Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Une Marque, une histoire : EBERHARD

Les incontournables des post horlogers, les messages sur l'horlogerie à ne pas perdre

Modérateurs: magellan, M.A.S.O, fabala, hl9000

Une Marque, une histoire : EBERHARD

Messagepar hl9000 le 13 Jan 2009, 15:47

Image
A l'instar de son père, Georges-Emile Eberhard, né en 1865 à Saint-Imier, est horloger par passion. Après son apprentissage, il se rend à la Chaud-de-Fonds où il créée son propre atelier d'horlogerie en 1887. On s'arrache immédiatement ses montres. Eberhard décide donc de vite laisser à d'autres l'établi pour aller vanter et vendre en personne dans les pays voisins ses produits. En 1906, Eberhard prend possession de nouveaux ateliers beaucoup plus grands dans la métropole du Jura. On y fabriquera, décide le créateur de la firme, essentiellement des montres de précision, une décision fêtée avec un nouveau chronographe de gousset.
Image
En 1919, ses fils Georges et Maurice reprennent le gouvernail. Ils présentent la même année le premier chronographe pour le poignet. Ce modèle à poussoir devient vite, dans les Années Folles, le modèle phare de la marque en plein essor. En 1930, Eberhard and Co. présente sa première montre-bracelet à remontoir automatique. En 1935, la marque commercialise son premier chronographe à deux poussoirs, qui permet des mesures par addition. Elle présente en 1939 un chronographe des superlatifs, un modèle à rattrapante avec compteur à 12 heures. Dans les années 1940, le calibre à 16 lignes Eberhard 1600 jouit d'une grande popularité. Il émane d'une ébauche Valjoux. La particularité des montres-bracelets qui en sont équipées est que le poussoir de chronographe se bloque ou se débloque à l'aide d'une petite glissoire placée à 4 heures. Ce modèle est aussi disponible ave un mécanisme à aiguille trainante.
Image
A partir de 1942, Maurice Eberhard est le seul propriétaire de l'entreprise. En 1962, sa fille se tue dans un accident et il décide de se retirer des affaires. Eberhard and Co. passe alors aux mains d'étrangers.
ImageImageImage
Image

Source : Montres-Bracelets - Editions Place des Victoires
Inspiration : Roléga :coucou:
Festina Lente (devise d'Auguste)
Avatar de l’utilisateur
hl9000
VIP
VIP
 
Messages: 7605
Localisation: Paris

Publicité

Re: Une Marque, une histoire : EBERHARD

Messagepar calibre101 le 13 Jan 2009, 16:02

Ah ben quand même, c'est enfin reparti... !!!
c'est fini les fêtes et faut se remettre au boulot hein !!! :grumble:

Merci de ce tuto même si il est bien court par rapport à ce que tu nous avais habitués... :lol:
Suis de la yote, donc râleur...
:oops:


Arvi pa
Ne le dites pas, faites-le !!!
Arvi pa.
Avatar de l’utilisateur
calibre101
VIP
VIP
 
Messages: 2268
Localisation: Dans la Yaute.

Re: Une Marque, une histoire : EBERHARD

Messagepar hl9000 le 13 Jan 2009, 16:15

calibre101 a écrit:même si il est bien court par rapport à ce que tu nous avais habitués...

Je me contente de recopier l'article du libre "Montres-Bracelets" pour faire partager un peu avec le forum, mais je ne crée rien ; c'est Dakar75 qui fait de très longs tutos formidables !!
Ou alors tu compares à mes délires psychédéliques comme "les complications commencent".

Nota : j'ai un tout petit appartement à Saint Gervais, 74... donc techniquement, je suis aussi de la yote !
:grumble:
Festina Lente (devise d'Auguste)
Avatar de l’utilisateur
hl9000
VIP
VIP
 
Messages: 7605
Localisation: Paris


Retourner vers Les messages classés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité