Page 2 sur 2

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 01 Nov 2016, 09:20
par Manuel
Il s'agit d'une comtoise avec balancier d'un mètre, hauteur totale de la caisse 2 mètres, sans carillon.
Mécanisme entièrement fabriqué par mon grand-père, qui a obtenu avec le prix Pierret en 1919, en quelque sorte son diplôme d'horloger.

Vu comment je chauffe chez moi en hiver, je garantis qu'il fait plus chaud en été, même à hauteur du mécanisme !!
Elle est mue par un contre-poids, donc pas d'effet de température sur un ressort.
Je ne sais pas s'il y a jamais eu de l'huile dans le mécanisme, en tout cas ça fait bien 40 ans qu'on n'en a pas mis, donc je ne pense pas que ce soit cela qui joue.

Je me demandais si par conception du mécanisme d'échappement, on ne pouvait pas obtenir un effet de compensation de température ?

Je ne vois pas pourquoi le coefficient de dilatation du bois serait nul ; par contre, que la dilatation soit compensée par une contraction due à la sécheresse me paraît tout à fait plausible.

Re: dérive d'une comtoise avec la température

MessagePosté: 01 Nov 2016, 10:16
par tempus1
Comme le dit Maxime: photo. Parce que 2 mètres ça me semble pas haut. Ou c'est un régulateur comtois d'horloger comme celui ci avec tige bois et lentille comme balancier:
www.casimages.com/i/161101103203288916.jpg.html"