Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Les incontournables des post horlogers, les messages sur l'horlogerie à ne pas perdre

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar origami le 10 Juin 2005, 06:59

================================================
AVANT-PROPOS
================================================


Depuis que j'aime les montres, j'ai toujours eu un faible pour les montres avec des affichages originaux. Ne me demandez pas pourquoi, je suis incapable de répondre. Et je préfère dépenser mon argent à acheter des montres originales, plutôt que de payer un psy pour savoir pourquoi.




================================================
PRÉFACE
================================================


Ce qui rassure, quand on est un peu bizarre, c'est de voir qu'il y a toujours des gens plus bizarres que vous. C'est pourquoi ce fut une joie pour moi que de faire un site qui présente quelques exemples de montres avec des affichages originaux.
C'est là :
http://zorigami.free.fr/odd_watches/

Parmi toutes ces montres, ma préférée est la Star Wheel, d'Audemars Piguet (oui, ceux qui font la Royal Oak, comme quoi ...).
Et ma marque fétiche, c'est Otium, dont le centre de R&D doit se situer près d'une usine de LSD, parce que pour sortir autant de montres hallucinante, ils ne doivent pas boire que de l'eau.

Je vous présente donc ici une petite sélection de montres qui sont vraiment originales.

La Philosophique d'Audemars Piguet. Elle reprend l'idée d'une montre de poche de Breguet :
Image

Une horloge ARTEMPO :
Image

La Window, d'Alain Silberstein :
Image

Ma préférée : la Star Wheel, par Audemars Piguet :
Image

Et un photomontage d'une montre que j'aimerais bien faire. Le mouvement existe. Faut juste trouver un boîtier qui soit compatible :
Image




================================================
INTRODUCTION
================================================

Il y a environ 5 ans, j'ai essayé de trouver des systèmes d'affichage originaux. J'ai commencé par imaginer une montre avec une seule aiguille. C'est le principe de la Sympathique, d'Audemars Piguet (décidément, eux aussi, il faudrait faire analyser leur urine), et plus récemment, de la Meistersinger.
Image

Je trouvais que c'était pas mal, mais je voulais aller encore plus loin : une montre sans aiguille !

Après quelques nuits de réflexion (c'est en dormant que mon cerveau travaille le mieux. C'est pour ça que je dors au boulot : pour être plus efficace !), la solution m'est apparue : il faut faire tourner le cadran !




================================================
MON PREMIER PROTOTYPE
================================================


Pour vérifier mon idée, j'ai décidé de réaliser un prototype à partir d'une horloge à Quartz (du genre à 2 Euros). Je n'avais hélas pas d'appareil photo numérique à l'époque, et je n'ai donc pas d'images à vous présenter.
J'ai enlevé les aiguilles à la main, puis le cadran (imprimé sur un simple carton). J'ai redessiné sur l'arrière du carton le nouveau cadran, avec les index. Le truc pour lire l'heure, c'est de diviser chaque heure en 5 graduations au lieu de 4.

Sur une montre normale, les 4 graduations entre chaque heure correspondent aux minutes. On a ainsi 1, 2, 3 et 4 minutes, puis la nouvelle heure. Sur ma montre, chaque graduation correspond à 10 minutes. On a ainsi 10, 20, 30, 40 et 50 minutes, puis la nouvelle heure.

Suivant la taille du cadran, on peut subdiviser chaque marque des 10 minutes encore en 2, pour avoir une précision de 5 minutes. Donc, je dessine sur l'arrière du carton les nouvelles graduations. Puis, je replace l'aiguille des heures, et je colle dessus le cadran. Et j'attends....

Et au bout de quelques instants, je me rends compte qu'il y a quelque chose qui cloche : le cadran tourne à l'envers !
Ou plutôt, les indications des heures tournent dans le mauvais sens.

J'avais en effet dessiné les heures dans l'ordre normal : 12 - 1 - 2 - 3 - ...
Mais comme c'est le cadran qui tourne, les heures s'affichent à l'envers : 12 - 11 - 10 - ...

Note : on retrouve ce problème sur l'horloge Artempo présentée plus haut :
Image
On voit bien qu'ils ont été obligés d'inverser les chiffres sur le cadran.

Mon cerveau en ébullition se dit alors : Ca va pas ! La solution, c'est donc d'utiliser un mouvement qui tourne à l'envers, pour que les indications du cadran reprennent le bon sens.

Voilà, mon premier prototype était construit, et je me trouvais donc confronté à un nouveau problème : trouver un mouvement anti-horaire.




================================================
MON SECOND PROTOTYPE
================================================


Au bout de quelques mois, j'avais trouvé la montre anti-horaire. Mais c'était une montre à quartz ! C'était ça ou rien. Et c'était l'occasion de vérifier si mon idée marchait.

Image


C'était aussi l'occasion de voir si la précision de lecture n'était pas trop mauvaise sur une petite montre-bracelet.
En effet, plus la montre est petite, plus les divisions et sub-divisions sont rapprochées. Et donc, moins c'est lisible.

En pratique, c'est tout à fait acceptable. J'arrivais à atteindre une précision de l'ordre de la minute. Ce qui m'a étonné, car je pensais ce ce serait largement pire.

Mais bon, c'était une Quartz ! Et j'aime pas les montres à Quartz. Je n'aime pas non plus les vis hexagonales des Royal Oak, mais ceci est une autre histoire ...


Le principal problème fut le nouveau cadran. Au début, j'ai cherché à le faire fabriquer. Mais à qui s'adresser ? Pour un problème de robinet, c'est le plombier. Pour une carie, c'est un dentiste. Pour tuer quelqu'un, c'est la Mafia. Pour détruire une maison, c'est le FLNC. Mais pour fabriquer un cadran ? En plus, un cadran qui doive être fixé sur l'aiguille (ou l'axe) des heures...

J'ai demandé à des horlogers, à des imprimeurs, mais à chaque fois, j'avais l'impression que je leur demandais quelque chose d'exceptionnel.

En fin de compte, je me suis demandé si je ne pouvais pas le faire tout seul. J'ai dessiné le cadran sur Corel Draw. Puis, j'ai simplement imprimé le résultat sur l'imprimante jet d'encre du boulot, sur du papier standard.
Découpé à la main, j'ai ensuite tout simplement collé ce nouveau cadran sur l'aiguille des heures.
Quand on regarde de près, on voit que ce papier n'est pas vraiment l'idéal (par exemple, les chiffres 7 et 8 ne sont pas parfaits, ainsi que l'index du 7)
Image

Pour le repère, j'ai utilisé un petit morceau de papier autocollant coupé en triangle, et placé sur le bord intérieur du boîtier. J'ai un peu merdé, car la pointe est légèrement de traviole.
Image

Sur cette photo (et sur toutes les autres, vu que la pile est morte ), il est (environ) 6h35. Comme vous pouvez le voir, la précision est de l'ordre de la minute, suivant la position du cadran par rapport au repère fixe.

En fait, le principal problème de précision vient du temps de lecture. Entre le moment où vous regardez la montre et celui où votre cerveau arrive à traduire ce qu'il voit en heure communément compréhensible, il peut parfois s'écouler 1 à 2 minutes, suivant l'état de fatigue ou d'attention du porteur.

Ca me rappelle un épisode de la Quatrième Dimension, si je ne m'abuse. On présente un ordinateur ultra perfectionné, qui connaît toutes les réponses à toutes les questions. Tout le monde est très impressionné. Puis, quelqu'un demande l'heure. Et là, le super ordinateur commence à péter un fusible, car à chaque fois qu'il donne l'heure, elle a déjà changé au moment où il la donne. Il est donc obligé de recommencer. Et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'il grille et se détruise.
Si ce n'était pas dans la Quatrième Dimensions, c'était soit dans "Oui-Oui à la Campagne", soit dans "Les Infirmières Nymphomanes".


Afin de vous montrer, j'ai décidé de prendre en photo cette montre.

Puis, j'ai dé-clipsé le dos de la montre pour photographier le mouvement. Mon couteau Suisse fait très bien l'affaire.

Image

Une fois la prise, j'ai voulu refermer la montre. Pour cela, j'ai utilisé cet outil :
Image

Je sais, c'est pas la méthode officielle, mais en théorie, ça fonctionne.
On place la montre entre les mors de la pince, et on sert.
Image

Bon sang ! censuré de bordel de merde ! Putentrailles ! Cette sa1operie de dos clipsé ne veut pas se reclipser !

Bon, pas de panique. Qu'aurais fait mon professeur d'horlogerie ?

Car il faut que je vous raconte : depuis environ 3 ans, je suis des cours d'horlogerie qui passent à la télévision. Oui, le Prof s'appelle Mac Guyver !

La preuve en images :
Image

Image

Bon, il faudra quand même que je vois ça à tête reposée. J'hésite entre la Super-Glue et le chalumeau. Ou alors, le marteau ! Ou la pince crocodile. Enfin, comme vous le constatez, ce ne sont pas les solutions qui manquent !

Retour à l'histoire ...

Donc, je me suis mis à la recherche d'une montre anti-horaire mécanique.




================================================
LA RECHERCHE D'UNE MONTRE MÉCANIQUE ANTI-HORAIRE
================================================

J'ai cherché partout : Ebay.com, Ebay.de, marchands en France, en Suisse, forums internets, sex shops, ... Rien !

Pendant environ 2 ans, j'ai cherché, sans succès.

La seule chose que j'ai trouvé sur Internet, c'est cette photo d'une montre "Bolshevik", visiblement anti-horaire, vu la disposition des chiffres :
Image

Mais la recherche sur cette montre n'a rien donné de plus.

Je commençais à me dire que je ne trouverai jamais de montre anti-horaire.

Et puis il y a environ 1 mois, je rencontre par hasard dans le métro Bruno Brazil. Après lui avoir raconté mes exploits sexuels avec cette jeune actrice que ma modestie m'interdit de nommer, et comme je n'avais pas grand chose d'autre à lui raconter d'intéressant, je lui parle de ce projet de montre, et de mes recherches infructueuses de cette montre anti-horaire.

Quelle ne fut ma surprise quand, quelques heures plus tard, je reçois un email de Bruno me disant : J'ai trouvé !

Et en effet, il avait trouvé, le bougre ! Voici son email :

========================================
Montre inversée : j'ai trouvé !!

Bruno Brazil (26 Janvier)
to me
-------
En fait, c'est une montre de poche juive avec mouvement Molnija !!

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?Vie ... 4974614649

Pour que tu puisses fabriquer ta montre, tu devras par ailleurs acheter une boîte pour le mvt. Il y en a sur ebay :

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?Vie ... 02934&rd=1

Tu vires le mouvement d'origine, et hop ! T'as une montre inversée ! Et cela, pour quelques dizaines d'euros... Et hop ! V'là le travail !

=========================================

Je me précipite sur Ebay, et je trouve ceci :

Original Russian Molnija "Jewish Star of David Menorah" pocket watch RARE !
( Manufacturer's No 403161060-05 )

This unique watch has special mechanism designed to move hands backwards (anti-clockwise) !!! Excellent and unusual collectible timepiece.

Molnija Watch & Clock Factory is located in Chelyabinsk, industrial center of South Urals Mountain ridge, Russia. It is one of the biggest regions in the mid-Russia known for its talented craftsmen. When you look back to the history of Russia you'll see that Russian Tzars always invited the Ural craftsmen when they wanted to get unique and beautiful things for their palaces or as presents to other countries.

The factory was established on November 17, 1947. At first main products were wristwatches, pocket watches, mechanical table clocks and unique technical clocks for tanks and submarines ordered and paid by Soviet Union Department of Defense. Although Molnija Watch and Clock factory still produces some military stuff (such as aircraft clocks), from the end of 50-s and up to the present time the main product of the factory is mechanical 15 -18 jewels pocket watches "Molnija". Eighty percent (!) of work is done by hand. All parts for pocket watches, except jewels and accessories (chains and packaging) are produced by the factory itself.

Molnija pocket watch can be a nice and inexpensive gift idea for many occasions. We have direct relations with the factory and can assist you in ordering a set of Molnija pocket watches with custom design (your company logo or whatever you may have in mind painted or engraved on dial, back and/or front covers). Please contact us if you will be interested in this opportunity.

This model features:

* 15 ruby jewels mechanical mechanism ( daily winding required )
* Chrome platted case
* Diameter 50 mm, thickness 14 mm, weight is approx 75 gram
* Guaranteed accuracy from - 20 to + 40 s/day
* Min. 39 hours of work after full winding
* Sweep-type hand of second counter
* 1 year manufacturers warranty


The watch is brand new, comes in original box with factory docs in Russian and a chain. User manual in English attached.

We sell only genuine Molnija pocket watches ordered wholesale directly from Molnija WATCH & CLOCK FACTORY in Russia and we support manufacturers warranty for these watches.


Voici les photos de l'annonce :

Image
Image
Image


Le tout pour ... 22,50 £ (soit environ 32,20 Euros) ! Pour fêter ça, et pour être sûr que je ne rêve pas, j'en commande 3 d'un coup ! On se sait jamais ! Si les américains décident de bombarder l'URSS, je n'aurais pas tout perdu !

Une fois mon rythme cardiaque redescendu à 160, je lis attentivement la description.

Mazette ! 50 mm de diamètre ! La précision : à chier !

Mais bon, je m'en fous, j'ai ENFIN ce mouvement anti-horaire.




================================================
LA MONTRE-BRACELET
================================================

Bon, maintenant, regardons un peu la montre-bracelet dans laquelle je vais greffer le mouvement :

Voilà la description :
Russische Neuheit - AVIA CLASSIC II

Die neue AVIA CLASSIC "43mm" verdient wahrhaft den Namen "Fliegeruhr"! Der Durchmesser des gebürsteten Edelstahlgehäuses von 43mm gibt dieser imposanten Uhr mit der kleinen Sekunde bei Position "9", seinen Namen.

Kaliber 3603, Handaufzug, mechanisch, 18 Steine, 41 Stunden Gangreserve, Stoßsicherung, Kleine Sekunde, laut Herstellerangaben (Prägung auf dem Boden) 3 ATM wassergeschützt, weisse Leucht-Zeiger, -Zahlen und -Indexe, Mineralglas. Der verschraubte und kyrillisch/englisch beschriftete Glasboden gibt den Blick auf das aufwändig verzierte (Streiffenschliff und gebläute Schrauben), satiniertes Edelstahlgehäuse, Durchmesser 43mm , Höhe 13mm, limitierte Auflage von nur 200 Stück, einzelnumeriert, nagelneu und ungetragen.

Image
Image


J'utilise www.freetranslation.com d'allemand en Anglais, pour obtenir cette traduction approximative :

The new AVIA CLASSIC "43mm" earns genuine the name "fly dysentery"! The diameter of the brushed Edelstahlgehäuses of 43mm gives this imposing clock with the little second in position "9", its name.

Calibers 3603, hand procession, mechanically, 18 stones, 41 hours gear reserve, push security, little second, according to manufacturer statement (stamp on the ground) 3 water marksmen, white lamp-pointers, -numbers and -indices, mineral glass BREATHE. That screwed and English marked gives look at costly trimmed kyrillisch/glass ground that that (Streiffenschliff and gebläute screws), satiniertes Edelstahlgehäuse, diameter 43mm, height 13mm, limited levy of only 200 pieces, einzelnumeriert, brand-new and unworn.

J'aime beaucoup la "Fly dysentery". Sinon, c'est du mouvement manuel, 18 rubis, 41 heures de réserve de marche, résistance 3 Atm (résiste juste à quelques gouttes d'eau). Édition limitée à 200 pièces (on y croit !).


Malgré l'assurance de Bruno, je ne suis pas convaincu que les 2 montres utilisent le même mouvement. L'une fait 50 mm, et l'autre 43 !

Je décide donc d'attendre de recevoir les 3 montres de poche, pour mesurer le mouvement, et pour le comparer avec les photos de celui de la montre-bracelet.


================================================
LA MONTRE DE POCHE MOLNIJA
================================================

Environ une semaine plus tard, je reçois mon paquet. J'ouvre, aussi excité que quand j'ai dégrafé le soutien-gorge de la demoiselle dont je parlais plus haut.

Je prends mon pied à coulisse. Le mouvement fait 36 mm. Et il correspond à la photo du mouvement de la montre-bracelet.

Je me lance donc ! J'achète une montre qui servira de réceptacle au mouvement anti-horaire. En attendant de le recevoir, je vais commencer à démonter le mouvement de la montre de poche.

C'est partit mon kiki !

Un coup de couteau Suisse pour déclipser le fond de la montre. Comme je ne compte pas la remonter, je peux laisser ma pince crocodile dans la boîte à outils.

Je dévisse les 2 vis qui retiennent le mouvement dans la boîte.

Puis, j'enlève la tige de remontoir.
Image

Bon, je sais, sur la photo, le mouvement est déjà extrait du boîtier. C'est parce que mon second professeur est Gérard MAJAX !

Mais problème ! Une fois la tige et les 2 vis enlevées, le mouvement ne veut toujours pas sortir ! Il semble que le cadran bloque.
La solution, c'est donc de passer par l'autre coté, c'est à dire ôter la lunette de devant. Encore un coup de couteau suisse, et c'est fait. Le mouvement s'extrait effectivement par l'avant.

Voilà, le mouvement a été extrait, et, aussi étrange que cela puisse vous paraître, je n'ai rien cassé !

Coté mouvement :
Image

Et coté cadran :
Image

Il faut maintenant enlever les aiguilles des minutes et des secondes.

Pour une fois, je vais prendre l'outil idoine (j'aime beaucoup ce mot, et je trouve qu'on ne l'emploie pas assez dans les journaux comme Le Monde, Libération, Playboy, Pif Gadget). j'ai nommé : l'ôte-aiguilles.
[img]http://zorigami.free.fr/Photos/Projet_montre/ote_aiguilles.jpg"

Cela ne pose pas de problème particuliers.

Image

Image

Voilà, on a maintenant le cadran nu.
Image

Vu de 3/4, on distingue l'axe des minutes, en acier gris, qui dépasse de l'axe des heures, en laiton (couleur dorée) :
Image

Sur une autre photo, en gros plan, c'est encore plus visible :
Image

Et en super zoom gros plan :
Image

On peut donc séparer le cadran du mouvement. Il est maintenu par 2 toutes petites vis sur la tranche du mouvement. Heureusement, là aussi, j'ai les outils idoines (je n'ai pas souvent l'occasion d'utiliser ce mot, donc je vais le rentabiliser) : des tournevis d'horlogers BERGEON (eux aussi, au prix qu'ils m'ont coûtés, j'ai intérêt à les utiliser pour les rentabiliser).
Image

Surtout, ne pas commettre l'erreur de dévisser complètement les 2 petites vis, au risque qu'elles tombent. Il faut juste tourner quelques tours, pour qu'elles n'appuient plus sur les pieds du cadran.
Ensuite, on peut enlever délicatement le cadran.

Image

Bon, examinons avec attention le mouvement :
Image


Mais avant de continuer, faisons une petite pose pour faire le point.

Vous vous demandez peut-être pourquoi je veux absolument enlever le cadran, et pourquoi je vous parle tant des axes des aiguilles.

La réponse se trouve dans une photo de mon second prototype :
Image

Le cadran est collé sur l'aiguille des heures. Or l'axe des minutes ressort, et cela m'a obligé à faire cette découpe dans le cadran.

S'il n'y avait pas eu l'axe, ou s'il n'avait pas été aussi haut, j'aurais peut-être pu arriver à ça (image retouchée, comme au bon vieux temps de Staline) :
Image

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi, je préfère.

Donc, l'objectif, c'est de découper tout ce qui dépasse.

Pour cela, il faut enlever la roue des heures. L'espèce de disque tordu qui est dessus sert à maintenir cette roue, quand le cadran appuie dessus.
Image

Voilà, ensuite, la roue des heures.
Image

Pour arriver à ça :
Image

En vue de profil, c'est assez impressionnant !
Image

Mais comment réduire la hauteur de l'axe des minutes dans les règles de l'Art ?

Facile ! Avec ça :
Image

Mais avant, il faut protéger le mouvement des poussières et autres microscopiques limaille de fer. La solution, là encore, fait appel à la mémoire du grand Louis-Maurice Breguet. C'était le petit frère de Louis-Abraham Breguet. Celui qui a terminé sa vie en prison pour proxénétisme !

Image

Et oui ! Trois morceaux de ruban adhésif (il paraît qu'on n'a plus le droit d'appeler ça du Scotch !)

Ensuite, on place le mouvement dans un étau :
Image

Et on retient sa respiration ...
.
.
.
.
.
.

Image

J'espère que vous vous rendez compte de la difficulté : Tenir l'appareil photo d'une main, la mini-perceuse de l'autre, sans faire de connerie !

Bon, je pose l'APN, et je rabote l'axe. Des gerbes d'étincelles illuminent ma cuisine ! En comparaison, le feu d'artifices du 14 Juillet, c'est rien à coté.

Toutes les 5 secondes, je regarde où j'en suis. Au bout de 5 ou 6 manipulations répétées, j'arrive enfin à ça :
Image


Voilà ! ça devrait aller !

Passons maintenant à la montre-bracelet.



================================================
LA MONTRE BRACELET MOLNIJA
================================================

Car entre-temps, la montre bracelet est arrivée ! Sauf que ce n'est pas la même que celle présentée en photo plus haut. En effet, entre temps, la montre que j'avais vue n'était plus disponible. Pas grave, car on trouve assez facilement des montres-bracelets Molnija.

La voici de face :
Image

Et de dos :
Image

Bon, c'est bien beau, mais cette montre va elle aussi passer à la casserole !

Première étape : dévisser le fond.

L'outil idoine :
Image


Non, je déconne. Enfin.... Si j'arrive pas avec l'autre outil, le vrai, peut-être que je pourrais utiliser le marteau.

On va voir ....


Donc, l'outil idoine, c'est celui là :
Image

Mais comment donc les grands horlogers de ce monde utilisent-ils cet outil ? De nombreux livres ont été écrits à ce sujet, mais pour résumer, ça marche comme ça :

Image

Image

Et voilà le travail !

Image


On va s'arrêter quelques instants dans cet exposé pour étudier de plus près les différences entre les 2 mouvements :

Image

Au premier abord, ils sont identiques. Mais à y regarder de plus près, on constate quelques différences.

Image

En fait, le sens de remontage des 2 montres est inversé. Il est inversé, car le ressort du barillet est monté à l'envers. Ensuite, les autres rouages ne changent pas.


================================================
INTERLUDE : LES ROUAGES D'UNE MONTRE
================================================

Juste pour rendre ce message un peu plus intéressant, et afin de vous donner quelque chose à raconter lors de votre prochain dîner horloger, je vais vous expliquer les différents rouages qui composent une montre.

Dans un mouvement de montre standard, on trouve les éléments suivants qui composent la chaîne qui va du barillet au balancier :

1 - le Barillet (qui stocke et fournit l'énergie)
2 - le Mobile de Centre (composé du Pignon et de la Roue de Centre. Comme son nom l'indique, elle se trouve au centre de la montre, et elle est fixée à l'axe de la roue des minutes. Elle fait un tour en 60 minutes).
3 - le Mobile Moyenne (composé du Pignon et de la Roue Moyenne)
4 - le Mobile de Seconde (composé du Pignon et de la Roue de Seconde)
5 - le Mobile d'Échappement (composé du Pignon et de la Roue d'Échappement)
6 - l'Ancre
7 - le Balancier-Spiral (qui sert à réguler la montre)

En pratique, et en photo, ça donne ça :
Image
Note : sur la photo, je n'ai pas dessiné le cercle de la roue d'échappement. Les plus intelligents d'entre vous arriveront à trouver où elle est censée se trouver. Pour les autres, ce sera l'occasion de réfléchir un peu.

On voit que sur ces 7 éléments, ceux qui déterminent le sens de rotation des aiguilles sont le Barillet (ou plutôt le sens du ressort qui est dedans), la roue d'Échappement et l'Ancre.

Note ; un grand merci au livre "Théorie d'Horlogerie", édité par la Fédération des Écoles Techniques, qui est une Bible pour tout ce qui concerne l'horlogerie.

En fait, comme on souhaite uniquement inverser le sens de rotation, il suffit en théorie de retourner ces 3 pièces. En pratique, j'imagine que c'est ce qu'ils doivent faire. Ils prennent les mêmes axes, les mêmes roues et ancres, sauf qu'ils les chassent à l'envers. Et pour le ressort du barillet, ils le retournent. Il faut aussi retourner le cliquet-ressort qui empêche le barillet de tourner dans le mauvais sens.

Sur la photo suivante, les 2 flèches en jaune montrent les 2 cliquets-ressorts.
Image

Bon, maintenant, entre la théorie, la pratique telle que je l'imagine, et la pratique telle qu'elle doit être dans la réalité, il y a peut-être un fossé.

J'ai un doute sur le Balancier-Spiral. Le sens du spiral-fin peut-il avoir une influence ? Logiquement, non. Ca demande confirmation auprès de vrais horlogers.
Bon, je vais prendre les 2 mouvements, ma loupe 10x, et je m'en vais vérifier.


Voilà, je viens de passer 10 minutes à examiner les 2 mouvements à la loupe. Alors, je confirme que l'Ancre et la Roue d'Échappement sont inversées. Et le ressort fin est le même sur les 2 mouvements (il tourne dans le même sens).


Bon, maintenant, vous allez me dire : Mais si c'est si facile, pourquoi tu l'as pas fait toi-même, gros malin ?

D'abord, je ne suis pas gros, je suis très légèrement en surcharge pondérale. Ensuite, ... ben je ne pense pas que ce soit super facile de déchasser une roue de son axe, puis de la rechasser, le tout sans fausser l'axe, ou niquer une dent, ou toute autre péripétie.

Donc, je vais gentiment remercier la marque Molnija qui fait cela très bien, et, je le répète, pour pas cher du tout !

Ce petit interlude terminé (enfin, il y aurait BEAUCOUP à dire et à expliquer, mais ce n'est pas l'objet de cet article), retournons à notre montre.


================================================
RETOUR SUR LA MONTRE-BRACELET
================================================

En attendant d'aller chez un horloger pour qu'il sorte le mouvement (ce que je dois faire aujourd'hui), je me suis amusé avec mon programme de retouche d'image à jouer un peu avec les 2 mouvements. Ca donne ça :

Image

Image

Image

Image

Au fait, une petite photo de mon studio photographique professionnel !

Image

Le miroir permet de limiter les ombres, et d'augmenter la luminosité, donc la profondeur de champ, d'où moins de flou.


Bon, voilà, je reviens de l'horloger. En fait, j'avais tort ! Ce n'était pas besoin de démonter la lunette pour sortir le mouvement par l'avant. Le problème, c'est que je ne sais absolument pas comment il a fait.
Je lui ai donné ma montre, en lui demandant de bien vouloir sortir le mouvement. J'ai bien senti à son regard et au silence qui a suivi ma demande qu'il a dû me prendre pour un fou. Mais bon, l'avantage, quand les gens vous prennent pour un fou, c'est qu'ils n'osent pas trop dire non.
Donc, il prend la montre, se retourne vers son établi. Pendant environ 30 secondes, je le vois de dos à faire je-ne-sais-quoi. Puis, il se retourne, en me tendant le mouvement d'une main, et le boîtier de l'autre, et il me dit "C'est ça que vos vouliez" ?
Visiblement, il n'a pas démonté la lunette. Je lui demande alors comment il a fait. Il me répond qu'il y avait une petite languette qui bloquait le mouvement, et qu'il a appuyé dessus.
Ma demande l'ayant intrigué, il me demande ce que je souhaite faire. Je lui explique donc succinctement. Ca a l'air de l'intéresser et de l'amuser. Il me demande de revenir le voir une fois le projet terminé. Comme il a été très gentil, et très efficace, ce sera avec plaisir que j'y retournerais.

Une fois rentré à la maison, je ressors l'appareil photo et la loupe. Je cherche la fameuse languette, sur le mouvement et dans le boîtier, mais rien ne ressemble à ça. Bon, je ne vais pas essayer de remettre le mouvement maintenant, juste pour comprendre. Je n'ai pas envie de me retrouver coincé !


Ce qui est bien, quand on a une passion qui n'est pas un métier, c'est qu'on peut prendre son temps. J'en profite donc pour étudier, pour analyser, et surtout pour apprendre. Le livre "Théorie d'Horlogerie" est pour cela une mine d'information. C'est comme un Asterix : à chaque fois qu'on le relit, on découvre quelque chose qu'on avait pas vu la fois d'avant.

C'est en comparant le mouvement avec les dessins du livre que je me suis ainsi rendu compte qu'il y avait d'autres pièces qui entraient en jeu dans l'inversion du sens du mouvement.

En plus du barillet, avec son ressort inversé, du cliquet-ressort qui l'empêche de tourner dans le mauvais sens, de la roue d'échappement et de l'ancre, il y a aussi, coté cadran, le pignon de remontoir et le pignon coulant.

Ces 2 pièces, qui sont sur l'axe de la tige de remontoir, servent à remonter la montre, et à la mettre à l'heure. Sous savez tous que quand on remonte une montre, suivant le sens dans lequel on tourne la couronne, soit ça remonte le ressort de barillet, soit ça ne fait rien. Ou plutôt, ça fait tikitikitikitikiti. Et bien c'est le système de liaison entre ces 2 pièces qui font que dans un sens, le pignon coulant est débrayé (il doit y avoir un terme plus ... horloger, mais je ne le connais pas).

Or, en remontant la montre de poche (celle avec le mouvement inversé, pour ceux du fond qui ne suivent pas), j'avais remarqué que justement, le sens de remontage était inversé par rapport à la normale. Et j'avais aussi vérifié que sur la montre bracelet, le remontage se faisait dans le sens normal.

Donc, ces 2 pièces devaient forcément être inversées.


Et c'est à ce moment là que j'ai eu une illumination !



================================================
L'ILLUMINATION !
================================================

Jusqu'à présent, je pensais simplement intervertir les 2 mouvements. Facile ! on déboîte les 2 mouvements, et on les remboîte. Facile ! Trop facile, même !

Comme disait le général Custer, "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloirrrgghhhhhhhhhhh".

Résumons : Entre les 2 mouvements, il n'y a que 6 pièces de différence. De plus, le mouvement de la montre-bracelet est beaucoup plus joli et mieux fini que celui de la montre de poche. Le mouvement normal a 18 rubis celui anti-horaire n'en a que 15.

La solution est évidente ! Pourquoi ne pas intervertir les 6 pièces ? Comme ça, je garde le mouvement de la montre-bracelet, mais je le transforme en mouvement anti-horaire.

C'est sûr, c'est plus délicat. Mais bon, j'ai 2 autres mouvements anti-horaire en réserve, au cas où une grosse katastrof arriverait.
En plus, j'ai suivi le cours horloger de TimeZone (niveau 1), donc j'ai une petite expérience, et surtout, surtout, j'ai les bons outils !
Non, je ne parle pas de la pince, ni du fil de fer, ni du marteau, ni de la mini-perceuse, ni de la colle Super-Glue.
Non, je parle de vrais tourne-vis, d'un porte-mouvement, de 2 loupes 4x et 10x, ...
Et le principal, c'est le livre "Théorie d'Horlogerie" (bon sang ! si c'est pas de la pub, ça !)

Voyons comment je vais procéder :

Je vais démonter les 2 mouvements quasiment en parallèle, en gardant bien les pièces séparées, pour ne pas les mélanger involontairement.
Donc, le mouvement anti-horaire sera à gauche, et l'autre à droite.

Ca va ressembler à une greffe d'organes. Sans le sang qui gicle, sans la jolie infirmière qui vient éponger le front, et, hélas, sans le salaire du chirurgien !


================================================
AU BLOC OPÉRATOIRE
================================================

On va commencer par enlever les aiguilles et le cadran de la montre normale. Comme je l'ai déjà expliqué pour l'autre montre, je vous mets juste des petites photos, pour que vous ne soyez pas au bord de la nausée.

Image

Image

On a donc le mouvement, coté pile et coté face :
Image

Pour le cadran, c'est les petites vis sur le coté du mouvement. Rien de nouveau. Je passe à la suite.

Donc, il faut que je démonte les 2 mouvements, pour extraire les 6 pièces suivantes :
1 - Le Barillet
2 - Le Cliquet-ressort
3 - La roue d'échappement
4 - L'Ancre
5 - Le Pignon de Remontoir
6 - Le Pignon Coulant

Comment procéder le plus intelligemment possible ?

En fait, les pièces vont par pair :
- Le barillet et le cliquet ressort
- La roue d'échappement et l'Ancre
- Les pignons de remontoir et coulant.

Et pour regrouper encore, on a les 4 premières pièces qui peuvent s'enlever coté ponts, et les 2 dernières coté cadran.

Du point de vue difficulté, il ne devrait pas y en avoir trop.

Comme il faut bien commencer par quelque chose, je vais choisir la roue d'échappement et l'Ancre. Pour cela, il faut enlever le Coq (ou pont de balancier), et le pont d'échappement.

Note : sur les photos, ce n'est pas toujours très cohérent, car pour certaines opérations, j'ai pris les photos sur l'un ou sur l'autre mouvement.

Image

Puis, on glisse un petit tournevis, ou une pince pour soulever le pont.
Image

Ensuite, même opération avec le Coq, ou pont de balancier. Le Balancier est fixé dessus, et quand on soulève le pont, il vient avec.
Image

En dessous, on commence à y voir plus clair. L'Ancre et la Roue d'Échappement sont maintenant bien visibles. Mais pas accessibles pour autant. L'Ancre est maintenue par le Pont d'Ancre, qui s'enlève en devissant les 2 vis.

Image

Image

L'ancre est libre. La roue d'échappement peut être enlevée sans encombre.
Image

Image

Voilà, la place est libre !
Image

Voilà, l'Ancre et la Roue d'Échappement du mouvement anti-horaire sont extraites. On procède de la même façon pour le mouvement normal.

On peut enfin comparer les pièces 2 à 2 :
Image

J'avais deviné juste. Par contre, je pense qu'il est illusoire de vouloir prendre une ancre et une roue à colonne, et de les inverser. C'est voué à l'échec !

Bon, juste pour information, une photo du démontage de l'ancre et de la roue d'échappement du mouvement normal :

Image

Mais il est déjà Midi. Une petite pause s'impose. Je me suis réveillé à 3 heures du matin, pour avoir le temps de faire mon petit Jogging quotidien (oh, pas grand chose. 20 kilomètres, histoire de ne pas trop forcer sur mes petits muscles).

Donc, le Panthéon Horloger attendra que je termine de manger. En attendant, je place les 2 mouvements sous cloche. Histoire de les protéger des miasmes microbiens !
Image

...

...

...

De retour du repas, je remonte ensuite les 2 pièces sur les 2 mouvements, en les inversant. Rien de très intéressant à dire, si ce n'est que j'ai remarqué que je m'étais trompé dans l'ordre de démontage des pièces. Au lieu de commencer par le pont d'échappement, j'ai l'impression qu'il vaut mieux commencer par le pont de balancier (ou coq).



=================================================================================================
FIN DE LA PREMIERE PARTIE
================================================================================================
Avatar de l’utilisateur
origami
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 288

Publicité

Mais je rêve !

Messagepar Jeff le 02 Juil 2005, 00:05

AAAAAAAAAh j'y crois pas !

Ca fait belle lurette que je cherche un mouvement anti horrair et ce soir...paf...je tombe sur ton post. Pinaise je vais pas dormir de la nuit.
J'avais meme dans l'idée d'en faire faire un mais a quel prix. Je n'osais même pas me renseigner.
Bon faut que j'en trouve un.

En tout cas pour le reste j'ai appris des choses :)
Avec des tofs en plus

Merci.
Avatar de l’utilisateur
Jeff
Débutant
Débutant
 
Messages: 8

Messagepar fgiannotta le 10 Jan 2007, 15:08

Il y a un modèle Juvenia qui a fait une montre indiquant l'heure à l'envers si ça vous intéresse!!!!

Saluti
Avatar de l’utilisateur
fgiannotta
Débutant
Débutant
 
Messages: 16

Messagepar Roléga le 03 Sep 2007, 18:50

Est ce Toi sur Chronomania ? "Les humeurs d'Origami"

En tout cas :bienvenue: et :merci: pour ce magistral cours d'horlogerie
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème
Avatar de l’utilisateur
Roléga
VIP
VIP
 
Messages: 12091
Localisation: GABU ZOMEU là ou il faut pomper

Messagepar origami le 16 Sep 2007, 13:37

Roléga a écrit:Est ce Toi sur Chronomania ? "Les humeurs d'Origami"


Et oui, le seul, l'unique, le merveilleux, le toujours modeste : en un mot comme en cent : origami !
Avatar de l’utilisateur
origami
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 288

Messagepar osswald le 18 Jan 2008, 21:44

fantastique :o
Avatar de l’utilisateur
osswald
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 231
Localisation: Gap

Re: Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar Olivier le 04 Juin 2008, 21:13

Super intéressant, et avec humour, du grand art, merci (je me jette sur la suite).
Avatar de l’utilisateur
Olivier
Débutant
Débutant
 
Messages: 38
Localisation: 77

Re: Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar Sandec le 22 Juin 2008, 20:26

J'ai encore relu aujourd'hui les 2 parties de "Ma montre sans aiguille", et je me délecte toujours autant à chaque lecture :tesgenial:
J'en ai parlé à mon frère qui m'a demandé de lui envoyer le lien pour les lire.
As-tu déjà pensé à écrire un livre sur tes expériences horlogères :?: Bon, tu me diras qu'il existe déjà beaucoup d'ouvrages traitant de la théorie comme de la pratique, mais avec un tel sens de l'humour, certainement pas :lol: J'ai demandé en cadeau de départ le livre "théorie d'horlogerie". Il est certes très intéressant; mais j'avoue que la lecture de tes posts a ce gros plus qui est de me faire sourire toutes les 2 lignes :D
En plus, on en apprend énormément sur le fonctionnement d'une montre mécanique, tes photos sont très nettes et les légendes complètes (au fait, c'est qui ce robert :?: :clin: ).
Alors à quand un ouvrage "l'horlogerie pour les Nuls" rédigé par tes soins et édité pour le grand public? :wink: Vu le succès planétaire que ça ne manquera pas de rencontrer, je te proposerai même de te le traduire en anglais [8]

PS: j'ai pensé faire un post du même genre dans le forum "tout ce qui n'est pas horloger" qui s'intitulerait "mon saut à l'élastique sans élastique" pour compléter le dernier sondage, mais j'ai peur que la fin ne soit trop sanglante :lol:
Avatar de l’utilisateur
Sandec
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 239

Re: Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar Ducat le 09 Juil 2008, 10:52

la montre sans aiguilles....

Sujet passionnant mais commercialement très risqué! On se souvient de la Chromachron, ou quelque choses comme ça - la mèmoire flanche -, qui s'était assez bien vendue, mais au prix de couteuses pub pleine page dans la Suisse ou la Tribune.

C'était, il me semble, il y a une quinzaine d'années, idée et ou fabrication provenaient de Suisse allemande.

Vendue à tarif raisonnable, cette montre peut constituer un petit collector, compte tenu de la rareté de ce type de réalisation.

Si par hasard je retrouve cette pub, promis je la publie sur le forum... A moins que certains forumeurs l'aient aussi.

J'ai personnellement breveté un système d'affichache digital pour les heures et a coïncidence type Vernier pour les minutes qui a pour caractéristique essentielle de n'utiliser, pour ces deux fonctions que la roue des heures.

D'où des réalisations très minces.

Dés qu'un peu plus de temps, promis, quelques photos des protos.
Avatar de l’utilisateur
Ducat
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 455
Localisation: Région genevoise

Re: Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar hl9000 le 18 Aoû 2008, 17:56

Fantastique post ! :merci: Merci encore Origami

Si j'ajoute un petit post, c'est juste pour ramener le sujet en tête de tableau : terrible !
Puis en prime, une petite photo du Chromachron :
Image
Festina Lente (devise d'Auguste)
Avatar de l’utilisateur
hl9000
VIP
VIP
 
Messages: 7605
Localisation: Paris

Re: Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar Wolfman le 09 Déc 2008, 21:01

Enorme ce post, et giga intéressant de surcroit !
Avatar de l’utilisateur
Wolfman
Débutant
Débutant
 
Messages: 5

Re: Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar goudale80 le 20 Fév 2011, 13:33

Je découvre ce forum; pas de souci, je vais y être fidèle ! Très bel article qui est pour moi le vrai reflet d'une passion. La démarche est tres intéressante et le style hyper agréable, j'adore ! je me précipite sur la partie 2
Avatar de l’utilisateur
goudale80
Débutant
Débutant
 
Messages: 22

Re: Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar trinity le 01 Juil 2011, 08:57

Super article ! en plus les photos montages sont maîtrisées, ainsi que les prises de vue, ce qui fait que l'article est très agréable a lire.

J'aime beaucoup moi aussi les nouveaux concepts d'affichage, je trouve ca très ingenieux et très artistique.
Sur Fubiz, j'ai trouvé un concept interressant de montre sans aiguilles, la Eyes of the storm, par le designer Yiran Qian. Même si je préfère le design des montres plus traditionnelles, j'aime assez l'idée.

bonne continuation !
Avatar de l’utilisateur
trinity
Débutant
Débutant
 
Messages: 4
Localisation: Paris

Re: Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar Jonathan BO le 09 Juil 2014, 20:33

Bonsoir,

Avec un peu de retard ... Un peu comme une mauvaise montre ... Très bel article, moi qui suis vraiment un bleu, je me suis surpris à rechercher sur internet le mouvement et pourquoi l'ancre etc ...
Et la dose d'humour qui ajoute à la facilité de lecture !
Merci !
Avatar de l’utilisateur
Jonathan BO
Débutant
Débutant
 
Messages: 4
Localisation: Lyon

Re: Ma montre sans aiguille - 1ere partie

Messagepar mxrider le 06 Oct 2016, 09:42

En plus d'etre super interressant ce post est pleins d'humour!!!
Bravo bonne continuation, j'adore!
Avatar de l’utilisateur
mxrider
Débutant
Débutant
 
Messages: 17


Retourner vers Les messages classés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron