Horlogerie-Suisse     Photos de Montres     Marques     Théorie d'horlogerie     HorloMag     Emplois     Complications     Echappement 

  • Publicité

Affutage de brucelles

On parle technique horlogère. Que huiler, comment fonctionne un mouvement, rhabillage horloger etc....

Modérateurs: fabala, M.A.S.O, magellan

RÈGLES DU FORUM, À LIRE IMPÉRATIVEMENT AVANT LE 1ER POST

Affutage de brucelles

Messagepar Suliac le 29 Oct 2014, 23:20

Bonjour à tous,

J'ai ce sujet qui me trotte dans la tête depuis un petit moment, au moins depuis que j'essaie de trouver une méthode satisfaisante pour affuter mes brucelles. J'arrive aujourd'hui à quelque chose qui me convient (et que j'ai même du plaisir à faire), et je souhaite le partager ici avec vous.

Quand j'étais à l'école, c'est un truc que je n'ai jamais aimé faire, d'une part parce qu'on n'a jamais pris le temps d'apprendre à le faire, d'autre part parce que quand arrive le moment de devoir les refaire, on n'a pas le temps, on fait rapidement quelque chose sur un coin d'établi et ce n'est jamais satisfaisant (pour ma part). Quand j'étais chez Tag (quand ça existait encore!), on pouvait retoucher nos brucelles, mais je ne me suis jamais senti à l'aise pour le faire; quand mes brucelles commençaient à craindre vraiment, j'en prenais des neuves :lol: .

Ça fait maintenant un peu plus d'un an que je n'ai plus vu de brucelles neuves. Et c'est grâce à ça que je suis arrivé à cette méthode.

Elle peut être utile pour affuter des brucelles:

- neuves ou en bon état, mais pas adaptées au travail à faire (typiquement, trop grosses);

Image

- tombées par terre, parce que ça arrive (et ça fait pleurer), ou déformées suite à un travail;

Image

- achetées d'occasion, parce que c'est souvent moins cher mais pas en bon état (ici avant/après);

Image

- en laiton, maillechort ou acier, la matière ne change pas la méthode.

Mise à part la loupe bino (facultative), le matériel nécessaire est assez simple et accessible. Il s'agit de limes de différentes tailles, de pinces et d'un étau. Un peu de matériel s'ajoute en cours de sujet, mais rien d'incroyable.

Image

Dans le cas de brucelles tombées ou franchement déformées, il faut commencer par essayer de les détordre, au mieux, avec les pinces. J'utilise souvent des pinces comme on peut voir sur les photos, mais on peut utiliser ce qu'on veut, voire même d'autres brucelles.

Image

On peut ensuite réaliser dès maintenant une étape que j'ai découverte il y a peu, qui consiste à écarter plus ou moins les deux bras des brucelles, pour modifier leur résistance. J'utilise quasi exclusivement des brucelles laiton Horotec (notamment parce que c'est ce qui était dispo chez Tag), et d'origine, elles sont assez "molles", et presque fermées. Ça ne m'avait jamais posé de problème jusque là, mais depuis qu'on m'a montré ça et que j'ai écarté les deux bras, je les trouve encore plus agréables. Elles tiennent mieux en main et "répondent" mieux.

Image

Pour écarter, on peut simplement tirer sur les deux bras, ou glisser une buchette qu'on enfonce entre eux en forçant. Il faut veiller à rester dans le domaine élastique, et dans ce cas, la manip' est réversible.

Image

On attaque ensuite la partie sérieuse du travail. La première étape associe plusieurs actions, à combiner en vue d'obtenir des brucelles qui ferment de façon nette et jusqu'au bout, même lorsqu'on leur applique une pression.

J'utilise une plaquette de verre sur laquelle j'ai collé, de chaque coté, un abrasif (20 microns) autocollant (type 3M). Je pince (légèrement) cette plaquette avec les brucelles et je fais des va-et-vient dans le sens de la longueur. De cette façon, on limite pas mal le risque d'arrondir l'intérieur des brucelles. Si on n'a pas de plaquette en verre, on peut prendre autre chose, et si on n'a pas d'abrasif autocollant, on peut remplacer le tout par une lime.

Image

Quelques gestes suffisent! A ce stade, le but n'est pas de refaire l'intérieur, mais de se faire une idée de sa géométrie. En fonction de ça, on va plus ou moins cintrer l'extrémité des brucelles. Pour cela j'utilise un puck de hockey. Si besoin, on peut dégrossir la suite du travail en cintrant aussi les extrémités vers la gauche ou vers la droite, indépendamment l'une de l'autre, pour que les deux arrivent plus ou moins en face. J'écris "plus ou moins" parce que pour moi, ce n'est pas à ce moment qu'on le fait avec précision, mais on peut commencer à y penser.

Image

J'alterne les deux actions jusqu'à ce que les brucelles ferment proprement, jusqu'au bout, même avec pression, et que l'abrasif ait formé un plat à de chaque coté de l'intérieur.

Image

Si vous êtes vraiment pressé(e) et que par ailleurs les brucelles vous conviennent dans cet état, vous pouvez arrêter là, au moins elles sont fonctionnelles. Si vous avez besoin de les affiner, ou juste si vous aimez le fun et les sensations pas hyper fortes, on continue.

Tout d'abord, il faut se battre contre la tentation de ne toucher que la pointe, au risque de se retouver avec un "pieu". C'est moche, et en plus, c'est moche.

Image

Je prends les brucelles dans l'étau et j'y vais franchement avec la grosse lime, taille 3 (c'est ce que j'ai de plus gros, et ça va bien). Mais ça a beau être une grosse lime, il faut quand même réfléchir, d'autant que c'est à ce moment qu'on va pouvoir adapter les brucelles au travail à effectuer. Je travaille en ce moment avec des pièces en partie vraiment minuscules, en partie très fines. Je vais donc affiner mes brucelles au maximum, même si elles vont devenir plus fragiles. Mais si je prévois de faire des travaux courants, ou pourquoi pas une grosse montre, je vais peut-être les faire un peu plus grosses.

J'obtiens une finesse satisfaisante en formant un plat de 20-25mm de long depuis la pointe des brucelles. Avec une pointe moins longue, les brucelles seront plus robustes. J'enlève (à peu près) la même quantité de chaque coté, jusqu'à obtenir une pointe.

Image

Sur la photo, on voit que l'extrémité des brucelles se retrouve sur la droite de l'étau. C'est volontaire, de façon à avoir un maximum de contact entre l'étau et les brucelles, donc une meilleure prise.

Image

A ce stade, on obtient des brucelles plutôt moches avec des gros plats de chaque coté. Le limage a formé une bavure à l'intérieur des brucelles, qu'on peut retirer avec la plaquette de verre abrasive, avec le même geste qu'auparavant.

En dehors de l'étau, en reposant les brucelles sur le puck, j'affine ces plats avec une lime barrette assez forte (taille 2). C'est aussi à ce moment que je contrôle qu'en utilisation normale (en serrant avec les doigts), les deux pointes tombent bien face à face. Si ce n'est pas le cas, je corrige à la lime. Avec une lime barrette fine (taille 6), je casse légèrement la pointe. L'intérieur des brucelles a alors une forme et un aspect très proches d'être définitifs.

A l'aide de la lime barrette taille 2, on commence à former, un par un, quatre chanfreins qui suivent la pointe qu'on vient de former sur toute sa longueur (un chanfrein de part et d'autre de la pointe, de chaque coté des brucelles). Je le fais en général plus pentu que 45 degrés. Ces chanfreins affinent énormément les brucelles d'un point de vue esthétique, et sans eux, la pointe ne serait pas pointue, mais plate (on comprend mieux après). Il faut veiller à conserver les surfaces formées au cours de l'étape précédente jusqu'à la pointe.

Image

Image

Image

Une fois cette étape terminée, c'est déjà moins moche qu'à la fin de l'étape précédente. On continue en formant (toujours avec la lime barrette) un plat là où les chanfreins se rejoignent. Là encore, plus le plat est petit, plus les brucelles ressembleront à un pieu, mais plus elles seront robustes. Il faut trouver un compromis en fonction de l'utilisation qu'on va en faire. Là encore, il faut veiller à conserver les surfaces formées pendant les étapes précédentes.

Image

Image
(Sur cette vue de profil, seul coté en haut a un plat, celui en bas est encore "brut".)

Image

Les brucelles ont maintenant leur géométrie finale. Il reste à reprendre chaque étape, dans le même ordre, avec une lime plus fine (j'utilise alors la taille 4), pour adoucir les surfaces.

Il faut être bien conscient du fait qu'à la lime, on crée pas mal de bavures, qu'il faut anticiper pour les repérer, et éliminer. Typiquement, on voit sur la photo suivante que j'ai cassé l'angle entre les chanfreins et le plat du dessus, pour faire sauter la bavure.

Image

Je me contente d'enlever ces bavures, et je ne juge pas nécessaire d'aller jusqu'à polir la pointe des brucelles.

Après l'affutage, je nettoie les brucelles avec de l'eau savonneuse, et je les rince dans l'eau puis dans l'alcool, avant de les sécher. En cours de travail, s'il faut les nettoyer, je les trempe dans l'essence (on peut les brosser au pinceau si nécessaire), et je les essuie avec un papier propre. S'il y a des bavures ou si la surface n'est pas suffisamment lisse, on risque de tirer des fibres du papier.

Image


C'est la méthode que j'utilise régulièrement pour entretenir et refaire mes brucelles. J'écris aujourd'hui pour partager ma façon de faire et pour ouvrir la discussion, pas pour expliquer comment il faut faire. Si vous avez une remarque, un avis ou une expérience, n'hésitez pas à réagir et/ou compléter. J'ai énormément utilisé une vidéo trouvée sur Youtube, qui m'a beaucoup aidé au début -https://www.youtube.com/watch?v=injDQHraiLI.

A bientôt,

Merci de m'avoir lu,

Suliac
Avatar de l’utilisateur
Suliac
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 132

Publicité

Re: Affutage de brucelles

Messagepar jc_watchmaker le 30 Oct 2014, 00:23

Merci pour ce post très utile Top!
Je dois justement refaire les miennes
Avatar de l’utilisateur
jc_watchmaker
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 104
Localisation: Namur, Belgique

Re: Affutage de brucelles

Messagepar Electron 190 le 30 Oct 2014, 08:43

Hop !
Je met ce post dans mes favoris sur l'outillage horloger
Merci du partage
Mon site :
ELECTRON 190
Avatar de l’utilisateur
Electron 190
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 874
Localisation: Dans une soucoupe volante

Re: Affutage de brucelles

Messagepar TC le 30 Oct 2014, 20:26

Merci ! également Suliac pour ce partage

Cordialement

TC
Avatar de l’utilisateur
TC
Contaminé
Contaminé
 
Messages: 479
Localisation: SEINE-ET-MARNE

Re: Affutage de brucelles

Messagepar caput le 31 Oct 2014, 08:56

Effectivement un exercice très peut pratiquer à l’école.

Et quand il s’agit de le faire ce n’ai jamais le bon moment car on a besoin de son outil, au moment où il a chuté, après avoir grommelé :grumble: toute sortent de noms d’oiseaux.

Ce type de brucelles en laiton je n’en ai jamais utilisé ou très rarement, mais je pense que l’affutage de celle-ci doit être quand même plus aisé que celle en acier.

Merci Sulliac pour ce cours. :coucou:
Avatar de l’utilisateur
caput
VIP
VIP
 
Messages: 2386

Re: Affutage de brucelles

Messagepar atomic le 31 Oct 2014, 21:05

Merci pour le partage, :D je cherchais depuis un moment une procédure d'affutage pour raviver les miennes.
Avatar de l’utilisateur
atomic
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 142

Re: Affutage de brucelles

Messagepar Pana le 01 Nov 2014, 00:01

Salut Suliac,

perso j'ai tendance aussi à changer de brucelles pour des neuves…mais j'imagine à une fréquence bien moindre que la tienne!
Néanmoins c'est un chouette tuto! Pleins de photos comme on les aime!

Une petite remarque: tu devrais ajouter [TUTO] à ton titre, comme ça on pourra le retrouver aisément.

:coucou:
Knowledge is power
Avatar de l’utilisateur
Pana
VIP
VIP
 
Messages: 2002
Localisation: Paname

Re: Affutage de brucelles

Messagepar Falilou le 01 Nov 2014, 07:57

Merci pour ce post bien détaillé et bien expliqué!

J'affûte les miennes à la pierre, mais comme tu le dis ce n'est pas toujours concluant.
J'attaque bientôt l'affûtage avec mes élèves, je vais m'inspirer de ton post pour leur apprendre. Ta méthode me semble très bonne!

Merci pour le partage

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Falilou
Amateur
Amateur
 
Messages: 69

Re: Affutage de brucelles

Messagepar HENRY le 01 Nov 2014, 17:24

Moi aussi je n'ai jamais utilisé de brucelles en laiton dans l'atelier où j'ai travaillé il y avait une pincette en nickel avec les becs étaient larges et épais.Elle était munie d'un pivot proche des becs.Le pivot était rivé sur une branche et l'autre branche était percée et servait de guide.On l'utilisait pour redresser les pivots.
L'horlogerie a un avenir, à condition qu'elle innove.
Avatar de l’utilisateur
HENRY
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
Bon, ben voilà, je suis horlodépendant
 
Messages: 1344

Re: Affutage de brucelles

Messagepar Suliac le 02 Nov 2014, 20:32

HENRY a écrit: ...dans l'atelier où j'ai travaillé il y avait une pincette en nickel avec les becs étaient larges et épais.Elle était munie d'un pivot proche des becs.Le pivot était rivé sur une branche et l'autre branche était percée et servait de guide.On l'utilisait pour redresser les pivots.


Des comme ça?

Image

Bien joué, je les trouvais bizarres mais je ne connaissais pas l'utilisation.

J'ai oublié quelque chose, qui est valable en particulier pour les brucelles d'occasion. Après affutage et entre deux utilisations, c'est une bonne chose de pouvoir les protéger, qu'elles soient dans un tiroir ou dans une boîte à outils. Il y a des embouts souples très pratiques qu'on a avec les brucelles neuves et qu'on peut réutiliser, mais sinon, on peut les planter dans un morceau de moelle de sureau.

Image
Avatar de l’utilisateur
Suliac
Intéressé
Intéressé
 
Messages: 132

Re: Affutage de brucelles

Messagepar Maxime le 03 Nov 2014, 12:06

Oui, la brucelle a pivot guide permet la torsion. Attention justement de ne pas essayer de tordre avec des brucelles normales, les becs ne sont plus en face l'un de l'autre ensuite !
Pour la protection, un bout de Durit ou tuyau d'aquarium est pratique aussi. Mais ne pas trop forcer ce qui tordrait les becs.
Avatar de l’utilisateur
Maxime
VIP
VIP
 
Messages: 3361
Localisation: Courdimanche 95


Retourner vers Forum technique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités