou de la roue de seconde. Celle si sera chassée sur un tube cylindrique. Il faut faire en sorte que le trou qu'on agrandit et le diamètre primitif (ou le diamètre de pied, ou le diamètre de tête) soient concentriques. Pour faire ça, j'ai réalisé un posage, un lamage en fait, sur lequel j'ai collé ma roue:

Image

Image

J'agrandis le trou au burin:

Image

Voilà le résultat:

Image

Ici, le conseil de mon maître de stage est vraiment bienvenu: je devais agrandir le trou à 9,00mm, mais je me suis rendu compte qu'à ce diamètre, il restait par endroit des morceaux de bras (prouvant par la même occasion que l'intérieur de la serge et la denture n'étaient pas concentriques). J'ai donc du agrandir un peu plus, et je répercuterai sur le tube sur lequel je viendrai chasser le roue.

Ensuite, j'ai sacrifié une ancre (rassurez vous, les goupilles étaient cassées), pour fabriquer une partie de l'ancre du tourbillon:

Image

Bon, j'dois vous avouer, j'ai modifié la forme par rapport au dessin... Les deux cercles devaient être bien disctinctes, avec des arrêtes bien nettes, mais mes limes sont encore un peu grosses, alors j'ai opté pour la forme violonnée, qui n'est pas si mal finalement.

Ensuite, le gros du boulot: les axes. Pour chacun, j'ai du réaliser un (des) posage(s), dans lequel je venais chasser la denture de l'axe. Cela me permet d'usiner la partie sortante en étant (plus ou moins) centré sur la denture. La réalisation des posages est délicates (pour moi), car il faut agrandir petit trou (0.7 en moyenne) avec un burin. Pas évident, mais ça permet d'avoir un trou rond, centré et calibré en diamètre et en profondeur. What else?

J'ai commencé par l'axe de seconde. Lui, il faut juste le couper, sans toucher au pignon et sans refaire de pivot. J'aurais pu me passer du tour et du posage, mais je voulais m'exercer, et ça me semblait un bon exercice.

Image

Image

Ensuite, je me suis occupé de l'axe de moyenne: c'est assez gros (le pivot fait 0.40), puis il n'y a pas a attaquer le pignon.

Image

Ce qu'on voit sur la photo et qui est moche, c'est de la colle, par sécurité (mais étant donné que je chasse assez serré, je pourrai m'en passer - d'ailleurs, j'avais oublié d'en mettre aujourd'hui).

Puis vient l'axe d'échappement, avec ses pivots de 0.2. Et là, la boulette du siècle: en calculant la profondeur de mon posage, je me suis trompé, j'ai percé un peu trop court. Tout s'est bien passé, mais quand j'ai retiré la pièce du posage, j'ai remarqué que j'avais cassé le pivot... Cool! Donc j'ai recommencé. Cette deuxième fois, ça a très bien marché aussi. Ici, une photo du nouveau pivot, avec un morceau d'axe. On peut deviner le pignon qui affleure au niveau de la surface du posage. J'appréhendais, mais finalement l'usinage du pignon s'est fait très facilement (c'est Réparatheure je crois, qui disait que c'était de l'acier de m*rde :D - et avec un outil au carbure, c'est comme du beurre):

Image

Aujourd'hui, je me suis attaqué à la tige de l'ancre. J'étais plus tranquille, car je l'usine à partir d'une tige d'acier bleu, donc si je rate (et j'ai raté :D, la première), je peux recommencer sans liquider mon stock de pièces. Les pivots font aussi 0.2.

Pour le centrage, j'ai utilisé encore la technique du posage, en chassant le plus gros diamètre. Je pense que c'est ce que je pouvais faire de mieux, étant donné que je ne sais pas tourner entre pointes.Et je pense que pour l'Europa, ce sera suffisant.

Image

Le posage avec la tige chassée dedans (hors tour, car la pièce était "finie" et il me restait juste à déchasser).

Image

La tige de l'ancre à coté de la pièce d'origine:

Image

On peut remarquer que les pivots sont plus longs. Ça, c'est comme pour le reste, j'ai peur de manquer, alors j'ai ajouté un bon dixième. Je pense qu'il ne sera pas de trop quand il faudra monter les pièces dans le tour à pivoter et quand il faudra polir l'extrémité des pivots.

Je suis très content de vous donner toutes ces nouvelles, car je ne veux pas que ce projet reste sur mon ordinateur, à l'état virtuel. Je pense qu'il n'y a pas besoin d'être horloger pour dessiner sur l'ordinateur, mais moi, précisément, je voudrais devenir horloger.

De nouveau, si quelqu'un à des suggestions, des idées sur la façon de faire, n'importe quoi, je prends. Et de nouveau aussi, si quelqu'un à des pièces d'Europa, je suis preneur.

Pour la suite, j'ai un axe de balancier à réaliser (ouille ouille ouille), un double plateau, puis des pivots à brunir. Après, je m'attaquerai au pièces de révolution, et encore après, au pièces plates. A moins que je ne fasse l'inverse pour les deux derniers.

Merci d'avoir lu, see you!
Dernière édition par Suliac le 21 Mar 2010, 22:34, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Suliac
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 132

Publicité

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar tranber70 le 21 Mar 2010, 22:31

Merci à toi d'avoir posté tes travaux et bravo. C'est à la fois un monde proche et lointain, pour moi, que celui de ces réalisations et chaque partage me fait rêver.
Bon courage pour la suite, et continue à poster.
Avatar de l’utilisateur
tranber70
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 5552
Localisation: Paris 13ème

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar fabala le 22 Mar 2010, 00:41

je me joins à Bertrand pour te féliciter, du bel ouvrage, un grand merci pour le partage et bonne continuation
Moi j'aime pas les changements de pseudo
Avatar de l’utilisateur
fabala
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14047
Localisation: là où il fait vachement beau

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar JCS le 22 Mar 2010, 09:04

Salut à tous,

Bravo à Suliac pour son projet !

J'ai quelques mvts Europa, si tu as besoin de pièces, donne-moi ton adresse en MP.

@+

JC.
L'auto- entreprise ? Virus mortel pour l'artisanat !
Avatar de l’utilisateur
JCS
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1174
Localisation: Département du Cher

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Monsieurp le 22 Mar 2010, 21:07

Projet hyper-intéressant, et tes photos commentées en renforcent l'intérêt, bravo :D
Avatar de l’utilisateur
Monsieurp
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 423

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar DonCorson le 23 Mar 2010, 11:40

Bravo pour cette bonne travaille!
Je me réjouis de voir la suite.
Tu déchasse les pièces comment ?
J'aurais peur du casser les pivots.
Don
Making my watches
http://www.corson.ch
Avatar de l’utilisateur
DonCorson
Amateur
Amateur
 
Messages: 77
Localisation: Suisse Romande

Messagepar Suliac le 23 Mar 2010, 20:10

Bonjour Don,

Pour déchasser les pièces de leur posage... Je détruis le posage, en attaquant la laiton jusqu'à affleurer la pièce. Alors elle s'enlève assez facilement. L'inconvénient, c'est que quand je ne suis pas satisfait, ou quand la pièce est ratée et que je ne m'en rends compte qu'après avoir détruit le posage, je dois tout recommencer...
Avatar de l’utilisateur
Suliac
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 132

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Reparatheure le 23 Mar 2010, 21:17

Beau boulot Suliac.

[8]

Pourquoi ne tournes-tu pas entre-pointes? Cela t'éviterait de faire ces posages.
Avatar de l’utilisateur
Reparatheure
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 740
Localisation: Dans mon atelier...

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar steyr le 24 Mar 2010, 13:52

Merci pour la mise à jour Suliac !

Content de voir que ça se passe bien.
Je note l'idée des posages car j'aurais également des petites modifications sur mes axes. Je pensais les faire entre pointes, mais peut-être que l'alternative des posages se pèse dans mon cas également.

Je ne me souviens plus si tu as du taillage dans ton projet ?

Bonne continuation !
Avatar de l’utilisateur
steyr
VIP
VIP
 
Messages: 5812
Localisation: Paris

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Suliac le 25 Mar 2010, 20:54

Merci a tous!

Je ne tourne pas entre pointes, car je ne l'ai jamais fait et en pratique je ne sais pas comment m'y prendre. En plus, je ne sais pas ou sont rangés les accessoires, et je me sens plus attiré par le 70...

Et non, pas de taillage dans ce projet, j'en fais déjà la journée, du taillage... :wink: J'aime assez la technique des posages, mais c'est assez long et, même si c'est bien fait, je me demande si ça vaut vraiment un entre pointes...

Cela fait plusieurs soirs que je me casse les dents sur l'axe de balancier. J'ai beaucoup abimé un des congés du premier en brunissant (ça aussi, c'est la première fois...), et j'ai raté une cote sur le second. Et heureusement, car la plupart des dimensions va être changée sur le prochain, que j'espère être le dernier, et que je voudrais faire demain.

A bientôt!
Avatar de l’utilisateur
Suliac
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 132

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Reparatheure le 25 Mar 2010, 22:07

Salut Suliac.
Le tournage entre-pointes serait vraiment plus simple à mettre en oeuvre et plus précis.
Tout comme ton posage pour la roue de seconde: Si tu as des tasseaux à gommer, le centrage est facile et surtout beaucoup rapide que la fabrication de ces posages.
Enfin bon, ce ne sont que des conseils, chacun faisant "comme il le sent". Le principal est d'arriver à de bons résultats.
J'attends la suite avec beaucoup d'impatience.
:coucou:
Avatar de l’utilisateur
Reparatheure
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 740
Localisation: Dans mon atelier...

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar Suliac le 30 Mar 2010, 23:52

La suite des aventures!

J'ai voulu "en finir" avec les axes, pour pouvoir passer à autre chose. J'ai donc bruni et mis à longueur les pivots que j'avais retouchés (voire refait), à savoir un pivot sur l'axe de moyenne, un pivot sur l'axe d'échappement, et les deux pivots de la tige de l'ancre.

Tout s'est bien passé, grâce à lui:

Image

C'était la première fois que je brunissais des pivots à la main. J'ai rencontré plusieurs difficultés:
- j'avais laissé un peu plus d'un centième de marge au diamètre du pivot, et il s'avère qu'en plus d'être largement suffisant, c'était un peu trop;
- c'est difficile de positionner la pièce et de faire en sorte qu'elle ne s'échappe pas entre le moment où on la place sur le tour et le moment ou on vient poser le brunissoir - je faisais en sorte d'avoir tous les outils prêts et à portée de main;
- quelle position choisir pour un pivot de diamètre donné? Celle qui correspond exactement au diamètre, ou celle qui correspond à celui un cran en dessous?...

J'ai aussi eu d'agréables surprises, comme le fait de bien rattraper l'état de surface des nouveaux pivots, qui brut d'usinage n'était vraiment pas terrible.

Pour le fun (ou pas), j'ai aussi réussi à me blesser avec la plaque percée du tour (j'avais oublié de mettre le capuchon, puis avec un geste un peu brusque...):

Image

Ensuite, je me suis attaqué à un gros morceau: l'axe de balancier. J'en suis à mon troisième essai.
Pour le premier essai, j'ai réussi à sortir quelque chose dont j'étais assez content, mais comme un âne, j'ai utilisé une mauvaise arête du brunissoir sur le tour à pivoter, et j'ai complètement détruit un des congés...
Pour faire ces congés, j'avais d'abord pensé utiliser un burin arrondi. J'ai essayé, j'ai eu du mal à obtenir un bel arrondi sur mon burin, et quand j'en ai obtenu un, il ne correspondait pas à celui dont j'avais besoin. J'ai trouvé une autre méthode, qui n'est certainement pas très orthodoxe mais qui me convient bien: je forme le pivot, un peu plus long que le pivot final, et un peu plus gros aussi, pour le brunissage. A la base de ce pivot, je fais un chanfrein (dans mon cas, à 50 degrés), et, sur le tour, je viens peu à peu arrondir ce chanfrein avec une pierre Degussit de section ronde, et pointue au bout. Ça marche très bien.
Ensuite, je continue à usiner l'axe normalement:

Image

Voici le premier axe que j'ai obtenu:

Image

A noter que, pour cet axe, j'utilise toujours la technique des posages.

Après avoir flingué son congé sur le tour à pivoter, j'en ai fabriqué un deuxième. Là, problème, je ne sais pas à quel moment je me suis trompé, mais j'ai inversé deux cotes, et du coté le plus court, j'ai obtenu un pivot trop long et un diamètre trop court... Comme c'est là que devra être chassé le balancier, je me suis dit que ça allait poser problème, et que le balancier se retrouverait beaucoup trop près de son pont, sans trop de marge. Grâce à ma bêtise, je me suis rendu compte que, dans un cas comme dans l'autre, j'aurais le même problème, et que j'avais intérêt à allonger l'axe de ce coté.

C'est ce que j'ai fait sur le troisième essai. Pour celui là, tout allait bien, mais, grosse poisse, l'axe s'est déchassé de son posage alors que j'allais usiner le congé sur le petit coté... Je l'ai remis avec de la colle, en essayant de le centrer au mieux, mais même avec cela, le congé et le pivot ne sont pas concentriques, ce qui m'a un peu ennuyé. Ce défaut s'est un peu atténué après brunissage. On voit bien ici une des limites de la technique du posage. Comble de la poisse, j'ai eu un mal de chien à enlever l'axe du posage, une fois remis...

Je ne voulais pas passer ma vie sur cet axe, alors je ne suis dit que je le gardais, puis s'il rempli son rôle d'axe, tant mieux, sinon, je le referai, peut être même entre-pointes si j'en ai l'occasion.

Pour me changer les idées, je suis passé à un autre type de travail: la fabrication de la platine et du pont. Dans l'entreprise dans laquelle je suis en stage, il y a une pointeuse, et ça, c'est plutôt cool.
J'ai commencé par rayer un peu deux plaques avec du papier 80 microns, en vue de les coller l'une sur l'autre. De la même façon, j'ai rayé une plaque en plexi, et j'ai collé sur cette plaque mes deux plaques de laiton. La plaque de plexi sert de support dans la pointeuse.
Je fixe donc le tout sur le plateau de la pointeuse, et je viens pointer tous mes trous, en les repérant grâce à leurs coordonnées cartésiennes. Je perce tout à 1mm, puis je perce chaque trou au diamètre voulu. Grâce à mon montage, je perce les deux plaques en même temps.
Ensuite, je me suis fait vraiment plaisir :D . Ma platine est ronde, et le pont de barillet-centre a une forme de lune. Le plateau de la pointeuse peut tourner autour du point (0;0) (j'imagine que c'est fréquent, mais on n'a pas ça dans mon école). Le centre de ma platine coïncidant exactement, par construction, avec l'axe du plateau, j'attrape une fraise, je déplace selon un des axes la tête de la pointeuse d'une valeur correspondant au rayon de ma platine plus le rayon de la fraise, je descends la tête et... Je fais tourner! Bon, un tour, c'est long, mais qu'est-ce que c'est bien comme ça!

Image

J'aurais aussi pu placer la plaque dans un tour, puis venir la découper, mais sur la pointeuse, les deux plaques restent collées ensemble, c'est rapide, et c'est propre.

Par feignantise, j'ai aussi prédécoupé la forme du pont (ici, c'est la plaque supérieur), exactement de la même façon, sauf que j'ai déplacé la plaque sur le plateau, et j'ai fait en sorte de n'usiner que la plaque supérieure.

Voilà le résultat:

Image

Ensuite, retour au tour, mais pour du plus léger: la fabrication des piliers. Ça, c'était assez rapide. Je les ai taraudé au diamètre 1,2 (d'origine, les vis d'Europa ont un diamètre d'1,4, mais j'avais des vis, des tarauds et des filières d'1,2). Pour ce pont, il n'y en a que trois.

Image

J'ajuste les trous de la platine et du pont pour qu'ils reçoivent les piliers. J'en profite pour les marquer, d'un petit coup de pointeau. De la même façon, j'ajuste les trous qui vont accueillir les pivots des barillets ce ceux de la roue de centre.

Enfin, je finis de limer la forme de lune, et, grâce à un guide en acier trempé, je lime le rond autour du trou de centre. Aujourd'hui, j'ai tiré des traits de long sur ce champs, et chassé le bouchon de moyenne. Au tour, j'ai fait sauter les dents du couvercle de barillet qui servent normalement pour la partie sonnerie (c'est une des particularités de l'Europa, il n'a qu'un seul barillet pour les deux fonctions). J'aime assez le résultat:

Image

Pour les prochains jours, j'ai encore beaucoup de travail. On m'a donné un roulement de "Vingt-huit nonante-deux", j'aimerais donc fabriquer le support de roue de seconde dans lequel ce roulement devra être chassé. J'ai aussi pu remarquer que la sécurité entre le haut de la roue de moyenne et le bas des barillets était insuffisante: en diminuant un peu la longueur du pignon de moyenne, et donc en baissant un peu la roue, je devrais pouvoir corriger ce problème.

J'espère pouvoir vous donner des nouvelles de la suite bientôt,

Merci de m'avoir lu,

Suliac.
Avatar de l’utilisateur
Suliac
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 132

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar lexxx le 31 Mar 2010, 01:18

Ça se lit bien, continue comme ça, j'adore!
Sans parler du travail. :sm28:
Avatar de l’utilisateur
lexxx
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1238
Localisation: Paris

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar mjsrd32 le 31 Mar 2010, 07:42

Bonjour,
Impressionnant et passionnant !
Bravo pour la qualité du récit : la modestie et le talent !
On attend la suite avec impatience !

RD
Avatar de l’utilisateur
mjsrd32
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 458

Re: Fabrication d'un tourbillon à partir du rouage d'un EURO

Messagepar steyr le 31 Mar 2010, 08:31

Très plaisant à suivre, tant par les images que le texte !
Je vois que le métier rentre, au sens propre comme au figuré du reste.

Les tables rotatives sur les pointeuses, il me semble que c'est aussi lié au fait qu'il y a un certain temps, les coordonnées étaient données au format polaire. A confirmer !!
En théorie, la tête d'une pointeuse n'est pas faite pour prendre des efforts radiaux, mais dans du laiton, avec des bons outils de coupes et de patience.

Avais tu fait un recuit sur tes plaques de laiton avant usinage ?

Si tu peux, essaie d'ajouter une référence sur tes photos pour permettre d'apprécier l'échelle, comme prendre le mouvement dans la main :wink:
Avatar de l’utilisateur
steyr
VIP
VIP
 
Messages: 5812
Localisation: Paris

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les messages classés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité