Page 1 sur 1

Dédicaces sur fond de nos montres :des histoires,des trésors

MessagePosté: 25 Jan 2014, 22:11
par Coligny
Bonjour à tous,

Je suis actuellement en train de remettre en état une seamaster années 50/60

Une montre, quand elle commence à avoir un âge respectable, c’est d’abord une histoire officielle par exemple quand celle-ci est héritée du grand-père ou de l’arrière grand-père, mais c’est aussi une histoire officieuse. En effet, lors du démontage, je me suis aperçu que sur le fond, à l'intérieur, avec les inscriptions officielles, on pouvait lire aussi des "dédicaces" faites à main levée et que l'on ne peut voir qu'avec un grossissement conséquent ; en clair, au *2, il est presque impossible de les distinguer et j’ai dû utiliser la loupe binoculaire de mon fils, avec un grossissement supérieur à 10*

Sur l'intérieur du fond de ma seamaster, voilà ce qui est gravé à main levée et que j’ai pu lire :

190K
289K
987K
OIR(?)1D64(?)
CR(?)1780(?)

Aussi, sur le pourtour de la partie extérieure du fond, j'ai relevé le numéro suivant : R29181R4(?)5-62

Mes questions :
1. Est ce qu'il courant pour un horloger qui fait la maintenance d'une montre de laisser son "empreinte" sur le fond ou ailleurs mais toujours à l'abri du regard du client néophyte ?
2. Existe-t-il une règle de codification, nationale ou internationale, qui permettrait d'identifier les horlogers dans les mains desquels nos montres sont passées et "d'authentifier" le parcours de ces dernières ?

Merci !

Cordialement

Coligny

Légende : j’ai mis un « ? » à la suite de la lettre ou du chiffre quand j’ai un doute sur ce chiffre ou cette lettre.

Re: Dédicaces sur fond de nos montres :des histoires,des tré

MessagePosté: 25 Jan 2014, 22:52
par caput
L'usage veut ou voulait que a l'occasion d'une révision l'horloger inscrive sa marque et le mois et année.
Il a ou avait devoir de garantir son travail pendant une année.
Mais cette pratique est peut être d'un autre âge ?
Les relations entre clients et praticiens étaient honnête et plus confiant que de nos jours.